Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/12/2011

D’Amérique et d'Europe, l'Ouest dénonce le recul de la Démocratie en Russie.

Moscou-4-1024x768.jpg

Depuis le 5 décembre 2011 nos médiats ne cessent de parler de fraudes électorales massives en Russie et on y va par là. Bref, Poutine et Medvedev sont dénoncé et caricaturé de totalitarisme et puis quoi encore ? C'est à qui hisserait le pavillon propre et immaculé de la vertu démocratique. Qui irait même se donner en exemple et se plastronner de deux mots puissants : droiture et pureté. Si Nico n'avait pas eut tant de réunions sûrement qu'il serait monté au créneau. Curieux ces politiques et journalistes. Ah ils s'y donnent à cœur joie tous ces hussards de la gauche caviarde, la laicité militante et athée. Ils nous parlent d'une grogne généralisée en Russie et on nous parle de manifestations monstres, Dommage que l'on ne filme pas ces immenses foules en plongée. Bien sur on voit des attroupements et là on interview des personnalités politiques, des journalistes russes et autres nostalgiques du parti communiste. Non mais je rêve on entend des communistes russes qui dénoncent le recule de la démocratie. Faut le faire. Or, ce qui me taraude l'esprit depuis quelques temps ce sont tous ces Hérauts auto proclamés de la vertu démocratique. Comment se fait-il que durant l'ère soviétique (l'URSS) il n'existait qu'un seul Parti, bien entendu communiste, or l'intelligentsia du temps d'ici et de France aucun de ces intellectuels ne dénoncèrent la dictature communiste ni les goulags ni ne s'offusquèrent de ne pas pouvoir rencontrer des opposants. Si il y en eut un André Gides il fut bien le seul de France, (et le chef de l'Église catholique Pie XII) qui dénonça le régime communiste. Il est vrai qu'à l'époque bénie du communisme ces ennemis du prolétariat étaient déjà dans des goulags à mourir et les plus chanceux étaient enfermés dans des hôpitaux psychiatriques pour aliénation mentale et drogué au frais de l'état. De manifestations? Nenni jamais. Nos démocrates ont-ils rouspété? Encore non...ils étaient ce que Lénine appelait les idiots utiles. Vous connaissez? Quand même faut pas pousser trop le bouchon mesdames et messieurs de la vertu démocratique et républicaine. Une seule manifestation était autorisée celle du défilé du 1 er mai pour la fête des travailleurs. En aucun autre temps il était permis de manifester. Et nos journalistes n'en étaient nullement émus. Tout le monde connaissait ce qui leur arriverait, ils avaient connu la famine des millions étaient morts de faim dans les années vingt : 20 millions, et plus de 7 millions juste en Ukraine. Les commissaires du peuple. Oh que si le peuple russe les connaissait. La dernière fois qu'on a vu des chars d'assauts contre le peuple c'est lorsque des généraux tentèrent un coup de force afin de déloger Boris Elstine qui se trouvait au siège de la Présidence de la Russie : la Maison blanche. Ainsi s'écroula le communisme.

Je ne veux pas ici parler des nombreuses difficultés économiques rencontrées et l'implantation d'une économie de type libérale et ni sur les retards de la modernisation de l'industrialisation tout cela ne peut se régler aisément, tout est à reconstruire et il y a eut tant de corruption la nomenklatura ne se laisse pas déloger aussi facilement. Force cependant est d'admettre qu'il y a eut une grande amélioration du niveau de vie surtout depuis l'arrivée de Vladimir Poutine successeur de Boris Elstine et la modernisation et l'implantation d'industrie de transformation doit se poursuivre hélas tout ne peut de faire en accéléré. Il y a par ailleurs un problème démographique grave en Russie le vieillissement de la population.

Parlons maintenant de ces fameuses élections qui ont eu lieu le 4 décembre dernier. Je livre ici l'un des nombreux sondages d'opinions réalisé début octobre par le FOM (fonds russe d'opinion publique) 1,300 répondants. Source RIA Novosti du 13 octobre 2011. Le Parti Russie unie ralliait 41 % des Russes. Le parti communiste ( KPRF) 15%. Le Parti libéral-démocrate (LDPR) sa cote montait à 13 % mais il recueillait le plus d'opinions négatives. Et 14 % des sondés n'entendaient pas se rendre aux urnes. Le Parti communiste était surtout populaire chez les personnes âgées de plus de 65 ans et auprès de la couche de la population la moins instruite. Les 18 à 35 ans votaient majoritairement pour le parti Russie Uni. Le président sortant Dmitri Medvedev recueillait 43 % de préférences, alors que Vladimir Poutine, si il se présentait à la présidence, obtenait 52% de voix favorables.

On nous parle et FR2 l'a aussi confirmé que le 10 décembre dans toute la Russie 80,000 manifestants protestèrent contre les résultats des législatives. Personne des commentateurs ne nous rapportent avoir vu des manifestants écrasés par des chars d'assauts, ni personne avoir été tiré à balle réelle. Même lors des grèves en France la CGT et FO réussissent à attirer plus de manifestants. Dans toute la Russie 80,000. En fait le résultat des élections correspond exactement à la tendance déjà manifeste dans les nombreux sondages effectués dès le début d'octobre 2011.

Prenons juste deux villes de Russie : Moscou et Saint-Pétersbourg. Quelle est la population de Moscou? Recensement de 2010 : 11 millions 514, 300 habitants et ajouté la banlieue immédiate et on monte à 14 millions 744, 000 habitants. Saint-Pétersbourg 4 millions 600, 000 habitants selon le recensement de 2007. On note que le total des naissances demeurent inférieur au taux des décès ce qui fait que 20% des habitants de Saint-Pétersbourg ont plus de 65 ans.

À Montréal lors de l'échec de l'accord du Lac Meech 250,000 québécois en colère défilèrent sur la rue Sherbrooke à Montréal pour manifester leur mécontentement. Or Montréal a une population de 1 million 100,000 habitants. Présentement on monte en épingle des fraudes, on en rapporte 5,000, un peu beaucoup de monde, de l'opposition bien sur, aurait été témoin de fraudes dans des bureaux de scrutins. Bien, faut savoir qu'il y avait 600 observateurs étrangers et hormis quelques irrégularités observées et signalées auprès des autorités compétentes, dans l'ensemble selon eux tout se déroula généralement fort bien. Je crois que ce qui dérange notre gauche caviarde c'est que le Président Medvedev et le premier ministre Valdime Poutine ont réintroduit l'enseignement de la religion en Russie. Imaginez la hargne s'est emparé de toute la Cours des go gauches et faiseurs d'opinions. Lors d'une visite d'état en France de Vladimir Poutine on envisagea lui offrir les services d'une escorte. Il a décliné. C'est vrai que ce n'est pas DSK. Alors que nos gouvernants font tout pour tuer Dieu dans la cité, les Russes eux se tournent vers la religion. Ils ont subit l'athéisme et ils en connaissent les conséquences. L'âme russe a été bousillé sous le régime communiste par un athéisme militant. L’alcoolisme et les drogues sont un fléaux national et les autorités politiques tentent d'inverser cette tragédie qui tue. Poutine sait ce qu'a donné le communisme. Or des goulags sortirent des croyants et des campagnes de vieilles mamans gardaient dans leur cœur cette foi qui ne s'éteignait pas. En fait la Russie renoue avec la foi millénaire. Les Orthodoxes y sont majoritaires bien qu'il y ait 20 % de la population qui adhère à l'islam lesquels ont aussi le droit de recevoir des cours de religion selon leur adhérence à l'islam et c'est obligatoire. Peut-être est-ce cela qui enquiquine notre gauche? Berlusconi les dérangeait. C'est vrai c'est un homme à femme mais il n'est pas socialiste et est en faveur de l'enseignement catholique dans les écoles et de la présence de la Croix dans les édifices publiques. Alors, cela aura pris du temps mais on a tout orchestré pour le démoniser dans la population. Italie pays démocratique que t-es-il arrivé? Le Président du conseil Silvio Berlusconi n'a pas été battu lors d'une élection générale ni lors d'un vote de confiance du parlement. Non c'est Bruxelles qui l'a forcé à remettre sa démission. On assiste en Europe à la mort de la Démocratie. Vaudrait mieux regarder chez soi au lieu de chercher pouille à la Russie chrétienne.

Charles Ed. Durand

tags: Russie, élection législative, Parti unie, Parti communiste, Manifestations, fraude électorale, Dmitri Medvedev, Vladimir Poutine, Idiots uitles, André Gides, URSS, Démocratie, Italie, Bruxelles, go-gauche, Silvio Berlusconi, Orthodoxe, Goulags. 


Les commentaires sont fermés.