Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/01/2013

L'enfant adopté n'est pas un médicament pour personnes de même sexe.

 

Benoît talleu.png

Voici le témoignage d'un jeune adopté d'origine vietnamienne. Il parle du droit de l'orphelin à avoir un père et une mère. Que ce soient des parents stériles ou des couples homosexuels, leur droit n'est pas d'avoir absolument des enfants, mais de considérer le droit de l'enfant et de l'orphelin qui veut et réclame, ce sont les deux premiers mots qu'il prononce : je veux un papa et une maman. Il en rêve. Or aujourd'hui on légifère pour satisfaire des besoins d'adultes, mais pas des besoins et des droits naturels de l'enfant. Le législateur n'a pas pour devoir régalien de contredire les lois de la nature en prétextant que la société évolue. Non, la majorité n'a pas toujours raison, mais depuis la nuit des temps la filiation a toujours été l'aboutissement naturel de la complémentarité d'une femme et d'un homme.

Mariage c'est quoi déjà.jpg

Voilà le cadre dans lequel un enfant doit se développer. Il ne s'agit pas de savoir si l'enfant sera mal éduqué, nous parlons du cadre naturel de vie de l'enfant. Quiconque a écouté un jeune qui a été battu par ses parents, ou maltraité et même abusé, l'adolescent et même plus âgé n'acceptera pas qu'on dénigre ses parents et qu'on lui dise : tes parents ne t'ont pas donné l'amour que tu étais en droit d'attendre et qu'ils t'ont traumatisé, voilà les preuves qu'ils ne t'aimaient pas. Il va se rebuffer c'est le déni total et il va se cabrer contre l'accompagnateur sans expérience. Pourquoi, car en lui existe un lien indélébile qui par nature le relie de l'enfance à l'âge adulte à ses parents. Un amour mystérieux et inexplicable existe en lui. Il va toujours refuser de les juger. Il va plutôt se considérer lui le responsable des mauvais traitements. Ce sont ses racines. Il ne peut les comparer à d'autres.

C'est l'univers qui lui est connu et dans lequel il a grandi. J'en ai trop croisé pour savoir que tu ne les confrontes pas sur la nature de cet attachement. Aussi inimaginable qu'il puisse paraître. Oui, il y a des cas d'exception. Je veux ici affirmer que ce n'est pas un argument recevable pour justifier les personnes de même sexe à dire : nous, on va lui donner de l'amour. Désolé, mais l'enfant n'est pas un comprimé pour combler votre incapacité naturelle de ne pas pouvoir donner naissance à un enfant ou de recourir à des mères porteuses. Je ne vous dis pas que vous n'êtes pas capable d'amour, deux femmes peuvent avoir l'amour maternel inscrit en elle. Mais dans l'ordre de la nature et ici je n'invoque pas une religion, je ne m'en tiens qu'à la nature propre à la création. L'enfant est le fruit d'un homme et d'une femme et à eux seuls reviennent la mission et le devoir d'éduquer et de transmettre des valeurs à leurs enfants. La famille est le socle naturel de la société et même une révolution ne peut détruire la filiation affective, car naturelle. Je ne m'étendrai pas sur les familles mono parentales et les contre-valeurs de l'individualisme, la liberté sexuelle et du jouir de toute consommation qui déstructurent la civilisation occidentale et détruisent les personnes. On tue Dieu dans la cité et on joue au démiurge. On se construit un dieu qui correspond à notre morale. Tous ces bouleversements survenus depuis mai 68 ce qu'ils ont engendré: la fracture du bien de l'individu et aussi du bien commun de la société. Voyez se multiplier les troubles qui ébranlent la société et qui menacent l'éclatement de notre cité. L'anarchie et la violence iront croissantes car nos élites refusent de se remettre en question et de regarder la réalité. Maintenant ce 13 janvier est peut-être l'amorce de la fin de Mai 68. La ressurgence d'une France éternelle qui ouvre la voie de la renaissance et de la vraie liberté.

Donc, voici le témoignage de Benoît lors de la manifestaion du 13 janvier à Paris et suit une vidéo d'un Américain qui a été élevé par deux lesbiennes. 

Nul part il ni a de l'homophobie, tout le contraire.

Charles Ed. Durand


             

Vidéo d'un internaute américain qui a été élevé par deux lesbiennes il contredit les affirmations de Najat Vallaud-Belkacem, qui favorise et louange l'adoption d'enfants par des personnes de même sexe. À regarder pour vous aider à voir tous les aspects surtout ceux dont on ne vous parle jamais. Il veut rencontrer en Mars Najat Belkacem et lui apporter les études et lui démontrer qu'elle ment et que certaines études sont fausses car fait en présence de la mère et de l'enfant. Il est certain alors que l'enfant ne dira rien qui gènerait sa mère. Il parle du lien biologique. Bref, c'est à regarder.


               

tag: Droit de l'orphelin, droit de l'enfant, Le législateur, droit régalien, contre-valeurs, les racines profondes, parents, instinct maternel, l'enfant n'est pas un médicament, famille, socle de la société, Benoît Talleu, américain, lesbiennes, Najat Vallaud-Belkacem,  Mars 2013.                                            

Les commentaires sont fermés.