Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/11/2011

Guy Millière suit la voie de sa conscience et de son coeur.

guy Millièr.pngJe veux ici rendre un hommage à un intellectuel honnête qui refuse de trafiquer sa conscience afin d'être bien vu des plateaux de télé ou voir ses livres commentés et des critiques dans les journaux sous la rubrique des pages littéraires. Or sur lui tombe la chape de plomb et le silence abyssal, l'arme préférée des médias. De nos jours ils sont rares ces nobles et courageux penseurs, analystes rigoureux de la politique, intellectuels et écrivains qui ne fléchissent pas devant la horde pour qui la censure annule la liberté de parole et de débattre. Ils subissent de telle pression que certains cèdent afin d' engranger des revenus substantiels. Ils plient l'échine et renient leurs convictions premières et enterrent leur remord sous des avalanches de reconnaissances de la bien pensante ligue qui a pris le relève de la célèbre Pravda de l'ex URSS. Oui, ils trahissent leur conscience afin de conserver la paix soit dans le couple ou auprès de collègues et de la gens intellectuels dominante qui dicte les notes de passage.

Et cet homme c'est Guy Millière. Oui, voilà un homme juste et universel. Je vais pour la suite citer des passages d'un article de Rachel Franco paru sur le site DREUZ ce 20 novembre 2011. Vous trouverez l'entièreté de son article sur le lien qui suit. Il sera suivit de la conférence qu'il donna à Jérusalem le mardi 15 novembre 2011.

 

Charles Ed. Durand

 

http://www.dreuz.info/2011/11/envers-et-contre-tout-guy-m...

---Il y a quelque temps déjà que Guy Millière m'intriguait, et moi depuis ma petite Jérusalem, je l'observais, surprise, souvent envahie par une profonde reconnaissance, troublée aussi par le feu intérieur de cet homme. Voici un homme, intellectuel engagé aux côtés d'Israël qui non seulement écrit, dit et répète à qui veut l'entendre des vérités qui déplaisent aux journalistes ronflants des temps modernes, mais qui le fait sans relâche, et quelque soit le prix personnel qui lui en coûte. Et il lui en coûte, cela ne fait pas de doute.

Voici un écrivain boycotté dans les forums littéraires de bon ton où il est si agréable de se montrer et de discutailler de profonds concepts qui permettent pirouettes et acrobaties intellectuelles, mais à la condition de ne pas froisser le conformisme anesthésiant de notre siècle des obscurités.

Voici un analyste politique et économiste sali, renié, jeté aux orties qui n'est plus guère invité sur les plateaux de télévision frileux qui en sont encore à s'illusionner sur des printemps arabes alors que les hivers islamistes frigorifient déjà leurs neurones..... il est l'ami des valeurs de Bien qui habitent tout humaniste authentique, quelque soit son horizon cultuel et culturel; il est l'ami de toute démocratie qui vit les yeux ouverts sur les dangers totalitaires qui menacent les libertés et les droits de l'homme.....Israël semble bien être le dernier rempart contre l'islamisme, danger mortifère des temps modernes pour l'ensemble des pays libres et à ce titre, Guy Millière est un résistant des temps islamiques; car c'est ainsi, malheureusement, que nous devrions, en toute lucidité, nommer les temps qui sont les nôtres.....Mon propos....consiste à nous approcher de l'homme engagé et de cette force intérieure qui l'habite.  .....En toute simplicité, il a confié qu'il ne supportait pas l'injustice et le mensonge et c'est donc naturellement qu'il refuse de faire l'impasse de la vérité historique et des valeurs humaines que représente Israël. Ces valeurs lui sont essentielles. Voilà le cri de vérité de Guy Millière et la lumière qui le guide dans ses choix de vie.-----Rachel Franco.


 tags: DREUZ, Guy Millière, intellectuel, Vidéo conférence Guy MIllière, Rachel Franco, Israël, temps islamiques, Démocratie, Pravda, France terre de la censure, Droits de l'homme, la bien pensante.

 

 

 

13:21 Publié dans vidéo | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.