01/10/2014

Les anormaux ou l'archipel de l'euthanasie.

L'homme nouveau.gif

Rédigé par Stéphen Vallet le 01 octobre 2014 dans Culture.

Galen_Brevier1.jpg

Clemens August cardinal von Galen surnommé le lion de Münster fut l'une des rares personnalités à dénoncer publiquement le plan euthanasique du Parti National - Socialiste allemand.

Les éditions Flammarion viennent de publier un livre du journaliste et historien allemand, Götz Aly, intitulé Les Anormaux. Au terme d'une enquête de plusieurs années,

l'auteur y présente l'extermination des personnes handicapées, physiques ou mentales, des personnes âgées ou des inaptes au travail, enfants compris, à travers un plan reposant sur l'euthanasie (Aktion T-4). Faisant appel à des témoignages et aux récits de survivants, Götz Aly demande que l'on n'efface pas de la mémoire allemande ce génocide des plus faibles.

 

Un programme discret, mais pas secret.

Depuis 1945, les atrocités nazies n’ont jamais cessé d’être dénoncées. C’est même devenu un passage obligé de l’enseignement, soucieux de former les jeunes consciences afin que de tels crimes ne se renouvellent pas. Et pourtant ! Soixante-neuf ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale une certaine discrétion entoure toujours tout un programme d’assassinats mis au point par l’État national-socialiste. Les historiens le connaissent, mais le grand public l’ignore généralement. (Nd C Ed.D :Surtout il ne faut pas le dire, n'est-ce pas Véronique Hivon députée du PQ? et l’égérie de l'euthanasie qu'elle nomme Mort par compassion. Le grand final qui en soi est irréversible et si attrayant qu'on en meurt d'envie, on y court.)

L'Archipel de l'euthanasie.

 

À cet égard, le livre de  Götz Aly, un journaliste et historien allemand, fera certainement date. Au terme d’une longue enquête, il a mis à jour un véritable archipel, comme il l’écrit en réemployant l’expression de Soljénistyne à propos du Goulag. Un archipel de chambres à gaz destinées exclusivement à l’élimination des handicapés mentaux et physiques ainsi qu’à la suppression définitive des délinquants, des personnes âgées ou des inaptes au travail. Un vaste programme d’euthanasie organisée, sous prétexte que certains coûtent trop cher à la société ou que leurs parents ne seront pas «heureux», s’ils continuent à vivre. Sans oublier les critères raciaux ou de bonne santé… Au total, « environ 200 000 Allemands furent victimes entre 1939 et 1945 des meurtres par euthanasie ». Un chiffre qui ne prend pas en compte, par exemple, les Russes assassinés par les nazis pour les mêmes raisons.

 

Bourré d’informations, de témoignages et de documents, le livre fait froid dans le dos. Au-delà de ce qu’il décrit, il montre que le corps médical allemand, même parmi ses membres les plus anti-nazis, était favorable à un tel programme euthanasique. Une situation qui n’est pas sans rappeler celle dans laquelle nous vivons. Les mêmes arguments, le même appel à la compassion, la même terrible réalité, chambres à gaz ou SS exceptés. L’horreur qui se profile avec la même bonne conscience.

Les anormaux euthanasie.jpegLes anormaux, Götz Aly, 
Flammarion,

312 pages, 22 €.

 

 

 

 

 

 

 

 Source : L'Homme NouveauCe billet a été posté par Stéphen Vallet le 01 octobre 2014.

10, rue Rosenwald
75015 Paris
Tel : 01 53 68 99 77

Tags : Parti National-Socialiste, Adolphe Hitler, Clemens August cardinal von Galen, Euthanasie, Véronique Hivon, l'égérie de l'euthanasie. Götz Aly, Les Anormaux 1939-45, corps médical.

P.S.: Je n'ai pas obtenu l'autorisation, ne l'ayant pas demandée, de la direction de ce bi-mensuel: L'Homme Nouveau. Le but de cet article est qu'il se propage et c'est ce que je fais.

14/09/2014

Dieu n’apprécie pas le sang. La foi est le fruit de l’âme, non du corps.

François pape.jpg

Le pape François parle de la IIIème guerre mondiale qui est déjà commencée. Au nom de Dieu on massacre, l'on tue et l'on expulse des chrétiens par milliers hors de leurs foyers...et il nomme les pays : tous musulmans. 

Pope Francis: World's Many Conflicts Amount to WW III

http://www.newsmax.com/Newsfront/Pope-Francis-WWIII/2014/09/13/id/594457/?ns_mail_uid=54957362&ns_mail_job=1585901_09132014&s=al&dkt_nbr=goiutyib

Il est temps que l'occident cesse de se cantonner dans le déni.

 

Benoît XVI conférence à l'université de Ratisbonne. Extraits de son exposé :

Benetto nella preghiera.jpg«Je n’entends pas parler à présent de cela dans cette leçon ; je voudrais seulement aborder un argument — assez marginal dans la structure de l’ensemble du dialogue — qui, dans le contexte du thème « foi et raison », m’a fasciné et servira de point de départ à mes réflexions sur ce thème.  » Dans le septième entretien (dialexis — controverse) édité par le professeur Khoury, l’empereur byzantin Manuel II Paléologue aborde le thème du djihad, de la guerre sainte. Assurément l’empereur savait que dans la sourate 2, 256 on peut lire : « Nulle contrainte en religion ! ». C’est l’une des sourates abrogées de la période initiale (la Mecque), disent les spécialistes, lorsque Mahomet lui-même n’avait encore aucun pouvoir et était menacé. Mais naturellement l’empereur connaissait aussi les dispositions (sourates), développées par la suite (celles de Médine) et fixées dans le Coran (ND: C Ed.D. «Les sourates dans le Coran totalisent 114 sourates»),(sourates abrogeant celles de la Mecque) à propos de la guerre sainteIl s'entretenait avec un sage Persan musulman.

[Nd: C-ED.DIl faudrait que le Coran soit chronologique et non entremêlant les sourates les unes et les autres. Rédiger celles antérieures à Médine et celles d'après la Mecque. Cela serait conforme à l’historicité de la rédaction du Coran.]

 

«Sans s’arrêter sur les détails, tels que la différence de traitement entre ceux qui possèdent le « Livre » et les « incrédules », l’empereur, avec une rudesse assez surprenante qui nous étonne, s’adresse à son interlocuteur simplement avec la question centrale sur la relation entre religion et violence en général, en disant : « Montre-moi donc ce que Mahomet a apporté de nouveau, et tu y trouveras seulement des choses mauvaises et inhumaines, comme son mandat de diffuser par l’épée la foi qu’il prêchait ». L’empereur byzantin, après s’être prononcé de manière si peu amène, explique ensuite minutieusement les raisons pour lesquelles la diffusion de la foi à travers la violence est une chose déraisonnable. La violence est en opposition avec la nature de Dieu et la nature de l’âme. « Dieu n’apprécie pas le sang— dit-il —, ne pas agir selon la raison, sun logô, est contraire à la nature de Dieu. La foi est le fruit de l’âme, non du corps. Celui, par conséquent, qui veut conduire quelqu’un à la foi a besoin de la capacité de bien parler et de raisonner correctement, et non de la violence et de la menace» 

 

                                 Dieu est amour

« Pour convaincre une âme raisonnable, il n’est pas besoin de disposer ni de son bras, ni d’instrument pour frapper ni de quelque autre moyen que ce soit avec lequel on pourrait menacer une personne de mort… »

 

On sait ce qui est arrivé et continue à se poursuivre : les expatriés, les menaces, la vente de jeunes filles pré-nubiles et de jeunes garçons comme ‘’esclaves sexuels’’  les émeutes, les razzias, les vols et le viole des femmes dans les villes de plusieurs pays musulmans.

Obama The future must not.jpg

 

 

Obama le docteur en Islam, Barak (le béni en arabe) Hussein a présenté les grandes lignes de sa stratégie contre l’État Islamique, destinée à le « détériorer puis, finalement, [le] détruire » : - de nouvelles frappes aériennes en Irak comme en Syrie – avec l’accord du gouvernement de Bagdad, mais pas de celui du gouvernement de Damas…Lui qui soutient sur le plan technique et militaire «l'opposition [armée] syrienne» au régime de Bashar-el-Assad. Cette décision du Chief Commandor vise à affaiblir évidemment l'Armée arabe syrienne qui est, la colonne vertébrale de la lutte contre l’État Islamique en Syrie…Plus grave encore, cette curieuse déclaration liminaire d’Obama : « Mettons d’abord deux choses au clair: «l’État islamique en Irak et au Levant n’est pas musulman. Aucune religion ne tolère le meurtre d’innocents!!! et la grande majorité des victimes de l’EIIL sont des musulmans!!!» Étrange argumentaire de cet Ouléma Obama comme l’est son attitude vis à vis des rebelles qu’il arme depuis le début et qui ensuite se retrouve entre les mains de l’EIIL : tous ces rebelles détruisent la Syrie et spécialement les villes et villages chrétiens. Barak se voit-il comme le phénix ou Calif ou VISIR de l’Islam? Ce qui expliquerait qu'il continue d’exiger l’élimination de Bachar-el-Assad. Pas assez d’avoir semé le bordel en Égypte, en Lybie et Tunisie ; n’a-t-il pas soutenu la guerre et favorisé l’arrivée au pouvoir des fidèles Wahhabites de la stricte observance des versets de Médine ? Et en quoi l'EIIL est-il différent de l'Islam appliquée en Arabie-Saoudite? Les deux sont identiques. L'unique raison pourquoi Obama tait cette évidente similarité c'est que le Roi d'Arabie-Saoudite et plusieurs principautés du Golfe sont sur des trônes éjectables.

Benoît XVI a parlé et partout on l’a conspué, le traitant de Panzer Pope.

 

 

Pius XII.jpg

Pourtant, pour mémoire, que n’a-t-on dit sur le présumé silence de Pie XII. On l’a voué à la haine, à la vindicte populaire chez les jeunes générations de juifs en se basant sur une pièce de théâtre: Le Vicaire. On a dénoncé l’inaction de ce pape qui pourtant a tout fait pour sauver les juifs via les nonciatures et les évêques résidentiels en les invitant à cacher les juifs et à faciliter leur évasion et en leur donnant des certificats de Baptême. Il a même déboursé des millions de $ en lingots d'or pour sauver les juifs de Rome menacés de déportation dans les camps de concentration. Il fut non seulement le seul chef religieux et l’unique leader politique en Occident à dénoncer le massacre des juifs et autres minorités comme les tziganes. Nul chef d’État durant la guerre n’avait pris pareille position. S’il a gardé un profil bas, ce fut à la demande des évêques de Pologne, des Pays-Bas et d'autres qui étaient sous la botte des Nazis…

Benoît XVI fut le premier qui a parlé.

 

Maintenant la Pape François élève le ton.

Oui, nous sommes entrés dans la troisième guerre mondiale et nos leaders ignorent ces centaines de milliers de chrétiens qui n’ont pas de toit où dormir ni à manger, ne nous étonnons pas si plusieurs meurent de faim, car l’ONU n’a pas établi de camps de réfugiés là où se cachent les chrétiens du Moyen-Orient soit chez les Kurdes qui ne peuvent les nourrir.

source: News Max.

photos: Pape François, Benoît XVI, Obama, Pie XII

tags: News Max, 3e guerre mondiale, WWIII, Empereur byzantin Manuel II Paléologue, Sage Persan musulman, Foi et Raison, Dieu, sang, Barak, (le béni de Dieu), docteur en Islam, Calife, Visir, Moyen-Orient, Bashar-el-Assad, EIIL, ONU, Kurdes, persécutions, ONU, Pie XII. Rome, juifs, camps de concentration.

13/09/2014

A Muslim caller owned by radio host Neil Boortz.

                                                                                                                          

A Muslim phones to a Radio Station.png

Muslims who hate and kill are the true Muslim’s believers who follow Allah, Mohammad, the Holy Quran, (as said previously in Egypt: Barack Hussein Obama), and the Hadith’s books. Those who say they condemn terrorists lie to protect themselves from the none believers UNTIL MUSLIMS ARE STRONG ENOUGH TO FIGHT.

 

A muslim phone in to a Radio Station and gets put in his place by Neil Boortz. Here is the video.

For sensitive hearts please abstain.

 

 
             

Tags: Radio Station, Neil Bootz, true believer, phone.

Video: Radio Station

00:57 Publié dans Islam, vidéo | Lien permanent | Commentaires (0)