Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2011

Histoire Vraie. Une petite détente.

 

 

rire_de_bon_coeur.jpg

Depuis plus de 30 ans j'écris mon journal. Il y a quelques jours par hasard je suis tombé sur un cahier j'y parle de mon cheminement, à l'occasion je commente l'actualité, j'y couche mes réflexions et raconte des anecdotes plus frivoles qui m'ont fait rire.

 

Mon frère travaille à Boston. Tard en soirée il me fait le récit de ce qui est arrivé au Boston Opera House. Il en arrive, il vient d'assister à un opéra italien.                  

17 avril 2004. à la page 366.                                   

Mon frère n'est pas vraiment un mélomane d'opéras, mais pour faire plaisir il accepte l'invitation d'y assister. Roger m'a sans doute donné le titre mais j'ai oublié de l'inscrire.

 

 

Voici cette histoire : L’héroïne arrivée au sommet de la tour, là est son personnage c'est prévu, elle va se précipiter en bas des remparts. On ne sait quel machiniste d'arrière scène a eut l'idée mais, au lieu de mettre un matelas gonflé pour amortir l'arrivée de la cantatrice, (Roger me raconte qu'elle était très forte de taille) il avait mis une trampoline. La pauvre a fait tout un rebond dans les airs. Quelqu'un dans la salle a crié : mais c'est la résurrection! Là, le chef d'orchestre, les musiciens, les choristes et les autres chanteurs ont pouffé de rire et arrêté net de jouer. L'assistance s'esclaffa tout autant, sauf quelques mélomanes compassés qui n'appréciaient pas cette interruption.

 

 

Celle qui accompagnait mon frère avait un air maussade et ne la trouvait pas drôle. Il me semble la voir rebondir ce dut être toute une épreuve pour l'interprète. Au lieu de mourir là en bas de la tour elle remonta dans les airs. J’imagine que le loustic d'arrière scène a du manger une volée de bois-vert. Celle-là je l'ai rie un bon coup.

 

Charles Éd. Durand

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.