Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/04/2012

Féminité ? Je ressens ce terme comme un dicktat. Non au crèche oui à l'avortement.

ce-soir-a-douai-la-porte-parole-de-l-a-1530676.jpgL'égérie Magalie de Hass, membre de '' Osez le féminisme '', fait une sortie en règle contre les pro-vie et lance une flèche empoisonnée à Marine Le Pen. Elle endosse la totale des propositions de François Hollande concernant l'euthanasie et l'avortement. On est loin des procès de Nuremberg. Dire qu'aujourd'hui il y en a qui recevrait des palmes d'or voir la Légion d'honneur pour les meurtres qu'ils ont commis. Bref, Magalie est d'accord pour que chacun ait le droit de disposer, comme il l'entend, de la vie d'un autre être humain, au motif que le malade a dit qu'il ne veut pas souffrir et bien sur de donner la mort à l'enfant en croissance, qui est vivant, un être dictinct de ses parents. Elle rejette, il va sans dire, en bloc, toutes les positions de Marine Le Pen qui ne vont pas assez loin.  Ainsi elle dit que l'avortement coûte beaucoup moins cher que de construire des crèches : '' Pour des morveux '' aurait ajouté la Simone de Beauvoir.

Le totalitarisme de ces féministes est à frémir. J'espère, cousins et cousines de France, que vous oublierez François Hollande au premier comme au second tour. Le Droit à la vie est non négociable.

photo: sourire empoisonné de Magalie de Hass.

Charles Ed. Durand.

tags: Magalie de Hass, totalitarisme, Simone de Beauvoir, socialiste, gauche, François Hollande, Marine Le Pen, euthanasie, avortement, meurtre, Nuremberg, crèche, enfant, morveux, la Vie.

 

Les commentaires sont fermés.