Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/04/2013

L'Église n'est qu'une ONG si elle ne suit pas le Christ. Homélie à la chapelle Sixtine.

Pape Françpois l'Église ne doit pas être une ONG.jpg

Jamais un pape n'avait parlé aussi directement et sans aucune prudence oratoire devant des cardinaux. On se rappellera le chemin de Croix de 2005 dont les méditations avaient retenti comme un coup de tonnerre ce Vendredi saint au Colisée de Rome. Elles avaient pour auteur le cardinal Joseph Ratzinger. Le pape François dans sa première homélie à la chapelle Sixtine devant un parterre d'éminences. Il aura mis les pendules à l'heure pour tous ceux qui croyaient que le nouveau pape était de gauche. Ils en auront pris pour leur rhume. Il a donné la direction que tous devront prendre : qu'il fallait cheminer en présence du Christ, avec la croix du Seigneur, et d'édifier l'Église sur le sang du Christ versé sur la Croix, et de confesser l'unique gloire, le Christ crucifié. Depuis Vatican II on n'avait pas entendu parler de la Croix avec autant d'aplomb, on parlait fort peu de la Croix juste de la résurrection. Et on ne parlait pas du démon. Ses paroles disent que l'Église est toujours la même et que Jésus est la pierre d'angle de l'Église. Il invite tous les pasteurs, les prêtres et tous ceux qui professent le Christ, à sortir et d'aller porter la bonne nouvelle et d'être présent auprès de nos semblables et du troupeau qui est confié à chacun.

Charles Ed. Durand

HOMÉLIE DU PAPE FRANÇOIS

Chapelle Sixtine
Jeudi 14 mars 2013


 

Dans ces trois lectures je vois qu’il y a quelque chose de commun : c’est le mouvement. Dans la première lecture le mouvement sur le chemin ; dans la deuxième lecture, le mouvement dans l’édification de l’Église ; dans la troisième, dans l’Évangile, le mouvement dans la confession. Marcher, édifier, confesser.

 

Marcher. « Maison de Jacob, allons, marchons à la lumière du Seigneur » (Is 2, 5). C’est la première chose que Dieu a dite à Abraham : Marche en ma présence et sois irrépréhensible. Marcher : notre vie est une marche et quand nous nous arrêtons, cela ne va plus. Marcher toujours, en présence du Seigneur, à la lumière du Seigneur, cherchant à vivre avec cette irréprochabilité que Dieu demandait à Abraham, dans sa promesse.

 

Édifier. Édifier l’Église. On parle de pierres : les pierres ont une consistance ; mais des pierres vivantes, des pierres ointes par l’Esprit Saint. Édifier l’Église, l’Épouse du Christ, sur cette pierre angulaire qui est le Seigneur lui-même. Voici un autre mouvement de notre vie : édifier.

 

Troisièmement, confesser. Nous pouvons marcher comme nous voulons, nous pouvons édifier de nombreuses choses, mais si nous ne confessons pas Jésus Christ, cela ne va pas. Nous deviendrons une ONG humanitaire, mais non l’Église, Épouse du Seigneur. Quand on ne marche pas, on s’arrête. Quand on n’édifie pas sur les pierres qu’est ce qui arrive ? Il arrive ce qui arrive aux enfants sur la plage quand ils font des châteaux de sable, tout s’écroule, c’est sans consistance. Quand on ne confesse pas Jésus Christ, me vient la phrase de Léon Bloy : « Celui qui ne prie pas le Seigneur, prie le diable ». Quand on ne confesse pas Jésus Christ, on confesse la mondanité du diable, la mondanité du démon.

 

Marcher, édifier-construire, confesser. Mais la chose n’est pas si facile, parce que dans le fait de marcher, de construire, de confesser, bien des fois il y a des secousses, il y a des mouvements qui ne sont pas exactement des mouvements de la marche : ce sont des mouvements qui nous tirent en arrière.

 

Cet Évangile poursuit avec une situation spéciale. Le même Pierre qui a confessé Jésus Christ lui dit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. Je te suis, mais ne parlons pas de Croix. Cela n’a rien à voir. Je te suis avec d’autres possibilités, sans la Croix ; Quand nous marchons sans la Croix, quand nous édifions sans la Croix et quand nous confessons un Christ sans Croix, nous ne sommes pas disciples du Seigneur : nous sommes mondains, nous sommes des Évêques, des Prêtres, des Cardinaux, des Papes, mais pas des disciples du Seigneur.

 

Je voudrais que tous, après ces jours de grâce, nous ayons le courage, vraiment le courage, de marcher en présence du Seigneur, avec la Croix du Seigneur ; d’édifier l’Église sur le sang du Seigneur, qui est versé sur la Croix ; et de confesser l’unique gloire : le Christ crucifié. Et ainsi l’Église ira de l’avant.

 

Cristo de la Buena Muerte....jpg


 

Je souhaite à nous tous que l’Esprit Saint, par la prière de la Vierge, notre Mère, nous accorde cette grâce : marcher, édifier, confesser Jésus Christ crucifié. Qu’il en soit ainsi !

Source : Le Saint-Siège in Homélies, 14 mars 2013

tags: L'Église, ONG, Christ, homélie, Pape François, Croix, marcher, édifier, confesser, chapelle Sixtine, cardinaux.

 

02/04/2013

L'évêque de Rome est aussi le pape François.

pape-francois-alors-cardinal-jorge.jpg

photo : alors qu'il était l'archevêque de Buenos Aires.


Être humble c'est se décharger sur Dieu et savoir qu'il nous libère d'être humble puisque notre vie n'est plus notre affaire, mais celle de Dieu. La Bible nous appelle à se revêtir d'humilité entre chrétiens (1 Pi 3:8).; Entrant dans le temple le pharisien donne ostensiblement de l'argent afin d'être vu, alors que le pauvre y verse son obole discrètement.

Nous avons un nouveau Pape, SS François qui se trouve, au cas où vous ne le sauriez pas être l'Évêque de Rome. Je m'étais promis de ne pas en parler. C'est en tout respect et avec déférence, car il est le vicaire du Christ que suivront mes premières imressions. Non , je ne parlerai pas du mandatum du Jeudi Saint d'autres l'ont souligné.

Sans plus tarder je vous soumets mes impressions.

On se refuse à croire que le nouveau pape, comme la rumeur en court sur les médias italiens, ait pu lancer au cérémoniaire pontifical, qui lui présentait la mozette rouge du Souverain Pontife : « Le carnaval est fini ! » Ç’aurait été humilié grossièrement, et en public, quelqu’un qui, même d’un point de vue tout humain, faisait son travail. Mais des rumeurs de ce genre n’auraient pas circulé et trouvé du crédit si ce pape, dont on nous vante tant la spectaculaire humilité, avait eu celle, plus discrète, de se laisser habiller en pape…

Notre pape François peut compter sur l’admiration servile du cardinal Roger Mahony ex-archevêque (dé) émérite de Los Angeles, de 1985 à 2011 qui à peine sorti du Conclave, a dit, que lors de son premier vote, qu'il a senti une main mystérieuse s’être posée sur la sienne et au moment d'écrire le nom du cardinal ressenti comme un poids peser sur ses doigts et à sa grande surprise il avait écrit Bergoglio(sic) puis il ajouta une fanfaronnade disgracieuse : enfin avec ce pape François on en a fini avec les dentelles de Benoît XVI(sic). Paru et reproduit sur Riposte catholique...On aura noté que François ne se nomme que rarement pape, mais surtout être l'évêque de Rome comme il a appelé son vénéré prédécesseur Benoît XVI évêque émérite de Rome.

Il est vrai qu'au sortir de la Loggia lors de l'annonce de son élection il aurait dit : ils n'ont encore rien vu. Depuis on le voit célébrer toujours avec la même mitre (celle du haut)  la même chasuble celle qu’il a apportée de Buenos-Aires et qui n'a pas du coûter cher.

 

Pape part en croisade.jpg

Photo : Dimanche des Rameaux même mitre et chaîne.

Je vous laisse à réfléchir sur comment réagissent vraiment les pauvres.

«Leur pratique ne requiert pas non plus cette espèce de dépouillement ostentatoire qui constitue finalement pour les pauvres davantage une insulte qu’un honneur »..

Il me souvient avoir rencontré un père du Saint-Sacrement qui fut missionnaire pendant près de trente ans au Venezuela et qui me raconta un fait éloquent. Un jour, on était dans les années 70, il vit arriver deux jeunes missionnaires pour qui la pauvreté était un scandale. Voyant l'or qui était dans l'église, les couronnes sur la vierge, sur celle de l'enfant Jésus et de la sainte patronne de l'église, toutes étaient serties de pierres précieuses, dons des fidèles autrefois, et nos libérateurs  étaient scandalisé de voir toutes ces boiseries dorées et les dorures qui encerclaient l'autel. Ils trouvaient que c’était honteux ce qu'avait accepté l'Église. Eux les sauveurs de la pauvreté allaient y remédier et corriger ce scandale. Il fallait tout dépouiller, se débarrasser des statues et des ostensoirs et calices et ciboires de luxe, les boiseries dorées, etc. Ils prirent donc la décision qu'ils allaient tout arracher et de tout vendre : l'or, les pierres précieuses, les métaux et les vases sacrés et redistribuer l'argent de la vente aux pauvres, ainsi serait dépouillée l'église de ces richesses épouvantables et on célébrerait la messe avec des contenants en terre cuite, fini l'or.

La nouvelle parvint aux paroissiens et de bon matin une foule en colère se présenta au presbytère pour parler au curé de l'initiative projetée de ces deux jeunes prêtres, dont ils avaient entendu parler. Ils firent savoir au curé, il y fut le curé pendant 17 ans, que si ces prêtres s'avisaient d'enlever quoi que ce soit dans l'église ils seraient lynchés en un mot éliminer de la terre. Ces dorures et les couronnes y étaient depuis des centaines d'années et pour le peuple de Dieu d'aujourd'hui elles étaient toujours un hommage et une révérence rendue à Jésus, à sa sainte Mère et aux saints, elles leur appartenaient. Ils aimaient prier dans la beauté. Ils avaient compris qu'aimer c'est aussi donner ce qu'il y a de plus beau au Seigneur. Depuis des générations, leurs ancêtres et eux à leur tour, priaient dans la beauté. Ce qui me rappelle que le saint Curé d'Ars se faisait un devoir que les vêtements liturgiques qu'il revêtait pour célébrer la messe ou l'exposition du Saint Sacrement soient très beaux  et luxueux, et que soit fleuri l'autel et les nappes d’autel brodées et de bonne qualité. Il ne regardait pas à la dépense tant il aimait Jésus.

J'ai déjà croisé une Française au sortir de la messe au monastère de saint Benoît-du-Lac, qui trouva scandaleux la beauté de la chasuble et le luxe... M'enfin. Nous étions sur le pas du Monastère et je l’amenai un peu plus à la droite de l’entrée. Je l’écoutais dégouliner et je remarquai qu’elle portait à son annulaire un bouchon de carafe scintillant de mille feux et goguenard je lui dis que sa bague était très jolie. Elle était ravie que je l'aie remarquée et me dit que c'était un cadeau de son mari pour un anniversaire de mariage. Je lui ai dit, un peu narquois, mais ce diamant a dû lui coûter une petite fortune? Sûrement, mais, que voulez-vous il m'aime et elle en était ravi, n'était-ce pas le témoignage de la fidélité de son mari? Sur quoi je lui dis, vous savez la chasuble, que portait le célébrant, représentait des grappes de raisin (aux couleurs un peu pâlottes à mon goût), eh, bien c'est pour montrer tout l'amour que l'on a pour Jésus. Et savez-vous que la femme qui l'a confectionnée a été payée et que le magasin, qui a vendu les tissus de différentes couleurs, a lui aussi été payé et le vendeur a aussi reçu sa commission. Je n'ajouterai pas les teinturiers et tous ceux qui ont fabriqué les tissus, eux aussi ont été payés. Et Bien le monastère en achetant ces tissus a permis à des gens de travailler et à la couturière du monastère de gagner son pain. Si on garde tout l'argent dans les coffres ou ranger dans des tiroirs les beaux ornements et que l'on cache dans la voute les ostensoirs sertis de pierres précieuses... Oui on aura l'air pauvre, car on portera toujours la même chasuble, mais en fait on contribuera à augmenter le nombre de pauvres.

Certes, c'est populaire d'avoir l'air pauvre. L'Évêque de Rome ne porte pas les souliers rouges, tout comme la mozette ni le cordon couleur or pour sa croix pectorale... pourtant tout a été payé,  mais il a l'air pauvre avec sa chaîne argent, et ça c’est au goût des progressistes comme Hans Kung (millionnaire), Golias et l'abbé garnotte (pardon l'abbé Raymond Gravel). Les mitres sont mises dans des housses en cuir et remisées dans des tiroirs comme les chasubles et les chapes aussi. Et plus personne ne gagne de l'argent, on les a mis au chômage. 

Qui pense-t-on servir?

La rumeur veut que bientôt il emménage au Latran? N'a-t-on pas idée des frais que cela causera à la ville de Rome? Il faudra assurer la fluidité du transport et surtout sa sécurité, et ce tous les jours, car il devra se rendre au Vatican chaque jour. En fait, il a choisi de ne pas demeurer au Palais apostolique. Trop beau. Ça fait des siècles que les peintures s'y trouvent. La cuisine des appartements du pape ne servira plus. De l'argent dépensé en pure perte, elle qui vient d'être réaménagé.

Désolé, mais avoir l'air pauvre peut coûter très cher.

Soulignons que ses homélies sont fortes et nous rejoignent et j'aime lorsqu'il dit que les prêtres et pasteurs de l'Église doivent être des missionnaires. Ne pas avoir peur d'être prosélite. Je suis catholique, J'ajouterai que j'ai pour l'autre poumon les Églises de l'orthodoxie une affection fraternelle, je reconnais nos frères aînés dans la foi le peuple hébreu de l'ancienne Alliance, mais ni culturellement ni religieusement je ne me sens d'affinités avec l'Islam qui nous traite d'infidèles, j'ai même entendu à la télé, une mégère nous traiter de sous-chien, et qui ne nous reconnaît qu'en l'état de servilité et de dhimmitude. J'aime les musulmans, aussi je souhaite qu'ils rencontrent le Christ et se mettent eux aussi à aimer Dieu et les humains qui sont aussi créatures de Dieu. 

Filialement et fidèle au Magistère pétrinien.

Charles Ed. Durand

tags: Pape François,  Humilité. Pierre, pharisien, obole, dépuillement ostentatoire, Père du Saint-Sacrement, missionnaire, Venezuela, pauvreté, or, beauté, prier, église, vêtements liturgiques, saint curé d'Ars, chasuble, mitre,  chape, dimanche des Rameaux, chaîne, mozette, souliers rouges, cardinal Roger Mahony, Los Angeles, Loggia, avoir l'air pauvre, Palais apostolique, Saint Jean-de-Latran, peuple hébreu, musulman, magistère pétrinien,TU ES PETRUS.


              


28/03/2013

Fait: ils étaient 1,8 million de Français. Jeudi Saint la dernière scène et Sacrement de l'Ordre.

1,8 millions manifestants 24 mars.jpg

Tout le monde a vu, dimanche le 24 mars, un hélicoptère de la sécurité civile survoler la manifestation. Cette photo prise de l'hélico la voici. Manque de peau, la police aux ordres avait saisi les photos prises lors de l'atterrissage de l'hélico. Mal leur en prit, celle-ci leur a échappé. Dieu qu'elle est puissante, car elle dit la présence du peuple de France.
En effet, le Service de police a confirmé qu'il y avait bien 1 million 800,000 de Français et Françaises. Non pas cent milles comme anticipés par la Préfecture de la police, et relayés par les médias à la solde de la Gauche qui boivent le petit lait du trotskiste Manuel Valls.

Devant cette marée humaine, un gouvernement sait que vacillent son pouvoir et sa légitimité, et qu'il n'a été élu que par un maigrelet 28 % des voix. Il sait que ses assises populaires sont fragiles, s'il ose se fermer à la voix du peuple de France, il risque une Bastille inversée. 

Afin de conjurer le sort, Ayrault a laissé la parole à un Manuel Valls. Le ménestrel était encore sonné, pas gazé non, et dans l'hémicycle, mais un peu perdu, toujours est-il qu'il a délibérément menti en travestissant la réalité de la manifestation monstre, en tentant de la réduire à un simple rassemblement. Je n'entends pas rapporter le verbatim de sa logorrhée jésuitique qui a fait plouf dans sa salive, tant qu'elle ne pesait pas plus que le poids de sa langue d'où éructaient des mots vides et manifestement trompeurs. Ce qui se voulait un tsunami n'était qu'une vaguelette comparée à la voix du peuple. Ce n'est plus la CGT ni FO ni Mamère ni les Verts qui désormais vont faire barrage au gouvernement, mais la France qui gronde et va se faire entendre. La France profonde se réveille et elle marche. Oui la rage sourd et tout peut arriver. Écoutez-là, car elle ne s'écartera pas devant une meute de rottweilers, ni ne se laissera récupérer par les Syndicats largement subventionnés par l'État et qui possèdent des châteaux, car le peuple de France réalise que leurs actions jointes à celles concurrentielles du gouvernement nous appauvrissent et décourage l'entrepreneuriat en Terre de France qui va s'établir sous d'autres cieux. 

La Direction centrale du Renseignement intérieur (DCRI), Flamby Hollande et Manuel Valls ont les chiffres sur leur bureau, comme nous les avons.

Évoquons un passé récent, c'était au temps de Jacques Chirac, après la finale de la Coupe du monde en 1998, l'euphorie était à son comble. La Préfecture de la police de Paris et les Médias annonçaient 2 millions de personnes, sur une artère plus petite, partant de l'avenue des Champs Élysées jusqu'à l'Arc de Triomphe, mais avec le même nombre de personnes au mètre carré.

Vous Taubira, Hollande et aux membres du régime cessez de détruire les fondamentaux de la patrie, vous projetez de dénaturer la Famille, cellule naturelle et base de la Cité. De plus vous entendez abolir le droit sacré de l'enfant tel que reconnu par l'ONU. Pour qui? Une poignée d'adultes égoïstes, soit à peine 0.06% de la population. Enough is enough. Assez c'est assez. 

Jeudi Saint.jpg

C'est Jeudi Saint, jour de l'amour entre frères, de l'institution de l'Eucharistie et du sacrement de l'Ordre. C'est ce même jour comme nous le rapporte l'évangéliste Jean qu'il dira à ses apôtres :...je suis encore avec vous, mais pour peu de temps, et vous me chercherez... là où je m'en vais, vous ne pouvez pas y aller... à Pierre il ajoutera : Là où je m'en vais, tu ne peux pas me suivre pour l'instant ; tu me suivras plus tard. Lors de ce repas qu'il prenait avec ses disciples, il attesta : Amen, amen, je vous le dis :''l'un de vous me livrera''. ... Jean se pencha sur la poitrine de Jésus et lui dit : Seigneur, qui est-ce ? Jésus lui répond : ''C'est celui à qui j'offrirai la bouchée que je vais tremper dans le plat. '' Il trempe la bouchée et la donne à Judas, fils de Simon l'Iscariote. Et quand Judas eut pris la bouchée, Satan entra en lui. Jésus lui dit alors : '' Ce que tu fais, fais le vite.''

Et oui, il sera trahi, demain il sera arrêté, passera en procès... Pilate ne trouvait rien à lui reprocher, mais nous y étions aussi, nous avons hurlé : Crucifie-le Crucifecix eum et sur le bois de la Croix il souffrira et même là il nous dit qu'il est miséricorde.

bon-larron.jpgAu larron qui lui dit ; nous on mérite ce qui nous arrive, mais toi tu n'as rien fait. Maître j'aimerais aller là où tu vas. Et que répondit Jésus? aujourd'hui même tu seras en paradis avec moi. Cette souffrance était notre délivrance. Il a fait tout ça pour nous sauver, car il nous a aimé jusqu'à la mort.

En mon coin de pays, le Québec, la haine couve contre l'Église et depuis longtemps contre le cardinal Marc Ouellet. Il a osé parler, mais c'est Dieu qui est sa force. Le Cardinal Marc Ouellet n’a fait que son devoir en donnant le point de vue de l’Église sur l’avortement. Il a été cloué au pilori. Comme au temps du Christ, il a annoncé la Bonne Nouvelle. Il a créé l’unanimité contre lui. Son message est insupportable ! Un Patrick lagacé, journaliste à La Presse, a été d'une rare violence contre le cardinal Ouellet, même qu'une plainte fut portée devant le Conseil de Presse du Québec en décembre 2010. Comme prévu le Conseil a rejeté la plainte. La gauche occupe tous les leviers au Québec. Voici pour vous montrer en ce Jeudi Saint ce qu'il a écrit sur l'ouvrier du Seigneur. D'abord, Patrick Lagacé a félicité l’abbé Raymond Gravel d’avoir eu le « courage » de dénoncer Marc Ouellet. En efet, l'abbé Gravel a imploré tous les prêtres et évêques qui ne sont pas d’accord avec le cardinal de se prononcer sur la place publique et de ramener à l’ordre cet épouvantable intégriste qu’il a comparé aux pires imams de Téhéran. (La presse, 17 mai 2010)

« C’est du mépris… c’est l’esprit d’un autre siècle… c’est un dogmatique stupide… c’est un salopard du Vatican… et quand il fustige l’euthanasie, je lui souhaite de souffrir et de mourir d’une longue et pénible maladie dégénérative… vous êtes un extrémiste… ton frère est un pédophile… et tous ceux qui acceptent de partager une tribune avec ce fondamentaliste devront être traités comme des complices de ce fanatique KAZEM Ouellet ». (La Presse, le 17 mai 2010, Patrick Lagacé) sic.

Prions donc pour nos Pasteurs, notre pape François, nos prêtres, diacres et pour tous les ouviers  missionnaires qui se dépensent dans la vigne du Seigneur. Prions aussi pour Sa Sainteté Benoît XVI qui lui aussi a subit les pires outrages des adversaires de l'Amour incarné qui demain sera traité de bandit. La bonne nouvelle c'est qu'il rescucitera dans toute sa Gloire. CHRISTUS VINCIT, CHRISTUS REGNAT, CHRISTUS IMPERAT.

Bon Triduum pascal

Charles Ed. Durand

photo : Sécurité civile

photo : la dernière scène : Louis XX

photo : du bon larron :EPS

source : Sr. Lydia P

tags: 1,8 million, hélicoptère, Peuple de France, préfecture de police, la gauche, Hollande élu, PS : 28%, Ayrault, Manuel Valls, hémicycle, Syndicats, CGT, FO, Mamère, Verts, rottweilers, DCRI, entreprenariat, Flamby, Taubira, Hollande, patrie, Jeudi saint, évangéliste Jean, Jésus, Judas, Satan, cardinal Marc Ouellet, Christ, Bonne nouvelle, Patrick Lagacé, plainte, Conseil de Presse du Québec, La Presse, abbé Raymon Gravel, missionnaires, ouvriers, vigne, Seigneur, Triduum Pascal, Lydia P, Louis XX.