Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/08/2013

Trop de paroles de Jésus se trouvent censurés par la chrétienté la plus bavarde.

Aux Musulmans : La promotion du respect mutuel à travers l'éducation. Message pour la fin du Ramadan. L'intégral du message du pape François sur la fin du Ramadan. Aux musulmans partout dans le monde. Voici le lien : http://www.zenit.org/fr/articles/aux-musulmans-la-promoti...

remettre les pendules à l'heure.jpg

La Guinée lui a répondu dès le lendemain; les musulmans y brulèrent la 15 Eme église. En Égypte au Caire une mosquée près du Palais présidentiel a servi aux frères musulmans de lieu de torture pour leurs frères en humanité les Coptes, ceux-ci étant martyrisés sous le regard émerveillé de Morsi et aucune voix de l'élite des clercs religieux de l'Université d'al Azhar du Pays ne s'est élevée pour dénoncer ces actes de barbarie, ni non plus nos médias occidentaux qui trouvaient tendancieuses et partiales les informations provenant de sources religieuses et même si elles venaient des médias écrits en arabe, sauf Fox News qui trois mois après le début de ces interrogatoires de Coptes par des tortionnaires avides de sang, apprirent qu’ils étaient toujours à l'œuvre. C’est muni de preuves irréfutables que Fox News considéra nécessaire d’en informer le peuple américain. Oui, les informations étaient fondées et les réseaux de Fox News furent les seuls à en parler. Par ailleurs j'ai lu, parlant de cette lettre d'ouverture fraternelle du pape François, in Le Monde, on s'émerveille et s'ébahit devant son approche si différente de celle tracassière de Benoît XVI qui lui depuis Ratisbonne ne cessait, prétend-on, d'attiser les disputes envers l'Islam. Que voilà, enfin, un pape sage qui embarque sur le même véhicule de la presse bien-pensante. On prétend trouver chez le pape François une attitude plus circonspecte et effacée que celle de Benoît XVI. Que d'insinuations malveillantes et fausses chez ces manipulateurs de l'information. En effet, que ne ferait-on pour les mettre en opposition? Ne dit-on pas du pape François qu’il ne dénonce pas directement les massacres.


Petit rappel historique sur les débuts de la fondation de la compagnie de Jésus, Saint Ignace de Loyola voulait aller en terre sainte ce que le pape refusa, mais choisit les franciscains. L'Esprit Saint souffle toujours. Et vous comme moi lisons les informations sur différents sites, appelés médias sociaux, et savons que depuis maintenant plus de quinze ans, plus de 100,000 chrétiens sont assassinés chaque année À CAUSE DU NOM DE JÉSUS.

Il est temps de remettre les pendules à l'heure... Oui au respect mutuel voilà ce qu'a toujours dit Benoît XVI, et que répète son successeur, mais Benoît XVI ne s'est jamais départi d'un regard responsable, lucide et paternel sur le vécu du troupeau confié à Pierre et à ses successeurs et aux pasteurs diocésains successeurs des apôtres. Prudence active ne signifie pas silence du pape François. 

Je ne peux m'abstenir de me remémorer les propos du cardinal Biffi sur Jean XXIII homme qu'il admira beaucoup. Ne vous découragez pas à la lecture de ces extraits que j'ai glanés de son journal en parti reproduit chez Sandro Magister.

Charles Ed. Durand

Cardinal_Giacomo_Biffi_EWTN_World_Catholic_News_11_16_10.jpeg- J’étais séduit par les gestes de Jean XXIII "hors des rites" et je me réjouissais de ses mots souvent surprenants et de ses remarques improvisées

Il n’y avait que quelques phrases qui me laissaient perplexe. C’étaient justement celles qui  conquéraient les âmes plus facilement que les autres, car elles apparaissaient conformes aux aspirations instinctives des hommes.

 

Il y avait par exemple, son jugement réprobateur concernant les "prophètes de malheur". Au cours de l’histoire de la Révélation, ceux qui ont annoncé des châtiments et des catastrophes ont généralement été les vrais prophètes, comme par exemple Isaïe (chapitre 24), Jérémie (chapitre 4) et Ezéchiel (chapitres 4-11). Jésus lui-même devrait, d’après ce que l’on lit au chapitre 24 de l’Évangile selon saint Matthieu, figurer parmi les "prophètes de malheur": les succès futurs et les joies à venir qu’il annonce ne concernent pas en général l’existence ici-bas mais la "vie éternelle" et le "Royaume des Cieux". 

Dans la Bible, ce sont plutôt les faux prophètes qui proclament habituellement l’imminence d’heures tranquilles et rassurantes (voir le chapitre 13 du Livre d’Ezéchiel). 

Il est bon d’écouter aussi ceux qui ont des raisons d’alerter leurs frères, en les préparant à d’éventuelles épreuves, et ceux qui jugent utiles les invitations à la prudence et à la vigilance. 

"Il faut plus regarder ce qui nous unit que ce qui nous divise"… C’était la règle d’or qui nous vient de l’ère Roncalli…Mais il devient absurde et désastreux si on l’applique aux grandes questions de l’existence et particulièrement aux problèmes religieux....Nous allons devant de gros problèmes si nous nous engageons dans un dialogue avec les religions non chrétiennes.

Le Seigneur Jésus a dit de lui-même : "Je suis venu apporter la division" (Luc, 12, 51). Que nous avons l’habitude de censurer.

Le pape Jean XXIII avait fixé au Concile, le terme "aggiornamento" (autre mot roncallien)…Dans "aggiornamento" l’idée que la "nation sainte" se fixait comme but était de chercher à être le plus conforme possible à la "journée" (à l’histoire temporelle et terrestre). Ainsi, il donnait l’impression de céder à la "chronolâtrie", pour utiliser ce terme réprobateur créé par la suite par Jacques Maritain. 

Jean XXIII rêvait d’un Concile qui parvienne au renouvellement de l’Église  par la "médecine de la miséricorde". Un concile Pastorale, comme si les précédents ne l’avaient pas été, on risquait d’oublier que l’irremplaçable "miséricorde" pour l’humanité est, ce qu’enseigne clairement la Révélation, la "miséricorde de la vérité". Une miséricorde qui ne peut être exercée sans la condamnation explicite, ferme, constante de toute déformation et de toute altération du "dépôt" de la foi qui doit être conservé. 

Trop de paroles de Jésus se retrouvent censurées par la chrétienté; au moins par la chrétienté la plus bavarde"

source : Zenit 2 oût 2013; Sandro Magister 26-10-2007 

http://chiesa.espresso.repubblica.it/articolo/173182?fr=y.

Photos : Horloge remettre le pendule à l'heure; Cardinal Giacomo Biffi de EWTN.

tags. Ramadan, Pape Françcois, respect mutuel, Éducation, Fox News, Le Monde, tortionnaires, Mosquée, Palais présidentiel, Université al Azhar du Caire, Président Morsi, cardinal Giacomo Biffi, Jean XXIII, Sandro Magister, miséricorde de la Vérité, Jacques Maritain, Vatican II, aggiornamento, esprit du monde, Église gardienne du dépôt de la Foi.

Les commentaires sont fermés.