Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/05/2013

Obama's Seal team cover up. Obama le téflon des scandales.

                                                       Obama? He doesn't see and know nothing !?!?

censure (1).jpeg

It's no different than the FBI agents that were at the Boston bombing and went to Florida to interview one of the bombers's friend and after they finish the interview,he had been executed because he had a blade weapons, he jumped and run after a cop and want to stab him. But the story did'nt stop there, two days later the same FBI agents were killed by falling out of a helicopter in a training accident. Got that Guys?

The following is written in French

J’ai publié le 23 mai dernier un article à l’effet que le Major Nidal Hasan n’est toujours pas passé en procès. Bien que le prévenu est accusé de meurtre. iI n'a toujours pas été dégalonné et il continue à recevoir son plein salaire de l’armée en sa qualité de Major de l’armée et médecin Psychiatre de son état. Depuis 3 ans ½ il a reçu de l'armée 278,000$ et il recevra son salaire jusqu’à sa condamnation, Quand ? Obama serait-il le seul à le savoir Ce président est Le téflon de tous les scandales qui touchent son Administration. Or, il est de par sa fonction imputable de toutes les décisions prises par son administration. C’est lui qui a choisi les membres de son exécutif et il est le ''Chief Commander''. Les scandales se succèdent, mais il laisse aux autres de le couvrir. Tous consentent à prendre le blâme. Dans l'histoire américaine jamais un président ne s’est soustrait à ses responsabilités et aux devoirs de sa charge.. Nixon c’est l’histoire du vol d’un œuf à côté des affaires scabreuses de détournement de fonds de l'actuel locataire du bureau ovale. On a perdu la trace du 500 millions $ octroyés, lors de son premier mandat, pour  un projet qui devait permettre de produire de l’électricité verte. Or, aucune éolienne à ce jour n’est sortie de terre et les proprios,originaires de Chicago, se sont évaporés. Fast and Furious une affaire de 250 millions de $  où il a permis et cautionné la vente d’armes à la milice du cartel de la drogue du Mexique. L'affaire IRS et autres scandales financiers dont il serait fastidieux de les énumérer ici.

 

US Navy SEAL Team Six [ST6][Patch][1.5].png


Comment expliquer que lors de la deuxième opération des Seals marines 6 en Afghanistan, 25 militaires et  7 autres afghans devaient participer à une opération secrète. Fait toujours non élucidé, ces afghans furent remplacés à la dernière minute par 7 autres. Pourquoi les noms de ces derniers ne figurent pas sur le registre de la mission? Étaient–ils des talibans? De plus contrevenant aux ordres donnés par le Général David Petraeus, alors général en chef du théâtre des opérations et le stratège qui permis de débusquer Ben Laden. Le Pentagon avait interdit de dévoiler les noms des Seals marines, or le vice-président Joe Biden,  pourtant informé de cet embargo, lors d'un point de presse a remis aux journalistes la liste des noms de tous les militaires américains ayant participé à l’opération : grades, de quel État ils étaient originaire et quelle ville ils habitaient. C’était comme s’il mettait une cible sur le dossard de chaque soldat. 

Puis il y a l'affaire Benghazi. On a appris il y a quelques jours que fin août une directive de la Secretary of State ordonnât le rapatriement immédiat de 60 marines stationnés à Benghazi où ils étaient chargés de la protection du personnel du consulat et de protéger les ''antennes'' (nom donné aux informateurs libyens amis des États-Unis) et les maisons amicales où se réfugier en cas d’urgence.Inutile d’ajouter que ces Libyens furent tous massacrés. Donc,le 11 septembre ne demeuraient que trois militaires et l’ambassadeur. On connaît la suite 4 morts

candy-crowley-.jpgétait Obama ce 11 septembre? De folles rumeurs circulèrent, la plus vraisemblable qu'il quitta la Maison blanche en fin de journée pour se rendre à une collecte de fonds. Lors du débat télévisé avec Mit Romney, Obama fut secouru par la modératrice de CNN Candy Crowley. Elle tenait en ses mains une transcritption de la présumée réaction d’Obama dans la roseraie de la Maison Blanche, lors d’un ‘‘scrumpt’’, où Obama aurait dit que c’était un acte de terreur. Terror Act, etc.  L'équipe de Romney n'avait pas prévu l'implication de la modératrice. Elle sauva Obama.  Or, nul journaliste n’avait entendu le persiflage d’Obama dans la Roseraie. En tout cas rien d’assimilable à une envolée d'indignation ni une accusation, ni une reconnaissance d'un acte commis par des terroristes, du reste sa réaction, si elle eut lieue, devait être à peine audible.  Le 12 en soirée ni le 13 septembre aucun média ne répercuta cette déclaration. Or Candy de CNN après le débat revint à l’antenne, l’émission était en cours, et elle déclara que c’était inexact, Obama n’avait jamais parlé de terroriste. Ce démenti ne fut pas donné lors d’une conférence de presse, mais dévoilé lors d’une émission de CNN, donc droit d’auteur oblige le démenti ne fut rapporté nul part ailleurs.

There’s no doubt that CNN’s Candy Crowley did Barack Obama a huge favor by supporting his false “act of terror” narrative during the second presidential debate.

Charles Ed. Durand

tags: Seals's team 6, cover up, Afghanistan, Joe Biden, Général David Petraeus, Pentagon, 25 marines tués, Secretary of State, Nidal Hasan, imputablité du président, téflon, Mitt Romney,éolienne, énergie verte, la roseraie, terroriste, Benghazi, rapatriement, 60 militaires, antennes libyennes sacrifiées, Candy Crawford, CNN, Fast and furious, IRS, scandales.

 

 


         

Les commentaires sont fermés.