Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/11/2011

Jour du souvenir, Memorial day 11/11/11:0​0

coquelicot 1.jpg

Je n'entrerai pas dans l'étude des causes ni sur les effets immédiats ou postérieurs qui suivirent cette Première grande guerre dont on a souligné hier la fin en ce jour de l'armistice survenu le 11 novembre 1918. Ce qu'elle nous dit cette première guerre du XX ème siècle outre le carnage de millions de morts, juste le Canada y aura perdu 60,000 jeunes hommes, ce fut le basculement des empires. Je veux ici saluer le courage et le sens du devoir de nos vaillants soldats qui partout sur les différents théâtres d'opérations ont su porter bien haut le service de la Patrie. Par vous nous avons et continuons à jouir de notre liberté chérie qui nous permet de pouvoir apprécier les droits et les libertés qui sont les nôtres. Soyez fiers de vous jeunes gens, vous servez une noble cause celle qui nous permet d'être des citoyens libres. Ce que vous avez accompli en Afghanistan et d'autres avant vous en Corée et ailleurs, montre votre détermination malgré les nombreuses difficultés auxquelles vous avez été confrontées. Votre ténacité et votre générosité sont les fleurons glorieux que vous portez en votre coeur. Soyez ici tous remerciés et que Dieu vous bénisse. Puis suivra la deuxième grande guerre et toutes, celles qui depuis s'agitent, sèment la mort et la désolation. Toutes elles sont voulues menées et souhaitées par des régimes autoritaristes; qu'il soit de gauche, national-socialiste, communiste ou de la mouvance islamiste. Oui, elles se répandent (même celles appelées guerres civiles). Elles ouvrent grandes les portes de l'enfer. On y entend le hurlement aigu de la Bête. Qu'est-ce que l'histoire, celle toute récente, nous aura appris ? Je pense à Nicolas II et à sa famille, puis Mussolini sa maîtresse et d'autres qui furent exposés sur la place publique et récemment Mouhammar Kadhafi. Tous furent massacrés et saignés comme des porcs. Des rivières de sang, goûte à goûte, coulèrent et coulent encore de nos jours, lors de ces spectacles publiques. Ce sang bouillonne dans le chaudron maléfique de l'atelier du diable. Tout cela nous le voyons depuis la première grande guerre. En fait, c'était la marque indélébile du mal absolu qui allait corrompre l'humanité. On voit très clairement la marque du diable de nos jours. Qu'est-ce qui se dessinent à l'horizon tel un spectre? le fanatisme et l'anarchie destructeurs, une évidence nette et incompréhensible. On voit l'humanité en proie à la folie, particulièrement en Occident mais pas que là, elle semble désormais attiré par le mal absolu. On a tué Dieu dans la cité. Si certains parlent de victoires ou de défaites j'incline à penser que l'ombre de Satan plane sur le monde. Il est entré dans les salons de l'ONU, de l'UNESCO, de l'OTAN et de l'U.E. L'ange déchu cerne autour de l'autel, comme le soulignait Paul VI, et il gruge les racines chrétiennes, en ce moment même, dans ce grand pays les États-Unis d'Amérique avec le prince, His Excellency Barak Hussein Obama... mais tout n'est pas perdu car les racines chrétiennes aux États-Unis y sont fortes et vivantes. 

Nous assistons en fait à l'échec de ce que nous avons appelé la VICTOIRE de la LIBERTÉ. Le diable fornique l'humanité. Quel astuce et que d'artifices il utilise. Il se fait si discret qu'il confond les esprits et les corrompt car beaucoup ne le voit pas à l'oeuvre. Et si il réussit c'est qu'une grande majorité d'hommes et de femmes refusent de s'engager et de fonder une famille car l'amour exige du don de soi. Pourquoi ? L'amour authentique implique le devoir de construire l'amour et nécessairement de se perpétuer, la famille en est le lieu naturel, de nourrir cet amour, de renoncer à son moi égoïste, à ses désirs et pulsions qui fragilisent l'amour que l'on porte pour l'autre et la vie du couple. L'hédonisme et la force du surmoi portent atteinte à la Joie et à la nature même du couple, à la morale naturelle et risquent de déchirer la famille. Ces facteurs d'un individualisme effréné conduisent à ne plus respecter ni la vie, ni la dignité de l'autre ni le droit des enfants. On détruit la famille en ne maîtrisant pas des  pulsions égocentriques. Qui osent de nos jours s'engager alors que tout l'environnement mène au futile et à la consommation vite fait de l'autre vu comme objet et non comme personne? On est loin de l'épanouissement de chacun dans le couple. La finalité de l'amour qui nait en chacun demande à s'épanouir dans la durée . Il y en a qui y croient et veulent s'engager, mais eux refusent de suivre le père du mensonge.

Le fanatisme l'anarchie le nihilisme l'égalitarisme le relativisme et le communautarisme fracturent et gangrènent la vie de l'homme. Ils détruisent les fondements du bien commun de la société, celui du Canada et encore d'aventage celui du Québec dont la survie de la nation est sérieusement menacée. Bientôt, nous verrons le sang des enfants de Dieu bouillirent dans les antres ouvertes érigés sur les places des cités, ces fours crématoires où l'humanité y sera piégée et calcinée par un hédonisme éffréné. Les avortoirs en sont l'illustration. Voilà le monde où l'Église du Christ avance : La fête du sang est la culture de la mort. On n'a qu'à voir certains clercs de l'Église qui jouissent déjà à la vue de la déchirure du Corps mystique du Christ. Ils sont sous le ravissement alors qu'ils sont les acteurs qui salissent le visage du Christ et de son Église et scandalisent le peuple de Dieu. Ils sapent ceux qui communient à l'Amour du Christ Sauveur.

Hier, j'ai gardé pendant deux minutes le silence il était 11 hres 11. Et j'ai vu les larmes du Christ... coulées sur des visages des enfants de Dieu. Oui au nom de l'autoritarisme on saigne ses enfants et on invoque son nom, alors que Dieu se nomme AMOUR et n'a jamais voulu la mort de ses créatures. Voilà le blasphème. Ça et là on nourrit et cultive la haine chez de jeunes enfants envers d'autres humains qui sont nos frères en humanité et qui sont des enfants de Dieu. On défigure ainsi le visage de Dieu et de l'homme sa créature en invoquant le nom de Dieu.

Voilà le dessein que la gauche et un certain Islam dominant se partagent : l'autoritarisme et conséquemment la régression de la créature de Dieu née libre. Les deux courants ont pour but en fait de tuer Dieu et ultimement ils tuent l'homme. Voilà le réel blasphème et le monde est son atelier.

Puissions-nous faire tomber ces clôtures qui forment l'enclos des ténèbre. Puisse la lumière de Dieu percer le coeur de chacun.  Voilà l'unique dessein voulu par Dieu pour ses enfants. Paix et Joie et ''aimez-vous les uns les autres comme Je vous ai aimés.''
Mais n'ayons pas peur le Christ vaincra.

Charles Ed. Durand  ce 12 novembre 2011

 tags: Jour du souvenir, armistice, soldats, Val-Cartier, vaillants et courageux, Afhhanistan, théâtre des opérations, guerre,  autoritarisme, Islam, gauche, communisme, socialisme, Dieu, haine, sang, Barak Hussein Obama, Étatys-Unis, ONU, OTAN, Union Européenne, Ncolas II, Mussolini, Mouhammar kadhafi, Église du Christ, Corps du Christ, diable, égoïsme, individualisme, hédonisme, famille, Amour, pulsions, désirs, enfants, couple homme et femme, blasphème, Canada, Québec, avortoirs, coquelicots, clôture, enfer, Joie, Paix, Paul VI, Occident

Les commentaires sont fermés.