Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/04/2012

Un médecin britanique chrétien licencié pour avoir dénoncé des confrères qui avaient commis des actes sexuels sur des enfants.

Quand on est catholique il est de plus en plus dangereux d'affirmer sa foi. L'histoire se passe en Grande-Bretagne et elle est vraie j'en ajoute le lien plus bas.

Le Dr. David Drew âgé de 64 ans ne fait pas mystère de sa foi chrétienne. Jusqu'à tout récemment il était le directeur du service pédiatrique du Walsal Manor Hospital. West Midlans. U.K. Pour avoir osé dénoncé la conduite de ses collègues, notamment d'avoir commis des agressions sexuelles sur des enfants hospitalisés, il fut l'objet d'une enquête interne dont le résultat fut qu'on le dégomma de son poste de directeur du service pédiatrique. Non pour incompétence mais il ne faut pas dénoncer des médecins pédophiles.

Cela ne s'arrête pas là, notre docteur qui est catholique a commis un plus grand crime encore, à en croire la direction de l'établissement. Mais qu'a-t-il bien pu faire ? Il a envoyé un courriel à ses collègues du département pédiatrique, il y avait mis une prière de saint Ignace de Loyola, puis il les invitait à méditer sur leur comportement. On se rappellera pourquoi il avait perdu son poste de directeur. Là ce fut la goutte qui  fit déborder le vase. L'administration lui intima l'ordre : de s'abstenir d'utiliser toute référence religieuse dans ses communications verbales ou écrites avec ses confrères. Comme il a refusé de se soumettre alors il fut congédié. L'affaire est devant les tribunaux. Non, il n'a pas commis un acte médical qui aurait causé la mort de patients, juste qu'il ne pouvait plus invoquer le nom du Christ devant ses collègues. 

La nouvelle était de qui ? Or, en cherchant sur le site Actu.Net Chrétienne je trouve le nom : Daniel Hamiche qui en est l'auteur principale, je n'ai que remanié le texte. Que voilà un infatigable témoin de l'Évangile, un franc-tireur sur toutes les questions touchant à la défense de la vie et autres débats touchant la vie de l'Église ou sur le respect de la dignité de la personne. Il est un observateur, très au fait, sur le dynamisme de l'Église catholique américaine.

Dans les 40 jours de prières pour la vie, il y eut 718 bébés de sauvés de l'avortement lors de la campagne du carême. Dans plusieurs villes américaines il y eut tous les jours des groupes de prières devant les cliniques d'avortement de Planned Parenthood.

Voici une photo d'un groupe de jeunes séminaristes américains de Colombus OHIO qui prient tous les samedi devant une clinique d'avortement, vous aurez remarqué qu'ils portent la soutane avec parements rouges sang, il est prévisible qu'aux États-Unis sous l'administration autoritariste voir dictatoriale, qu'elle va s'amplifier si le locataire de la Maison blanche est reporté au pouvoir, que le sang de martyrs coulera . La photo vient de M. Daniel Hamiche in Riposte catholique, qu'il en soit ici remercié.

sems.jpg

Charles Ed. Durand 

source: The Telegraph

http://www.dailytelegraph.com.au/news/breaking-news/briti...

tags: docteur, Grande-Bretagne, hôpital, catholique, agrssions sexuelles, enfants, The Telegraph, Daniel Hamiche, séminaristes, OHIO, Séminaire Josephinium, prières, clinique d'avortement, 40 Days for life, Planned parenthood.

Les commentaires sont fermés.