Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2014

La ministre du PQ a lancé le dossier sur l'euthanasie bien avant l'élection du PQ.

Véronique Hivon.jpg

Madame le ministre Véronique Hivon, députée du Parti québécois de Joliette, a présenté, ce qu’elle nomme par euphémisme, un projet de loi sur les soins palliatifs à donner dans la dignité afin d’accélérer la mort de la personne alors qu’elle est en fin de vie. Il ne s’agit pas d’accompagner dans l’amour et la dignité une personne en lui donnant des soins appropriés pour alléger la douleur et la souffrance. Madame le député de Joliette se souvient que dans l’opposition, au temps du PLQ au pouvoir, c’était là sa priorité. Non seulement on ne donne plus la vie, mais on élimine au plus sacrant tous ceux et celles qui sont atteints de maladie dégénérative. On a beau parler de balises, or partout où semblable loi fut adoptée, ce fut sur un mode progressif l’ouverture des vannes laissant glisser les balises et comme en Belgique récemment on permet la mort d’adolescent qui serait atteint de déficience mentale et autres handicaps.

Je n’appelle pas ça lutter pour la vie d’un peuple.

Il n'appartient pas à un gouvernement de déterminer qu'il a le choix de choisir qui doit mourir.

 

                                                     Euthanasie chois égoïste.jpg

 

Je sais que l’on ne parle pas d’euthanasie durant cette campagne puisque, et je trouve cela dommage, la CAQ a décidé de suivre le PQ sur cette loi : la mort des plus fragiles de la société. Je vous soumets cette vidéo, hélas! elle est en anglais, mais elle nous montre ce qu’est l’accompagnement de soins palliatifs en fin de vie. C’est l’histoire horrible d’un chien errant qui était au bout du rouleau et qui fut accueilli par ces gens. Voyez ce que l’amour de l’étranger, ici c'est un animal en fin de vie, nous donne comme leçon sur la valeur de toute vie. Non pas la satisfaction de notre ‘’MOI’’ l’absolutisation de l'égotisme qui ne se préoccupe plus du bien commun ni des humains. L’individualisme est devenu la valeur priorisée dans notre société de consommation et au Québec on y est en plein dedans. L'occident consumériste prône des valeurs mortifères. Oserons-nous dire non au retour du PQ au pouvoir. Je suis atteint d'une maladie dégénérative et oui je connais la souffrance, mais je respecte et aime la vie. Oui j'ai passé la phase dépressive et je sais que ma vie intérieure et mon esprit sont en croissance. Souffrir quand on aime c'est le tonus qui allège le désagréable de la vie et atténue la souffrance.

Oui aux soins palliatifs et non à l'euthanasie.

Charles Ed. Durand

photos: caricature de Ygreck

tags: Le PQ, maladie dégénérative, Véronique Hivon, circonscription de Joliette, Élection provinciale, mort compassion euphémisme, consumérisme, valeur mortifère, individualisme. la CAQ.


        

Les commentaires sont fermés.