Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/12/2011

Noël c'est l'actualisation de Dieu fait chair qui aime chacun de nous.

 

viewer.pngPuis-je écrire un comte de Noël? Voilà la question qui taraude mon esprit. Je ne m'en sens pas capable. Mon cœur est jonché d'histoires douloureuses qui l'envahissent. Depuis tant d'années je sais que plusieurs vivent des Noël difficiles et où par ailleurs tant d'autres subissent des persécutions à cause de leur Foi dans des pays où être chrétiens vous place, dans le meilleur des cas, au banc de la société et où vous n'avez aucun droit sauf celui de mourir ou de partir et pourtant vous êtes depuis des millénaires chez vous. Beaucoup ignorent qu'il y plus de 2,000 ans un Sauveur nous est né. Il s’appelle Jésus. Qu'est-ce qu'il était fragile ce nouveau né emmailloté dans une mangeoire. Et pourtant il était L'Emmanuel : Dieu avec nous. Or dans les environs de la ville de David, Bethléem, des bergers gardaient leurs troupeaux durant les veilles de la nuit. Il faut savoir que les bergers à cette lointaine époque étaient les moins que rien dans la société, une sous catégorie des hommes. Luc nous raconte l’événement. Soudain quelque chose de brillant les enveloppa et ils furent secoués et tremblaient de frayeur. Or l'Ange du Seigneur se tient près d'eux nous raconte Luc, sûrement qu'ils devaient être figés sur place, mais l'Ange leur dit : soyez sans crainte, car voici que je vous annonce une grande joie, qui sera celle de tout le peuple : aujourd'hui vous est né un Sauveur, qui est le Christ Seigneur. Luc fait le récit de ce qu'allaient faire les bergers. Allez descendez rendez-vous vous y découvrirez un nouveau-né enveloppé de langes et couché dans une crèche. Et ils le trouvèrent il était entouré de sa mère et de son père et de bêtes qui dégageaient de la chaleur ce qui réchauffaient l'étable. Oui, la famille était assez pauvre. Pourtant l'Ange leur dit que c'était le Messie le Sauveur tant attendu. Puis ils entendirent des voix célestes , une troupe nombreuse nous dit Luc, qui louait Dieu en disant : Gloire à Dieu au plus haut des cieux et sur la terre paix aux hommes qu'il aime!

Or, en ce XXI ème siècle dans notre société fragmentée où tant de désordres d'instabilité de précarité de divorces brisent l'âme de tant de personnes où en fait règnent et dominent un individualisme et un égoïsme effréné. Voilà des conditions qui réunies sont les ingrédients qui engendrent misères et détresses et mort du cœur. Combien de jeunes ne s'aiment pas et n'arrivent pas à aimer. On ne peut aimer si l'on ne s'aime pas. Pourquoi? Ils furent dès le bas âge des mal aimés. Voilà l'affreuse misère logée dans ces cœurs meurtris qui arpenteront les rues ou alors se cacheront dans des abris à broyer du noir ou dans des bars à boire leurs pleurs ou à se fuir dans la drogue et les plaisirs éphémères. Il y en a qui ont été battus en leur jeune âge et furent balancés dans un monde matérialiste, inconsistant sans repères et qui invite à consommer toujours consommer et résultat tu te tannes et tu jettes. Ils le connaissent bien ce monde artificiel car c'est là où ils ne trouvèrent que souffrances, indifférences et illusions et la prison intérieur voir la prison. Ils avaient besoin d'amour et de fric mais le mal, cette fuite en avant, la tricherie et les élixirs aux lendemains de merde et comme fruit la désespérance, cette mort lente de l'amour, furent leur lot. Que de vies bafouées brisées de cœurs meurtris qui errent et qui pourtant quêtent l'amour.

Voilà ce sont des visages que je vois, Bien sur je les ai esquissés et pourtant je vois des figures bien réelles. Toujours je me demande que puis-je faire? Je sais ce que je ne peux pas faire, je ne suis pas l'Amour. Je peux cependant donner un regard bienveillant et aussi un sourire, de prendre du temps pour être disponible et laisser Dieu agir à travers moi. Non que je sois un saint mais Il m'a sauvé puis-je l'oublier ? Je peux aussi être moins distrait et laisser rayonner la joie et la Paix qui me font vivre car le Seigneur Jésus occupe mon cœur. Oui, un jour il y a plusieurs années il s'est donné gratuitement à moi... Que de grâces m'ont envahies depuis et puis graduellement en le suivant j'ai décidé que la meilleure école était celle de Jésus. Il fallait que je renonce à mon super MOI et le laisser m'apprendre à aimer à m'aimer et être à l'écoute. Oh des grâces splendides m'ont inondées et oui Jésus est bien le Maître de l'amour. Bien sur que je lui fais des demandes mais j'essaie laborieusement parfois de tendre tout mon être vers Jésus qu'il soit le maître de mon cœur. Bien sur je traverse des pannes et il m'est arrivé de tomber car je suis un homme pas un pur esprit ni désincarné. De chair, d'os et de sang je suis et ajouté l’orgueil voilà un méchant cocktail. Benoît XVI a dit dernièrement (22-XII-11) et oui ce pape est un être qui connaît bien la nature de l'homme je le cite : ''Mon âme est sans cesse souillée par cette force de gravité en moi qui m'attire vers le bas. C'est pourquoi nous avons besoin d'humilité qui toujours à nouveau demande pardon à Dieu...qui réveille...la force positive du Créateur qui nous attire vers le haut''.
Frère ou sœur je pense à vous les paumés de la vie les ''ceuses'' (faute volontaire) qui s'écrasent et qui ne croient pas ou n'arrivent pas à croire que Jésus veut les rencontrer et prendre le repas avec chacun. Il nous offre de vivre de et en Lui. Notre seul devoir est de lui parler, de lui demander de venir nous secourir. Quand cela arrivera alors tu sauras pour toujours qu'Il t'aime. Non, tu ne seras plus jamais seul, En toi tu apprendras qui tu es vraiment. Bien sur tu veux être heureux et ne plus souffrir mais tu es en cheminement et aussi un pécheur. Demande la persévérance, le courage de changer les choses que tu peux et aies la volonté ou mieux le désir de le chercher. Tu le découvriras. N'attends pas d'être transformé en un tour de main, Ce n'est pas un magicien mais c'est bien le seul qui nous connait et peut nous apprendre à s'aimer à aimer notre prochain et à L'aimer (Dieu) de tout notre cœur et de toutes nos forces. Je sais qu'un jour, plus je me débarrasserai de mes peurs de mes folles certitudes de mes vieilles guenilles alors oui je et tu seras prêt à recevoir et à goûter cette joie qui vient de l'enfant Jésus. L'Emmanuel, Dieu au milieu de nous, Dieu avec nous. Il faut qu'Il soit avec nous sinon seul je ne peux pas vraiment avancer ni donner et encore moins partager. Ne sois pas surpris si tu découvres que tu ne connaissais rien à l'amour. Quand Il t'habite alors tu disparais pour lui laisser toute la place. Il est le seul qui peut donner ce qui manque à celui ou celle qui est en souffrance ou en désespérance. Ce n'est pas de sexe que le mal-aimé a besoin mais de découvrir qu'il est quelqu'un pour quelqu'un.

Oui, tu ne seras pas parfait, je ne le suis pas mais demeure sur la route et écoute. Il parle dans le silence. Oui, il y a tant de distractions qui nous assaillent et qu'est-ce que je puis faire pour m'en débarrasser? Patience et persévérance tu attends. On commence par un cinq minutes. Oublie l'Inde et le Zen tu vas à côté de la plaque. Il est tout près.

 

À vous tous, je me suis permis en cette avant veille-de-Noël de vous causer différemment. En mon cœur il y en a beaucoup pour qui je prie. Je pense à ceux qui souffrent dans leur coeur et leur chair la persécution, des brimades et qui doivent trouver refuge ailleurs et qui malheureusement subissent des vexations et tracasseries sans compter l'argent que réclament, des $$$ comme dessous-de-table de ces chrétiens déjà doublement taxé, ces préposés aux visas dans les ambassades ou sous l'égide de l'office des réfugiés de l'ONU, qui sont tous musulmans. Bien sur que notre coeur prie aussi pour les aînés et les jeunes qui seront seuls en cette nuit de Noël. Ce que je sais c'est que Jésus seul est le Sauveur et oui, j'en suis un pauvre témoin, Dieu est amour. Il est justice miséricorde et amour. En ce temps de l'avant puissions nous tous marcher et avancer vers la vraie Lumière.

 Joyeux Noël à tous.  

Que Marie et Joseph soient aussi nos parents comme ils acceptèrent de l'être pour Jésus.

Charles Ed. Durand

 


                     

 

tags: persécutés, ONU, visas, ambassades, tracasserie administrative, musulmans, Réfugiés, aïnés, jeunes, paumés, amour, drogue, Jésus, Noël, Sauveur, Benoït XVI, St- Luc, Naissance, bergers, Paix, Joie, Lumière, Marie, Joseph, parents, enfants, mal-aimé, PCCB, Emmanuel, silent night.

Les commentaires sont fermés.