Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/06/2011

Liberté de Presse, ghettoïsation musulmane de Rimouski. Madrasas ce qu'elles produisent, et dialogue avec l'Islam

 

liberté de presse,québec solidaire,menaces,censure,totalitarisme,le devoir,richard martineau,denise dombardier,médias,journalistes,rédacteurs,propriétaires,hitler,amir khadir,pakistan,masdras,bourreaux,kamikazes,terrorisme,islamisme,dialogues,Églises chrétiennes,soudan,nuba,parents,idéologie,gauche,rimouski,canada. immigration,père henri boulab,françoise david.


Ce qui suit mérite d'être porté à votre connaissance. Nous sommes bel et bien au Québec... l'islamisation progressive de Rimouski. Cette ville se préparerait-elle à devenir un futur château fort musulman et peut-être aussi celui du parti d'Amir Khadir? Y formera-t-on des janissaires? N'allons pas si vite, je plaisante, vous pensez bien.

 

Pour commencer, ils vont écrire dans les journaux des brûlots ou, si vous préférez, des torchons incendiaires et menaceront les Éditeurs de faire attention à ce qui s'écrit ou se dit dans leurs Médias, comme on l'a déjà fait avec Richard Martineau. Du reste je ne serais pas surpris que l'on veuille éjecter aussi Denise Bombardier qui écrit dans le Devoir. Une journaliste rigoureuse et honnête qui sait faire un exposé structuré, bien documenté tant dans la forme et le fond. Je ne suis pas toujours d'accord non plus qu'avec Richard Martineau, mais j'admire ces personnes, car elles ne craignent pas exprimer leurs opinions. Il se trouve que j'ai lu les commentaires incendiaires, sur son article du 4 juin paru dans le Devoir sur Amir Khadir et le Maire Luc Ferrandez de l'arrondissement du Plateau; c'était de la vraie démence. Un cumul d'opinions tranchées, d'intolérances et de menaces en fait à la liberté d'expression. Des attaques ''ad nominem''. La majorité est nocive, certaines étaient carrément violentes.

 

Je pose la question : verra-t-on nos éditorialistes, rédacteurs en chef ou propriétaires se démettre de leur responsabilité de gardien de la liberté de Presse et d'expression par peur de ces fanatiques? J'espère que non! Nous devons tous défendre la liberté. Je ne serais pas surpris que ces écrivaillons rageurs appartiennent à la mouvance de Québec Solidaire. La liberté de parole et d'expression sera-t-elle bâillonnée par Québec Solidaire? Et autres groupuscules anarchistes ou islamistes ? Serez-vous, comme plusieurs éditorialistes et éditeurs en Allemagne qui à l'arrivée au pouvoir d'Hitler en 1933 ne réagirent pas? Ils se réfugièrent dans la pensée que cela se tasserait, qu'Hitler était, que de passage, un accident de parcours. On connaît la suite des centaines de millions de morts et les camps de concentration.

 

Soyez assuré, que nos idéologues Khadir ou David et autres groupuscules anarchistes communistes et islamistes après avoir vaincu les dernières résistances des chefs de pupitre ou de la rédaction passeront à une étape suivante : déstabiliser nos institutions démocratiques et semer la terreur. Ira-t-on jusqu'à penser que la sharia pourra être considérée comme une force de dissuasion? Bien sûr que non, mais l'impensable peut se matérialiser. Il est nécessaire que les éditorialistes, rédacteurs, journalistes ou propriétaires de médias ne cèdent pas à la peur. Demeurez debout! Oui, l'heure est grave. De grâce ne démissionnez pas devant des pressions indues et anti démocratiques de Québec solidaire.

 

N'allez pas croire que j'exagère... Tout est possible en ce Québec. Je sais qu'il ne faut pas se prendre trop au sérieux, mais il ne faut pas non plus dormir au gaz.

 

Je viens de voir un document, je joins le lien à la fin de ce paragraphe, où l'on voit un jeune garçon de douze ans avec un couteau trancher la gorge d'un otage et remarquez bien les deux derniers clichés on nous montre ce garçonnet de douze ans tenant la tête de celui qu'il vient de décapiter tel un trophée. Ces clichés sont explicites, difficiles à soutenir, je vous en avertis. La matrice de notre culture en occident est le christianisme, religion qui ne nous a jamais préparés à ces horreurs systématiques. Certes, il y a eu des désaxés bien sûr, mais dans le cas relaté ci-haut c'est un phénomène culturel et historique qui remonte à 14 siècles.

 

Voici le lien :

 

J'estime nécessaire que cela soit connu et porté à votre attention, car telle est l'histoire de l'expansion de l'Islam, elle le fut par ses conquêtes. Peu m'importe les distinctions casuistiques sur les dialogues. La persévérance de ses promoteurs me trouve pantois. J'aimerais avoir tort. Mais quand on parle de dialogue théologique avec l'Islam, il y a beaucoup de clercs qui se fourvoient.

Néanmoins, le dialogue interreligieux ou plutôt interculturel doit se poursuivre. Sur le plan théologique non, mais sur les valeurs qui nous sont communes il y en a.

 

Vous aurez compris que je ne parle pas des missionnaires catholiques qui n'osent pas s'aventurer en terre d'Islam par peur d'être accusé de faire du prosélytisme... sauf les évangéliques qui comme en Algérie ou ailleurs se font arrêter et condamner à la prison. Honneur est rendu à ces hiérarchies catholiques d'Afrique et des Indes où dans plusieurs pays d'Asie : évêques, prêtres, religieux (ses) et catéchètes restent parmi le Peuple de Dieu. Plus particulièrement, ma pensée va vers ceux du Sud-Soudan ''Nuba'' ils y sont tous demeurés. On cherche en ce moment un évêque qui est disparu et qu'on n'arrive pas à retrouver. Est-il mort au moment où j'écris ces lignes ? Ces persécutions au sud du Soudan ont commencé en 1983, initiées par le régime arabe (minoritaire au Soudan) de Khartoum.

 

Quand a-t-on vu des manifestations se dérouler dans les pays à majorité musulmane pour dénoncer le terrorisme, les actes de barbarie, les tueries systématiques et ces guerres? Jamais. Pourtant tous en conviendront que ce n'est pas là l'illustration exemplaire d'une religion d'amour. Quand entend-on des Tarik Ramadan ou autres autorités dénoncer ce que je viens d'exposer, et ajoutons ces ''martyrs'' à peine adolescents qui deviennent des kamikazes?

 

Nous, de civilisation judéo-chrétienne, ne comprenons pas les parents de ces jeunes kamikazes? Est-ce que les Églises chrétiennes posent la question, lors de ces rencontres de dialogue avec l'Islam, à leurs leaders religieux, aux universitaires, intellectuels et représentants de gouvernements musulmans?

 

Au Pakistan, plus de 600 madras (madrasas) ''écoles coraniques'' (sans doute plus de 2,000 selon certaines sources) forment des djihadistes. Personne en Occident ne l'ignore. C'est le vivier où sont sélectionnés les terroristes et d'autres jeunes qui seront formés à torturer et à tuer le juif, l'infidèle, le mécréant et également ceux et celles qui de l'Islam veulent se convertir au christianisme. Ils deviendront des bourreaux ou encore des kamikazes. Ils apprendront à surmonter la morale naturelle et surtout à ne pas avoir des états d'âme. Il y a deux ou trois ans, j'ai vu une vidéo où un jeune adolescent de 15 ans tranchait la tête d'un otage américain. Épouvantable à regarder. Or le père de la victime a condamné Bush et non les islamistes. Quand on est peinturé par une idéologie de gauche, difficile même pour un parent, de la trahir... c'est ça le dogmatisme et le totalitarisme. Est-ce une réaction normale chez un père ou une mère?

 

Charles Ed. Durand Le 9 juin 2010



RimouskiInvasion et ghettoïsation musulmane en cours ?



«Si les Canadiens continuent à être passifs devant cet envahissement de leur pays, ils préparent à leurs enfants un avenir amer. BOUGEZ... BOUGEZ...BOUGEZ, La situation est gravissime.» 

Père Henri Boulad s.j.

 

Résidence des Jésuites
À Alexandrie, en Égypte


http://www.youtube.com/henribouladonline 

Monsieur Éric Forest

Maire de Rimouski,

Voilà, comme je m'y suis engagé dans mon commentaire j'ai rectifié les informations erronées, qui circulent depuis plusieurs années. Je ne crois pas avoir nui à la ville de Rimouski, sans doute furent surtout surpris les musulmans qui ont trouvé qu'ils étaient plus nombreux qu'en réalité.

Charles Ed.Durand

   

Commentaires

Avant de dire des mensonges sur des sites publics, il faudrait se renseigner un peu....Le professeur MOHAMED ALEI SAB
était un éminent chercheur qui a travaillé pendant des années à l'UQAR. Ses publications sont reconnues mondialement. Il était impliqué dans sa communauté rimouskoise et la rue a été nommée en son honneur!

Écrit par : André | 19/06/2012

Pourtant nous Québecois avons été et plusieurs de nous encore, viralement anti Israelien, alors que ces derniers sont exactement dans notre situation et même pire!! Kadir et Franĉois David font tjs des sorties contre ce petit pays démocratique comme nous, dont les filles chantent et se vetissent comme nos québecoises sur la plage et ailleurs. Il est temps qu on soutient ce pays qui est entourés de beaucoup de villes de Rimouski!! Lisez le récent livre de Malouf, le visage caché de Kadir Mohamed Amir, venu de ces pays piétinant leur citoyens pour nous donner à nous des leçons de démocracie,,,

Écrit par : Eric | 22/06/2012

tout a fait d'accord avec vos propos, nous devons nous soutenir et ne jamais laisser la secte islam mener notre pays , ville etc... au plaisir de discuter avec vous.

Écrit par : martin maurice | 13/05/2013

Je viens de vous lire. Je suis allé sur GOOGLE et j'y ai inscrit le nom de Mohamed Alei Sab. J'ai tenté de trouver une biographie du même et fit d'autres configurations sur son nom. Il n'y a rien non plus sur la célébrité de ce grand chercheur. Que des références sur le choix de son nom pour la rue. Je suis même allé sur les célébrités de Rimouski. Il ne s'y trouve pas. Bon, je n'ai pas cherché sur la liste des récipiendaires des prix Nobel. Aurais-je dû le faire? Monsieur, je vous laisse à votre appréciation. Y a-t-il une rue qui porte le nom d'un jésuite célèbre, natif de Rimouski, le père Réal Lebel sj qui a fondé la revue MA Paroisse qui était distribuée partout gratuitement dans chaque foyer bien avant Métro que l'on trouve dans les stations de Métro. Ma Paroisse fut finalement vendue et porte désormais le nom de l'Actualité.

Écrit par : Charles Ed Durand | 23/06/2012

Je viens de lire l'article de l'agence QMI (Pierre Michaud) qui rapporte les informations recueillies de la ville de Rimouski. Le Maire dénonce le caractère raciste et le contenu alarmiste d'un courriel sur une prétendue «invasion musulmane» circulant sur internet depuis plus d'un an, dont les données et informations sont fausses. Le titre de mon commentaire est sous forme interrogative :
Rimouski - Invasion et ghettoïsation musulmane en cours ?
J'avais reçu une réponse en 2010 qui était deux fois plus longue que mon article. Et l'auteure s'en prenait à mon style et à mes fautes. Elle compléta en disant qu'elle allait s'informer lors d'un prochain voyage à Rimouski, j'attends toujours les résultats de son investigation. Il est vrai que j'ai retiré son gribouillage pompeux et longuet et l'ai invité à ouvrir son blogue.
Concernant le caractère raciste et islamophobe qu'invoque le Maire de Rimouski, il y a une digue de la pensée unique qui fait barrage à quiconque ose parler de l'Islam. Voilà qui est lâche et en son principe est abusif, car Monsieur le Maire erre sur le fond. Nous vivons en une société démocratique comme elle existe en Occident. Leur démocratie est contraire à la Charte des Droits et libertés. Oui, ils ont depuis le printemps arabe élu des dirigeants, mais ils sont plus radicaux, totalitaires et dictatoriaux. Or notre civilisation ne partage pas les mêmes sources ni la même histoire que l'Islam. Il est temps de s'ouvrir les yeux. Nous défendons la liberté de parole d'expression et d'opinions et la liberté de conscience. Le musulman est enchaîné à son identité native, héréditaire,et est pris en charge par l'OUMMA qui tout en l'entourant et le rassurant, le prive de liberté, de créativité et de pensée.. Le musulman est enveloppé dans un système clos. Ce n'est pas être raciste ni islamophobe que de le dire. Le musulman vit constamment sous le regard de Dieu, non sous un regard d'amour, mais de surveillance. Contrairement aux deux autres religions du livre, Dieu ne se révèle pas, il impose le dogme de son unicité (Tawhid). On ne scrute pas le mystère d'un Dieu. Il est inconnaissable, interdit de tenter de pénétrer la notion du mystère de Dieu. Cette démarche est absente de la vision coranique. Le musulman ne cherche pas à rencontrer Dieu ni d'enter en dialogue avec Dieu, ni de rechercher la perfection ni la sainteté. Il est appelé à se soumettre à Dieu et non à l'aimer. Islam signifie ''soumission''. Il ne coopère pas avec le Créateur pour féconder la terre, toutes les découvertes scientifiques étant réputées avoir été prévues par le Coran. Ce livre incréé, inimitable, dicté en langue arabe claire, est immuable et est intouchable. Il échappe à toute analyse critique ou exégétique. Impossible de l'analyser selon des critères scientifiques qui considèrent l'archéologie, le contexte social de l'époque, la langue parlée et la linguistique, l'histoire politique et les différents courants religieux de cette lointaine époque, et surtout pas la philosophie grecque, etc. Pas étonnant qu'aucun Imam ou homme religieux n'osent s'y aventurer. Il prend garde, car la mort l'attend lui aussi.
Je veux cependant apporter ici une nuance. Il y a des musulmans qui ne sont pas des savants ou très instruits sur le Coran, comme on en trouve aussi chez les catholiques et qui ne demandent qu'à vivre en paix avec leurs voisins chrétiens. Je terminerai par ceci pour le profit de Monsieur le Maire qui craint pour la réputation de sa ville. Ne rêvez pas, mais instruisez-vous. Dans la vie il est nécessaire pour tout être humain de se remettre en question surtout si on est dans l'ignorance et si on suit le courant des Mainstreams Medias qui utilisent la langue de bois et ont un penchant pour la gauche très prononcé.
Le Coran connaît deux grandes périodes, donc deux types de versets que je vais explorer plus loin. La période de 610 à 622 dite de La Mecque, ceux-là traitent de spiritualité. Notez bien que tout est, selon Mahomet, dicté donc inamovible. Il était alors marié avec Kahdija sa première et alors unique épouse à qui il fut fidèle. Ces sourates parlent de Dieu, la '' révélation'' les anges, les prophètes, le culte et les fins dernières. Ce sont donc des versets à vocation générale, sa prédication est d'abord religieuse, eschatologique et morale. Puis il quitte La Mecque en 622 et va s'installer à Médine : de 622 à 632. Là on change de registre, ce sont les versets circonstanciés : temporels et législatifs. À partir de cette deuxième phase, on s’aperçoit que le Coran connaît des contradictions, il y en a qui contredisent ceux de la Mecque. Alors comment les savants islamistes vont-ils s'en sortir? Ils vont élaborer une compréhension de lecture, assez étrange, qu'ils qualifieront de doctrine traditionnelle, dite abrogeant et abrogé. Ce qui fait dire à Dieu à partir de 622 : '' dès que nous abrogeons un verset ou dès que nous le faisons oublier, nous le remplaçons par un autre, meilleur ou semblable''(2,106). Un Dieu qui change d'idée?
Donc ceux de La Mecque sont abrogés par les plus récents, ceux de Médine. Toujours dictés.
Il faut bien le dire, ceux de Médine sont nettement plus durcis par rapport aux versets de la Mecque qui sont plus spirituels. Par exemple sur la Liberté religieuse : ''Pas de contrainte en religion!'' (2,256) cette sourate date de La Mecque, mais elle est abrogée par une nouvelle sourate (9) datée de Médine. Celle-ci est belliciste. Dieu y ordonne de tuer et d'humilier ceux qui refusent l'islam (entre autres les versets 5 et 29) et pour bien être compris dans la Sunna cette sentence : ''Celui qui quitte la religion musulmane, tuez-le!).
Or tous ces versets contradictoires sont maintenus dans le Coran et considérés par la majorité des musulmans comme parole de Dieu. Alors, si vous vous demandez, Monsieur le Maire, quel est le véritable Islam? Les interprétations sont multiples, et souvenez-vous bien qu'il n'y a pas de magistère unique chargé de donner une interprétation juste et juridique. Donc tous les courants sont légitimes et tous se réfèrent au Coran. Intégriste et modéré.
Est-ce que dire cela est de l'islamophobie ou du racisme? Non c'est s'ouvrir les yeux et ne pas se voiler la face et jouer aux accommodements raisonnables.
Que les chiffres que j'ai puisés sur le Net soit exagéré je vous remercie de le souligner et je vais les corriger. Je me répète, mais mon titre était sous forme interrogative.
Néanmoins, Monsieur le Maire, ne videz pas le Jardin botanique pour fleurir votre discours d'anémones et faire la courbette devant les quelques familles musulmanes. Vous ne le faites pas pour les vôtres ni les Grecs ou Italiens. Alors,Monsieur le Maire ne dédaignez pas ceux qui, à juste titre sont inquiets de la montée de l'islam, d'apporter leur contribution afin d'informer les édiles municipaux des recherches et études qu'ils se sont donné la peine de faire et de vous communiquer le fruit de leurs recherches.
Je trouve curieux que lorsque l'on parle de l'Islam, du Prophète, du Coran des hadiths et de la Shariah, l’ensemble constituant la Sunna qui font autorité dans l'islam on accuse celui ou tout auteur, historien ou documentaliste qui en rapportent le contenu, avec toute la rigueur historique et scientifique, soit dans des livres, dans des conférences, sur des blogues ou dans des films documentaires de les traiter d'islamophobes.
Sachez monsieur que je ne me tairai pas. Je vais apporter les corrections quant aux chiffres qui apparaissaient dans cet article, mais je laisse le reste inchangé.
Recevez Monsieur le maire de Rimouski mon cordial salut.
Charles Ed. Durand

Écrit par : Charles Ed Durand | 29/09/2012

Les commentaires sont fermés.