Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/04/2013

L'évêque de Rome est aussi le pape François.

pape-francois-alors-cardinal-jorge.jpg

photo : alors qu'il était l'archevêque de Buenos Aires.


Être humble c'est se décharger sur Dieu et savoir qu'il nous libère d'être humble puisque notre vie n'est plus notre affaire, mais celle de Dieu. La Bible nous appelle à se revêtir d'humilité entre chrétiens (1 Pi 3:8).; Entrant dans le temple le pharisien donne ostensiblement de l'argent afin d'être vu, alors que le pauvre y verse son obole discrètement.

Nous avons un nouveau Pape, SS François qui se trouve, au cas où vous ne le sauriez pas être l'Évêque de Rome. Je m'étais promis de ne pas en parler. C'est en tout respect et avec déférence, car il est le vicaire du Christ que suivront mes premières imressions. Non , je ne parlerai pas du mandatum du Jeudi Saint d'autres l'ont souligné.

Sans plus tarder je vous soumets mes impressions.

On se refuse à croire que le nouveau pape, comme la rumeur en court sur les médias italiens, ait pu lancer au cérémoniaire pontifical, qui lui présentait la mozette rouge du Souverain Pontife : « Le carnaval est fini ! » Ç’aurait été humilié grossièrement, et en public, quelqu’un qui, même d’un point de vue tout humain, faisait son travail. Mais des rumeurs de ce genre n’auraient pas circulé et trouvé du crédit si ce pape, dont on nous vante tant la spectaculaire humilité, avait eu celle, plus discrète, de se laisser habiller en pape…

Notre pape François peut compter sur l’admiration servile du cardinal Roger Mahony ex-archevêque (dé) émérite de Los Angeles, de 1985 à 2011 qui à peine sorti du Conclave, a dit, que lors de son premier vote, qu'il a senti une main mystérieuse s’être posée sur la sienne et au moment d'écrire le nom du cardinal ressenti comme un poids peser sur ses doigts et à sa grande surprise il avait écrit Bergoglio(sic) puis il ajouta une fanfaronnade disgracieuse : enfin avec ce pape François on en a fini avec les dentelles de Benoît XVI(sic). Paru et reproduit sur Riposte catholique...On aura noté que François ne se nomme que rarement pape, mais surtout être l'évêque de Rome comme il a appelé son vénéré prédécesseur Benoît XVI évêque émérite de Rome.

Il est vrai qu'au sortir de la Loggia lors de l'annonce de son élection il aurait dit : ils n'ont encore rien vu. Depuis on le voit célébrer toujours avec la même mitre (celle du haut)  la même chasuble celle qu’il a apportée de Buenos-Aires et qui n'a pas du coûter cher.

 

Pape part en croisade.jpg

Photo : Dimanche des Rameaux même mitre et chaîne.

Je vous laisse à réfléchir sur comment réagissent vraiment les pauvres.

«Leur pratique ne requiert pas non plus cette espèce de dépouillement ostentatoire qui constitue finalement pour les pauvres davantage une insulte qu’un honneur »..

Il me souvient avoir rencontré un père du Saint-Sacrement qui fut missionnaire pendant près de trente ans au Venezuela et qui me raconta un fait éloquent. Un jour, on était dans les années 70, il vit arriver deux jeunes missionnaires pour qui la pauvreté était un scandale. Voyant l'or qui était dans l'église, les couronnes sur la vierge, sur celle de l'enfant Jésus et de la sainte patronne de l'église, toutes étaient serties de pierres précieuses, dons des fidèles autrefois, et nos libérateurs  étaient scandalisé de voir toutes ces boiseries dorées et les dorures qui encerclaient l'autel. Ils trouvaient que c’était honteux ce qu'avait accepté l'Église. Eux les sauveurs de la pauvreté allaient y remédier et corriger ce scandale. Il fallait tout dépouiller, se débarrasser des statues et des ostensoirs et calices et ciboires de luxe, les boiseries dorées, etc. Ils prirent donc la décision qu'ils allaient tout arracher et de tout vendre : l'or, les pierres précieuses, les métaux et les vases sacrés et redistribuer l'argent de la vente aux pauvres, ainsi serait dépouillée l'église de ces richesses épouvantables et on célébrerait la messe avec des contenants en terre cuite, fini l'or.

La nouvelle parvint aux paroissiens et de bon matin une foule en colère se présenta au presbytère pour parler au curé de l'initiative projetée de ces deux jeunes prêtres, dont ils avaient entendu parler. Ils firent savoir au curé, il y fut le curé pendant 17 ans, que si ces prêtres s'avisaient d'enlever quoi que ce soit dans l'église ils seraient lynchés en un mot éliminer de la terre. Ces dorures et les couronnes y étaient depuis des centaines d'années et pour le peuple de Dieu d'aujourd'hui elles étaient toujours un hommage et une révérence rendue à Jésus, à sa sainte Mère et aux saints, elles leur appartenaient. Ils aimaient prier dans la beauté. Ils avaient compris qu'aimer c'est aussi donner ce qu'il y a de plus beau au Seigneur. Depuis des générations, leurs ancêtres et eux à leur tour, priaient dans la beauté. Ce qui me rappelle que le saint Curé d'Ars se faisait un devoir que les vêtements liturgiques qu'il revêtait pour célébrer la messe ou l'exposition du Saint Sacrement soient très beaux  et luxueux, et que soit fleuri l'autel et les nappes d’autel brodées et de bonne qualité. Il ne regardait pas à la dépense tant il aimait Jésus.

J'ai déjà croisé une Française au sortir de la messe au monastère de saint Benoît-du-Lac, qui trouva scandaleux la beauté de la chasuble et le luxe... M'enfin. Nous étions sur le pas du Monastère et je l’amenai un peu plus à la droite de l’entrée. Je l’écoutais dégouliner et je remarquai qu’elle portait à son annulaire un bouchon de carafe scintillant de mille feux et goguenard je lui dis que sa bague était très jolie. Elle était ravie que je l'aie remarquée et me dit que c'était un cadeau de son mari pour un anniversaire de mariage. Je lui ai dit, un peu narquois, mais ce diamant a dû lui coûter une petite fortune? Sûrement, mais, que voulez-vous il m'aime et elle en était ravi, n'était-ce pas le témoignage de la fidélité de son mari? Sur quoi je lui dis, vous savez la chasuble, que portait le célébrant, représentait des grappes de raisin (aux couleurs un peu pâlottes à mon goût), eh, bien c'est pour montrer tout l'amour que l'on a pour Jésus. Et savez-vous que la femme qui l'a confectionnée a été payée et que le magasin, qui a vendu les tissus de différentes couleurs, a lui aussi été payé et le vendeur a aussi reçu sa commission. Je n'ajouterai pas les teinturiers et tous ceux qui ont fabriqué les tissus, eux aussi ont été payés. Et Bien le monastère en achetant ces tissus a permis à des gens de travailler et à la couturière du monastère de gagner son pain. Si on garde tout l'argent dans les coffres ou ranger dans des tiroirs les beaux ornements et que l'on cache dans la voute les ostensoirs sertis de pierres précieuses... Oui on aura l'air pauvre, car on portera toujours la même chasuble, mais en fait on contribuera à augmenter le nombre de pauvres.

Certes, c'est populaire d'avoir l'air pauvre. L'Évêque de Rome ne porte pas les souliers rouges, tout comme la mozette ni le cordon couleur or pour sa croix pectorale... pourtant tout a été payé,  mais il a l'air pauvre avec sa chaîne argent, et ça c’est au goût des progressistes comme Hans Kung (millionnaire), Golias et l'abbé garnotte (pardon l'abbé Raymond Gravel). Les mitres sont mises dans des housses en cuir et remisées dans des tiroirs comme les chasubles et les chapes aussi. Et plus personne ne gagne de l'argent, on les a mis au chômage. 

Qui pense-t-on servir?

La rumeur veut que bientôt il emménage au Latran? N'a-t-on pas idée des frais que cela causera à la ville de Rome? Il faudra assurer la fluidité du transport et surtout sa sécurité, et ce tous les jours, car il devra se rendre au Vatican chaque jour. En fait, il a choisi de ne pas demeurer au Palais apostolique. Trop beau. Ça fait des siècles que les peintures s'y trouvent. La cuisine des appartements du pape ne servira plus. De l'argent dépensé en pure perte, elle qui vient d'être réaménagé.

Désolé, mais avoir l'air pauvre peut coûter très cher.

Soulignons que ses homélies sont fortes et nous rejoignent et j'aime lorsqu'il dit que les prêtres et pasteurs de l'Église doivent être des missionnaires. Ne pas avoir peur d'être prosélite. Je suis catholique, J'ajouterai que j'ai pour l'autre poumon les Églises de l'orthodoxie une affection fraternelle, je reconnais nos frères aînés dans la foi le peuple hébreu de l'ancienne Alliance, mais ni culturellement ni religieusement je ne me sens d'affinités avec l'Islam qui nous traite d'infidèles, j'ai même entendu à la télé, une mégère nous traiter de sous-chien, et qui ne nous reconnaît qu'en l'état de servilité et de dhimmitude. J'aime les musulmans, aussi je souhaite qu'ils rencontrent le Christ et se mettent eux aussi à aimer Dieu et les humains qui sont aussi créatures de Dieu. 

Filialement et fidèle au Magistère pétrinien.

Charles Ed. Durand

tags: Pape François,  Humilité. Pierre, pharisien, obole, dépuillement ostentatoire, Père du Saint-Sacrement, missionnaire, Venezuela, pauvreté, or, beauté, prier, église, vêtements liturgiques, saint curé d'Ars, chasuble, mitre,  chape, dimanche des Rameaux, chaîne, mozette, souliers rouges, cardinal Roger Mahony, Los Angeles, Loggia, avoir l'air pauvre, Palais apostolique, Saint Jean-de-Latran, peuple hébreu, musulman, magistère pétrinien,TU ES PETRUS.


              


Les commentaires sont fermés.