Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/01/2013

Le projet de BISMARCK pour la France : Guerre contre l'Église catholique.

À l'heure où le gouvernement socialiste s'en prend aussi ouvertement à l'institution du mariage, à la négation du droit de l'enfant, il attaque injustement l'enseignement catholique qu'il veut contrôler et ce au plus grand mépris de la liberté, il est bon de savoir ce que prônait Bismarck pour la France.  Hollande et Otto partagent les mêmes ambitions. Détruire l'Église catholique.  

source : Le Salon beige du 7 janvier 2013          

                  Otto von Bismarck.jpg Otto von Bismark

Instruction de BISMARCK au comte Von ARNIM, ambassadeur à Paris, le 16 novembre 1871.

« Nous devons enfin désirer le maintien de la République en France pour une deuxième raison qui est majeure : la France monarchique était et sera toujours catholique; sa politique lui donnait une grande influence en Europe, en Orient et jusqu'en Extrême-Orient. Un moyen de contrecarrer son influence au profit de la nôtre, c'est d'abaisser le catholicisme et la papauté qui en est la tête. Si nous pouvons atteindre ce but, la France est à jamais annihilée. La monarchie nous entraverait dans ces tentatives. La République nous aidera... J'entreprends contre l'Eglise catholique une guerre qui sera longue et, peut-être, terrible! On m'accusera de persécution et j'y serai peut-être conduit, mais il le faut pour achever d'abaisser la France et établir notre suprématie religieuse et diplomatique, comme notre suprématie militaire. Et bien! Je le répète : ici encore les républicains m'aideront ; ils joueront notre jeu ; ce que j'attaque par politique, ils l'attaquent par formalisme anti-religieux. Leur concours est assuré. Entretenez dans les feuilles radicales françaises à notre dévotion la peur de l'épouventail clérical, en faisant propager les calomnies ou les préjugés qui font naître cette peur... Faites aussi parler, dans ces feuilles, des dangers de la réaction..., des crimes de l'absolutisme, des empiètements du clergé. Ces balivernes ne manquent jamais leur effet sur la masse ignorante. Oui! Mettez tous vos soins à entretenir cet échange de services mutuels entre les républicains et la Prusse! C'est la France qui paiera les frais! ... »
Source: Instruction citée par GAUDIN DE VILAINE, au sénat, le 6 avril 1911, Journal Officiel du 7 avril 1911.

Et la France, fille aînée de l'Eglise, n'a pas fini de payer les frais....

Louis XVI disait :  "Un souverain ne saurait rien faire de plus utile à sa nation que d'inspirer à sa nation une grande idée d'elle-même.  
   

France 1.jpg

À l'évidence le gouvernement de François Hollande n'a rien de mieux à proposer que de détruire la France et taire le peuple français, ceux que certains appellent : Craie blanche et qui rêvent de les voir disparaître. Et que les remplacent ceux qui disent : nique la France. Voilà ce que le Néron de France qui crèche à l'Élysée souhaite ardemment. Pour commencer brisons la Fille aînée de l'Église et attaquons ces valeurs judéo-chrétiennes.

Quand sortira-t-il les guillotines? Voilà la question que va probablement se poser  le gouvernement. Faut poursuivre, certains ministres en rêvent, ce qu'en 1793 on avait commencé avec les Vendéens. 
Dire que le fou chantant Charles Trenet fredonnait : Douce France, cher pays de mon enfance. Eh bien, les socialistes sont à la tâche, ils râpent la France et son peuple comme un Emmenthal. 

Charles Ed. Durand

tags: Le Salon Beige, Otto von Bismarck, Chancelier de la Prusse, guerre, Église catholique, république, Élysée, François Hollande, Néron, craie blanche, masse ignorante, Louis XVI, la guillotine, Vendéens, ministres français socialistes, civilisation judéo-chrétienne, Charles Trenet, Douce France, Emmenthal.

Les commentaires sont fermés.