Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2014

De quel droit suis-je autorisé à décider de la mort d'un être existant?

faucheuse-pentacle-mort-img.jpg

NON À L'EUTHANASIE

Je veux ici m’adresser avant tout aux deux chefs des deux Oppositions officielles du Québec, MM.:  Philippe Couillard, et François Legault et à tous les parlementaires de l'Assemblée nationale qui ont une conscience droite, qui n'ont pas laissé s'étouffer la morale naturelle qui était inscrite en eux. Il en va de la vie de nos concitoyens et parmi eux les plus vulnérables. Ne soyez pas des clones des nazis qui pour ces atrocités furent condamnés au procès de Nuremberg. Sujet que vous devrez débattre lors de l'élection prochaine. Ne vous laissez pas enterrer par la Charte de la Laïcité dont la majorité des gens croient à tord qu'elle ne vise que les musulmans. C'est une entreprise diabolique qui vise à corrompre nos jeunes, à nous manipuler par le mensonge et à détruire les valeurs de notre civilisation, nos traditions et l'Église catholique.

C ED. D.

Au Québec, à ce que l'on nous répète ad nauseam, un débat sur l'euthanasie s'est déroulé partout dans la province. On nous serine de «mort par compassion, d'accompagnement palliatif en fin de vie, du respect de la volonté du malade,» etc. On manipule les mots, sa définition réelle c'est l'euthanasie. Comme pour l'avortement où on lui substitue l'appellation IVG Interruption volontaire de la grossesse. IVG. Qu'est-ce que c'est une interruption en fait? Soudain surgit une panne d'électricité ou une panne de votre câbleur durant la diffusion d'un match de hockey. On dit : nous sommes désolés pour cette interruption momentanée. Nous rétablirons le service dès...Or l'avortement c'est la mort finale, non pas une interruption momentanée de l'existence de l'enfant.

Que répercute-t-on dans les bulletins de nouvelles? Savoir que ceux qui sont contre l'euthanasie sont des intégristes. Les pour ont la cote. Toute mon implication de militant fut de me battre pour l'existence de mon peuple, de sa croissance, d'être conscient de sa dignité, de son sens de responsabilité, de son développement économique, etc. Bref, de promouvoir le respect de la VIE de nos frères et sœurs humains et non de leur mort. Sur l'euthanasie, (loi 52) je vous livre l'avis de l'Archevêque de Montréal Mgr Christian Lépine que la majorité d'entre-vous ignorez, puisque nos médias n'en n'ont pas parlé. Ses propos sont sans ambiguïté : l’euthanasie est un meurtre déguisé ; les personnes souffrantes ont besoin de savoir qu’elles seront aidées, et non poussées vers le cimetière.

 

Je le cite in extenso: 

                                         Un appel à la conscience

Mgr Christian Lépine.jpg

Très bientôt, à Québec, nos députés vont voter sur le projet de loi 52 : Loi concernant les soins de fin de vie. S’il est adopté, l’euthanasie deviendra légale sous l’appellation d’ « aide médicale à mourir ».

Or, devancer la mort ce n’est pas aider à mourir mais faire mourir. C’est donner à nos médecins le pouvoir de tuer des patients vulnérables dans certaines circonstances.

Nous aimons les personnes vulnérables, et un jour nous serons tous vulnérables. Il est important que nous sachions tous que notre famille et la société ne devanceront pas notre mort, mais seront là pour nous soutenir jusqu’à la fin.

Nous sommes appelés à faire le choix inconditionnel du respect de la vie jusqu’à la mort naturelle. L’être humain est constitué pour respecter et servir la vie en toute situation de fragilité. Il ne peut se mettre à causer la mort de personnes innocentes – si encadrée soit la décision – sans blesser en lui-même la conscience de sa propre dignité.

Donner la mort à une personne humaine innocente, c’est aussi se donner la mort à soi-même…

† Christian Lépine

Archevêque de Montréal

Québec flag.jpg

Le nouveau drapeau du Québec de la Charte de la laïcité.

 

Si on adopte la Charte de la Laïcité, voici ce qui se produira et personne ne pourra plus rien dire. Cette charte de la laïcité obligera tous des employés de l'État providence à se soumettre à la dictature de la Charte de la Laïcité. Dès que sera adopté la loi C 52 sur l’euthanasie, toute objection de conscience sera refusée à tout médecin, infirmier, membre du personnel médical ou soignant qui ne voudraient pas participer à des avortements ni à l'euthanasie, en vertu de la Charte de la Laïcité. Le personnel étant neutre.

 

L'État du Québec crée ce droit de mort à partir de l’opinion publique, qui appuierait cette légalisation de l’euthanasie, car elle se fonde sur un fait actuel de la société. Donc puisque le fait de société crée le droit c’est qu’il ni a plus de droit.

 

 

Dans ces conditions, ce que l’on apprend à la Commission Charbonneau, ce que tout le monde savait déjà, elle ne fait que les confirmer dans leurs certitudes; il serait logique, puisque les faits rapportés existent depuis plus de 50 ans et constituent un fait connu de la société, de légaliser les détournements de fonds, les commissions versées aux ingénieurs et fonctionnaires de plusieurs municipalités et autres du ministère des Transports du Québec, les souscriptions illégales servant à financer des partis politiques, en sus du 2% versé à la mafia, les enveloppes brunes versées à des leaders syndicaux. Ces sommes étaient des contributions obligées et exigées auprès des différentes firmes-conseils d'ingénieurs et autres compagnies de pavage, de constructeurs qui nécessairement ajustaient les factures à la hausse dans un ordre de + ou -35%  que payeraient les contribuables.  En effet, considérant ce qui précède on se trouve dans le même cas de figure logique évoqué plus haut concernant les avortements et l’euthanasie,  puisque le fait crée le droit c’est qu’il ni a plus de droit.

 

 

Euthanasie image Vous voulez....jpg

 

Faisons une brève incursion dans des pays où existe l’euthanasie. Je veux ici rapporter un fait qu’il me fut donné de lire en 1989.  Aux Pays-Bas une loi très encadrée fut adoptée par le parlement assez similaire à celle de Pauline Marois, avant sa proclamation royale. Il fallait le consentement de la personne malade et l’autorisation de 2 médecins, le médecin traitant et un autre de l’hôpital. Or arrive qu’une grand-mère alitée et hospitalisée, mais non à l’article de la mort, sa vie se voit confronté avec les plans de vacance de sa fille, du mari et de leurs deux enfants. Ils ont prévu de se rendre à Nice pour deux semaines. Ils se sentent déstabilisés et anticipent une frustration. Et si la mémé mourait pendant les vacances, ils devraient revenir illico, interrompre, pire fini seraient les vacances. Comme expliquer par les deux adultes et ils surent être convaincants ils obtinrent du médecin traitant son accord. Échange de bons procédés le deuxième donna son accord. Et la famille délestée de ce poids, on abrégea la vie de Mémé et la famille partie en vacances. Depuis la loi fut modifiée. On peut maintenant tuer un enfant de plus de 12 ans. On modifia la loi afin d’obtenir l’autorisation d’un seul médecin, maintenant on ne l’exige plus. Il suffit de se baser sur le dire d’une seule personne, même non parente, qui sur son honneur affirme que la (le) malade le lui a demandé. Les euthanasies ont connu une croissance constante. On ne sera pas étonné d’apprendre que les retraités des Pays-Bas qui ont un pécule bien garni émigrent sous des cieux plus cléments et moins angoissants. En effet, plusieurs afin d’échapper à leurs proches vont dans le Lander de Hesse en Allemagne pour y finir leur jour dans la tranquillité.

 

Ceux qui croient que la loi est finale et non amendable se laissent berner par des chanteuses (teurs) de pomme. On parle de souffrance intolérable. En venant au monde, le bébé braille. La première déception amoureuse est une souffrance intolérable. On veut mourir. J’ai connu un type de 24 ans qui portait au cou le sigle en or du PQ, or sa blonde l’a quitté pour un autre. Il n’a pu accepter cette séparation et s’est donné la mort.
En 1980 ma vie prenait une nouvelle direction et je me suis dit quoi ? Enfin je ne souffrirai plus. Et ben non la vie est traversée de souffrances. Heureusement je suis habité par une Foi qui a pour source le Maître de l’Amour. Je ne m’étendrai pas sur mon cas.

En Belgique aussi fut adoptée une loi similaire à celle de Madame Pauline Marois.

 

Blindée serait la loi. On assure que jamais elle ne sera modifiée. Trois exemples suffiront à ne pas croire à ces semeurs de morts.

 

En Belgique, il y a deux ou trois ans deux frères jumeaux, âges de 42 ans, muets de naissance, n’étaient affligés d’aucune maladie, mais voyaient leur vue baissée et ils anticipaient avec frayeur le jour où ils ne pourraient plus se voir, donc dans l’impossibilité de communiquer. Ils demandèrent à être euthanasiés. Le comité médical de l’hôpital donna son consentement.

 

Personne ne s’est informé s’ils étaient dépressifs, est-ce que la cécité était imminente ? un non était dans le rapport disant qu’ils étaient presbytes. En aucun cas, on ne leur offrit une assistance psychologique ou un soutien moral.

 

Belgique toujours en 2013 un homme de 32 ans demanda à se faire opérer afin de devenir une femme. L’opération réussit, mais le conjoint l’abandonna. Il ne trouvait plus de satisfaction avec sa nouvelle conjointe. Celle-ci ne le prit pas et demanda à être euthanasié, sa vie n’avait plus de sens. Sitôt demandé sitôt fait. Or personne n’avait prévenu les deux hommes que les hormones féminines injectées à la transsexuelle auraient une incidence négative sur sa drive sexuelle. En effet, elle perdit toute inclination et désir à l’acte sexuel. Et l’autre insatisfait alla voir ailleurs.

 

Belgique parlement.JPG

 

Le pire vient de se produire en Belgique. Le parlement vient d’autoriser l’euthanasie d’enfant [sans limite d’âge] atteint d’une maladie dégénérative, voire d’une débilité profonde irréversible ou d’un cancer. Cette loi poussera à mettre à mort des enfants sans qu’ils puissent profiter des progrès de la médecine. Ici au Québec la ministre responsable appelle ce projet de loi : L’accompagnement palliatif. Quelle hypocrisie crasse!

 

Bonjour ! Je viens de signer la pétition "Refusez de signer la loi pour l'euthanasie des mineurs" sur CitizenGo, destinée à  Philippe Roi des Belges.

Il me semble que c'est un sujet important et j'aimerais également que vous la souteniez. Voici le lien :

http://citizengo.org/fr/4166-refusez-signer-loi-pour-leut...

Merci beaucoup ! Bien cordialement

 

Charles Éd

Strasbourg_Conseil-de-l-europe.jpg

Si en plusieurs pays on a réagi défavorablement à cette loi mortifère même le Conseil de l’Europe a lui-même dénoncé cette proposition de loi qui « trahit certains des enfants les plus vulnérables de la Belgique, en acceptant l’idée que leur vie n’a plus aucune valeur et qu’ils doivent mourir » en adoptant cette vision réductrice du bonheur de l’enfant cette loi affirme : «qu’une vie peut ne pas être digne d’être vécue». Cela ressemble aux discours des féministes de Planned Parenthood qui pour soutenir le choix de l’avortement disent qu’une femme monoparentale pauvre ou une jeune fille de 15 ans quelle qualité de vie pourrait-elle offrir à l’enfant ? Imaginez la vie de misère pour votre enfant. L’alternative de le donner en adoption c’est risquer de voir surgir l’enfant devenu adulte qui déciderait de retrouver sa mère qui l’a mis au monde. Pensez ce qui vous arriverait alors que votre vie a changé. Quel désagrément pour vos proches et vos enfants. Et l’on appelle cela la postmodernité ? L’émancipation de la femme? Foutaise on ne lui offre aucun accompagnement. Difficile quand ces cliniques ne prônent pas l’amour de la vie.

 

Dieu ne fait jamais d'erreur voir cette vidéo. Merci au Père Hervé Tabourin de Riaumont PRV.


         

 

 

En Belgique les catholiques, juifs et musulmans se sont prononcés contre cette loi. Les seuls à l’appuyer sont les bouddhistes. Salut les ZENS du Québec. Le seul qui n’a pas réagi, le pape François, ce sera fait dans 2 semaines!

 

 

Charles Éd. Durand

 

source: Riposte catholique du 19 février, Richard Décarie, La Nef.

 

photos: La faucheuse de la Mort, Mgr Christian Lépine, le nouveau drapeau du Québec, caricature sur la novlangue versus le vrai mot, Parlement de Belgique, Strasbourg, Le conseil de l'Europe.

tags: Mgr. Christian Lépine archevêque de Montréal, Philippe Couillard, Claude Legault, Euthanasie, Avortement, Interruption, Parlementaires, Assemblée nationale, morale naturelle, souffrance, suicide, maladie, Pays-Bas, Lander de Hesse, Allemagne, Belgique, Pauline Marois, accompagnement palliatif, Enfant de 12 ans, Père Hervé Tabourin, désapprobation, catholiques, juifs et musulmans de Belgique, Bouddhiste

Les commentaires sont fermés.