Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/08/2012

Panique au PLQ et au PQ. Pourquoi? LA CAQ ose dire la VÉRITÉ et s'adresse à chacun de nous.

Élections 2012 voter.jpg

À midi sur LCN et TVA deux nouvelles bizarres font sensation. Ce matin, le candidat Jacques Duchesneau à l'émission de Paul Arcand a dit que des ministres sont montés à bord du vaisseau croisière de Tony Accurso. La belle affaire. Charest hurle : aucun ministre n'est monté à bord. Je vais vous dire une chose, qu'ils aient nagé à côté ou marché sur le quai ou sur la passerelle menant au bateau je n'en ai rien à foutre. Il y a une enquête Charbonneau, enfin le député de Sherbrooke  J J Charest donna son accord, dire qu'elle aura mise trois années à voir le jour. Oui, le gouvernement s'est traîné les pieds pour passer à l'acte. Sylvie Roy fut la première à demander que soit institué une commission d'enquête publique sur la corruption dans la construction, les allégations de magouilles, de pots de vin, de versements de contributions à des partis politiques. On a vu de curieux copinages où s'entrecroisaient des gens issus de divers milieux : politiciens, syndicalistes, monde interlope et entrepreneurs. Bref, rien n'allait plus. Charest fut acculé devant le scandale il fallait nettoyer les écuries d'Augias, car les payeurs de taxes (contribuables) se faisaient voler. L'autre nouvelle, Jean-François Lisée. Le sphinx du PQ. Lui quand il parle tu dois t'écraser, il est la vérité incarnée et il a de la hauteur devant le petit peuple. Qu'a-t-il fait? Il s'invite à la conférence que livrait François Legault devant un parterre de gens d'affaires. À la fin, Lisée s'empare du micro pour poser des questions. Coudons, a-t-il déjà été un créateur d'emplois, a-t-il en sa jeunesse tenu un comptoir de limonades ? NON. Il est étranger à ce milieu. Je ne le lui reproche pas ce n'est pas sa tasse de thé. Et c'est OK. Mais il n'avait pas d'affaire là. Il est candidat du PQ dans Rosemont. Distant il se hisse au sommet de l'Olympe : il est l'oracle du PQ. Bonne chance Pauline...tu n'as encore rien vu. 

J'en ai marre que des journalistes détournent l'attention des gens de mon pays alors qu'il y a des enjeux autrement plus importants que ces travers secondaires de candidats qui se sont exprimés. Le premier, était l'invité de Paul Arcand le second s'est invité là où il n'avait pas d'affaire.

 

romneyryan2012-norfolk-widejpg.jpg

 

Hier soir, j'ai suivi la convention républicaine, qui se déroule présentement à Tampa Bay en Floride, sur deux chaînes : SUN NEWS surtout et sur CNN. Quand on écoute le correspondant de TVA à Washington, Richard Latendresse,(dévoué à Obama) qui couvre cet évènement, on a l'impression qu'il est payé pour rien. Il a dit par exemple du Gouverneur du New Jersey Chris Christie : ''qu'il n'a parlé de Mitt Romney que vers la fin de son discours, puis il finit son topos avec Ann Romney en disant qu'elle cherchait à conquérir le suffrage des femmes : étant entendu que le vote féminin n'était pas acquis au candidat Mitt Romney, ''elle a tenté de montrer qu'il était un homme chaleureux, qui avait le sens de l'humour''. Si j'étais Pier-Karl Péladeau, je me demanderais combien il coûte à TVA pour qu'on lui paye un hôtel, tous ses frais de déplacement de séjour pour ne rien dire ni rien rapporter de ce qui s'y est passé et s'y est dit.

Chris Christie a parlé de la situation financière catastrophique du New Jersey quand il fut élu gouverneur de cet État en 2010 et du nombre de citoyens qui quittaient l'état pour s'établir ailleurs.  Le New Jersey était en faillite, le système des pensions était en banqueroute, les caisses étaient vides. Qu'a-t-il dit aux citoyens du NJ ? La VÉRITÉ. Il s'est tenu debout, car c'était nécessaire et il a parlé directement aux personnes. Il rappela un principe qu'il avait appris de sa mère : qu'est-ce qui est le plus important être respecté ou être aimé ? Elle lui a dit que pour être respecté il fallait dire la vérité surtout quand c'est nécessaire au lieu d'être paralysé par l'amour. Quand il est entré en fonction en 2010 comme gouverneur du New Jersey s'ajoutaient au déficit accumulé 11 milliards cette année-là. Comme la croissance du déficit ne cessait de grimper, il a décidé de dire la vérité. Au lieu de faire comme ses prédécesseurs qui au cours des 8 années précédentes avaient augmenté 115 fois en multipliant les taxes diverses, frais de service et les impôts directs et indirects, il a décidé qu' il fallait couper les taxes. Il choisit d'équilibrer le budget et pour y arriver il devrait dire la Vérité et surtout dire NON. Même si ça ne plaisait pas. Il était là pour servir la population du New Jersey et non se faire aimer à tout prix. En 2010 au nombre de chômeurs s'en ajoutaient 400,000 autres. Il fallait que cesse cette saignée. Il s'est adressé non aux syndicats, mais directement aux travailleurs. Il a dès la première année de son mandat éliminé la dette de 11 milliards. Oui, il a coupé dans le gras et a rendu plus efficaces les services accordés aux aînés. Il a aboli les programmes qui ne marchaient pas et coûtaient les yeux de la tête. Par exemple, garder les personnes âgées en résidence coûtait 5 fois plus cher que de permettre aux aînés de vivre chez eux comme ils le souhaitaient et leur offrir des services personnalisés à domicile. Il a réduit les taxes et impôts et a terminé l'exercice financier 2011 avec un surplus de 500 millions $. Pour tout dire, il a su dire la VÉRITÉ et non céder aux pressions...
Agissant ouvertement et parlant toujours franchement et directement à la population il a favorisé la création de 122,000 nouveaux emplois et l'exode s'est arrêté. Plus personne ne chiâle, car on respecte l'homme qui a eu le courage et l'audace de dire la vérité. Il a été responsable et honnête envers ses concitoyens au lieu de chercher à se faire aimer à tout prix. Il a privilégié le respect et la vérité à l'amour pour cela il a dû dire NON. Le nombre de chômeurs et d'assistés sociaux a diminué et au lieu de cultiver la dépendance les gens ont retrouvé leur liberté et leur dignité. 

Losrque j'ai ouvert la télé pour suivre la convention républicaine je ne savais pas ce que j'allais y apprendre en fait je n'attendais rien sauf voir comment se déroulait une convention et assister au couronnement de Mit Romney comme nominee du GOP. J'ai eu droit à toute une leçon de politique. Et j'ai aimé. Il y eut un autre gouverneur républicain celui de l'OHIO qui a parlé. Je ne peux tout raconter ce serait fastidieux.

Je veux vous dire ceci : en écoutant il y a quelques jours Pauline Marois dire que ceux qui étaient conservateurs n'avaient qu'à aller voter dans les deux autres partis : PLQ ou La CAQ. J'en ai eu le souffle coupé. Mais d'où sort-elle? S'est-elle déjà demandé ce qui est à la base de la souveraineté si ce n'est conserver la vie et l'épanouissemnt et assurer le développemnet, la croissance de la vie de notre peuple ? Décidément Pauline, comme d'autres péquistes, s'est soumise au multiculturalisme à la Trudeau. Quand on dit à ceux et celles qui se sont toujours battus pour la vie, la liberté et la grandeur de leur peuple qu'ils n'ont qu'à aller voter pour d'autres partis conservateurs. Que le PQ comme Québec solidaire sont les seuls progressistes, entendez socialistes, laïques et anti chrétiens et (anti- sémites Québec solidaire). Je veux lui dire que sa vision est une trahison à la nation, à notre peuple et que transparaît dans son discours une idéologie de gauche mondialiste. La pauvre quand elle met sur un même pied la CAQ et le PLQ elle ne sait pas ce qu'elle dit. La seule différence entre le PQ et le PLQ c'est la souveraineté pour le reste, sauf dernièrement où elle s'est mise à roucouler les carrés rouges, elle se range du côté des libéraux. Si elle forme un gouvernement minoritaire, elle sait qu'elle pourra compter sur le Parti libéral.

La CAQ représente la liberté, l'épanouissement, la dignité, la redécouverte du sens de la responsabilité, du courage et de l'audace des personnes. Voilà le grand chantier auquel LA CAQ nous convie. Quel merveilleux défi.

Pour terminer je lie plusieurs commentaires et ce qui me surprend c'est combien la panique sévit tant chez les libéraux que chez les péquistes. On m'a envoyé un sondage réalisé le 15 août 2012 qui nous donne comté par comté le % des votes pour chacun des partis. WOW! il date du 15 août. Ce n'est pas honnête de nous présenter cela comme si c'était le portrait réel. Ce sondage a été fait avant les débats des chefs. Ma foi quand la panique sert la désinformation c'est que ça va vraiment mal dans la cabane et du PLQ et du PQ.

 Charles Ed. Durand

tags: Paul Arcand, Jacques Duchesneau, Tony Accurso, ministres, Sylvie Roy, Jean-François Lisée, Pauline Marois, Jean J. Charest, François Legault, gens d'affaires, PLQ, La CAQ, PQ, QS, sondage, 15 août, Convention républicaine, Tampa Bay, SUN NEWS, Pier-Karl Péladeau, Richard Latendresse, Chris Christie, New Jersey, Ann Romney, Respect versus l'Amour, La Véritié, GOP, Pari républicain, OHIO, vote, femmes, Taxes, impôts, emplois, dignité, liberté.


Les commentaires sont fermés.