Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/12/2012

Un combat pour sauver de la destruction les 4 cloches de Notre-Dame de Paris.

 

 Je lance un appel à signer la pétition. Lire l'article qui suit ci-bas.

Cloches de Notre-Dame-de Paris..jpeg

   

          L’archevêché de Paris hors-la-loi ?  


[ En effet, quand fut accepté par les Monuments historiques de France, par le biais de l’Observatoire du Patrimoine Religieux, qui nous ont parlé des quatre cloches de Notre Dame, tombées en déshérence. Nous étions évidemment très intéressés. Les tractations ont commencé comme ça et elles ont été formalisées le 9 juillet dernier par une réunion dans les bureaux de la Direction Générale des Affaires Culturelles (DRAC).] 

Hélas, la nouvelle parvint à l'autorité diocésaine de Paris. Il n'était plus question que ces cloches tombent entre les mains de Riaumont. Or ces 4 cloches depuis des siècles marquèrent l'histoire de France. 

Pourquoi, me suis-je dit, refuser qu'elles soient remises entre les mains de scouts catholiques, surtout ceux de Riaumont, qui sont à construire une église? Elles seraient demeurées en terre de France.

C'est cette nouvelle qui m'a incité à écrire cet article intitulé Mgr Jacquin ne dialogue pas. En voici le lien : 

http://lanacelle.hautetfort.com/archive/2012/11/22/mgr-jacquin-accepte-t-il-de-dialoguer-avec-riaumont.html 

En lisant ce matin l'office au ps: 89, -14-15-17a ces versets m'ont saisi :[ Rassasie-nous de ton amour au matin, que nous passions nos jours dans la joie et les chants. Rends-nous en joies tes jours de châtiments et les années où nous connaissions le malheur... Que vienne sur nous la douceur du Seigneur notre Dieu !]

Et je me demandais comment un prêtre un pasteur peut-il vivre de ressentiment au point de refuser que ces cloches aillent à Riaumont, mais choisisse de les envoyer en Chine pour qu'elles soient fondues ? Que voilà une décision étrange et qui révèle une attitude belliqueuse qui ne s'essouffle pas. 

 

           promesse à Riaumont.JPG

photo : Notre- Dame de Chrétienté : promesse scout à Riaumont

 

Père Hocquemiller prieur de Riaumont.jpgPourquoi refuser de dialoguer avec le Prieur de la Sainte-Croix de Raumont? 

Le Christ a fondé son Église il y a deux mille ans et non en 1965. Il faudrait sortir d'une dynamique destructrice et de rupture entre disciples d'un même Seigneur alors qu'on encourage le dialogue avec les musulmans. Pourquoi rejeter une institution catholique dont la fondation fut encouragée par l'un des prédécesseurs de l'actuel évêque de Paris?

 

Photo:le père Alain Hocquemiller



Scout de France..jpgLe scoutisme de France reconnu par la conférence des évêques de France est-il mieux en phase avec l'esprit du monde comme nous le montre cette photo, prise le 16 décembre 2012, de l'un des scouts de France? lors de la manifestation à Paris en faveur de la dénaturation du mariage.

Photo : Riposte catholique.

Ne cherchons pas querelle elle est improductive et envenime un ressentiment inutile. Courons vers le Seigneur et demandons pardon pour avoir marché sur des sentiers de ronces. Le malin est là et guette sa proie. 

Cherchons la justice. '' Le fruit de la justice sera la paix : la justice produira le calme (Dieu qu'elle nous est nécessaire) et la sécurité pour toujours, (Isaïe 32, 17)

Je vous ai donné plus haut le lien de l'article que j'écrivis le 22 novembre 2012. Je n'ai jamais eu de rapport avec cet Institut de Riaumont. Les deux points qui nous sont communs 1) je fus scout en ma jeunesse mon adolescence jusqu'à l'âge de 19 ans, soit dans les années cinquante, et je devins routier et fus également chef. 2) Je suis oblat bénédictin rattaché à l'Abbaye de Saint-Benoît-du-Lac en Canada. Quand je fus informé de l'attitude de Mgr Jacquin, je devinais qu'il n'a pas agi sans avoir l'aval de son évêque, j'en fus profondément peiné. Pourquoi continuer cette guerre larvée contre le souhait de Benoît XVI? 

J'ai reçu une réponse hier du Père Alain HOCQUEMILLER de Riaumont qui me remerciait d'avoir parlé, sur ce blogue, du litige entre le diocèse de Paris et l'Institut de Riaumont. Il m'y apprend qu'une pétition est en cours. Je l'ai signée avec empressement. J'aime la France et je ne peux croire que ces cloches aillent en Chine dans une fonderie. Est-il besoin de rappeler que c'est un régime communiste et que les catholiques fidèles au siège de Pierre y sont toujours persécutés. Le gouvernement les emprisonne. Comment un membre du Sacré Collège, le cardinal André Vingt-Trois, peut-il être insensible au sort injuste fait à un membre du même collège épiscopal et à plusieurs autres évêques détenus incommunicado, dont il fait partie? La nomination de ce nouvel évêque fut approuvée par Rome et la Chine. Au sortir de la cathédrale de Shanghai,  il s'est dit fidèle au magistère pétrinien. La conférence des évêques de l'Église patriotique de Chine l'a relevé de sa charge épiscopale et lui a interdit tout ministère. Cette dictature le maintient en résidence surveillée. Moi je ne trouve aucun motif de réjouissance à soutenir le développement économique de la Chine. 

Je vous invite à signer cette pétition et à la faire circuler, en voici le lien : vous n'avez qu'à cliquer sur le lien et suivre les instructions.

http://riaumont.eu/spip.php?article243 

Ce que vous ferez montrera votre souci de conserver en France ce qui est de son patrimoine. Puisse les coeurs battre selon le coeur du divin Maître en ce temps de l'Avant.

Charles Éd. Durand

tags: Pétition, Prieur de la Sainte-Croix de Riaumont, Père Alain Hocquemiller, cloches de Notre-Dame, Scouts de Riaumont,  diocèse de Paris, dialogue, ressentiment, querelle, collège épiscopal, Collège cardinalice, successeur de Pierre, Benoît XVI, Histoire de France, Patrimoine, cardinal André Vingt-Trois, Chine, persécution, fonderie, évêqus emorisonnés, Diocèse de Paris soutient l'économie de Chine, dictature communiste, Conférence épiscopale, psaume 89, Isaïe, Riposte catholique, Notre-Dame de chrétienté.

Les commentaires sont fermés.