Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/06/2013

Edward Snowden had worked for the CIA and as a contractor for the NSA.

Edward reveals Big Brother in action. Il dénonce Big Brother et défend la liberté.

Edward_Snowden a annoncé Big Brother in USA.jpg

 

                                                        SAVE  SNOWDEN
                                                        SAVE  FREEDOM

He was uncomfortable with the knowledge about the U.S. surveillance that officials said they were carrying out to keep America safe. “As I advanced and learned the dangerous truth behind the U.S. policies that seek to develop secret, irresistible powers and concentrate them in the hands of an unaccountable few, human weakness haunted me,” Snowden wrote in the note, which would accompany the first documents he leaked. “As I worked in secret to resist them, selfish fear questioned if the stone thrown by a single man could justify the loss of everything he loves. Snowden, who identified himself as the main source behind recent disclosures of sweeping government surveillance programs, worked for years inside the U.S. intelligence community. As he did so, he said, he became disillusioned with American government policies.

In an interview, he told The Washington Post that he could not “recall a single moment” in which his desire to violate his oath to protect top-secret information coalesced into the final decision to reveal that information publicly.

“It was more of a slow realization that presidents could openly lie to secure the office and then break public promises without consequence,” he said.

According to campaign finance reports, Snowden made a $250 donation to Ron Paul’s 2012 presidential campaign in March of that year, and gave another $250 in May. Ron Paul has been a critic of excessive government intrusion.

Snowden, a soft-spoken “infrastructure analyst” with ties to the Washington area, said he advanced in the intelligence world through his understanding of computer programming and the Internet, though he has no visible Internet presence himself. With wire glasses, short, dark hair and a thin goatee, he maintains an academic lookWikiLeaks founder, Julian Assange, and the American filmmaker Michael Moore consider Edward Snowden as a National Hero. 

prism.png

Le 6 juin 2013  Gellman publie avec Laura Poitras le premier article du Washington Post révélant le programme de surveillance de PRISM. Snowden utilise le pseudonyme '' VERAX''( en latin : qui dit la vérité.).

L'identité d'Edward Snowden est révélée à sa demande, par le Guardian et le Washington Post  le 9 juin 2013. Il renonce à son anonymat et s'explique : «Je n'ai pas l'intention de me cacher parce que je sais que je n'ai rien fait de mal».

Edward Snowden travaillait pour la NSA à Hawaï depuis un mois, lorsqu'il a dérobé des informations ultraconfidentielles à l'aide d'une clé USB ³². Il les a ensuite transportés à l'aide de quatre ordinateurs portables jusqu’à Hong Kong, où il s'est réfugié du 20 mai 2013  au 23 juin 2013, date de son départ en direction Moscou.

Le travail d'Edward Snowden administrateur systèmes, lui donnait un accès facile au réseau des ordinateurs de la NSA. D'après le Los Angeles Times le technicien savait parfaitement comment échapper au contrôle opéré afin d'éviter tout téléchargement illégal de documents officiels.

Le 13 juin 2013, le directeur du FBI, Robert Mueller, confirme qu’une enquête pénale est lancée contre Edward Snowden68. « Ces fuites ont causé des dommages importants à notre pays et à notre sécurité. Nous prenons toutes les mesures nécessaires pour que cette personne soit tenue responsable pour ces fuites », a-t-il déclaré lors d’une audition devant la Chambre des représentants des États-Unis..

Le 19 juin 2013, Barak Obama, en visite officielle à Berlin, indique en réponse à Angela Merkel, qui lui rappelait que la surveillance d'Internet doit avoir des limites, que le programme PRISM ne s'applique qu'à la lutte contre le terrorisme et au trafic d’armes. (Dire qu’Obama ne mentionne jamais le mot Terrorisme et il oublie (blanc de mémoire?) Fast and Furious (trafic d’armes destiné à la milice de la drogue mexicaine).

Le 22 juin 2013, selon le Washington Post, Edward Snowden est inculpé d’espionnage, de vol et d'utilisation illégale de biens gouvernementaux. La plainte a été déposée en Virginie où se trouve le siège de Booz Allen Hamilton.

Quels sont ses convictions politiques?

L'ordinateur (PC) de Snowden est orné d'autocollants à l'effigie d'associations promouvant un internet libre. À l'élection présidentielle de 2008 il dit avoir voté pour le Parti libertarien. Il a dit « croire aux promesses d'Obama bien qu'il poursuive la politique de son prédécesseur, mais il considère qu'il lui a donné une impulsion plus grande encore et en augmenta ses pouvoirs, l'étendant à tous ses adversaires politiques et à tout le peuple américain ».

  Carrière : 

  • Le 7 mai 2004, Edward Snowden s'est engagé dans l’armée en tant que recrue des forces spéciales, mais n'a pu terminer la formation. Il a dit vouloir combattre pendant la guerre d’Irak parce qu'il « se sentait obligé en tant qu'être humain d'aider les peuples libres contre l'oppression ». Cependant, quatre mois plus tard, un accident pendant l'entraînement lui casse les deux jambes et l'oblige à s'arrêter.
  • Il est ensuite embauché par la NSA comme gardien de sécurité à l’University du Maryland, avant de rejoindre la CIA pour travailler dans la sécurité informatique. 
  • Il dit qu'en 2007, la CIA le place à Genève (Suisse) comme responsable de la sécurité informatique.
  • Edward Snowden a décrit cette expérience à Genève comme « formatrice ».
  • Il dit avoir quitté la CIA en 2009 pour travailler chez un prestataire privé de la NSA sur une base militaire américaine au Japon. Le directeur de la NSA, Keith B. Alexander  a confirmé que Snowden a eu un poste à la NSA pendant un an, avant de devenir consultant. 
  • Edward Snowden reveals himself as NSA leaker. Here is the video below : the interview to the Washington Post June the 10

 

 Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, et le réalisateur américain Michael Moore, considèrent Edward  comme un héro national.  

VIDEO:

http://www.washingtonpost.com/world/national-security/edw...

Source : Wikipedia

tags: Edward Snowden, University of Maryland, CIA, Genève, VERAX, Big Brother, Démocratie, NSA, Hong Kong, Moscou, Ron Paul, Parti Libertarien, Washington, contractor, Irak, militaire, Internet libre, Berlin,Angela Merkel, Prism, Keith Alexander, Washington Post, The Guardian, le Los Angeles Times, Booz Hallen Hamilton, Japon, intrusion, vie privée, Gellen, Laura Poitras.

12/06/2013

Cette extrême droite qui fantasme sur un coup d’État militaire... Rumeur.

Suite à une lettre de l’un qui se demandait où je me positionnais par rapport à cet article ‘’fantasmatique’’ (sic) de Jean Dominique Merchet journaliste qui s’intitule : Cette extrême droite qui fantasme sur un coup d’État militaire.Selon l'auteur : Jean Dominique Merchet, article que j’envoyai le 10 juin 15h01 à plusieurs de ma Mailing list. Je vous en donne le lien : http://www.lopinion.fr/ 4-juin-2013/cette-extreme-droite-qui-fantasme-coup-d-etat-militaire-739 


        

général Benoît Puga.jpg

   general_de_division_pierre_de_villiers.jpg        général Bruno Dary.jpg

Général Benoît Puga                         Général Pierre de Villiers            Général Bruno Dary

Voici la réponse que je lui fis.

Monsieur,

J'ai bien écrit selon l'auteur. Ce n'est qu'à titre d'information que j'ai soumis cet article, car il confirme 1) que dans l'armée il y existe une nébuleuse, issue du Grand Orient de France, chargée de ficher tous les militaires qui sont catholiques, ceux du rang et les officiers supérieurs et d’en fournir la liste complète au ministre de la Défense.2) cet article corrobore ce qu'en avait rapporté le Salon Beige il y a peu. 3) L'auteur était collaborateur à Libération et à Marianne, il s'en suit qu’en sa qualité d’expert reconnu pour sa compétence, il m’est apparu qu’il poursuivait un but : décrédibiliser et apeurer l’opinion publique sur des officiers supérieurs et des soldats, dont les 3 généraux mentionnés qui présenteraient une menace soit déclencher une guerre civile. 4) L'auteur y associe subrepticement cette mouvance le Lys Noir qui se dit royaliste républicain et orléaniste !? (plus de 62 pages que je me suis tapé jusqu'à la fin et qui ne soulève en aucun cas mon adhésion). La prose de Jean Dominique Merchel tend à faire peur aux Français, elle vise à neutraliser la masse du peuple.

En l'état, à la
Manif Pour Tous et au sein de plusieurs groupes se présente une interrogation quant à la poursuite de la mission; on est à la croisée des chemins et plusieurs posent lucidement la question : quelle voie ce mouvement va-t-il prendre? Certes, tous concourent à dire qu'il est là pour durer, mais comment réaliser concrètement ce rassemblement de tant de Français. Et la dimension politique n’échappe à personne. Sous quelle bannière politique les un et les autres, toutes sensibilités confondues, se rallieront-ils et qui sera ce chef reconnu par tous. Ce qui est clair aujourd’hui aucun groupe n'entend se mouler aux partis politiques de droite qui en ont déçu plus d'un et encore moins de gauche.

Fermail orné d'une fleur de lys XIVe s, argent doré p. préc.jpg


L’article s'inscrit, dans cette perspective d’où découle cette quête : sous quel chef charismatique et politique,  issu hors du sérail, saura faire consensus. Question que l’auteur ne peut occulter. L’auteur Jean-D. Merchet est lui aussi dans cette zone floue où rien ne semble se préciser ni s’articuler, et quels sont les inconnus qui s’agitent? Bref, il reflète l’inquiétude du pouvoir. Oui, ce régime est totalitaire et Hollande vacille et la gauche essaie d'inverser le cours de l'Histoire en usant de la force et des G à V qui durent 48 heures. On l'a vu avec les Hommen et quant aux Femmen elles ne sont même pas dérangées, aucune accusation. Deux traitements différents.Ce n'est plus un gouvernement démocratique, mais un régime dictatorial et une magistrature politique comme au temps d'Hitler, inféodée à la gauche du naziland. Comparer ces photos. Les Hommen sont maintenant des prisonniers politiques et les Femmen des alliées de Caroline Fourest et du gouvernement qui sans doute va leur décerner la Légion d'honneur? Les violentes ont brisé une cloche et aucune garde à vue versus les pacifistes qui n'ont violenté personne à Roland Garros ni causé de dommages matériels, sauf choquer et indisposer le maire de Paris qui a dû baisser les yeux pour ne pas changer d'avis. 

 

                                      Relâchez les Hommen

 

 

les Femen profanent Notre-Dame de Paris..jpg

L’article n’ignore pas que le combat est engagé et comme sur un jeu d'échecs on doit anticiper les mouvements du vis-à-vis, quelle pièce avancée pour contrer les forces multiformes et pacifiques difficiles à cerner qui s’opposent au régime et aux lois anti- famille adoptées par le gouvernement. Il cherche à savoir : qui ils sont et qui est acquis à qui?

Je ne crois pas à un coup d'État genre printemps arabe, mais de la France profonde tout est possible. Une jeunesse veut en découdre avec ces post-soixante-huitards en pleine déliquescence qui s’accrochent et tentent de museler les acteurs de la France profonde. Le peuple dans sa large majorité souffre de ces ruptures civilisationnelles qu’impose le gouvernement. Devant cet éveil imprévu Hollande tente d’apeurer le peuple de France afin de poursuivre la destruction de la France. 

Maintenant, malgré ce qui précède se formule cette inconnue : où ira la fidélité de ceux qui sont dans l'armée, dans la gendarmerie, les CRS ou encore dans les forces policières ? on peut déjà prévoir qu’elle se portera, sur le peuple de France, c’est le cas de la majorité des engagés. Ils sont de France, et connaissent l’état de la nation. Ils sont aussi inquiets de l’avenir que la majorité des Français et ils voient s’accélérer la ruine de l'économie, sa dépendance à l’Allemagne, à l’U.E, à la Banque centrale européenne (The European Central Bank) et la délégation continue des pouvoirs qui sont les attributs de la souveraineté de la France et sa précipitation à démissionner devant Bruxelles et le Parlement de Strasbourg. Cet abandon des pouvoirs et sa perte de  souveraineté dans tous les domaines, par les politiques tant de gauche que de droite, sont potentiellement explosifs, car cette supra structure européenne de fonctionnaires non élus ni imputables porte les ingrédients qui peuvent entraîner des renversements majeurs dont on mesure à peine l'ampleur et l'évidente répulsion des Français face à ce cadeau de grec. Le gouvernement sait que la menace est bien réelle et qu’elle se pointe à l’horizon. Ce régime vacille et impose, il a déjà commencé, la Terreur. De l'étranger on observe cette ébullition qui sourd chez les jeunes et de cette masse compacte de Français qui jour après jour secouent le régime. Il apparaît clairement que la France de 68 agonise et que La France réelle se réveille et renait de ses cendres. Elle sort des ténèbres où les Baby-boomers jouissifs l’avaient précipitée. Les petits marquis gauchistes de Taubira, Manuel Vaz, d'Hollande et ces sénateurs qui dégurgitent leur fiel sur les familles de France ne voient pas que la marmite de l'histioire de France bouillonne et qu'elle va les éboulllanter.

De cette source ALETIA on apprend que chez les CRS il y a un ras-le-bol et que ça murmure tout bas dans les casernes et on y publie la lettre de l’un d’entre eux, il y dit que si les manifestations diverses et variées et les vigiles se poursuivent sur le long terme, tant chez eux que chez les gendarmes ils savent que les ordres qu’ils reçoivent sont illégitimes. Il prévient qu’il ne faudrait pas se surprendre qu'il y ait désobéissance majeure dans les rangs des forces de l’ordre. À l’exception des bleus qui veulent se bien faire voir et les musulmans qui enfin peuvent se taper légalement des Français et des chrétiens, les anciens ne veulent pas soutenir ce régime totalitaire qui détruit la France.

photos des généraux : archives Google

photo: ITINERARIUM

Charles Ed. Durand    Mardi le 11-06-2013; 02 :53

tags: fantasme, Jean Dominique Merchet, général Benoît Puga, général Pierre de Villiers, Bruno Dary, militaires, CRS, gendarmerie, police, gouvernement, Manif pour tous, Le Salon Beige, Coup d'État, Jeunesse, Baby boomers, post soixante-huitards, déliquescence, Bruxelles, Banque Cetntrale Européenne, Allemagne, Strasbourg, Hommen, Femmen, Caroline Fourest, Notre-Dame de Paris, Gards-à vue, prisonniers politiques, maire de Paris,souveraineté. Alétia

31/05/2013

Obama's Seal team cover up. Obama le téflon des scandales.

                                                       Obama? He doesn't see and know nothing !?!?

censure (1).jpeg

It's no different than the FBI agents that were at the Boston bombing and went to Florida to interview one of the bombers's friend and after they finish the interview,he had been executed because he had a blade weapons, he jumped and run after a cop and want to stab him. But the story did'nt stop there, two days later the same FBI agents were killed by falling out of a helicopter in a training accident. Got that Guys?

The following is written in French

J’ai publié le 23 mai dernier un article à l’effet que le Major Nidal Hasan n’est toujours pas passé en procès. Bien que le prévenu est accusé de meurtre. iI n'a toujours pas été dégalonné et il continue à recevoir son plein salaire de l’armée en sa qualité de Major de l’armée et médecin Psychiatre de son état. Depuis 3 ans ½ il a reçu de l'armée 278,000$ et il recevra son salaire jusqu’à sa condamnation, Quand ? Obama serait-il le seul à le savoir Ce président est Le téflon de tous les scandales qui touchent son Administration. Or, il est de par sa fonction imputable de toutes les décisions prises par son administration. C’est lui qui a choisi les membres de son exécutif et il est le ''Chief Commander''. Les scandales se succèdent, mais il laisse aux autres de le couvrir. Tous consentent à prendre le blâme. Dans l'histoire américaine jamais un président ne s’est soustrait à ses responsabilités et aux devoirs de sa charge.. Nixon c’est l’histoire du vol d’un œuf à côté des affaires scabreuses de détournement de fonds de l'actuel locataire du bureau ovale. On a perdu la trace du 500 millions $ octroyés, lors de son premier mandat, pour  un projet qui devait permettre de produire de l’électricité verte. Or, aucune éolienne à ce jour n’est sortie de terre et les proprios,originaires de Chicago, se sont évaporés. Fast and Furious une affaire de 250 millions de $  où il a permis et cautionné la vente d’armes à la milice du cartel de la drogue du Mexique. L'affaire IRS et autres scandales financiers dont il serait fastidieux de les énumérer ici.

 

US Navy SEAL Team Six [ST6][Patch][1.5].png


Comment expliquer que lors de la deuxième opération des Seals marines 6 en Afghanistan, 25 militaires et  7 autres afghans devaient participer à une opération secrète. Fait toujours non élucidé, ces afghans furent remplacés à la dernière minute par 7 autres. Pourquoi les noms de ces derniers ne figurent pas sur le registre de la mission? Étaient–ils des talibans? De plus contrevenant aux ordres donnés par le Général David Petraeus, alors général en chef du théâtre des opérations et le stratège qui permis de débusquer Ben Laden. Le Pentagon avait interdit de dévoiler les noms des Seals marines, or le vice-président Joe Biden,  pourtant informé de cet embargo, lors d'un point de presse a remis aux journalistes la liste des noms de tous les militaires américains ayant participé à l’opération : grades, de quel État ils étaient originaire et quelle ville ils habitaient. C’était comme s’il mettait une cible sur le dossard de chaque soldat. 

Puis il y a l'affaire Benghazi. On a appris il y a quelques jours que fin août une directive de la Secretary of State ordonnât le rapatriement immédiat de 60 marines stationnés à Benghazi où ils étaient chargés de la protection du personnel du consulat et de protéger les ''antennes'' (nom donné aux informateurs libyens amis des États-Unis) et les maisons amicales où se réfugier en cas d’urgence.Inutile d’ajouter que ces Libyens furent tous massacrés. Donc,le 11 septembre ne demeuraient que trois militaires et l’ambassadeur. On connaît la suite 4 morts

candy-crowley-.jpgétait Obama ce 11 septembre? De folles rumeurs circulèrent, la plus vraisemblable qu'il quitta la Maison blanche en fin de journée pour se rendre à une collecte de fonds. Lors du débat télévisé avec Mit Romney, Obama fut secouru par la modératrice de CNN Candy Crowley. Elle tenait en ses mains une transcritption de la présumée réaction d’Obama dans la roseraie de la Maison Blanche, lors d’un ‘‘scrumpt’’, où Obama aurait dit que c’était un acte de terreur. Terror Act, etc.  L'équipe de Romney n'avait pas prévu l'implication de la modératrice. Elle sauva Obama.  Or, nul journaliste n’avait entendu le persiflage d’Obama dans la Roseraie. En tout cas rien d’assimilable à une envolée d'indignation ni une accusation, ni une reconnaissance d'un acte commis par des terroristes, du reste sa réaction, si elle eut lieue, devait être à peine audible.  Le 12 en soirée ni le 13 septembre aucun média ne répercuta cette déclaration. Or Candy de CNN après le débat revint à l’antenne, l’émission était en cours, et elle déclara que c’était inexact, Obama n’avait jamais parlé de terroriste. Ce démenti ne fut pas donné lors d’une conférence de presse, mais dévoilé lors d’une émission de CNN, donc droit d’auteur oblige le démenti ne fut rapporté nul part ailleurs.

There’s no doubt that CNN’s Candy Crowley did Barack Obama a huge favor by supporting his false “act of terror” narrative during the second presidential debate.

Charles Ed. Durand

tags: Seals's team 6, cover up, Afghanistan, Joe Biden, Général David Petraeus, Pentagon, 25 marines tués, Secretary of State, Nidal Hasan, imputablité du président, téflon, Mitt Romney,éolienne, énergie verte, la roseraie, terroriste, Benghazi, rapatriement, 60 militaires, antennes libyennes sacrifiées, Candy Crawford, CNN, Fast and furious, IRS, scandales.