Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2014

Nous appartient-il, à nous chrétiens, de dire ce qu'est le véritable Islam.

 

Père Samir khalil.jpgLe père Samir Khalil s.j. (un bon jésuite) et chrétien d'Orient (il est dans le bain, parfois de sang, hélas!) a fait une analyse courageuse et ferme.

Vis-à-vis de l'Islam, l'attitude du Pape est probablement dictée non par des raisons profondément théologiques (j'espère qu'il est plus averti et plus soucieux de discernement sur ce point), mais par un souci irénique visant à la protection des minorités chrétiennes en terre musulmane.

Mais l'ambiguïté déjà relevée à propos des juifs n'est pas levée. Elle est du même ordre en somme.

Le Père Khalil s'interroge, comme moi, sur ce que peut signifier " le véritable Islam et une adéquate interprétation du Coran". Nous appartient-il à nous, Chrétien, de dire ce qu'est le véritable Islam, comme si nous étions inspirés par la vérité profonde qui éclaire le texte coranique ? Nous appartient-il de dire, par exemple, que les sunnites ont raison, les chiites torts, et inversement ? Ce n'est pas notre problème. Cela me fait penser à cet évêque invitant un imam à faire de ses ouailles de "bons musulmans". Un islamogue chrétien doit étudier le texte coranique comme objet de science permettant de repérer la présence de ceci ou de cela. Ensuite, nous, chrétiens devons souhaiter, mais absolument pas pour des raisons d'orthodoxie ou d'hétérodoxie, que le texte coranique soit interprété de façon pacifique, quel qu'en soit le contenu. Il y a peut-être quelque chose d'incantatoire dans les propos du Pape. Comme c'est beaucoup plus un Pasteur qu'un théologien, on peut le comprendre.

papa_francesco.jpg

Ceci dit il y a une dimension de bien commun qui semble échapper au Pape. À force d'être ouverts comme des moulins aux musulmans dans l'Occident chrétien (ex-chrétien, hélas !), nous risquons fort de disparaître et, de toute façon, nous savons bien que la réciprocité angéliquement demandée restera lettre morte. Les musulmans ne sont pas dans cette logique. 

sort des chrétiens en pays arabes.jpg

Sort des Chrétiens dans les pays musulmans!?

Ce bien commun, ce qui nous reste de culturellement, socialement, et spirituellement chrétien, est de la responsabilité du pouvoir politique. Or, il ne peut ignorer cette dimension du devoir d'un gouvernement de protéger le bien commun du peuple contre toute agression extérieure ou intérieure, telle est l'une des responsabilités régaliennes de l'État. Le Pape a tort, à Lampedusa comme dans ses propos à l'égard de l'Islam, de négliger l'ordre propre. Il n'est pas anti-chrétien de réguler l'immigration ou de contrôler l'intrusion tapageuse de l'islamisme (voile et autres interdits alimentaires) dans l'espace publique. J'observe qu'on bâtit et ouvre de plus en plus de mosquées, alors qu'on ferme de plus en plus d'églises pour en faire des restaurants, voire des boîtes de nuit... Serait-ce faire preuve d'islamophobie que de s'en inquiéter ? "Qui veut faire l'ange fait la bête" disait Pascal, un authentique chrétien, me semble-t-il. 

Auteur: un catholique inquiet. 

tags: Pape François, Islam, Lampedusa, Père Khalil Samir s.j., réguler l'immigration, anti-chrétien, Blaise Pascal.

Photos: COMECE, VIS.  

02/01/2014

Il y a bien quelques timbrés, mais Charlie Hebdo dit: tout n'est pas perdu.

Timbre Hollande.gif

En ce début de la nouvelle année, que souhaiter ? Soyons fiers d’être authentiques et de ne jamais lâcher… À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Il y a ces pantins qui vivent sous les ors de la répoublique et qui se font défendre par des ventriloques aux ordres des frères M qui savent reformatés en dociles cerbères une police politique comme le furent les SS sous un certain régime dictatorial et qui tabassent leurs semblables et pratiquent abusivement des G à V. Courage et unissez-vous contre tous ces vampires qui veulent tout détruire et même redéfinir l'existence et l'ordre de la nature créée à savoir ce qui différencie l'homme et la femme. Il y a des valeurs qui sont non négociables. Vive la Famille et que soit réaffirmé le respect dût au droit inviolable de l’enfant d’avoir un père et une mère. Vive toute vie de la conception à sa mort naturelle. Vive l'homme et vive la femme.

charliehebdo.jpg

Que voilà deux photos qui valent leur pesant d’or ou plutôt elles disent à tous ceux qui ne lâchent pas que nul ne doit avoir peur d'affirmer les valeurs qui sont fondatrices de notre civilisation et de nous dire. Que personne ne se laisse écraser ni conduire par des usurpateurs qui veulent notre mort. 

bonne anne 2014.jpg

Bonne Année 2014

Haut les cœurs et Vive Jésus de la lignée de David. 

Charles Éd. Durand

tags: Charlie Hebdo, caricature éditorial, Bonne année 2014, timbre.

08/12/2013

La vérité ne peut être obtenue qu’au prix de renoncer à la certitude.

La-jeunesse-copie-3.jpg

Il y a plus de 32 ans je fus saisi par une vérité qui éclairera la route que j'allais poursuivre le reste de mes jours. Sortir du confort de mes certitudes et de ces : Je sais, je sais, je sais, je sais que je ne sais pas. J'allais sortir de mon monolithe. Pour reprendre cette maxime d'Albert Einstein «Ce qui fait la vraie valeur d'un être humain, c'est de s'être délivré de son petit moi.»

Sur ce site je sais que quelques-unes de mes positions en dérangent et elles m'auront valu quelques inimitiés... pour ne pas dire le rejet. Cette décision fulgurante de me remettre en question je ne savais pas où elle allait me conduire. Or, le renoncement à mon petit moi étouffant était le prix à payer. Nous vivons dans un monde post- modernisme qui vieillit bien étrangement, il est menaçant tant il ni a plus d'après : est-ce que l'on aura recourt à la saumure pour conserver ces restes d'humanoïdes? On accélère à plein régime sur une voie, certains le croient, qui n'a pas de commencement où tu ne t'arrêtes jamais, car il ni a plus rien à regarder sauf ce petit moi LIBRE. Le passé est une vieillerie que l'on bascule dans les oubliettes pour mauviettes. On a détruit Dieu et lui avons donné congé pour s'occuper de notre MOI. Ce moi seul est un rien, même pas un îlot dans la cité, tout juste une oasis pour se désaltérer, si je veux bien de cette eau vivifiante. On se claquemure dans des cercles fermés et incommunicables (communautarisme). Si tu penses autrement tu n'es pas des nôtres tu es négligé, voir tu es mort. On ne vit plus ni ne dialoguons, car on rejette la différence, on ne la tolère plus. Nous sommes entrés dans l'ère de l’apostasie silencieuse qui rejette Dieu et toute éthique morale, qui nous dénie la liberté de conscience et le droit inaliénable à l'objection de conscience. On détruit, on démolit et on expire cette haine qui éteint la vie, n' émerge que l'individualisme ce démiurge : l'homme post-moderne. Au début des années 70 on criait et on clamait le droit et le respect de la différence. Rendu au faîte du pouvoir tout devient dénie et il est interdit le droit de la liberté de parole et de penser différemment, place désormais à l'intolérance, voir à l'emprisonnement et au dénigrement. Le relativisme et le subjectivisme servent les fins d'un humanisme sans Dieu qui ne respecte plus l'autre,car il n'est plus qu'objet. Ces nouvelles idéologies sapent la famille, les droits de l'enfant et le respect de l'autre et de la vie. Place au : je sais , je sais. On a déclaré la guerre à notre maître le passé. On glisse le véritable sens de la vie sur une surface de glace mince et craquelée si on persiste à se lover dans les moules de nos vieux oripeaux. On s'éclate bruyamment et puis l'on s'embourbe et s'enténèbre dans des ombres fuyantes et des impasses sans lendemain. Trop de mes contemporains ont une vieillesse morte.

"Il n'y a de réussite qu'à partir de la vérité." général de Gaule.

Charles Ed. Durand

Je vous partage ce récit non je n'en suis pas l'auteur.

Jeunesse et vieillesse.jpg


ÊTRE JEUNE 

La jeunesse n’est pas une période de la vie, 
elle est un état d’esprit, un effet de la volonté, 
une qualité de l’imagination, une intensité émotive

une victoire du courage sur la timidité, 
du goût de l’aventure sur l’amour du confort. 

On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années : 
on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal
Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme. 
Les préoccupations, les doutes, les craintes et les désespoirs 
sont les ennemis qui, lentement, nous font pencher vers la terre 
et devenir poussière avant la mort. 

Jeune est celui qui s’étonne et s’émerveille. Il demande 
comme l’enfant insatiable : Et après ?Il défie les événements 
et trouve de la joie au jeu de la vie. 

Vous êtes aussi jeune que votre foi. Aussi vieux que votre doute. 
Aussi jeune que votre confiance en vous-même. 
Aussi jeune que votre espoir. Aussi vieux que votre abattement. 

Vous resterez jeune tant que vous resterez réceptif

Réceptif à ce qui est beau, bon et grand. Réceptif aux messages 
de la nature, de l’homme et de l’infini. 

Si un jour, votre cœur allait être mordu par le pessimisme 
et rongé par le cynisme, puisse Dieu avoir pitié de votre âme de vieillard. 

Source : général MacArthur

Un merci spécial au P. Hervé Tabourin qui sans le savoir m'a incité à vous livrer ce billet.

tags: Vérité, vieillesse, jeune, vieillesse, je sais, P. Hervé Tabourin, certitude, relativisme, démiurge, post modernisme, subjectivisme, individualisme, Albert Einstein, Mac Arthur, rejet.