Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/02/2013

Certains commentaires anonymes sur Benoît XVI réduisent la grandeur de son pontificat.

 

anonyme2.jpg

Comme le commentaire est signé anonymous je me permets donc de le publier in extenso. Il a été publié sur Blogspot Benoît pourquoi, le 12 février 2013 16:55 . Je trouve lâche  ces personnes qui se dissimulent ainsi, il est aussi possible que ce soit un nom de plume. Dans celui-ci que vous lirez il recoupe les commentaires d'un cardinal électeur.

Il va sans dire que je réponds sur les affirmations et jugements qu'il a soulevés. Je n'ai pour seul motif que de rendre témoignage à un grand Pontife que je trouve l'un des plus grands et qui fut celui qui se plaçait derrière le Christ. Il était la Parole de Pierre qui a proclamé : Tu es le Christ (Messie). Benoît XVI (Joseph Ratzinger) a marché derrière le Christ. Il le suit toujours, la sequela Christi.

Voici le commentaire d'anonymous : 

[Je pense que Benoît XVI est un honnête homme et qu'il ne cherchera pas à "peser" sur le Conclave. Ce qui serait catastrophique ce serait de choisir un "clone" de Benoit XVI. Les problèmes à résoudre sont gigantesque dans un monde en changement. Le cas de la FSSPX et des tradis est vraiment mineur pour une Église qui rentre dans le troisième millénaire. Ce n'est donc pas là-dessus que se jouera le Conclave. Et puis cessons le nombrilisme européen. Le futur pape, qui sera peut-être sud-américain ou africain, devra nécessairement être à l'écoute des pays du tiers-monde. 

Benoît XVI restera au moins le pape qui aura préparé la grande mutation de l'Eglise, a défaut d'en avoir eu une grande vision planétaire. Mais peut-être fallait il un temps de "respiration" après Jean-Paul II.

Je ne pense pas qu'il y ait un Concile Vatican III car nous n'avons pas fini de "digérer" Vatican II. Je pense plutôt à un pape qui ouvrira toutes grandes les portes et les fenêtres de la maison afin de laisser l'air entrer ce qui nécessitera de grandes réformes de gouvernance pour rendre l'Eglise catholique vraiment universelle...]

Ma réponse :

Je suis toujours surpris de lire Anonymous. J'ai la certitude que ce commentaire est téléguidé d'un quelconque cardinal qui s'en sert afin que son opinion apparaisse comme étant partagée par d'autres. Il dit qu'il ne faut pas choisir un clone de Benoît XVI, et que le cas des tradis est vraiment mineur. UT UNUM SINT est une injonction du Christ, elle n'est pas une lubie du Pape.

Il va encore plus loin en affirmant qu'il n'avait pas une grande vision planétaire. Que son passage est tout au plus une respiration après Jean-Paul II.

Quant aux fenêtres ouvertes déjà Paul VI disait que ''Satan circulait autour de l'autel''. Le Christ a choisi Pierre [Kephas] comme le roc sur lequel il fonde son Église. Le service de Pierre, évêque de Rome, a continué jusqu'à nos jours. Quand on parle de réformes de gouvernance, je sais qu'ils veulent détruire l'Église et réduire l'intégralité et la portée du message du Christ. On veut laisser entrer dans l'Église un parlementarisme [synode a dit le directeur de la Croix lors de son passage sur KTO], comme celui que l'on voit actuellement s'agiter dans la France républicaine et ailleurs en Occident. Cette prétendue démocratie est la nouvelle forme du totalitarisme communisme athée ou laïciste. En fait, une dictature qui s'appuiera sur l'air du temps présent. Quant aux Églises sœurs je crois que le dialogue avec l'autre poumon apostolique de l'Église du Christ que sont les Églises orthodoxes doit se poursuivre diligeamment dans le respect et la charité fraternelle. Comme il s'est amorcé avec les communions luthériennes. Notre pape a su adapter un cadre d'accueil souple, autrefois rigide, de l'Église catholique en publiant une constitution apostolique intitulée : ''Anglicanorum Cœtibus ''  pour les anglicans. Il créa à cet effet un ordinariat personnel leur permettant de conserver leurs traditions et leur liturgie propre au sein de l'Église catholique. Pour un pape de respiration, ma foi son sens et son amour de l'Église et de nos frères en Notre Père commun aura, par sa hardiesse novatrice, décoiffé les progressistes. L'anonyme nous décrit la vision et le plan de ceux qui s'activent et gigotent leur rancœur. Oui, certains sont aigris, et j'en vis un à chaque rencontre esquisser un sourire figé avec grande difficulté quand il était en présence de Benoît XVI.

Addendum: J'ajoute une vidéo : la réaction du cardinal Arinze, il nous apprend que le cardinal Sodano était au courant de la renonciation de Benoît XVI puis qu'il avait préparé ses remerciements aun nom du collège cardinalice qu'il adressa au Pape.

Charles Éd. Durand

tags: commentaire, anomymous, pontificat, cardinal, Arinze, Sodano, Christ, Pierre, Képhas, La Croix, KTO, Synode, parlementarisme, clone, fenêtre ouverte, Paul VI, Satan, autel, l'autre poumon, l'Église orthodoxe, dialogue, anglicans, communion luthérienne, Constitution apostolique, Anglicarorum Coetibus, Leurs traditions, liturgie propre.


             

Les commentaires sont fermés.