Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/02/2015

Obama est dangereux pour le monde libre et Occidental; voilà la vérité.

Le NEWYORKPOST adhère sans le dire qu’Obama est un islamophile.

Obama refuses to acknowledge ‘Muslim terrorists’ at summit

By Geoff Earle February 18, 2015 | 10:37pm

And just days after Pope Francis condemned ISIS’s barbaric murders of 21 Egyptians “simply for the fact that they were Christians,” Obama insisted al Qaeda and their ilk “are not religious leaders. They’re terrorists.”

Obama le Monde.jpg

«We are not at war with ­Islam,” the president said. “We are at war with people who have perverted Islam.»

In his much-anticipated remarks at a summit on « Countering Violent Extremism, » the president also: Called on the international community to «eradicate this scourge of violent extremism» repeating the White House terminology that eschews mentioning religion.

Declared that « we all know there is no one profile of a violent extremist or terrorist . . . Around the world, and in the United States, inexcusable acts of violence have been committed against people of different faiths, by people of different faiths, which is, of course, betrayal of all of our faiths »

Mourned the « brutal murders » of « three young Muslim American » in Chapel Hill, NC, pointing to the religion of the victims even though the crime may have been over a parking dispute.

Pointed to « grievances » of young Muslims living in poverty under corrupt governments, saying that when there are no outlets, « resentments fester. »

Was protective of Muslims in the US. «Muslim Americans feel they have been unfairly targeted, » he said. « We have to be sure that abuses stop, are not repeated, that we do not stigmatize entire communities. »

Obama even acknowledged pundits who have parsed   « the words we use to describe and frame this challenge » a reference to growing criticism about the language deployed by his ­administration.

Obama’s speech included repeated references to Islam and Muslims as he laid out his argument — but he didn’t budge on how he would refer to the self-styled Islamic State.

Instead, he simply referred to ISIS and al Qaeda as « groups » and talked about the need to « vanquish these organizations. »

The summit itself didn’t have Islam in the name.

Although the White House didn’t make the guest list public, attendees at Tuesday’s session with Vice President Joe Biden were mainly from Muslim groups.

Barack Obama vient de se livrer à un grand numéro de "pas d'amalgame".

Le président américain a évoqué l'implication de générations de musulmans dans la construction des États-Unis depuis ses origines ??? (mystère) alors qu'aux États-Unis les musulmans (2,6 millions) représentent moins de 1% de la population totale en 2014.

Mais ce qui a le plus choqué les Américains sont ses propos sur le terrorisme auquel il n'a pas voulu accoler les qualificatifs "musulman" ou "islamiste" : 

Aucune religion n'est responsable du terrorisme. Ce sont les personnes qui sont responsables des violences et du terrorisme (...) Nous ne sommes pas en guerre contre l'islam mais contre des personnes qui  ont perverti l'islam (sic)" Or il a osé les comparer aux croisés de l’Église catholique qui se rendirent en Terre Sainte pour libérer Jérusalem de l’occupation de la ville Sainte par les musulmans qui en interdisaient l'accès. Les pèlerinages étant interdit pour tous ceux qui vénéraient le berceau et du Judaïsme et du Christianisme. Dans le Coran Mahomet ne mentionne qu’une seule fois Jérusalem, ville qu’il haïssait.

Obama va jusqu’à dire : "Al-Qaïda et le groupe État islamique,(non pas DEASH comme l'écrivent les médias de France,mais  EIIL État islamique d’Irak et du Levant) ne sont pas des leaders religieux, ce sont des terroristes !"

Ce n’est pas sans quelques bonnes raisons qu’on le surnomme ‘‘islamophile’’. Il a récemment quitté une réunion au Pentagon, car des généraux les avaient décrits de musulmans. Il était furieux.

Le mot loup solitaire s'est substitué, sur ordre du Président, au terme terroriste dans toutes les communications officielles des divers départements, au sein de l'armée et des agences gouvernementales.

Donc ce 5 février, lors d’un « petit déjeuner » politico-religieux qui se tient annuellement à Washington, celui-ci a fait s'étrangler une partie de son auditoire chrétienPesant ses mots, Obama a rappelé que le christianisme aussi avait eu ses heures sombres : « Souvenez-vous des croisades et de l’Inquisition, ces gens qui commettaient de terribles choses au nom du Christ. Dans notre propre pays, l’esclavage a été trop souvent justifié au nom du Christ. » Source Le Monde : 19 février 2015 (journal sympathique au locataire du bureau ovale).

Accusé d'islamophilie Obama se retrouve en première page du quotidien NewYorkPost qui en a fait sa une : '' terreur islamique? Je ne vois vraiment pas ''

 

New York Post Obama ne voit pas.jpg

Commentaire trouvé sur Le Salon Beige :

"État islamique les USA" dixit Hillary Clinton dans son livre paru début juin 2014, « Hard Choices »’’ (des choix difficiles) Elle écrit : « nous étions d’accord avec les Frères musulmans en Égypte pour annoncer la création de l’État Islamique dans le Sinnaï et le remettre entre les mains du Hamas et une partie à Israël pour la protéger, adjoindre Halayeb et Challatine au Soudan, et ouvrir les frontières Libyennes du côté de Salloum . Il était même question d’annoncer la naissance de l’État islamique le 5 juillet 2013, et on attendait l’annonce pour reconnaître, nous et l’Europe ce nouvel État » Tiens donc !!!

Cela est confirmé par le Général V. Desportes qui, lors de son audition par la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat, déclare :

« Qui a créé ce monstre ? Ce sont les États-Unis. Par intérêt politique à court terme, d’autres acteurs – dont certains s’affichent en amis de l’Occident – d’autres acteurs donc, par complaisance ou par volonté délibérée, ont contribué à cette construction et à son renforcement. Mais les premiers responsables sont les États-Unis. »Jejaumo

Je me pose toujours la question : qui connaît vraiment l’agenda du sieur Obama ? Les Américains ? Ils l’ignorent. La partisanerie, à courte vue hélas, risque de détruire l’Amérique. Beaucoup d’Américains se réveilleront désillusionnés de s’être entiché de lui, car pour plusieurs communautés (chapelles) il représentait un libérateur celui qui allait changer les mentalités. Ils seront les victimes d’un ventriloque habile qui aura su les endormir en encourageant le fractionnement des valeurs américaines et surtout en détruisant tout consensus et tout ce qui concourait au bien commun. Pour leur part, les chantres de la propagande se servent de l'industrie Holywoodienne tout comme les Castafiores qui s'époumonent à nous seriner les ukases du Maître de la Terre écoutez tous ces médias aux ordres qui parlent de la reprise économique. ils mentent dangereusement au peuple de ce noble pays, car il ni a pas, en réalité,  de relance encore moins de reprises de l’économie américaine. Sauf que le pays voit sa dette augmenter… Juste les prêts consentis aux étudiants. Ce sont des sommes pharaoniques, une politique qui frise l’irresponsabilité et met en action tous les signaux rouges qui devraient normalement sonner l'alarme, car se prépare l’anarchie qu’instaurent avec dextérité l’exécutif et les Tzars d’Obama. Tous les observateurs impartiaux savent que jamais les bénéficiaires de ses prêts ne seront capables de rembourser de leur vivant le capital ni les intérêts de ces prêts. On imprime des dollars, mais leur valeur équivaut à de la monnaie de singe. Si ce n'était que les barils de pétrole se négocient en dollars américains, l’Amérique serait comme la Grèce en faillite. Il n’est pas surprenant que les pays comme la Chine, l’Allemagne et plusieurs autres n’achètent plus d’obligations émises par la Fed ou la Banque centrale américaine. Il faut savoir que la dette américaine est en hausse constante et rien n’est fait pour réduire les dépenses. En 2011 les dépenses du gouvernement fédéral excédaient de 40% les recettes. Depuis, les impôts versus les nouvelles dépenses ne font que s’accroître. L’administration Obama a plongé l’Amérique sur la voie d’une faillite inéluctable. À cause du dumping de 12 millions de barils de pétrole par jour, l’offre étant supérieur à la demande son prix baisse, mais l'économie en réalité profile à l'horizon un effondrement qui affectera surtout la classe moyenne. Il faut savoir que sur la production du gaz de schiste aux États-Unis 20 % des exploitations américaines font du profit les autres 80 % vendent à perte.

 

Qu’est-ce qui le pousse à agir contre les intérêts mêmes du pays ? Il veut renverser le président Vladimir Poutine. Pourquoi ? Le président de Russie respecte et reconnaît les valeurs de notre civilisation et il ne cesse de rappeler que l’Occident se doit de reconnaître et respecter les racines judéo-chrétiennes qui ont fondé l’Europe de l’Oural à l’Atlantique.  Or Obama n’aime ni les fils de l’Ancien Testament ni les chrétiens. Son but est de détruire l’économie russe. Il pense qu’agissant ainsi il va provoquer une rébellion du peuple russe contre son président. Récemment un sondage en Russie nous apprenait que la popularité du Président Poutine atteignait plus de 85 % de l’adhésion de son peuple. On ne peut en dire autant du locataire de la Maison-Blanche. Il faut que tous les Américains, qu’importent les sensibilités qui les fractionnent, tous sont américains et jamais ils ne renieront leur histoire. Or sa politique extérieure, comme celle contre Bashar al-Assad de Syrie, et son ingérence en Ukraine nuisent à l’Amérique, au peuple et à la reprise de l’économie du pays. Le Canada, mais aussi les pays d’Europe voient le ralentissement de leur économie et que la croissance stagne voir qu'elle recule. Or, plusieurs pays sont incapables d’endiguer la croissance de leur déficit. Les mesures de rétorsion économiques contre la Russie se retournent contre eux. En fait elles ont des conséquences néfastes sur leurs exportations, car elles ne peuvent trouver d’autres débouchés.

Il ne faut pas se surprendre si plusieurs pays de l’U.E. se désolidarisent des volontés d’Obama qui ne respectent pas la souveraineté des pays, car elles ont des conséquences désastreuses sur l’économie de leur pays. Sur un autre volet commence à s’effriter le consensus de certains gouvernements d’Europe qui reconnaissent que vouloir ignorer Bashar el- Assad comme président de la Syrie est une erreur.

La grogne monte chez les travailleurs et producteurs de biens qu'ils ne peuvent plus vendre à la Russie. Les gouvernements ne peuvent plus jouer à l’autruche. Par exemple on sait que La Pologne n’entretient pas des rapports chaleureux avec la Russie, cependant les deux pays avaient des échanges commerciaux. Or en suivant Obama, la Pologne ne peut plus exporter sa production alimentaire vers la Russie. D’autre part les Polonais se demandent comment leur gouvernement peut donner 100 millions d’Euros à l’Ukraine, alors qu’il  ne verse aucune compensation aux agriculteurs polonais qui sont les victimes de la politique extérieure du gouvernement de Varsovie. L’Espagne est au bord du gouffre financier et proche est le risque que le pays se voit basculer en faillite.

Tous les gouvernements qui soutiennent les visées hégémoniques de la politique extérieure américaine le font aux dépens de leurs propres intérêts et surtout de leur population. Obama promet de menacer les récalcitrants et il entend les tenir en laisse comme des caniches, du reste il ne s’en cache pas. Où est le respect de la souveraineté des pays alliés? Qui osera défier la vision impérialiste d’Obama et reconnaître que l’EIIL est issue du corpus de l’Islam et que ses adhérents sont musulmans?

Chez lui a-t-il même le respect de la Constitution américaine et des deux chambres, les élus du peuple américain, tant au Sénat qu'à la chambre des représentants?

Nos médias répètent constamment que les républicains étant majoritaires empêchent Obama de gouverner. Désolé Richard Latendresse de LCN, mais les sénateurs et les représentants ont été élus par le peuple américain.

Il y a séparation des pouvoirs aux États-Unis et Obama devrait commencer par respecter la constitution et aussi accepter la volonté exprimée démocratiquement par le peuple des États-Unis.

Charles Éd. Durand

Source : Le salon beige, Le bulletin d'Amérique (P.Herlin).

Photos : Le Monde, NewYorkPost

tags:Geoff Earle, February 18, Pentagon, Petit déjeuner annuel chrétien, 5 février, Le Monde, terroriste, loup solitaire, pas d'amalgame, islamopholie, Bashar el-Assad, Hilary Clinton, Hard Choices, État islamique, faillite, Obligations de la Banque, Allemagne, Chine, Polonais, Euros, agriculteurs, Richard Latendresse, LCN, Constitution américaine, deux chambres, sénat, congrès.

07/12/2014

L’Union Européenne n’a pas apporté la paix à l’Europe. cheval de Troie,

                                                                                 

traité de Schengen.jpg 

L’Union Européenne n’a pas apporté la paix à l’Europe, mais planté les germes de guerres civiles. Voir ce qui se passe en Grèce en ce moment, ce pays est au bord du gouffre, la guerre civile y est imminente, car désormais des édifices publics sont envahis, que la rue appartient désormais aux anarchistes; la police malgré sa brutalité n’arrive pas à rétablir l’ordre. Or, le développement, la croissance économique se résoudront lorsque les États responsables recouvriront leur souveraineté. Et la France au premier chef doit suivre cette voie. La paix sur le continent, nous le savons, est désormais fragilisée. Écoutez ce grondement qui sourd en Espagne, en Italie et bientôt la France. Le Traité de Schengen doit être aboli. C’est devenu une vraie passoire et les terroristes savent traverser les frontières.  2013,  250,000 illégaux en France seulement. Vous tous d’outre-Méditerranée ou de Turquie demeurez chez vous on n’arrive plus à trouver du travail à nos nationaux ni suffisamment de logements. Sur vos terres vous y serez beaucoup mieux et près de vos proches.

 

Paris doit rapidement renouer avec les fondamentaux de la diplomatie gaullienne, en ayant plus de discernement à l’égard de la Russie et d’affirmer son respect à l’endroit de son Président, Mr. Vladimir Poutine. Ce dernier défend sur toutes les tribunes ses intérêts géostratégiques, Vladimir Poutine agissant ainsi ne contribue-t-il pas au fond à l’émergence d’un monde multipolaire qui ne faciliterait pas les prétentions impérialistes des États-Unis et celles de son bras armé européen l’OTAN qui ne cesse de s’agrandir et qui se positionne comme une entité, qui agit trop souvent sans mandat de l’ONU.

Plutôt que d’accabler injustement Vladimir Poutine, il est de l’intérêt de la France de lui apporter un soutien lucide lorsque les circonstances l’imposent, ce qui suppose qu’elle s’affranchisse de son alignement sur l’agenda de l’OTAN que dirige l’Oncle Sam. Il ne faut plus ignorer tous ceux qui se cachent derrière le Président des États-Unis, les oligarques du Pétrole, du Big Business et autres DG de conglomérats américains transnationaux et tous ces barons postiches ou pantins qui comme ce Monsieur Chocolat, cet oligarque devenu président d’Ukraine M. Petro Porochenko (fortune personnelle dont la valeur se chiffre à + de 12 milliards $$$) choisis par l’oncle Sam comme en Géorgie en 2008 Mikheil Saakachvili  qui dut quitter l’Amérique. Toute cette nébuleuse dicte de facto des pans entiers de la politique étrangère des États-Unis. Lire les Mémoires d’Henry Kissinger dans lequel il reconnaît que le Département du commerce a une autorité coercitive qui impose ses exigences commerciales aux autres pays sans que le Secrétaire d’État n’ait voix au chapitre, ni n’en soit informé, tout se déroulant à son insu. Ce Département est un État dans l’État et ses principes de gouvernances échappent aux politiques qui s’y soumettent cependant.

De-Gaulle-Poutine.png

                                            Deux grands visionnaires.

 

Le général de Gaulle a toujours essayé de protéger la souveraineté française (…) De Gaulle est digne de respect » a déclaré Mr. Vladimir Poutine, le 4 juin dernier.  Paris doit renouer avec les fondamentaux de la diplomatie gaullienne, en faisant preuve de plus de discernement à l’égard de la Russie et de mesure à l’endroit de son président. La France en s’alignant systématiquement sur la position belliqueuse des États-Unis, démontre qu’elle ne défend pas nos intérêts et encore moins la souveraineté de la France que nos républicains larguent (tant à droite qu’à gauche) au profit de l’Union Européenne ‘‘le cheval de Troie’’ des États-Unis, des oligarques du Big Business et des Banques. Comme elle a largué nos racines chrétiennes. Pour mémoire, car nous oublions, ce rappel de Poutine à nos pays d’occident.

En une autre occasion, Poutine s’adressa à des parlementaires européens :

vladimir_Poutine1.jpg«Un autre défi important pour l’identité de la Russie est lié aux évènements qui ont lieu dans le monde. Cela concerne les politiques étrangères (ci-haut développées) et les valeurs morales.

Nous pouvons voir comment beaucoup de pays euro atlantique sont en train de rejeter leurs racines. Dont les valeurs chrétiennes qui constituent la base de la civilisation occidentale. Ils sont en train de renier les principes moraux et leur identité traditionnelle : nationale, culturelle, religieuse et même sexuelle. Ils mettent en place des politiques qui mettent à égalité des familles nombreuses avec des familles homoparentales, la foi en Dieu est égale à la foi en Satan.

Dans beaucoup de pays européens, les gens sont embarrassés de parler de leur religion. Les jours de fête sont abolis ou appelés différemment : leur essence est cachée, tout comme leur fondement moral. Et les gens essaient agressivement d’exporter ce modèle à travers le monde.

 

Je suis convaincu que cela ouvre un chemin direct à la dégradation et au primitivisme, aboutissant à une profonde crise démographique et morale. Quoi d’autre que la perte de la capacité à se reproduire pourrait être le meilleur témoignage de cette crise morale ? Aujourd’hui  presque toutes les nations développées ne sont plus capables de se reproduire par elles-mêmes, même avec l’aide de flux migratoires…»

Du lointain siècle des lumières Voltaire ce libre penseur enjoignit dans sa croisade Mohammad. Il utilisa l'islam pour dénoncer le fanatisme chrétien dans l'une de ses pièces de théâtre :

           "Écrasons l'infâme"

Mahomet citoyen ne parut à vos yeux
qu'un novateur obscur, un vil séditieux :
aujourd'hui, c'est un prince ; il triomphe, il
domine ;
imposteur à la Mecque, et prophète à Médine,
il sait faire adorer à trente nations
tous ces mêmes forfaits qu'ici nous détestons...

Pour conclure un zeste d’humour : Place au désespéré énamouré sur un scooter de l’Élysée.

François Hollande au Kazakstan décembre 2014.jpg

Le Coluche des sans dents emmitouflé dans un parka liséré de vison très cher. Ah la misère !

Charles Éd. Durand.

N.B.: j'avoue que je viens de trouver cette source en allant sur Google. J'y cherchais la référence, Bien le merci à Daniel Hamiche qui y a ajouté une vidéo, que je mets à la fin.

Source : Riposte catholique et d'autres qu'hélas je n'arrive pas à retracer dans mon historique. Synthèse d'articles.

Photo : caricature de Plantu, de Gaule et Poutine, Vladimir Poutine, François Hollande.

tags: Paix, guerre civile, racines chrétiennes, traité de Schengen, immigration illégale, Paris, Souveraineté bradée, Charles de Gaule, Porochenko, Mr. Chocolat, Ukraine,  Mikheil Saakachvili , Géorgie, Henry Kissinger, Mémoires de, valeurs morales.

Vidéo : Poutine et les valeurs chrétiennes

 
             

21/11/2014

Carambolages et tamponnage se poursuivent dans l'Église catholique. Le pape surveille.

                                                                                                                                                       Selfie pope-francis-poses-with-youths-during-a-950x0-1.jpg

Il est adulé comme les stars.

Le-selfie-des-Oscars_portrait_w674.png

 

Alors que des centaines de milliers de catholiques et chrétiens sont massacrés au Moyen Orient, pendant ce temps à Rome, l’évêque de Rome déclasse ceux qui ne lui plaisent pas. L’évêque de Rome est aussi hardi et prompt que lorsqu’il fut nommé provincial alors qu’il avait à peine 36 ans. Quand va-t-il parler, dénoncer et répéter ad nauseam le sort réservé aux chrétiens martyrisés et d'inviter le président du Pakistan que soit interdite l'application de la charia sous le chapitre du blasphème, ce fallacieux mensonge utilisé par les islamistes. Un jeune couple, dont la femme était enceinte d'un enfant de 4 mois, fut arrêté puis les deux furent jetés vivants dans un four à briques, où ils moururent dans d'atroces souffrances. Encore combien d'autres seront condamnés à mort pour blasphème? N'oublions pas Asia Bibi que la Cour a condamné à la pendaison. Elle est mère de 4 enfants. Le Pape n'a pas à attendre qu’Obama parle ou de recevoir un appel du nouvel archevêque de Chicago ? Il sait qu’ils ne bougeront pas. Je vous préviens en moi il y a du Léon B. En fait, c’est une lame d’eau glacée vive qui a rompue la digue. Et Dieu que j’aime l’Église du Christ.

Paul VI et Benoît XVI.jpgQue ceux qui le peuvent relisent Ecclesiam suam de Paul VI écrite en 1964. Le Pape Paul VI souhaite réaffirmer la doctrine traditionnelle sur la nature de l’Église devant les changements sociaux importants et les courants de relativisme déjà en ébullition dans les années soixante. Il réaffirmait l’importance de la papauté.

 

Thomas d'Aquin parlait de prudence active. Active. Non de démolition. 

L'évêque de Rome agit en solitaire, il élimine tous ceux qui entravent son plan pour l'Église du Christ. On notera au passage qu’il ne s’absente rarement de Rome et jamais pour longtemps. N’ayons pas peur, car nous savons que Dieu sait tout, qu’il voit tout et que les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre Elle. Ce qui ne veut pas dire que des légions dont parle Pierre ne sont pas à l’œuvre.

Le Pape François a récemment dit qu'il ne resterait que deux ou trois ans pape et qu'il partirait.

 

En fait, serait-ce qu' il permettra le démantèlement de l'Église et tentera de lui insuffler un nouvel agiornamento, comme l'exprima en son temps saint Jean XXIII pour qui devait primer la miséricorde sur l'anathème. Entend-il créer au sein de l’Église du Christ un parlement en favorisant habilement un travail de sape ? Nous savons depuis plus de 50 ans que Belzébuth et ses hordes créent l'anarchie et suscitent la fracture de l'Église en Églises particulières et autonomes comme on observe qu'elles se produisent dans la société civile; naissent des subdivisions en régions ou agglomérations autonomes, et partout la société se subdivise en des communautarismes destructeurs du bien commun. Nos peuples rient, mais en même temps ils sont en voie d'extinction. Disparaissent les valeurs et la quête de sens  de la vie chez les nouvelles générations qui n'arrivent plus à comprendre ni à aimer, car la jouissance et les émotions vives ont remplacé la fraternité, le respect de l'autre, la vie de famille et l'inversion des rôles dans les couples et la non transmission des valeurs et l'absence d'amour, l'acquisition de se responsabiliser. On se désolidarise, on démonise quiconque ose prendre la parole et entend porter le débat sur les problèmes de la démographie. On meurt en riant, car on refuse de se remettre en question. Au 31 d'octobre 2014 au Québec il y eut 44,000 naissances d'enregistrées. Je ne vous donnerai pas le chiffre d'avortements. Je n'en croyais pas mes oreilles, c'est de la pure démence. Hélas, il y a plus de décès que de naissances. Dans 20 ans combien de ces 44,000 enfants en âge de procréer vont avoir d'enfants. Aura-t-on besoin d'autant de professeurs? 

Notre peuple se croit libéré, car il a choisit l'apostasie. Une vision tronquée de l'histoire de notre maître le passé. On l'a abusivement traité de Grande noirceur. J'ai passé mon adolescence à Saint Michel-des-Saints. Un temps que je n'oublierai jamais. La drogue n'existait pas et nul ne s'ennuyait. Or en ce même village tout a changé, on y connait des problèmes de drogues et autres activités criminelles qui n'existaient pas dans les années cinquante. On ne barrait pas la porte, tant ce vivre ensemble impliquait le respect du voisin. Tout le monde se croisait au moins une fois la semaine. Le dimanche après la messe.

Alors quand on me parle de grande noirceur. Désolé, mais je rigole. 

«Paul VI en parlait déjà de la fumée de Satan»

Prions en ce temps où furtivement le serpent est entré dans le temple et circule autour de l'autel. 

chasuble choisit par Pierro Marini eucharisti Mariazell Autriche.jpg

Chasuble choisit par Mgr Piero Marini. Pauvre pape, il avait l'air d'un clone.

Dernière nouvelle Le pape François a reçu Mgr Piero Marini. On assisterait au retour en force de Mgr Piero Marini. Il le nommerait responsable de la réforme de la liturgie, l'ancien protégé et secrétaire particulier, même lorsqu’il était séminariste durant les vacances, il se rendait auprès de Mgr. Anibale Bugnini, comme secrétaire. Ce P. Marini sitôt ordonné prêtre quitta le séminaire et rejoignit Bugnini. Il n’a jamais été vicaire de paroisse. Il enseigne depuis des années à Saint-Anselme. Passons.

 

On murmure en certains milieux que l’évêque de Rome le nommerait cardinal. Une vengeance maligne au vénéré Benoît XVI, je n'ose y croire. Ce Marini qui souvent l’habillait en clone. Revoir la photo ci-haut, c'était en Autriche. Je me souviens au temps de saint J-P II. Piero Marini avait innové, lors d'une cérémonie liturgique et soudain arrive seul un jeune danseur de ballet en collant blanc qui s'est mis à danser à une certaine distance et à la droite du pape. Le pauvre pape le regarda et ne dit mot, mais son visage était impassible. Oui, il était bien l'héritier de cet évêque Anibale Bugnini celui qui a emprunté à la hight church d'Angleterre tout le début de la célébration liturgique pour pondre ce que l'on appelle la messe de Paul VI. Sur 10 membres qui se réunissaient pour refaire la messe 8 étaient anglicans et 2 prêtres catholiques. Sans doute Mgr Bugnini et Piero Marini.

J'ai beaucoup attendu avant d’écrire et je sais que plusieurs me le reprocheront y compris dans ma famille... Hélas, brûlent des brindilles puis un vent léger et le feu rejoint l’herbe sèche, puis il enfle et s‘étend dans la broussaille, déjà il atteint l’orée de la forêt et soudain on se rencontre que c’est un feu de forêt et l’eau est rare. D’immenses volutes de fumées noirs s’élèvent vers le ciel.

Présentement les lueurs rouges nous préviennent qu’il y a outre ces incendies, des carambolages sérieux et que le tamponnage se poursuit dans l’Église du Christ.

SURSUM CORDA.

 

Charles Éd Durand +Pax

 

Mon commentaire,  écrivais-je à ma correspondante, vous en ferez ce qui vous paraîtra utile. Le discernement ne se conjugue pas avec une certaine naïveté. Je vais commencer par une intro en anglais.

 

I stand-by Christ, my roots are deeply rooted  in the the Holy Gospel, I’m not always good, I‘am a sinner, but I’m not shameless and very grateful to be love by God and to love Him, to love others as myself. Yes I’m also ‘’a son of His Church’’ that Jesus built upon Peter to whom he said «on this rock I build my church and I give you the Key of my kingdom; so it’s Christ’ Church and not to anyone else. I do not want to misinterpreted and ignore the will of God and the mission he gives to his apostles. Be my witness were his last words, go to preach and baptise all humankind in the name of Father, the Son and the Holy Spirit. I’ll send you the Holy Ghost. He add: Goes everywhere in the world. He never said ‘’shut up’’ in case you been dislike by the opponents and animists or others religions. Your mission is to spread the Good News : word of Truth who will make you free. (The Gospel)… Since 2,000 years our teaching never surrenders to please to the World and to be inhabited by the fear. Life worth’s living. It’s our faith our joy and our life is nourished by the powerful and faithful love of our blessed Lord. We been asked to be his testimonies; because God is the Master of love.

 

 

Many thousands of Christians are killed because of their faith in Jesus Christ, But no one can't say that God asked him to kill to spread their faith. God is LOVE, not a monster or a psychotic. He is Love and our Savior.

He creates men and women and he love them so much that he sends his Son on earth as our Savior. God is the Alpha and Omega. Nothing is impossible to God except He can't hate, but He is the justice. Passing by in front of our heart and soul, He knocks at our door but we hold the handle to open it or let it close, but we have the choice: open the door and invite him. He will share our dinner with us. He let us free. It’s our free willing if we agree to let him get in. If we refuse, it’s our own choice. We keep the door close and reject him… In doing so we accepted the consequences. In another word I must say that he is very patient, his love never fails. Remember on the cross what he answered to the good thief at his left, who told him. «You, as I know, you're not guilty at all but us we deserve our condemnation to death, but not you. Lord, if you want I'would like to go where you will be. Lord answered: «Friend, today you will be in paradise.»


Revenons au Synode. On créée les mêmes méthodes (des fuites) qui ont trahi les textes adoptés par les Pères du Concile en ne se basant que sur les ragots propagés par les médias et certains perettis menaient la pluie et le beau temps, sans compter une certaine société religieuse qui en menait large. Tant et si bien que l’actuel archevêque de Manille, aux Philippines le cardinal Luis Antonio Tagle de l'école de Bologne, dénonce les pères conciliaires et refuse de reconnaître les textes du concile Vatican II. Curieux cet archevêque n’approuve pas Vatican II, or il n’est pas traité comme le fut Mgr Lefebvre et la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X. Il endosse les 7 premiers conciles, mais rejette les autres. ALLO !

Les ragots qui déplaisent tant à l’évêque de Rome François, pourquoi ne lui impose-t-il pas le silence à ce cardinal Kasper qui en abuse. Dernièrement il a même dit que le Pape émérite Benoît XVI avait l’esprit ouvert sur la communion et autres sujets controversés. Il sait que Benoît XVI ne peut parler. Qui abuse de qui ?

   

Il aurait fallu commencer par le dire au cardinal Kasper qui le premier à parler publiquement, bien avant le synode sur la famille, contre des cardinaux des évêques qui exprimèrent peu avant le synode, par écrit et en privé en suivant les directives de Rome, leurs avis, mais devant l’offensive tout azimut de ce cardinal allemand, cinq des cardinaux publièrent un opuscule où ils réfutaient la thèse du théologien très estimé du pape François. Ils soulignèrent des objections et des réserves...en citant les évangiles et non sur les idées en vogue en ce moment. Ils le firent, car le cardinal Kasper insinuait que des évêques et des cardinaux allaient à l'encontre de la volonté du pape François. Cinq cardinaux décidèrent de cosigner leur position, car la thèse dite pastorale du cardinal Kasper allait à l’encontre de l’enseignement du Christ et des évangiles.  

En fait, les travaux des membres choisis par le pape doivent voir à la préparation, à la rédaction des synthèses et des propositions…, des réserves et opinions qui seront émises au cours de l’année 2015, pour la suite du Synode sur la famille. Pendant près d’un an ces 8 évêques nommés et choisis par le pape François dont le cardinal de Manille et Mgr Bruno Forte, nommé au poste de ''secrétaire général'' du Synode le 14 octobre 2013. C'est lui qui rédigea le rapport intermédiaire qui créa un séisme tel que le silence des évêques fut rompu ; les participants n’en n’avaient pas entendu un traître mot, dont le premier qui était président du Synode devint furieux puisqu’en sa qualité de rapporteur général du synode, le cardinal Péter Erdö Archevêque d’Esztergom-Budapest, primat de Hongrie. Président de la Conférence catholique des évêques hongrois et Président du Conseil des conférences épiscopales d’Europe en fit la lecture. Il a dit après avoir lu le rapport qu'il n'en était pas le rédacteur et l'avait reçu juste avant la tenue de la conférence de presse. Il était outré et son visage affichait une déconvenue à peine contenue. Il avait été utilisé par des gens sans scrupule

Dans la deuxième mouture finale de la première session, les 3 paragraphes dont aucun participant n’avait entendu parlé avant et qui portaient sur l'homosexualité avaient disparu. Les médias dirent que les conservateurs avaient eu raison des progressistes et du pape puisque minoritaires. Quatre jours plus tard, Mgr Bruno Forte fit une déclaration qui eut l'effet d'une tornade qui secoua toute l’Église. Faut-il se surprendre si les Églises d’orient, les uniates, maronites, syriaques et autres se désintéressent des positions du pape et s’il continue, ils en prendront la mesure, si jamais un schisme résulte de ce synode, alors ils se désolidariseront de Rome. Mgr Bruno Forte déclara que les 3 passages concernant l'homosexualité s’ils ne les avaient pas inclus dans le rapport final de la première session, c'est que le pape François trouvait qu'ils n'allaient pas encore assez loin et manquaient d'ouverture. Qui parle trop?

Qui sert l'l'Église? 

On vous persécutera à cause de mon nom a dit Jésus.

Qui nuit à l'Église?

En aucun cas je ne dénoncerai le pape François. Je l'ai surnommé il y a longtemps: un électron libre. Et si nous assisterons en ce siècle à la venue du Messie, Robert- Hugh Benson, dans son livre: Le Maître de la terre... qu'ajouter? Le Paraclet nous parlera ou se fera comprendre. N'ayons pas peur, Dieu est amour. 

L’Église est celle du Christ et de personne d'autre.

ORATE PRO EO.

 

Charles Éd. Durand

 

tags: Asia Bibi, Pakistan, martyrs, pays musulmans, blasphèmes, Paul VI, Ecclesiam suam, Satan, hordes, Temple, autel, Mgr Piero Marini, Robert-Hugh Benson, Le Maître de la Terre, École de Bologne, l'archevêque de Manigne, Le Lefebvriste  des progressistes. 

Photos : selfie du pape  et selfie des stars d'Hollywood lors des Oscars, Paul VI et Benoît XVI.