Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/11/2012

Mgr Jacquin ne dialogue pas avec Riaumont ? Il se laisse démolir par ACT UP cependant.

scouts de Riaumont.jpg

L'association des Scouts de Riaumont est un mouvement de scoutisme unitaire, catholique traditionnel, lié au village d'enfants de Riaumont et aux oblats bénédictins qui s'en occupent. Elle comprend aussi bien des garçons que des filles. Ils disposent d'un agrément du ministère de la Jeunesse et des Sports français depuis le 10 décembre 1960.

 

guides de Riaumont.JPG

Le village de Riaumont accueille par ailleurs des adolescents qui sont scolarisés sur place. « L’Institut religieux de Sainte-Croix de Riaumont s’occupe d’enfants en grandes difficultés scolaire, familiale et sociale,» Ils suivent les filières traditionnelles mais aussi techniques jusqu'à la troisième. Nous les formons à la maçonnerie et à la taille de pierre. Ces jeunes font partie de l'association à travers une troupe scout aux traditions et uniforme spécifique, les "Spahis" : chemise couleur "bleu de chauffe", calot rouge, culotte de cuir et foulard rouge-bordeaux.

Une polémique oppose l’Archevêché de Paris à l’Institut de la Sainte Croix de Riaumont. Tiens donc! Les 4 cloches de Notre-Dame de Paris, décrochées en février dernier en vue de leur remplacement, étaient promises à la destruction. Le prieur de Riaumont, le père Alain Hocquemillier, entend les récupérer pour leur offrir une deuxième vie. Il mentionne qu' il n'y a pas de guerre des cloches...il y a par contre un vrai combat pour sauver de la destruction les cloches de Notre-Dame 

Pourquoi des cloches? Un chantier de construction d’une église est en cours et nous avions pensé qu’il nous faudrait, un jour, une cloche. Et puis, tout à coup, les Monuments historiques, par le biais de l’Observatoire du Patrimoine Religieux, nous ont parlé des quatre cloches de Notre Dame, tombées en déshérence. Nous étions évidemment très intéressés. Les tractations ont commencé comme ça et elles ont été formalisées le 9 juillet dernier par une réunion dans les bureaux de la Direction Générale des Affaires Culturelles (DRAC). Tout se déroulait à merveille jusqu’à ce que j’entende que les cloches allaient être détruites. Décontenancé il déclare : il est inconcebvable de s'en débarrasser comme des objets encombrants de consommation courante qu'on jette quand on n'en a plus l'utilité....Plus encore, ces cloches sont des objets consacrés par une bénédiction spéciale, ces cloches sont des témoins des grandes heures de la capitale. Par là même, elles ont une vocation à la perrennité.

Il admet avoir multipllié auprès de l'Archevêché de Paris des démarches amiables mais elles n'ont rencontré que le silence. Les courriers sont restés sans réponse et les visites n'ont amené aucune réaction. L'une d'entre elles a été tout simplement éconduite.

 

Mgr Patrick Jacquin 1.jpg

Monseigneur Jacquin, recteur-archiprêtre de Notre-Dame, refuse en effet que les cloches atterrissent chez des catholiques qu'il n'aime pas car ils sont de l'Église bimillénaire.  A la demande expresse de l’archevêché de Paris, les cloches doivent être détruites.  Le père Alain, de Riaumont, est furieux : « cette façon de faire est contraire au droit canon. Les cloches ne sont pas un objet de consommation courante qu’on peut jeter comme ça. Le code patrimonial invoque, lui, le caractère classé de ces objets »

« je ne comprends pas ce que dit Monseigneur Jacquin. D’un côté, il se réjouit que les cloches ne soient pas fondues. De l’autre, il décrète qu’elles ne serviront plus,  J’ai du mal à dialoguer avec lui. déclare le Père Alain de Riaumont ».

Act-Up-1 à Notre-Dame.jpg

photo (DREUZ) du mariage homo in Notre-Dame de Paris en 2005

Act Up – Violence gay dans la cathédrale Notre-Dame à Paris un dimanche.

C'est bien ce même Mgr Jacquin qui s’est fait rosser par une bande de militants (tes) d’ACT UP en 2005 qui voulaient célébrer une parodie de mariage homo en la cathédrale Notre-Dame de Paris dont il est le recteur?  Il eut pour eux une réaction pleine de mansuétude et leur accorda volontiers le pardon malgré les coups reçus qui l’ont blessé. Je sais qu’à Notre-Dame de Paris il y a eu plus de messes célébrées selon le rite extraordinaire que les ordinaires. Est-ce que se dire de l'esprit du concile c'est être progressiste? Cela vous légitimise-t-il et vous aurorise-t-il à livrer une guerre envers l’Église catholique de toujours? En quoi est-ce catholique, charitable, fraternel et contribue-t-il à apporter la paix en voulant empêcher Riaumont d’en prendre livraison?

Mgr le recteur de Notre-Dame de Paris, votre acharnement, fort peu peu charitable au demeurant, à vous cramponner en une attitude belliqueuse me fait penser à tous ces radicaux salafistes ou à ces frères musulmans qui refusent de dialoguer et d'engager des relations amicales et véritables avec les Kaffirs (mécréants). Est-ce ainsi que vous considérez l'Institut religieux de la Sainte-Croix de Riaumont?  Si oui alors ça  respire l'intégrisme totalitaire et sectaire.

Ubi caritas et amor, DEUS Ibi est.

Charles Ed. Durand

source : quelques extraits de Riposte catholique (15 novembre) et du blog de Riaumont.

 

arton5032-316d2.png

photo : ACT UP

N.B.: Voici ACT UP se lance en campagne. Debouts des activistes démocrates?! ceux et celles qui tiennent les pancartes, ils (elles) refusent tout débat et sont en phase d'attaquer et de crucifier tous ceux (celles) qui refusent de penser comme eux (elles). Ils (elles) ont placardé des affiches incendiaires. Voici leur site et l'article sur le lien d'Act Up:

http://www.actupparis.org/spip.php?article5028

[ Dernier exemple en date : dans le cadre de rencontres organisées par le maire du IVe arrondissement de Paris, maire lui-même homosexuel, Christine Boutin du Parti Chrétien Démocrate et Mgr Jacquin étaient invités, avant-hier, lundi 19 novembre,pour débattre du mariage gay. C’est alors qu’une dizaine de militants lesb et gay d’ActUp se sont levés en brandissant des pancartes d’insultes envers Christine Boutin et en scandant des propos contre l’Église.

Après avoir perturbé le débat et insulté Christine Boutin et Mgr Jacquin, Act Up a allégué dans un communiqué que le maire du IVe arrondissement « a donné une tribune à trois culs bénis ». Les lesb et gay d’Act Up estiment le débat « illégitime » (?!) et se considèrent dans leur « droit » (?!) d’insulter publiquement les invités et de perturber un événement public.

Rappelons aussi que le Maire de Paris Bertrand Delanoë avait signé en 2009 une convention triennale avec Act-Up Paris d’un montant annuel de 35,000 euros, une somme du reste versée chaque année depuis 2003, renouvelable tous les trois ans.

Et maintenant, soyons clairs : des identitaires non-violents à Poitiers font soi-disant scandale ; des marcheurs pour la famille avec un papa et une maman font soi-disant scandale ; mais les trous du cul subventionnés d’Act Up, elles et eux, peuvent tout se permettre. Cela ne leurs est pas venu à l’idée de manifester sur le chantier de la mosquée de Poitiers pour dénoncer la pendaison des homosexuels en Iran. Normal : ils auraient risqué de se faire défoncer la gueule, les roupettes, le miaou et le cul.]

Source : DREUZ extraits d'un article de Michel Garotté au titre d'Humour rose.

Charles Ed. Durand

tags: Oblat bénédictin, Village de Riaumont, scout, étudiants(tes) Notre-Dame de Paris, 4 cloches, Observatoire du patrimoine religieux, Mgr Patrick Jacquin, recteur de N-D de Paris, polémique, Archevêché de Paris, Institut religieux de la Sainte-Croix de Riaumont, Prieur, Père Alain Hocquemillier, Intégrisme religieux, Riposte catholique, Act Up, Maire de Paris, Bertrand Delanoë, 35,000 Euros, Violence gaie, Mariage homo, Christine Boutin, débat, intolérance, dictature, Michel Garotté, Dreuz.

Commentaires

Merci d'avoir parlé de l'affaire des cloches !
Le combat pour les sauver continue ; une pétition vient d'être lancée en ce sens pour soutenir la plaidoirie de notere avocat.

http://riaumont.eu/spip.php?article243

Merci de faire circuler l'info !

Écrit par : Père Alain HOCQUEMILLER | 18/12/2012

Bien cher Père,
Alors que trop de prêtres et autres laissent croître en eux un ressentiment malsain, ils se ferment au règne de la paix et de la joie que seul donne le Christ. En qualité de frère et disciple de Notre Seigneur comment puis-je me taire ou me reposer alors que les autres serviteurs du malin sont à l'oeuvre chaque jour? À mon âge il faut se secouer et apporter sa contribution et servir le Maître, non son intérêt personnel, afin qu'il règne dans tous les coeurs. Je suis un ancien scout et routier. Scout un jour, scout toujours dit le dicton. Le scoutisme est une école qui m'a appris à aider les plus fragiles, les plus faibles qui ont besoin d'être encouragé, écouté et soutenu. Le scoutisme m'a appris que donner de son temps c'est s'éviter des dépressions, car on ne reste pas centré sur soi en s'ouvrant à l'autre et en plus on évite l'oisiveté.
Pour les cloches je serais incapable d'accepter un non à Riaumont ni accorder un quelconque crédit à une justification qui serait, même bien enrobée, l'affiche d'une haine qui ne dit pas son nom. Si l'on persiste dans ce sentiment négatif et malsain alors c'est que le Pasteur de Paris a oublié la miséricorde et la bonté de Celui qu'il sert.
Je ferai circuler la pétition.

Écrit par : Charles Ed Durand | 19/12/2012

Pour l'image des guides il s'agit du GHR (Groupe Henri de La Rochejacquelein de Bordeaux)
http://scoutrembarre.free.fr

;-)

Écrit par : JFB33000 | 23/10/2014

Les commentaires sont fermés.