Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2011

On boycott les magasins tenus par des JUIFS

Drapeau d'Israël.jpg

 

L’antisémitisme explose à Londres. On boycott les magasins tenus par des JUIFS.

 

C'est ainsi que l'antisémitisme a commencé en Allemagne JUDEN VERBOTEN. Et se propagera dans la France, voir au Québec avec Denis Arcand, le Canada de William Lyon Mackenzie king, les États-Unis de Franklin D. Roosevelt, dont on parle peu et pourtant il exista et s'activa, pensons à l'industrie du cinéma Hollywood qui fut menacé car y sévissait un antisémitisme puissant. Qui sait toutes les tracasseries administratives pour décourager les demandes d'asiles des juifs. On était dans les années 30. On connaît la suite: l'holocauste de 6 millions de juifs, l'élimination des tsiganes, des homosexuels, des malades mentaux, des Slaves considérés inférieurs, des Polonais plus de 2,500,000 périrent dans les camps de concentration, Je pense à ce livre d'Alice Pariseau : Les Lilas Fleurissent à Varsovie, les rafles perpétrées contre l'Église catholique, on tua des milliers de prêtres, religieux et sœurs. C'était ça la dictature du parti national socialiste des travailleurs : le DAP.

Ici à Montréal aussi il y a sporadiquement de ces manifestations devant les magasins juifs ou de ceux qui vendent des produits venant d’Israël, moins nombreuses depuis que le député de Mercier Amir Khadir de Québec Solidaire a fait les manchettes suite à sa participation à un boycott, dans son propre comté de Mercier, contre un petit commerçant qui vendait des chaussures fabriquées en Israël. Sa cote de popularité a connue une chute vertigineuse. Depuis on a modéré afin de se donner une virginité. Préparer Québec Solidaire pour la prochaine élection provinciale. Sera-t-il le DAP au Québec? Qui sait ? Tout pour tromper ce peuple que l'on veut soumis à la dictature. On connaît cependant l'inclination naturelle de Françoise David envers les juifs elle leur porte une haine farouche sous couvert qu'elle prend la défense des prétendus palestiniens persécutés. Pourtant la même a pour l'intégrisme islamique une affection non dissimulée difficile à comprendre pour une féministe idéologique. Il semble que ça s'arrête aux frontières du Québec. Comment expliquer son silence sur le sort fait aux femmes afghanes et le traitement inqualifiable et bestiale fait aux femmes dans les pays musulmans? Oublie-t-elle ces quelques 20 000 femmes musulmanes torturées, brûlées avec de l’acide, assassinées pour sauver l’honneur familial...et ce même en Europe ici au Canada et même aux États-Unis ? 

 

Voici ce qui nous attend ici au Québec si on ne se réveille pas et si les médias et journalistes complaisants manquent de rigueur et se font les propagandistes des Islamistes radicaux. Les écoles coraniques ''madras'' ne sont pas des lieux où on apprend aux jeunes musulmans l'amour du prochain mais où on y instille, dans de jeunes esprits, la haine des juifs, des chrétiens et des infidèles. Il serait bon que le correspondant de TVA à Washington cesse sa propagande obamassienne, il dissimule mal son admiration pour Obama et est-il de ceux qui comme des médias américains reçoivent des mémos des officines du bureau ovale ? Ajoutez R-Can ou CBC c'est la même mouture.

 

Charles Ed. Durand. Ce 28 septembre 2011

 

                              Londres

 

Des manifestations pro-palestiniennes obligent la compagnie de cosmétique israélienne à fermer son principal magasin londonien.

 

                                    

AHAVA Magasin de cosmétiques.jpg

 

Des énormes manifestations pro-palestiniennes obligent la compagnie de cosmétique israélienne à fermer son principal magasin londonien.

Le magasin servant de vitrine à la compagnie de cosmétique AHAVA, qui attire de nombreux clients depuis plusieurs années, a été contraint de fermer en raison de protestations pro-palestiniennes massives. La mer Morte est internationalement reconnue comme l’un des symboles les plus remarquables de l’État d’Israël. Depuis 1988, AHAVA se sert de ce lieu unique afin de fabriquer des produits de soin de la peau basés à partir de boue et minéraux provenant de la mer Morte.

 

Ces derniers mois, des militants pro-palestiniens ont décidé de se donner rendez-vous chaque samedi dans le but d’appeler les citoyens britanniques à boycotter les produits de la compagnie israélienne. L’adresse du magasin londonien, à Covent Garden dans l’un des quartiers commerçants les plus populaires de la capitale, a exposé les foules britanniques et les touristes aux virulentes protestations anti-israéliennes.

La raison officielle de ces contestations est que les quartiers généraux de l’entreprise se trouvent à Mitspe Shalem, ville considérée par les organisations Pro-palestiniennes comme étant « une colonie de peuplement illégal et criminel dans les territoires occupés ». En réalité le QG de la multinationale est situé à Holon, tout près de Tel-Aviv. A Mitspe Shalem se trouve la principale usine de fabrication. La mer Morte est elle-même considérée comme territoire disputé par les activistes pro-palestiniens, ce qui renforce leur « sentiment d’injustice ».

Les protestataires présents devant le magasin arrêtaient continuellement les passants pour leur donner des tracts expliquant pourquoi l’occupation est « un crime contre l’humanité ». Certains s’en sont même pris aux employés de la boutique.

Alors qu’en premier lieu AHAVA a décidé d’ignorer les menaces proférées à son rencontre, l’intensification des pressions a obligé l’entreprise à fermer son plus grand magasin londonien.

Le porte-parole de la compagnie de cosmétique à déclaré à Yedioth Ahraronot : « Les protestations ont entamé notre image à travers le monde et a créé une couverture médiatique négative de notre entreprise. Nous sommes une compagnie commerciale et les calculs coûts-bénéfices sont primordiaux pour nous ».

Selon certaines sources londoniennes, la décision de fermeture a été prise après que le propriétaire de l’immeuble abritant la boutique ait décidé de ne pas renouveler son bail avec la compagnie israélienne. Les responsables des magasins voisins se seraient plaints à plusieurs reprises du bruit provoqué par les manifestants. Selon eux, ces derniers auraient provoqué une baisse de leurs ventes.

 

« Certains samedi c’était un vrai cauchemar d’être ici. Nous ne pouvions pas marcher tranquillement dans la rue à cause des protestations et le quartier ressemblait à une véritable scène d’attaque terroriste », déplore un vendeur travaillant pour un magasin adjacent.

Le timing de cette fermeture, avant la demande d’adhésion palestinienne à l’ONU, convient parfaitement aux organisations anti-israéliennes qui ont largement extériorisé leur satisfaction.

« Nous allons continuer les protestations contre toutes institutions des territoires occupés tant qu’il en restera en Grande-Bretagne » dit une source de la Campagne de Solidarité palestinienne. Celui-ci ajoute : « Se débarrasser d’AHAVA n’est que la première étape ».

 

Benny Hess 22 septembre 2011

 

 

 

tags: Londres, antisémitisme, Boycott, Ahava, Groupes anti Israël, Juden Verboten, Le DAP, Parti National Socialiste des travailleurs, Québec Solidaire, Alice Pariseau, Holocauste, camps de concentration, Amir Khadir, comté de Mercier, magasin de chaussures, Françoise David, Féminisme idéologique, 20,000 femmes musulmanes torturées, écoles coraniques, TVA, Radio-Canada, CBC, Bureau Ovale, Obama, Église catholique, Hollywood, tsiganes, Homosexuels.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.