Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/05/2010

Les européens vivent sur du temps emprunté. Faillite de l'Euro à l’horizon.

 

États providence,faillites,politiciens,peuple,gouverner,devoir,syndicats,cicéron.


" Les finances publiques doivent être saines, le budget doit être équilibré, la dette publique doit être réduite, l'arrogance de l'administration doit être combattue et contrôlée, et l'aide aux pays étrangers doit être diminuée de peur que Rome ne tombe en faillite.

La population doit encore apprendre à travailler au lieu de vivre de l'aide publique. "

 

Cicéron - 55 AVANT JÉSUS  

 

 

Prévision alarmiste? Je ne pense pas. David Bescond sur le blogue Rebelles Info et d’autres observateurs, depuis plus d’un an, nous préviennent avec une documentation étoffée sur l’imminence du point de rupture inéluctable la faillite des États de la Zone Euro : la Grèce, l’Espagne, le Portugal, la Grande-Bretagne et la France. Il est un fait que la masse des employés de la fonction publique française ponctionne dans le fond consolidé de la trésorerie de l’État des sommes pharaoniques et qu’elle est supérieure à la moyenne des autres pays de la zone euro. Ajoutons à cela pour exemple la SNCF qui reçoit annuellement 3 milliards d’euros de l’État. Or depuis janvier les grèves ne cessent pas, chaque mois suffit sa grève. Prenez garde au règne de l’anarchie! La CGT et la FO, savent semer le désordre social. Elles déclarent que l’entreprise fait des profits.

Vrai, mais, enlevez-lui le 3 milliards versé par l’État, la SNCF est en déficit chronique.

 

Les syndicats et la gauche qui font chorus, même racine idéologique, réussissent à enrayer les multiples rouages administratifs du pays et à empêcher les politiciens à gouverner. Or une règle d’or veut que si les politiciens qui gouvernent disent la vérité aux citoyens sur des faits réels que l’on peut démontrer, la majorité saura que l’État coupe les dépenses. Elle consentira aussi à hausser l’âge de la retraite, car elle verra venir le tsunami de la faillite. Bref, que les pays ne peuvent plus se permettre d’emprunter pour se payer du luxe. Les citoyens raisonnables consentiront à se responsabiliser. Pour ce qui est des syndicats et autres groupes de pression qui sucent l’état, sacralisé au titre d’État providence, il est temps de dire non, et que cesse toute négociation dans la rue.

La majorité n’est pas dupe, elle comprendra et approuvera si on lui dit la VÉRITÉ. Que les gouvernants assument leur devoir. Voilà ce que le peuple attend d’eux.

 


Charles Ed. Durand ce 10 mai 2010

 


(note du webmestre : Ce billet s'est perdu dans ma boîte, je l'ai retrouvé récemment une fois que Charles m'ait dit qu'une de ses notes n'avait pas été publiée. Désolé pour le retard, mais la voilà. Bonne lecture !)


tags: David Bescon, blogue, faillitte, syndicats, CGT, FO, la gauche bloque, vacance de l'administration, minorité gouverne, anarchie, grèves, SNCF, subvention, gouvernement a peur, France, fonction publique, Grèce, Espagne, Portugal, Italie, Grande-Bretagne.

 

Les commentaires sont fermés.