Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/05/2012

L’irresponsabilité des corps constitués se fige dans des principes de liberté alors que l'anarchie règne.

anarchie.jpg

19 mai, Sondage CROP-La Presse révèle: les Québécois sont majoritairement en faveur de la ligne dure.

http://www.lapresse.ca/actualites/dossiers/conflit-etudia...

Quand j'entends le Barreau émettre des réserves sur la loi 78, puis les réactions des divers syndicats et d'autres groupes de pression communautaires s'allier pour dénoncer la Loi 78,  j'y vois là une inflation verbale irréfléchie et irresponsable. Ils attisent sans s'en rendre compte la révolution. Et leur haine sectorielle contre le gouvernement du parti Libéral révèle qu'ils sont aveuglés par leur petit corporatisme.

Tous jettent de l'huile sur le feu. Ces gens pratiquent un somnambulisme irresponsable, car ils nous précipitent au bord de la révolution.

Ils ne se rendent pas compte que le but est le renversement non seulement du Parti libéral, mais du régime démocratique.Il est temps que vous allumiez vos lumières. J'écoutais la présidente de LA FIQ dire : ''que jamais pareille loi inique n'avait été passée au Québec''. Je veux juste lui rappeler que Robert Bourassa a fait emprisonner les trois chefs des trois centrales syndicales du Québec : Marcel Pépin de la CSN, Louis Laberge de la FTQ et Yvon Charbonneau de la CEQ.  

Dans la vie, il faut savoir lire les signes des temps. Or je remarque que vous êtes aveuglés par un certain corporatisme qui vous fige dans des positions inadaptées à la réalité présente. Hier, c'est terminé. Aujourd'hui, c'est grave pour l'avenir de tous les citoyens du Québec . Vous n'arrivez pas à anticiper le merdier dans lequel est plongé le Québec. Le boycott n'est que la face cachée du ''icebirg''. Il est en fait le tremplin d'un renversement de régime. Oubliez vos visions corporatistes et pensez au bien commun. Le député de Mercier s'y entend bien dans la provocation et la contestation. Amir Khadir en appelle à tous les groupes,  anarchistes, et d'autres qu'il s'est bien gardé de nommer, nommant au passage : Les féministes, les groupes de pression, les enseignants, les révoltés de tous horizons à se mobiliser et  il encourage à la désobéissance civile de la Loi 78 adoptée par le Parlement du Québec. Un gouvernement démocratiquement élu. Il a répondu à un journaliste et je le cite: Je ne respecte pas la loi, car je la juge en vertu de mes principes moraux et de mes valeurs et de plus je ne puis endosser un gouvernement illégitime (sic). Il ajoutera que la désobéissance civile est une noble cause. Et personne ne s'offusque?

Il est vrai qu'au Québec la gauche peut dire n'importe quoi en toute impunité. 

Amir est un fidèle bolchevique. Il est né en 1961 à Téhéran. Au milieu des années 80 il était comme son père psychiatre membre des moudjahidines iraniens. C'est quoi au juste ce groupe? Islamo-marxiste. Cet organisme, qui a des représentants partout, est classé  comme une organisation terroriste par l'Union Européenne et les États-Unis. La famille Khadir dut quitter l'Iran. Des deux dictatures qui s'offraient aux Iraniens, celle des mollahs s'imposa au peuple iranien. Veut-il réaliser ici au Québec une dictature prolétarienne ce que son père et lui n'ont pu accomplir dans leur pays d'origine? Je n'en doute même pas. 

À la question d'un journaliste sur la nature de ses relations avec la CLASSE. Il va confirmer qu'il est en lien étroit avec la CLASSE et la CASSÉ et que parfois il parle à Gabriel Nadeau-Dubois jusqu'à deux fois par jour et il fait de même avec les deux présidents de la FECQ et de la FEUQ. Son but c'est qu'ils fassent front commun avec la CLASSE. Il est sûrement efficace, car les résultats sont là. 

Il faut que vous sachiez que Québec solidaire a fait des menaces réelles à certains journalistes et a même invité des directeurs de médias à congédier tel journaliste. Aussi ne faut-il pas s'étonner de constater que des journalistes ou chefs d'antenne de Montréal trop exposé sont sous l'emprise de la peur. Et c'est vrai. Ils sont au front et ont peur d'être pris pour cible par les anarchistes, ou par des commandos liés à la CASSÉ et du parent tutélaire Québec solidaire. Parfois, l'on peut à juste titre être surpris de les voir roucouler et ménager les révolutionnaires, c'est qu'ils craignent vraiment les menaces.(Je n'invente rien, car je suis informé par certains qui ont reçu des menaces.)  Certains résistent et c'est à leur honneur, mais d'autres se font des complices qui alimentent le désordre... Comme quoi Québec solidaire a de puissants leviers de contrôle. Ils sont par ailleurs assurés de la complicité des intellectuels, des artistes, des écologistes voire d'un cinéaste, en ce moment sur la Croisette à Cannes, qui est tombé en pâmoison devant Gabriel Nadeau-Dubois et autres groupes de pression communautaristes grassement subventionnés par l'État Providence.

Oui, les gens ordinaires ont peur. J'ai reçu des appels de personnes âgées vraiment inquiets. Les manifestants qui défilent la nuit les tiennent éveiller car ils crient et font du vacarme sous leurs fenêtres.., Aussi, ne faut-il pas s'étonner de voir la majorité des Québécois être d'accord avec la Loi 78. Devant les caméras, les gens du monde ordinaires ne disent pas leur ras-le- bol. Comme des commerçants devant le parc Émilie Gamelin qui se disent en faveur des manifestations, car ils ne veulent pas voir flamber leur restaurant ou commerce. Mais les sondages eux le disent et ne mentent pas. Le peuple du Québec en a marre de ces enfants-rois.

Se souvient-on des mesures de guerre? Moi, oui. On n'avait pas peur du monde, mais du gouvernement fédéral de Pierre Elliot-Trudeau et de sa Loi sur les mesures de guerre. C'était la panique chez le peuple entier contre le gouvernement là on sait ce que trame la mouvance de Gabriel Nadeau-Dubois et les deux autres pseudo présidents de la FEUQ et de LA FECQ finalement devenus les ventriloques ou pantins d'Amir Khadir. Hier, à Montréal il y a eu trois manifestations contre les usines à chiots. 

Je veux ici commenter la position du Parti québécois. René Lévesque doit se retourner dans sa tombe. Tout le monde au PQ la savait ambitieuse. Elle prouve que Pauline Marois n'a pas l'étoffe d'un vrai chef d'État. Elle ignore ce qu'est l'État de droit. Tout législateur s'engage par serment à défendre la démocratie et nos institutions. Elle sait très bien qu'elles sont attaquées depuis février dernier. Or par ambition personnelle c'est l'unique motif de sa position, elle a peur d'être devancée par Québec solidaire. Alors que faire? Elle a décidé d'allier sa position sur ce parti communiste QS.

Je félicite la CAQ et Monsieur Francois Legault qui ont su garder ce sens de l'État de droit et ont voté la loi 78. Non, que la CAQ soutient le parti libéral, mais ce qui est prioritaire c'est l'avenir du Québec qui est en jeu. Et pour cela ils méritent notre haute considération. Je vais terminer par un reproche et je l'adresse au Premier ministre Jean Charest. Il a trop tardé à passer à l'action. Madame Lyne Beauchamp n'anticipait même pas les désordres sociaux. Elle écoutait trop certains de ses conseillers qui étaient en poste avant elle et qui ont réussi à imposer leurs vues. Elle a démissionné et le geste mérite d'être salué. The right person at the right place. Je n'aime pas particulièrement, Madame Courchesne surtout depuis l'instauration du Cours d'éthique et de culture religieuse, j'espère juste qu'elle aura suffisamment de lucidité et saura reconnaître les maux qu'il engendrera dans quelques dix ans. Elle sera en vie. Parfois des fonctionnaires par une habilité aux prémisses fausses en arrivent à embobiner et rouler dans la farine une personne de bonne foi. Il suffit de vous demander pourquoi ni le PQ ni QS ne s'y opposent. Or à sa face même ce cours vise à détruire les nouvelles générations et nier à nos enfants le droit de connaître notre histoire. Mais ici, Madame Michelle Courchesne, dans ce dossier vous avez été à la hauteur et vous méritez notre soutien.

Que les policiers soient ici remerciés pour leur vaillance, leur courage et leur professionnalisme. Je demande aux médias de cesser d'interviewer uniquement les protagonistes d'émotions fortes qui aiment voir la société en ébullition. On en a marre de voir ces enfants-rois refuser de se faire dire non. 0.50cents par jour d'augmentation. Bordel un texto de moins par semaine et vous contribuerez à défrayer une minime partie de vos études. L'État n'est pas là pour vous remplacer et border votre lit.

Quelles sont les exigences pour manifester en d'autres pays ? Voir reportage de Radio-Canada

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2012/05/19/0...


Charles Ed. Durand 

tags: La Presse, Radio-Canada, reportage, sondage, québécois, manifestation, La CLASSE, LA CASSÉ, Gabriel Nadeau-Dubois, Amir Khadir, la FECQ, LA FEUQ, Peuple, démocratie, parlement, parti Libéral, Pauline Marois, parti québécois, la CAQ, François Legault, Michelle Courchesne, Ministre de l'Éducation, du loisir et du sport, Loi 78, moudjahidine, islamo marxiste, Barreau, syndicats, groupes, féministes, anarchiste, intellectuels, artistes, cinéaste, la gauche, policiers, désobéissance civile, Marcel Pépin, Louis Laberge, Yvon Charbonneau, Robert Bourassa, mesures de guerre,Pier-Elliot-Trudeau.



Les commentaires sont fermés.