Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/09/2012

Des « manifestants » en fait des terroristes armés ont attaqué et incendié le consulat américain de Benghazi en Libye.

 

photo de l'ambassadeur tué à Benghazi M. Christopher Stevens.

Dans nos principaux médias on a rapporté l'assassinat de l'ambassadeur américain, son excellence Monsieur Christopher Stevens et de trois Américains attachés d'ambassade en poste en Lybie. On nous a dit que c'était des manifestants qui protestaient contre un film jugé offensant pour l'Islam. Ce film à petit budget n'a été présenté qu'une seule fois dans une salle de cinéma en janvier 2012. Quand même curieux que l'on ait attendu 9 mois, soit au 11 septembre, pour manifester. Remarquez que jamais il n'est question de terroristes dans nos médias, mais de manifestants comme si la faute en revenait à l'Amérique et au réalisateur de ce film ''Innocence of muslims'' un juif américain, Sam Bacille. Pourtant ces charmants musulmans sont partis d'une ferme voisine du consulat et étaient armés de kalasnikov et de lance-roquettes RPR. On a une langue aseptisée ainsi au lieu de les qualifier de terroristes on emploie le mot pillard. Eh bien! ces fervents fidèles de l'Islam ont pénétré dans le consulat et ont volé des bureaux, des ordinateurs, des chaises, même des machines à laver sans être gênés par les forces de police qui subissaient les tirs de ces manifestants. Non pas terroristes, il ne faut pas employer ce mot. Même Obama s'interdit à prononcer ce vocable. 

Dans le pays voisin en Égypte soit au Caire le même jour des manifestants ont escaladé le mur d'enceinte de l'ambassade américaine sans que la police intervienne pour les en empêcher, car elle était bien présente, mais ne bougea pas. Ils ont brûlé le drapeau américain pour hisser à la place un étendard islamique noir où était écrit :« Il n'y a de Dieu qu'Allah et Mohamad est son prophète.» 

Et voilà comment en Occident on ignore ces actes de terrorismes. On tue mais il faut les comprendre ces pauvres jeunes gens, ils étaient ulcérés par ce film qui offensait leur religion de paix et d'amour. On nous présente la nouvelle comme s'il fallait banaliser leurs actions et plutôt tenter de les comprendre, et qu'en réalité ce sont les Américains qui sont coupables du meurtre de ces 4 Américains et des manifestations où s'est déployée la violence. Quand Obama va-t-il les dénoncer? Il a émis un commentaire condamnant cette action regrettable où on a tué des Américains respectables. Alors, est-ce qu'il y a des Américains qui ne le sont pas? Il me semble que tous les Américains doivent être défendus avec toute la rigueur et la force nécessaires afin d'en finir avec ces terroristes du printemps arabe. 

Et voici ce qui est arrivé à Alexandrie le lundi 10 septembre 2012, la police égyptienne y a sacagé et brûlé tous les livres dans les boutiques et les échoppes où l'on vendait des livres parfois rares et certains anciens et dispendieux. À quand les pyramides? Comme autrefois lors de la conquête de l'Égypte par les Arabes, on y brûla la grande Bibliothèque d’Alexandrie où étaient conservés de vieux et antiques manuscrits et parchemins. C'était un haut lieu du savoir universel humain. Le Coran, selon la prétention du chef militaire, étant considéré comme suffisant, il donna l'ordre de la brûler. Il ne faut pas s'étonner de voir le retard des pays musulmans par rapport à l'Occident et à l'Asie non musulmane et l'analphabétisme dans toutes ses acceptions. Pourtant, l'Iran, l'Iraque, les royaumes de la péninsule et les pays du Maghreb : la Libye, le Maroc et l'Algérie disposent pourtant de richesses pétrolières considérables qui pourraient servir au développement de leurs peuples. Hélas, ils s'enfoncent dans un marasme stérile et économique, regardez le chômage qui frise les 80% chez les jeunes et même en Arabie Saoudite où on dénombre plus de 3 millions et demi de pauvres..Ils se refusent à anticiper l'avenir à diversifier leur économie. Depuis plus de 14 siècles, ils dépendent des autres (l'esclavagisme  encore pratiqué de nos jours) qui ne sont pas musulmans. L'Islam en 2012 représente le 1/6 de la population mondiale, car ils sont rendus à près de 1 milliard 200 millions de frustrés qui se refusent à pratiquer l'autocritique et à toute initiative créatrice. Le Coran étant inaliénable et leur Dieu, Allah, on ne l'aime pas on lui obéit. Le musulman (soumis) est en effet appelé à se soumettre à Dieu et non à l'aimer. Il est obsédé par ce qui est permis et ce qui est interdit, l'Halal et le Haram. Il est bouffi de haine et pourtant il choisit de vivre comme dans un enclos, que l'on appelle l'Oumma qui l'enveloppe le sécurise, mais l'Oumma le prive de liberté et lui interdit de s'élever au-dessus de la mêlée et surtout de ne pas essayer de trouver le sens de sa vie. Il doit s'interdire d'acquérir de la connaissance, sauf quelques-uns, et il n'a pas le droit à la liberté de conscience ni de changer de religion. Pas étonnant qu'il soit irresponsable et soit enclin à haïr tout ce qui n'est pas musulman. C'est, j'ose m'y avancer, un atavisme culturel. C'est toujours la faute des autres. Il ni a que ces hurlements que l'on entend de leur bouche.


Prions pour leur conversion et aussi pour nos frères chrétiens qui souffrent persécutions et brimades. Il ni a pas en pays d'islam de liberté religieuse ni de liberté de conscience.


Addendum: Nakoula Basseley Nakoula, un Copte âgé de 55 ans résidant en Californie, a été identifié jeudi comme étant le réalisateur du film. Au début il avait affirmé être un juif américain de Californie. Il savait que cela allait avoir des répercussions et il était inquiet pour sa famille vivant encore en Égypte, dont on sait les persécutions dont ces milliers de chrétiens ''Coptes'' sont victimes ou assassinés, même si on n'en parle pas dans nos médias occidentaux. En un mois, depuis l’élection du nouveau président égyptien Mohamed Morsi, qui appartient à la mouvance des frères musulmans, 100,000 coptes ont immigrés. Nakoula craignait à juste titre être le prochain Theo Van Gogh, le réalisateur néerlandais qui fut assassiné par un musulman en 2004, dont le film, au titre évocateur : ‘‘ Soumission’’, était une virulente charge critique sur le traitement inhumain fait aux femmes par les musulmans fidèles à la Sharia et au Coran. Quant aux acteurs qui ont été payé pour jouer dans ce film de Nakoula, (film de série Z) le film aurait coûté 5 millions$. On peut raisonablement penser que la peur aidant ils se sont désolidarisés du réalisateur. Ils ne pouvaient prétendre qu'ils ignoraient qui était le réalisateur et non plus se méprendre sur la portée du film, ce n’était tout de même pas un décor de film western et les vêtements qu’ils portaient ne prêtaient pas à confusion. Ne serait-ce pas plutôt la crainte d’une fatwa qui les a poussé à cette prétendue ignorance du sujet traité dans le film? Selon ce que j’ai entendu à l’émission de Richard Martineau aujourd’hui, le trailer la bande annonce de Innocence of Islams qui dure 14 minutes serait sur You tube depuis le mois de juillet dernier soulignait Lise Ravary.

Musulmans manifestants.jpg


Et toutes ces manifestations violentes ne sont que prétexte à une déferlante de haine à l'encontre des Américains, des juifs et des chrétiens et elles attaquent notre civilisation et toutes celles qui ne sont pas musulmanes. Il ne faut pas jouer à l'aveugle ni à l'autruche. Ne nous laissons pas berner par ces élites et médias flasques qui déjà courbent l'échine devant l'islam conquérant.

La liberté de penser de parole et d'expresion sont un droit sacré inaliénable. Il faut dire non à ceux qui veulent imposer dans la Charte les Nations Unis, l'interdiction de blasphémer. C'est une atteinte à la LIBERTÉ. Contrairement à la position actuelle de l'administration américaine soit d'Obama qui appuie cette proposition, le Vatican s'oppose fermement à insérer le blasphème dans la Charte des Droits de l'Homme de l'ONU.

J'ai dit.

Charles Ed.Durand


tags: assassinat, Égypte, Caire, manifestants, Libye, Benghazai, film, Innocence of muslims, Sam Bacile, juif, américain, drapeau, vole, pillards, police, tirs, lance-roquettes, kalasnikov, violence, Paix, amour, l'Oumma, Coran, Alexandrie, brûler, livres, bibliothèque, analphabétisme, liberté , conscience, soumission, machines à laver, bureaux, chaises, meurtre, américains, Mohamad, Nakoula Basseley Nakoula. Copte, Richard Martineau, Lise Ravary, acteurs,fatwa, film western, l'ONU, la Charte, le blasphème, Vatican,

Les commentaires sont fermés.