Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2011

Kingston Ontario, le crime d'honneur s'enracine dans l'Islam= Meurtre.

untitled.png

En juin 2009 en la ville de Kingston en Ontario on a retrouvé dans le canal Rideau les corps de quatre personnes qui furent assassinées soit 4 femmes. Trois jeunes filles et la première épouse du père Shafia. L'aînée des filles Zainab àgée de 19 ans sortait avec un chrétien, Sahar 17 ans fréquentait aussi un garçon et Geeti 13 ans ainsi que la première épouse Rona Amir Mohammad, légalement inscrite dans les registres de l'État comme étant la cousine de Shafia, mais qui demeurait dans la maison du clan de Shafia à Montréal. Il y a trois autres enfants dont l'identité ne peut être révélée qui la veille, de l'arrestation des deux parents et de leur frère Hamed âgé de 20 ans, soit le 21 jullet 2009 ont été retiré par les travailleurs sociaux de leur famille pour leur propre sécurité.

On nous parle beaucoup de crime d'honneur en disant que c'est une tradition culturelle chez certains peuples. Bref, on tente de nous endormir dans l'indifférentisme et de nous dire : bah ce sont des cinglés. Mais la vérité a ses droits. Ce monsieur Shafia est d'origine afghanne et citoyen canadien . C'est un entrepreneur millionnaire qui fit fortune à Dubaï. Le père, son fils et sa seconde épouse sont accusé de meutre au premier degré. Et le procès est toujours devant le tribunal. 

Pourquoi ai-je décidé d'écrire sur ce meurtre de victimes innocentes ? Parce que partout dans nos médias on définit cette tuerie comme un crime d'honneur d'origine culturelle. Eh bien ce n'est pas un acte culturel universellement répandu. Non il est religieux et l'islam le permet et en certains cas en fait obligation pour tout musulman. Penssons au fatwah.

Voici donc la genèse qui servit de support à cette histoire : 

Deux textes islamiques proclament l’immunité du père qui tue son enfant. Les textes présentés n’imposent pas de motif particulier pour garantir l’immunité au père qui tue son enfant. Les crimes d’honneur sont donc couverts par l’exemption.

Un texte sunnite garantissant l’immunité du père qui tue son enfant.

Le premier texte provient du manuel de la Shari'a Umdat al-Salik (sunnite). La section o1.2 énumère plusieurs situations pour lesquelles le meurtrier bénéficie de l’immunité. La quatrième des situation citées concerne spécifiquement celui du parent qui tue son enfant :

(Traduction Point de Bascule) «o1.2 Voici les personnes qui ne sont pas sujettes à des représailles : 1)Un enfant ou une personne démente, quelques soient les circonstances (…); 2) Un musulman qui tue un non-musulman; 3) after the lovely, egalitarian "Muslim for killing a non-Muslim" and "Jewish or Christian subject ... for killing an apostate...- Un juif ou un chrétien vivant dans un État islamique... ou tuer un apostat; (4) Un père ou une mère (ou leurs pères et leurs mères) qui tuent leurs descendants ou les descendants de leurs descendants. (ils ont la mémoire longue)

Voilà il me semble une référence authentique, indiscutable que valident les textes sacrés de l'Islam. Il serait pour le moins honnête et conforme à l'éthique journalistique, profession de tous ceux qui transmettent l'information à un large auditoire et qui osent se prononcer d'autorité sur le crime d'honneur, comme le fit M. Pierre Bruneau à l'antenne de TVA en début de semaine (semaine du 5 au 9 décembre 2011). Il affirmait que cette histoire de crime d'honneur où sont impliqués 3 membres de la famille : le père Shafia 59 ans, sa deuxième femme Tooba Mohammad  41 ans et son fils aîné Hamed 20 ans qui à Kingston ont tué 4 autres membres de la famille que ce crime n'avait rien à voir avec la religion musulmane.  Commentaire qu'il donna à la fin du bulletin de 18:00 hres. Désolé cher monsieur mais vous avez fait preuve d'amateurisme ce qui est dommage car votre réputation qui vous honore ne peut souffrir de ce manque flagrant de rigueur et d'honnêteté intellectuelle. Ici ce fut une dérive et une consécration de la malhonnêté journalistique.        

Permettez que je vous livre deux affirmations du père Shafia : 1) Leur mort était la volonté d'Allah (Dieu) moi je ne suis pas un assassin. 2- Elles méritaient le châtiment d' Allah. Le moins que l'on puisse exiger de tout animateur d'affaire publique c'est de bien se documenter avant de se prononcer et dans le cas de Monsieur Pierre Bruneau avec toute l'autorité qui lui est reconnue comme chef d'antenne de TVA il ne peut se permettre pareille dérapage et mentir à la population.  C'est bien beau de ne plus parler de terrorisme ni de mentionner le mot terroriste mais à la place de dire que c'est l'acte d'un loup solitaire. Voilà les mots qu'utilisent Obama et toute son administration et que nos thuriféraires des Médias répercutent en suivant aveugléement l'oracle de la Maison Blanche. On ne peut plus dire que ce sont des musulmans au nom de la langue de bois du politically correct ou de la novlangue. Vous avez le choix. Merde il y a tout de même une limite à transgresser et trahir volontairement la vérité. Dans la haute stratosphère de la pensée gauchiste on a choisit de nous anesthésier afin que nous devenions dociles et que nous soyons raisonnables. Il y en a marre de nous prendre pour des débiles. Arrêtez les moteurs gens de la pensée unique vous êtes en train de relativiser et travestir les faits uniquement parce que ce sont des musulmans? Ce faisant membres de la confrérie des Médias vous allez à l'encontre et à l'éthique même de votre profession de journaliste, d'analyste ou commentateur de l'actualité. Vous avez un seul et unique devoir celui d'être honnête et rigoureux. En nous transmettant des nouvelles censurées vous reniez les valeurs qui sont les vôtres et aussi celles de notre peuple et de tout le Canada. L'idéologie du multiculturalisme ne doit pas vous obliger à ramper ventre contre terre pour accommoder une minorité musulmane qui ne cesse de revendiquer et qui entend imposer sa vision de ce que doit être notre société. Enough is enough.

Voici un lien sur le crime d'honneur dans sa version anglaise qui est reconnue par la plus grande autorité sunnite de l'islam soit la Al-Azhar University du Caire (Égypte). Version originale en anglais : It is certified by Al-Azhar University as a translation that "corresponds to the Arabic original and conforms to the practice and faith of the orthodox Sunni Community...":

http://revuse.wetpaint.com/page/Reliance+of+the+Traveller...

Charles Ed Durand 

tags: crime d'honneur, Kingston, Pierre Bruneau, Chef d'antenne, Islam, TVA, le 18 heures, Médias, Éthique, Journalisme, commentateur, honnêteté, censure, multiculturalisme, accomodement raisonnable, musulman, meurtre, Point de Bascule. Al-Azhar University, Égypte, Sunnite, Canada, pensée unique, loup solitaire, Obama, l'oracle de la Maison Blanche.

photo: Stufentoftheworld.info

Les commentaires sont fermés.