Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/05/2012

On fête la victoire de La France du changement. On a dégagé Sarko. On a installé Hollande.

Un record historique : 2,147,173  de bulletins blancs ou nuls soit 7% d'électeurs qui ont voté. Nicolas Sarkozi récolte 48.38% et François Hollande 51,62%. Abstention : 21.77%.

La France du changement se déroule dans la violence, titre DREUZ.

Voici du reste en parti le texte Jean-Patrick Grumberg pour DREUZ.info. Je vais y ajouter des photos qui parlent et une vidéo. Toutes prises en France. Chercher l'erreur.

Hier soir, l'élection de François Hollande fut fêté comme il se doit. Côté pile, on vous montre des jeunes qui brandissent des pancartes ''Pour une France apaisée''. Et côté face, vous montre, la place du Capitol, à Toulouse, où des violences (nd CEdD:festives) ont éclatées.

Je vais joindre quelques photos où vous chercherez en vain des masses de drapeaux de la France. Un seul et aucun sur le podium où va parler François Hollande à la Place de la Bastille.

6a00d83451619c69e2016766395b2e970b-800wi.png

452870lyon.png

6a00d83451619c69e20168eb3bbd29970c-800wi.png

Partout, Place de la Bastille, l'on voit des drapeaux algériens, palestiniens, turcs et même syriens, des fanions du PS et quelques drapaux rouges et noirs, pour un seul drapeau de France. Bien entendu, aucun média n'évoquera la double allégeance de cette France, comme le clamait hier soir François Hollande, La France de la diversité et de l'unité. S'il avait fallu que ce soit un groupe identitaire là, vous auriez les gros titres des journeaux de France. Voici quelques autres photos de ceux qui célébraient le président de la France de la mixité et de l'islam. Désolé,j'ai parfois utilisé et remanié le texte  de Jean-Patrick Grumberg. Il reste que j'y ai puisé l'essentiel de l'information. Vous pourrez le lire ''in extenso'' en allant dans mes Liens : DREUZ.

                                                                                              

                                                                                                        Pour-une-france-apaisée-500x318.jpg               Hollande-bastille.jpg

Si aucun Français ne s'est avisé de brûler ces drapeaux d'autres pays, c'est qu'il savait que la guerre civile se serait déclenchée. Heureusement que le drapeau d'Israël n'est pas apparu. Les journaux en auraient fait les gros titres. Et Pujadas aurait fulminé à la provocation et Jean-Luc Mélanchon aurait demandé à François Hollande d'ouvrir illico un Goulag.

Partout, c'est la casse qui n'est pas causée par les perdants, mais par ceux qui ont gagné leurs élections. Dans le 93 et le 77, dans le 91 et le 92, à Nanterre, ça caillasse et brûle les poubelles, et la police a ordre de ne pas intervenir. À Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, des voitures ont été brûlées, puis que ''la police est passée et comme les jeunes n'aiment pas la police, ils ont commencé à caillasser avec des bouteilles'', raconte un fonctionnaire de la mairie, sous couvert de l'anonymat. Des jeunes ont pris de l'essence et mis le feu sur un véhicule abandonné, puis sur un autre. Un cordon de sécurité a été déployé sur place, où une vingtaine de voitures des forces de l'ordre ont été déployées... afin de protéger la mairie.

Vous ne saurez pas, par les médias, qu'à Marseille, un cocktail Molotov a été jeté sur le commissariat du 3e arrondissement. Ni que dans le 20e arrondissement à Paris, c'est la guerre urbaine contre les policiers : avec des tirs de mortier (l'usage de lance-roquettes), ce n'est pas une première, en France. Il y a eu plusieurs agressions contre les policiers. Partout où les policiers patrouillent, ils se font insulter par ces charmants ''intégrés'' de la diversité et de l'unité. Et vive la France du changement.

De Rouen un policier apporte son témoignage : '' Je suis fonctionnaire de police et comme tous mes collègues hier soir, j'ai eu le droit aux insultes de ces jeunes qui avaient un drapeau aux couleurs d'un autre pays qui est de leurs origines. Nos officiers supérieurs nous ont annoncé qu'il ne fallait pas intervenir pour ne pas faire de vagues.''

Un autre policier rapporte :'' nous venons d'être contraints de rentrer au poste, suite à la victoire de monsieur Hollande, nous patrouillons difficilement... nous sommes insultés... par tous les délinquants et tous les sans-papiers du quartier nous rient au nez... en scandant Vive Hollande. Nous rendant sur une agression, nous avons été bloqués volontairement par des conducteurs de véhicules reprenant le slogan du nouveau président : La France du changement maintenant.

Dans le 93 ça brûle, et les policiers se font caillasser. Des effectifs de police du 92 ont essuyé des jets de projectiles. Quelques villes brûlent, et à Saint-Denis, la police se fait caillasser. Sur les Champs Élysées, les boutiques ferment et les CRS chargent...Il y a des rodéos sauvages un peu partout dans Paris. Ordre a été donné aux policiers de quitter les secteurs sensibles.

Lors de la pièce de Roméo Castelluci sur ''la vraie nature du visage du Christ'' à Paris des CRS ont embarqué des jeunes Français qui priaient et chantaient des cantiques, car ils nuisent à l'ordre public selon le directeur du théâtre subventionné et Monsieur le Maire Bertrand Delanoë était furax de voir des manifestants prier et chanter; aussi il a donné ordre de les détenir pendant 48 heures. Pourtant, il ni a pas eu de casse, ni de caillassage, et ni de voitures brûlées, que des Ave et des cantiques.

Ça commence bien le nouveau quinquennat.

Charles Ed. Durand

source : DREUZ.INFO

tags : Bulletins blancs, abstention, François Hollande, socialiste, drapeaux étrangers, cocktail molotov, lance-rocquette, véhicules brûlés, athmosphère festive, Place de la Batille, diversité, mixité, unité, policiers, délinquants, guerre civile, Israël, Paris, Marseille, Rouen, Nanterre, rodeo sur Champs Élysée, Bertrand Delanoë, Roméo Castellucci.

Dans cette vidéo on entend : On a dégagé Sarko. On a installé Hollande.


03/05/2012

Français de France au 2è tour vous ne pouvez voter blanc. La démocratie c'est une voix + une voix. La vôtre compte.

 

marianne.jpg

Vous savez pour qui flirtent les médias de France. François Hollande. Mais, le dernier mot vous appartient. La majorité des mass-medias abusent de vous en vous ciblant. Ils vous considèrent comme des marionnettes que l'on espère; sauf, dans le cas suivant de l'un ou l'autre de ces scénarios, si vous décidiez de vous abstenir ou de voter blanc, peu leur importe. Mais que si vous votez vous répéterez dans les urnes leurs opinions comme des ventriloques. On vous baise, ce que d'aucuns appelleraient volontiers le viole de vos consciences.

Chers amis,

il y a sûrement des indécis et des déçus, qui au deuxième tour, veulent voter blanc ou s'abstenir. Dans les deux cas vous aurez tort. On peut raisonner et trouver des justifications à votre indifférence et au dégoût qui se sont développés ces dernières années. Vous avez le droit de le dire car d'une part l'on n'a pas entendu votre voix ni respecter la confiance que vous aviez exprimée en 2007 pour le président qui avait fait des promesses et qu'il a abandonnées afin de plaire à une coterie de gauche. Il pensait les rendre responsables. 

Vous connaissez la réponse. Et pourtant cela ne vous soustrait pas à votre droit qui est de voter. Certains voudraient vous faire croire que l'un ou l'autre des deux candidats c'est blanc bonnet et bonnet blanc, ou encore que c'est du pareil au même. Je vous invite à y réfléchir; car dire qu'ils sont pareils est un énorme mensonge et c'est vous qui en paierez les conséquences. Le 6 mai n'est pas juin 2012. Alors vous choisirez vos députés. Mais dimanche, c'est le plus haut magistrat de France qui présidera les destinées du peuple de France. Votre devoir est d'exprimer votre choix. Pour vous aider à voir les différences entre les deux candidats prenez le temps de regarder cette courte vidéo. Elle concerne tous les français et françaises. Vous verrez qu'existent deux visions opposées et elles sont d'importance. Il vous appartient de faire un choix éclairé.

Je vous soumets cette vidéo.

photo: buste de Marianne

Charles Ed. Durand

tags: Président, 2e tout, 6 mai, juin 2012, magistrature suprême, blanc, s'abstenir, candidats, justifications, droit morale de voter, vision, différence entre deux candidats, 2012, dimanche.


 

 

22/04/2012

Avez-vous entendu ce coup de tonnerre de l'électorat français ?

04.jpg

Qu'arrivera-t-il au second tour ? Nulle ne saurait le prédire. Il est clair que la gauche va se regrouper, mais la droite a le devoir d'abolir ses différentes cloisons qui les séparent, qu'imposent artificiellement et abusivement depuis trop d'années, une élite gauchiste, un communautarisme corrosif et ce 7% de syndiqués. Il est impératif que les leaders de la droite professent, une volonté normale et non négociable, que la France doit vivre. J'espère qu'aucun parti n'osera porter l'odieux d'avoir contribué à l'implosion de la France.

Je considère improductif de s'arc-bouter sur ce qu'ait pu dire Nicolas Sarkozy, sur le FN, vers la fin de la campagne. On a noté qu'il a repris les thèmes de 2007. 2012 la France a parlé. Nicolas ne peut l'ignorer. Il devra négocier avec Marine Le Pen et l'écouter. Il n'a pas le choix. S'il accepte de lire le message des Français. Il est clair qu'une large frange de la population de France est décomplexée quant au FN de Marine Le Pen et a osé voter FN. Or, les résultats d'aujourd'hui vont élargir en profondeur la base du FN. Il est même certain qu'elle ira chercher des électeurs de J-L. Mélanchon.

Nicolas et son entourage de conseillers, enlevez Alain Juppé qui est un mauvais stratège, ne peuvent pas avoir entendu ce coup de tonnerre de l'électorat. Il n'a plus à plaire à Têtu et autres groupuscules tonitruants, mais doit répondre aux attentes de la France profonde et réelle. S'il se braque, il est perdu, c'est François Hollande qui sera élu. Et soyez certain que le % d'électeurs qui se rendront aux urnes pour le deuxième tour va fondre à moins de 65 %. Et la France plongera dans les abysses de la banqueroute.

 

Charles Ed. Durand

tags: Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen, électorat, gauche, intelligentsia, implosion, Tonnerre, Les présidentielles, premier tour, négocier.

 

photo: drapeau de France