Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/11/2011

C'est à ton tour mon frère de te laisser parler d'amour.

champ de coquelicots.jpg

À mon frère ainé,

Pour toi Roger un spécial sur mon blogue. 7...berges ?

Oui elle coule l'eau de la rivière et pourtant de plusieurs ruisseaux et lors de la fonte des neige elles s'écoulent elles l'alimentent et soudain se gonfle la rivière. Elle court vite et se fraie sans geine un parcours, elle sillonne à travers des creux de rochers, des forêts puis s'échappe bruyamment en cascades et elle chute, giclent des bouillons tout au fond d'un ravin ou d'une falaise et puis tranquillement elle poursuit son chemin et soudain on aperçoit des saumons qui remontent la rivière et là non loin de la berge un vieux loup de mer chaussé de cuissardes en caoutchouc, Roger avance. Il fait tourner la canne à grands coups d'amples moulinets et il lance la ligne à l'eau. Il se prépare à devoir livrer une chaude lutte au saumon qui saisira la cuillère et mordra à l'hameçon. Quelle patience il aura mis car il faut attendre et puis attendre et lentement il laisse se dérouler la ligne elle flotte en surface...et soudain étincelle la cuillère sous l'effet d'un mince rayon de soleil qui strie à travers les feuilles des arbres. Puis la tige s’agite il se cramponne, pieds solidement plantés dans le lit rocheux de la rivière et voilà qu'elle commence la guerre d'épuisement. Les deux se fatiguent ils se jaugent, c'est une vraie partie d'échecs et d'usure. Tout mouvement dessine le suivant il faut savoir anticiper ne pas brusquer. Patience patience que les ans passés lui auront appris. On ne fait pas la moue à un vieux loup de mer qui en a vu beaucoup des rivières et rugirent des torrents et masses d'eau. Avec le temps il a appris qu'il n'est pas nécessaire de nager il laisse au poisson faire ses plongées ses sauts périlleux et ses saltaux brusques. Tout ce qu'il a cumulé au cours des ans c'est qu'il est devenu plus sage et ne pas inutilement se laisser aller à des vagues d'émotions, car la prise du saumon exige, que raison gardée il faut, sinon l'âge n'aura servit de rien. Non tête froide avoir mais ne pas oublier qu'il faut savoir joindre l'utile à l'agréable. Sage il l'est mon frère et pour lui ce jour en est un autre qui nourrit son alentour, ses tous ceux et celles qu'en sa tête il garde comme de précieuses pierres aux reflets bigarrés et chacun pourtant a sa couleur et tous lui sont de doux souvenirs. Et c'est pas fini il n'en n'est qu'à ses débuts. On ne lâche jamais la canne il faut garder la forme et tenir la ligne afin que la prise enfin capturée il tienne à bout de bras un beau saumon rouge qui frétille encore.
Bon anniversaire cher vieux loup de mer. Tant d'expériences encore à partager et à vivre. Alors, non ce n'est pas le temps du repos et si tu en as l'occasion sucres-toi bien le bec avec un beau morceau de gâteau.

Ton petit frère

Charles Ed.

tags: Jour du souvenir, coquelicot, saumon, rivière, sage, eau, cascades,  cuissarde, Anniversaire, famille, émotions, raison, tête froide,  Roger, âge déjà...76

04:47 Publié dans Famille | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.