Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2015

L’égérie députée Véronique Hivon grande promoteuse de l’euthanasie est contente.

En ce temps hivernal je vous reviens et suis heureux de me retrouver sur le sentier…malgré le froid et les bordées de neige. Je ne vous parlerai pas de cette guerre contre la Russie que prépare Obama. Pour mémoire au président des États-Unis : Les Croisés furent les premiers à attaquer les Islamistes qui interdisaient aux chrétiens et juifs de faire leur pèlerinage en Terre Sainte.

 

Croisées n'étaient pas comme les Islamistes..jpg

 

                       neige10.jpg

                                                                                                                            Bonjour à tous ,

Je suis sorti de l'hôpital Mont Sinaï hier le 6 février. La durée de mon hospitalisation fut de 24 jours, ordre de mon pneumologue j'étais en un état lamentable pour ne pas dire plus. Je suis maintenant sous oxygène à la maison.

 

mt_sinai.jpg

 

 

Cet hôpital est spécialisé pour les maladies pulmonaires. On y est bien traité et surtout dès l'accueil (Anny nous met de suite à l'aise) on sent déjà qu'ici ce sera très différent... Oui le personnel est qualifié et on nous prend en charge dès notre arrivée et personne ne nous force ou pousse dans le dos on connait notre maladie. On est suivit par un pneumologue et une médecin omnipraticienne, un inhalothérapeute, une équipe de physiothérapeutes qui nous évalue et vite on se sent comme en une famille. Julie en est la mère. D'autres intervenants nous expliquent comment augmenter notre qualité de vie, établir les priorités. On pose des questions et on nous répond. Le médecin qui vous voit prend le temps qu'il faut pour vous. Jamais je ne me suis senti bousculé. Et il y a tout le personnel soignant : infirmières et les auxiliaires attentionnés comme la préposée au ménage des chambres qui a toujours une histoire à nous raconter etc. Et ce qui rend le séjour agréable c'est que l'on y mange très bien. On est chouchouté. Bref le malade est avant tout une personne et on se sait respecté. Bref je me suis renforcé.

Vu mon état il n'est plus question de voyager, déjà je me savais atteint du MPOC soit d'emphysème et d'une bronchite chronique. C'est une maladie dégénérative dont on ne peut guérir. La respiration peut se contrôler il faut l'apprendre, à éviter cependant tout stress ou état anxieux elle devient plus difficile. L'effort est suffoquant, le cœur en subit les assauts, car il est soumis à rude épreuve. On peut cependant stabiliser la maladie. Il faut se nourrir convenablement. Bon je ne vous soumettrai pas tout ce qui peut faciliter la vie.

Comment une réponse aura permis que ma santé décline à grande vitesse. Une nouvelle adjointe infirmière de mon pneumologue que j'avais appelée au début de l'été m'avait répondu qu'il ne me voulait plus comme patient. Il a fallu qu'un pirate s’immisce, en novembre 2014 je crois, sur mes Courriels pour qu'une kinésiologue de l’Hôpital X-X me téléphone, car elle trouvait surprenant que j'aie pu commettre autant de fautes de français ; tout en parlant, je lui dis que je n'étais plus le patient de mon pneumologue. Que de mois angoissants, car je réalisais que ma santé dégénérait... mes proches me disaient : téléphone-lui, je ne pouvais pas tout arrivait chez son adjointe... alors j'attendais la fin. Depuis le départ de L..se il y a eut quelques changements de personnel, pas toujours agréable, loin s'en faut, pour le docteur. Celle-ci qui succédait à d'autres depuis la promotion de (L...se). Elle aurait été instruite de m'éliminer de la liste vu le délai depuis ma dernière visite. Or je n’avais pas eu de date de convocation où je devais le voir. (Avant on téléphonait à L…se, ce que je faisais volontiers et tout se réglait en moins de deux, or depuis son départ…le doc ne l’eut pas facile, mais passons). Mon interlocutrice en était fort surprise. Elle me dit je vois le médecin demain, elle ne le croyait pas et me disait, je le connais ce n'est pas possible. Le lendemain elle me téléphona pour me donner la date de mon rendez-vous avec mon pneumologue. Voilà une intervenante qui est avant tout humaine et ne s'encage pas sous un code de procédurites. Elle œuvre auprès de malades mal en point et non elle n’est pas une plombière qui manipule la tuyauterie.

De plus en plus les médecins doivent déléguer à des subalternes ou autres des responsabilités, or, trop de ces personnes sont des procédurières ils suivent à la lettre les instructions, c'est ç'a qui tue...(They goes by the Book) lentement mais sûrement. Exit les personnes âgées.

Serait-ce sur la liste des nouvelles valeurs du Québec? Bien sûr ce n'est que spéculation oiseuse ; vicieuse dirait la députée du comté de Joliette. Par exemple hier je recevais l’inhalothérapeute (fonctionnaire) de l’hôpital Y-Y. Elle remettait en question la décision du pneumologue de l'hôpital M-S. Elle considérait que je n'avais pas besoin d'oxygène. Elle me demanda de retirer les canules de mes narines au repos puis me dit de les remettre et cinq minutes après me dit que je n'avais pas besoin d’oxygène que ma saturation au repos donne 90° oxygène. Or j'avais les canules et ma respiration était revenue à la normale. En aucun cas elle n'a voulu me montrer son appareil et quand je lui parlé de l'appareil elle m’intima de ne pas me procurer de saturète que cela ne ferait qu’augmenter mon anxiété. Voilà pensais-je qu’elle s’assure qu'elle respecte les quotas qui lui ont été fixés. Bref, les objectifs prévisionnels annuels du Ministère de la Santé seront atteints et dans son dossier elle recevra une excellente mention d’excellence.

Donc je sais que dans 3 mois elle me retirera l’oxygène, car je ne répondrais pas aux normes fixées par les Hauts Fonctionnaires du Ministère de la Santé. Or que je sache, je dois marcher, m’habiller, faire mon épicerie, manger, aller au parc, me rendre à l’hôpital 3 fois par semaine ou simplement me rendre dans un centre d’achat prendre le café, bref voir le monde et au quotidien faire des exercices pour favoriser le maintien et l'amélioration de la masse musculaire. Or tout ça n’est pas pris en compte. Statufié comme le David de Michel Ange? Come on! S'imagine-t-on dans la Haute fonction du Ministère que nous sommes fixés sur un socle sans bouger?                                    

Désolé de vous faire part de mes états d’âme, mais je vous les livre, car en ce moment la compassion devient rarissime bien qu’elle soit invoquée par toute une frange d’anges de la mort dont l’égérie députée de Joliette Véronique Hivon grande promoteuse de l’euthanasie. Euthanasie! OMG, j'ai osé l'écrire, j’oubliais que sa définition est disparue, car elle ne plaît pas aux tenants de la culture de mort, de tous ces laïcistes des valeurs passagères actuelles du Québec post-moderne. Avant il y avait la Norvège, les Pays-Bas (Netherlands) et la Belgique et maintenant le Canada en est le 4e pays. Peu de gens parlent de soins palliatifs… bien sûr cela coûte cher et cette compassion où l’amour est réellement vécu et donnée par un personnel (équipe d’intervenants) dévoué et dédié au bien-être du malade en phase terminale est une valeur peu évoquée dans les médias, pas de débats, en sorte qu'ils suscitent peu d’intérêts chez les décideurs politiques, et chez les pro-choix ( Pro choice). En fait pas question d'en discuter (même argument invoqué sous Adolphe Hitler), car les soins palliatifs ne correspondent pas aux valeurs de profits, [ces vieillards et malades ne contribuent plus d'argent sonnant à l'État] aux égoïstes, et si tant est que ces malades et ces vieillards leur état les dérange... Pourtant ils ont beaucoup à apporter.

Sait-on qu'au merveilleux pays du Québec il y a 3 suicides par jour? L'amour est évacué. Bafoué discrédité ce temps où les frères et sœurs étaient présents et actifs dans la cour de récréation. Leur présence nous accompagnait. On ne savait pas  à cet âge, mais on réalise en vieillissant qu'ils étaient le prolongement de la famille. Les parents savaient que nous n'étions pas en danger. L'oisiveté? on ne connaissait pas ça. Encadré certes mais ces religieux et religieuses étaient des formateurs dédiés à notre éducation et il y avait des jeux etc. 

On invoque toutes sortes d’arguments pour tuer, on considère que les diagnostics comme celui de la dépression est une maladie mentale (voir l’alinéa assez flou inscrit (vraie passoire) dans la décision de la Cour Suprême du Canada qui autorise désormais l’euthanasie, c’était hier le 6 février 2015). Bref ceux qui ont de l'argent vont s'installer sous un ciel moins menaçant et plus clément. Ce que font les Néherlandais qui vont s'établir en Allemagne dans le Lander de Hess où les proches ne les atteindront pas. Tout ici est question d'argent. On adore le veau d'Or.

Puisse l'amour de Dieu régénérer les cœurs endurcis. Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés (paroles de Jésus). Quand les homme vivront d'amour cesseront ces tueries, ces guerres, ces massacres au nom d'Allah ou de l'Hindouisme et cette culture mortifère, qui sévit chez nous, menace le reste d'humanisme que nous avaient légué nos ancêtres. La famille c'est l'aïeul les grands parents, les vieillards, les oncles et tantes, les parents les enfants et les jeunes adultes. C'est dans ce cercle de la famille que se cultive l'amour de toute vie. 

Bon dimanche.

Charles Éd. Durand

Photos : Neige a neigé, hôpital Mont Sinaï

tags: MPOC, hôpital Mont Sinaï, Kinésiologue, Livre de procédures, Ministère de la Santé, hauts fonctionnaires, inhalothérapeute, saturation, oxygène, anxiété, stress, physiothérapeute, pneumologue, infirmière, omnipraticienne, MPOC, Véronique Hivon, soins palliatifs, décideurs politiques, Pro choix, Adolphe Hitler, vieillards, égoïstes, Lander de Hess, Cours suprême du Canada,   Amour.

Commentaires

C'est merveilleux que tu sois de retour mon ami. Tes commentaires me manquaient beaucoup. Bonne santé et longue vie en Jésus-Christ.

Écrit par : Paul du sourire | 08/02/2015

Cher Paul du sourire.
Une amitié qui dure depuis ce temps de notre adolescence. Le troisième des mousquetaires l'ami Guy est déjà rendu à la Maison du Père. Il avait épousé ta sœur. Quel drame ce fut pour elle. Lui qui me disait de faire attention à ma santé... Je l'appelais l'aîné, car nous avions le même âge et nés en février de la même année, que 10 jours nous séparaient. On s'était connu en colonie à l'âge de neuf ans. Ainsi fuit le temps TEMPUS FUGIT. Union dans la prière Paul du sourire. Ce surnom t'avait été donné par l'abbé Gérard Larocque... IN MANUS TUAS, DOMINE COMMENDO SPIRITUM MEUM. Entre tes mains Seigneur je remets mon esprit.

Écrit par : Charles Ed. Durand | 08/02/2015

Je suis heureuse de vous savoir de retour! Que Dieu vous accorde le souffle longtemps! (C'est peut-être égoïste de ma part mais le monde a tant besoin de prophète comme vous) À la télé lorsqu'est apparue la réaction hilarante de Mme. Hivon , j'étais complètement atterrée. «Quel est celui-là qui obscurcit mes plans par des propos dénués de sens? Dit le Seigneur.» (Job 38, 1) Faut dire que cette personne ne m'est jamais apparue particulièrement sympathique. De toute ma vie, jamais j'ai cru voir qu'un jour quelqu'un se réjouirait d'obtenir la permission de se suicider ou de se faire euthanasier. Est-ce que le monde est subitement devenu cinglé? Hier j'écrivais sur FB: «comment se fait-il que personne ne peut allonger ses jours et qu'ils ont le droit de les raccourcir? «Qui d’entre vous d’ailleurs peut, en s’en inquiétant, ajouter une seule coudée à la longueur de sa vie? (Matthieu 6, 27) Si ce droit vaut dans un sens pourquoi pas dans l'autre. «Aucun homme n’est maître du vent pour retenir le vent, personne n’est maître du jour de la mort. (L'Ecclésiaste, Qohélet 8, 8) «Les portes de la Mort te furent-elles montrées, as-tu vu les portiers du pays de l’Ombre? (Job 38, 17) Est-ce assez clair? Ces versets bibliques sont tirés de mon manuscrit qui deviendra livre et sera publié d'ici le mois de mai. Le titre: «Une halte avant d'atteindre l'autre rive ou l'itinéraire fracassant d'une grand-mère» sous le nom plume de Marie-Placide afin de conserver l'anonymat des personnages car mes écrits sont un témoignage de vie, un testament à mes petits-enfants. J'insère des versets bibliques qui viennent appuyer, soutenir l'expérience relatée. Je décris la présente situation au Québec comme étant «l'obscurité opaque». J'émets justement mon opinion sur l'euthanasie, l'avortement, l'homosexualité, etc. et je suis sévère. Voilà! Je porte votre cause dans mes prières. Longue vie!

Écrit par : Céline Lagacé | 08/02/2015

Les commentaires sont fermés.