Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/10/2011

Que recouvre le printemps arabe ? Démocratie ou la haine des Infidèles?

 

Freedom Religious.jpg

Au vu des attaques et agressions souvent mortelles qui se produisent, quasi quotidiennement, contre les chrétiens dans des pays à forte majorité musulmane, l'on s'étonne du silence de nos Médias. Nous pourrions être tenté de le définir ainsi, au mieux de complicité passive, sinon coupable d'encourager la chasse aux chrétiens. Tout psychiatre analysant cette absence de compassion chez ceux qui militent pour la laïcité et ceux dont le devoir est de transmettre l'information vraie, ne considérerait-il pas que ces journalistes et politiciens qui font usage de circonlocutions évasives, sous couvert de rectitude et en conformité à la pensée unique, ne seraient-ils pas en fait prisonniers de leurs ressentiments ? Il y a là enfoui, probablement, un terreau de haine fertile et empoissonnée contre Dieu d'où émerge cette abhorration irrationnelle qui nécessite une thérapie approfondie afin de libérer le sujet de blocage mental et de tares psychiques. Un profiler pourrait tracer un portrait type des caractéristiques qui se retrouvent chez ces sujets hypothéqués, pour la plupart, de pseudo traumatismes ou par un environnement hostile au christianisme et à Dieu : journalistes, intellectuels et politiciens. Qu'est-ce qui explique leur silence? Il dissimule sûrement quelque carence. Ne met-il pas en lumière une secrète recherche de jouissance, que l'on peut qualifier de déviance narcissique, à voir se multiplier les massacres, les agressions et les discriminations injustes, d'une efficacité redoutable, dont sont victimes les chrétiens. Ces vendettas et pogroms commis envers les chrétiens et les juifs ne constitueraient-ils pas le déclencheur d'une vengeance refoulée qui se matérialise par procuration? En effet, n'est-ce pas ce que met en évidence leur silence? Il y a en sus des quelques 850,000 syriens catholiques et chrétiens déjà 1 million d’irakiens de catholiques et chrétiens réfugiés en Syrie qui furent accueillis sous Bashar-al-Assad et qui craignent, pour leur sécurité leur vie et leur liberté de culte, l'arrivée des frères musulmans sunnites et des salafistes. Déjà des spoliations et des attaques se sont produites contre des églises et des chrétiens mais qui furent sauvés in extrémiste grâce à l'intervention rapide de l'armée. On apprenait en début de semaine que des personnalités de haut rang, de l'entourage immédiat du bureau ovale de l'administration d'Obama, ont participé à des rencontres, dans le sud des É.U., avec des musulmans syriens, sous le parrainage d'un organisme sunnite supposément inoffensif, qui en fait sert de couverture pour les Frères Musulmans.

Ne soyons pas naïfs les grands Médias, pas tous, sont sous la coupe de la gauche et leur but est de tromper le bon peuple. Oui, ils nous méprisent. Quand on parle de printemps arabe égale démocratie on nous ment.

Charles Ed. Durand 7 octobre 2011

07.10.2011

Cinquième église brûlée en Égypte depuis la révolution islamique

Addendum : le 4 octobre Al Arham Online diffuse une vidéo tournée au Caire où l'on voit l'armée réprimer violemment une manifestation de Coptes protestant contre l'impunité des islamistes attaquant leurs églises les jours précédents

 

A peine une semaine après l'attaque de l'église Saint-Georges de la ville d'Almarinab, une autre église vient d'être brûlée par des islamistes, tout puissants et jamais arrêtés par une police complaisante.

Lu sur l'Observatoire de la christianophobie :

"Le 3 octobre 2011 l’église Sainte-Marie du village d’Eldmadmar – qui compte 15 000 chrétiens – en Haute Égypte a été assaillie par une foule de jeunes fidèles musulmans agressifs exigeant sa fermeture et y lançant des pierres. Leur but était de la démolir, mais la présence nombreuse des forces de sécurité égyptiennes les en a, temporairement, dissuadé. Les musulmans accusent cette église d’être une maison transformée secrètement en église. Faux : l’église existe depuis huit ans (avant le printemps arabe). Ils affirment que l’église n’a aucune autorisation légale. Encore faux : elle a l’autorisation des services de sécurité, mais il lui manque une licence administrative qu’elle attend depuis huit ans… Ils prétendent qu’on y célèbre la Messe tous les jours à 16 h. Toujours faux : on n’y célèbre la Messe qu’une fois par semaine, le samedi. Ils affirment être indisposés par les sonneries de ses cloches. Archi faux : l’église n’en a pas !

 

tags:Démocratie, Frères musulmans, printemps arabe, Égypte, Syrie, Irak, Chrétiens, massacres, églises incendiées, harcellement, pays musulmans, silence des médias, haine irrationnelle, Psychiatre, thérapie, laïcité, rssentiments, Bashar-al-Assad, Dieu, profiler, journalistes, politiciens, Alain Juppé, Obama, Salafistes, chrétiens, juifs, le mépris, le mensonge.

 

Les commentaires sont fermés.