Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2011

Syrie : Nous avons peur des islamistes. 2 millions de chrétiens.

Jean_Clement_Jeanbart.jpgMgr Jean-Clément Jeanbart, archevêque grec melchite catholique d'Alep en Syrie était de passage à Fribourg le 10 novembre dernier et il a accordé un entretien à M. Jacques Berset de l'APIC. J'en ai extrait certains passages car en Occident tout ne nous est pas rapporté on coupe l'information. L'archevêque dira par exemple que la situation est toute différente de ce que l'on voit chez vous à la télé. Par exemple Alep (2 ème ville du pays avec ses 5 millions d'habitants) est à 20 minutes de la frontière turque et à une heure de la ville turque d'Antakya autrefois Antioche. N'oublions pas qu'après Jérusalem la Syrie est la plus ancienne chrétienté. La frontière est ouverte et les syriens se rendent aisément en turquie pour y faire des achats et ce librement. Oui il y a des réfugiés mais quelques centaines. Il est malhonnête de compter les visiteurs syriens comme des réfugiés. L'ONU parle de 3,500 morts mais des deux côtés. Les rebelles sont armés et tirent sur les soldats et les forces de l'ordre, policiers compris. Il est temps de dire que si l'armée utilise la force celle-ci n'est en rien comparable à ce qui advint en 1982 alors qu'elle utilisa l'armerie lourde qui fit dans la ville de Hama 20,000 morts en février seulement. Ce n'est pas ce qui se passe aujourd'hui.

Les milieux qui veulent déstabiliser le pays sont minoritaires en Syrie et ils bénéficient de soutiens à l'étranger, de certains pays du Golfe, des fondamentalistes sunnites, et des frères musulmans très actifs dans la région, comme un groupe salafiste proche d'Al-Qaïda basé à Tripoli (Liban), rapporte Mgr. Jeanbart et corroborées par d'autres sources par ailleurs bien connues des Médias qui valident l'information. Les télévisions, Al-Jazira ou Al-Arabyia, transforment une manifestation de centaines d'opposants en milliers d'adversaires du régime et quand la majorité, en faveur de Bachar el-Assad, descend dans la rue par millions à Alep, Damas, Lattaquié ou dans d'autres villes, ces médias disent qu'ils n'étaient que quelques milliers. Et nos médias d'occident paressent et rapportent ce que dit
Al-Jazira etc. Selon Mgr. Jeanbard le président Bashar-al-Assad a l'appui de la majorité du peuple syrien, selon lui 75%.
Les Syriens, dans leur immense majorité, ne veulent pas d´un régime islamiste. J'espère, ajoute-t-il, que la Syrie ne sera pas le 4e pays à connaître un brusque renversement du pouvoir, après la Tunisie, l'Égypte et la Libye. Ce serait une catastrophe pour toute la région, pas seulement pour les chrétiens...( CED: Israël aussi!) la Syrie n'est pas l'Iran faudrait ne pas l'oublier dans notre analyse de géo politique. Pour ma part j'estime, je diverge d'opinion avec certains mais j'assume,  qu'il vaut mieux savoir qui l'on a comme voisin que laisser se poursuivre la conquête du pouvoir par les frères musulmans et les Sunnites. La Turquie peut bien faire le fanfaron et mousser ses ambitions mais la croissance de son économie est artificielle et sa chute prochaine. Alors que l'on cesse de penser que l'on peut transposer la démocratie à l'occidentale alors que ces peuples ignorent cette culture. On remplace un pouvoir tyranique par un autre mais celui qui s'annonce dans cette région est pire que celui qu'il va remplacer et les victimes en seront les jeunes et les femmes et la liberté de conscience et les tueries et barbaries que prône la Sharia'h et les persécutions des chrétiens se poursuivront. Ne répétons pas les mêmes erreurs.

Charles Ed. Durand

tags:Syrie, Liban, Turquie, Égypte, Tunisie, Lybie, Israël, Pays du golfe, sunnite, Iran, Alep, Mgr Jean-Clément Jeanbard, Alep, Antioche, armée, rebelles, corruption, frères musulmans, salafiste, sécurité.

photo : D'ICI

25/11/2011

Un évêque ose dénoncer la christianophobie en Europe.


1108501718.jpgBeaucoup écrivent sur la christianophobie et certains casuistiques dénoncent les jeunes catholiques qui prient et chantent des cantiques religieux sur la place publique. Celui qui aime va-t-il tolérer que l'on insulte son épouse, ou que l'on attaque ses enfants au nom de la paix de la tolérance et de l'ouverture à l'autre et dire à sa femme laisse faire ce n'est pas grave ? Non et vous avez raison. Être amoureux signifie que tu te tiens debout, tu ne recules pas et tu feras tout pour protéger et défendre ce que tu chéris le plus. Certains pasteurs sont frileux et se taisent ou ils pérorent des admonestations envers des jeunes cathos. Non à la violence d'accord mais garder le silence c'est de la lâcheté. --Les missionnaires seront persécutés <à cause de moi pour rendre témoignage en face... des païens>. Plus loin le Christ dit : <Ne craignez rien de ceux qui tuent le corps, mais ne peuvent tuer l'âme....> -<Quiconque se déclarera pour moi devant les hommes, moi aussi je me déclarerai pour lui devant mon Père.(Matt 10, 18-28-32).

Voici une vidéo où l'on entend un évêque parler sur la christianophobie  ambiante et il ni va pas par le dos de la cuillère : Mgr, Jean-Michel di Falco, évêque de Gap et d'Embrun.

Charles Ed. Durand


tags:christianophobie, Évêque de Gap et d'Embrun, Mgr Jean-Michel di Falco Léandri, Union Européenne, vidéo, jeunes catholiques, Matthieu, Jésus, parler ouvertement.

 

24/11/2011

Je ne peux plus dire : Je ne sais pas. Les Hadiths

J'ignore si vous connaissez ce fait historique, la rencontre d'Hitler avec le grand Mufti de Jérusalem (en fait ils eurent au moins deux entretiens). Ce dernier proposa de lui envoyer deux unités de musulmans à être intégrées dans le corps des SS, Adolphe Hitler accepta. Le grand Mufti se rendit conférer avec les Bosniaques et en recruta plusieurs et ainsi il arriva à former deux compagnies. Ceux-ci subirent un entraînement et sitôt prêts ils revêtirent l'uniforme des SS avec un distinguo sur l'uniforme un croissant et le nom Bosniaque. Comme vous le savez les SS n'étaient pas des tendres, tuer pour eux ou torturer ne les empêchait pas de dormir. Or devant la cruauté des musulmans ils refusèrent d'être associés à ces bosniaques car trop barbares. J'imagine ce que ce devait être après avoir vu quelques séquences du film de cette vidéo.

Voici un entretien de madame Anne-Marie Delcambre qui maîtrise parfaitement l'arabe. . Elle raporte un ensemble de citations hadiths c'est-à-dire de traditions relatives aux actes et aux paroles du prophète Mohammad et des ses compagnons ayant vécu il y a 14 siècles. Je vous préviens elle n'est pas une magicienne qui essaie de faire peur, non elle connaît son sujet et nul ne peut la contredire ou nier son propos car les exemples qu'elle rapporte sont véridiques et connus des musulmans. Il y a à quelques reprises des images difficiles à soutenir je vous préviens. Mais vous trouverez sûrement grand profit à le visionner. Certes, j'en suis sorti fortement ébranlé. Si bien que je ne peux que prier pour leur conversion car cette religion a détruit des civilisations et elle présente encore de nos jours, du moins chez les radicaux, une menace à notre civilisation. Il est utile de dialoguer et même nécessaire mais la connaissance de l'interlocuteur s'impose. Connaître la culture de l'Islam est un impératif.

Charles Ed Durand

tags: Hadiths, Islam, Anne-Marie Delcambre, Adolphe Hitler, Grand Mufti de Jérusalem, SS, Bosniaque, culture de conquêtes, dialoguer, Connaître l'interlocuteur, conversion, amour.


04:55 Publié dans Islam, vidéo | Lien permanent | Commentaires (0)