Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/03/2014

Le Québec de Pauline est celui d'un vassal soumis devant un monde unipolaire.

PAULINE-MAROIS-large570.jpg

À quelques jours des élections au Québec, lors du dernier débat, à la toute fin,  la dernière à prendre la parole fut Pauline Marois qui pour l'unique fois de la campagne parla du projet de loi sur l'euthanasie. Cette intervention mettait un terme au débat. Nous parlons volontiers de la Charte de la Laïcité. Je ne m'étendrai pas sur le sujet. J'ai écrit sur ce thème. Je relève et c’est dommage, une lacune chez M. Philippe Couillard concernent les balises ; il dit qu'il en faut. Je suis d'accord. Ne laissons pas cependant ces balises aux chefs de police, de pompiers ni aux directions d'établissements : hôpitaux, écoles, universités et autres services de premières lignes et ainsi les abandonner à résister seuls devant des revendications qui ne manqueront pas de subvenir de la part de groupes minoritaires exigeants des accommodements et des passe-droits pour leur communautarisme. Je ratisse large, car cela concerne tous les groupuscules communautaristes qui ont un lobby fort actif et qui exercent des pressions régressives sur nos traditions, notre histoire et qui fracturent le bien commun en éliminant de notre histoire cet héritage de valeurs chrétiennes qui ont contribué à enraciner la culture multi séculaire de notre petit peuple grâce et la croissance obstinée de notre civilisation. Au Québec, on détruit le berceau même de ce brave petit peuple, on est en train de jeter le bébé avec l'eau du bain.

 

vladimir-poutine_sn635.jpg

 

Je vous donne à écouter M. Vladimir Poutine lors d'un discours qu'il a prononcé le 13 septembre 2013 : Poutine à la défense de la civilisation de l'Occident. Rare de trouver un politicien en notre pays qui oserait parler comme lui.

Est-ce pour cela qu'on le déteste tant en nos pays et regrettons le petit père des peuples Staline qui condamna 22 millions de Russes et autres minorités à la mort. En passant, il est utile de souligner, encore une fois, qu'à la Douma (parlement de la Russie, il y a 11 partis politiques qui y ont des députés). Ce qui n'était pas le cas de l’URSS au Parti unique. Que l'on cesse de le traiter de Dictateur. Il applique la constitution de son pays. Cela dérange Obama et l'Union européenne. Le premier cherche à amender The Bill Of Wrights afin de devenir le Dictateur. Déjà qu’il est à l’œuvre afin d'étouffer l’Amérique et l'Union européenne voit ses pays se soumettre et abandonner leur souveraineté au profit d’une oligarchie de hauts fonctionnaires de Bruxelles.

 

Imagine no religion....jpg

 

Son discours durée 2’51’’est sous-titré en français. Prenez le temps et surtout n'ayez pas peur de sortir de vos chapelles et carcans idéologiques avant que vos enfants et petits-enfants ne vous donnent la mort et qu’ils s’enfuient dans la drogue et tombent dans la trappe de l'anarchie qui tue.

 

Charles Ed. Durand

source: Riposte catholique 16 mars 2014

photos: Pauline Marois, M Vladimir Poutine

tags: PQ. Pauline Marois, Loi 52, vassal des lobbys, communautarisme, Charte, Philippe Couillard, Staline, URSS, 22 millions de morts, Union Européenne, États-Unis, Obama, Bill of Wrights, dictateur, constitution, Douma, Bruxelles, anarchie.


        

Les commentaires sont fermés.