Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2012

Les commentaires. À vous la parole.

 

SVP.jpg

Voilà que j'ai appris comment démarrer la fonctionnalité de commentaire qui vous revient. Désolé c'est en soirée que mon webmestre me l'a montrée, pour cela je lui dis merci et pour l'installation du globe lunineux qui indique l'origine des visiteurs. Il va sans dire que tous devront être respectueux et civilisés dans leur propos et surtout rédiger des textes concis. Je sais qu'il y en a pour qui il nous sera difficile de ramener à la raison tant ils sont endoctrinés dans l'enclos du politiquement correct. Issu de nos CEGEPS et de certaines facultés universitaires une forte majorité d'étudiants (tes) sont endoctrinés, un vrai bourrage de crâne. Ils deviennent des soumis formaté par ceux qui se sont donné pour mission de produire des irresponsables en les rendant mendiants de l'État providence. On en a fait des gauchistes et parmi eux (elles) se trouvent des anarchistes et des révolutionnaires. Bon nombre de leurs professeurs sont les rejetons des jouissifs de Mai 68. Comme leurs parents, ils rejettent toute autorité et sont enclins à ne pas assumer la responsabilité de père.

Du reste depuis les années soixante-dix on ridiculise le rôle du père. Ne soyons pas surpris de voir que notre société est éclatée. Qu'en soit reconnue la responsabilité à la mouvance féministe radicale. Leur priorité a depuis consisté à ridiculiser le rôle de l'homme, de nier l'évidence celle de la complémentarité de l'homme et de la femme. Enfin, lui refuser sa spécifité, sa vocation et la finalité de l'homme dans la cité. On préfère produire des catins, (la Barbie masculine) voir les traiter en sous-hommes. Voilà énumérés quelques fruits de ces négationnistes et des poncifs du machisme féminin, comme le qualifiait déjà dans un moment de lucidité Lise Payette. On n'en est plus à l'égalitarisme, mais à l'abolition de la spécificité de l'homme et de la femme. Et s'y rassemblent tous les gauchistes.

De nos jours, on trouve leurs rejetons et disciples disqualifiés, par des études dont le contenu a été dévalué nivelé par le bas., On en trouve hélas dans plusieurs médias, aussi au sein de groupuscules multiples et en des lobbys fascistes qui contribuent à la disparition et à la mort des plus fragiles. En simple, on prépare la fin de notre civilisation. Outre cette nouvelle culture de la mort se répandent certaines factions qui invoquent le droit à la différence et victimisent quiconque émet une opinion différente. Du droit à la différence, on est passé à la dictature de l'intolérance. Encore de nos jours nous subissons un multiculturalisme où s'enferment des immigrants dont la culture, l'occident en sait quelque chose, est incompatible avec notre civilisation judéo-chrétienne. Ils sont les excroissances de la Tour de Babel voulue par la gauche et qui refusent de s'intégrer. Puis ajoutons les verts mines, ces fervents de la déesse Gaïa et du communautarisme sectaire et totalitaire.

Il y a une remarque qui ressort de ce que j'ai écrit celle de mieux développer les différents points soulevés, mais j'y reviendrai. Ce n'est qu'un zeste pour activer les neurones et leur donner vie. 

Charles Ed. Durand

tags: commentaire, globe, visiteur, webmestre, respect et civilité. texte concis, le politiquement correct, endoctriné, irresponsable, mendiant, anarchiste, révolutionnaire, Mai 68, Barbie masculine, l'homme, ridiculisé, machisme féminin, Lise Payette, lobby, fasciste, culture de mort, fragile, dictature. intolérance, Tour de Babel, communautarisme, 

22/11/2012

Mgr Jacquin ne dialogue pas avec Riaumont ? Il se laisse démolir par ACT UP cependant.

scouts de Riaumont.jpg

L'association des Scouts de Riaumont est un mouvement de scoutisme unitaire, catholique traditionnel, lié au village d'enfants de Riaumont et aux oblats bénédictins qui s'en occupent. Elle comprend aussi bien des garçons que des filles. Ils disposent d'un agrément du ministère de la Jeunesse et des Sports français depuis le 10 décembre 1960.

 

guides de Riaumont.JPG

Le village de Riaumont accueille par ailleurs des adolescents qui sont scolarisés sur place. « L’Institut religieux de Sainte-Croix de Riaumont s’occupe d’enfants en grandes difficultés scolaire, familiale et sociale,» Ils suivent les filières traditionnelles mais aussi techniques jusqu'à la troisième. Nous les formons à la maçonnerie et à la taille de pierre. Ces jeunes font partie de l'association à travers une troupe scout aux traditions et uniforme spécifique, les "Spahis" : chemise couleur "bleu de chauffe", calot rouge, culotte de cuir et foulard rouge-bordeaux.

Une polémique oppose l’Archevêché de Paris à l’Institut de la Sainte Croix de Riaumont. Tiens donc! Les 4 cloches de Notre-Dame de Paris, décrochées en février dernier en vue de leur remplacement, étaient promises à la destruction. Le prieur de Riaumont, le père Alain Hocquemillier, entend les récupérer pour leur offrir une deuxième vie. Il mentionne qu' il n'y a pas de guerre des cloches...il y a par contre un vrai combat pour sauver de la destruction les cloches de Notre-Dame 

Pourquoi des cloches? Un chantier de construction d’une église est en cours et nous avions pensé qu’il nous faudrait, un jour, une cloche. Et puis, tout à coup, les Monuments historiques, par le biais de l’Observatoire du Patrimoine Religieux, nous ont parlé des quatre cloches de Notre Dame, tombées en déshérence. Nous étions évidemment très intéressés. Les tractations ont commencé comme ça et elles ont été formalisées le 9 juillet dernier par une réunion dans les bureaux de la Direction Générale des Affaires Culturelles (DRAC). Tout se déroulait à merveille jusqu’à ce que j’entende que les cloches allaient être détruites. Décontenancé il déclare : il est inconcebvable de s'en débarrasser comme des objets encombrants de consommation courante qu'on jette quand on n'en a plus l'utilité....Plus encore, ces cloches sont des objets consacrés par une bénédiction spéciale, ces cloches sont des témoins des grandes heures de la capitale. Par là même, elles ont une vocation à la perrennité.

Il admet avoir multipllié auprès de l'Archevêché de Paris des démarches amiables mais elles n'ont rencontré que le silence. Les courriers sont restés sans réponse et les visites n'ont amené aucune réaction. L'une d'entre elles a été tout simplement éconduite.

 

Mgr Patrick Jacquin 1.jpg

Monseigneur Jacquin, recteur-archiprêtre de Notre-Dame, refuse en effet que les cloches atterrissent chez des catholiques qu'il n'aime pas car ils sont de l'Église bimillénaire.  A la demande expresse de l’archevêché de Paris, les cloches doivent être détruites.  Le père Alain, de Riaumont, est furieux : « cette façon de faire est contraire au droit canon. Les cloches ne sont pas un objet de consommation courante qu’on peut jeter comme ça. Le code patrimonial invoque, lui, le caractère classé de ces objets »

« je ne comprends pas ce que dit Monseigneur Jacquin. D’un côté, il se réjouit que les cloches ne soient pas fondues. De l’autre, il décrète qu’elles ne serviront plus,  J’ai du mal à dialoguer avec lui. déclare le Père Alain de Riaumont ».

Act-Up-1 à Notre-Dame.jpg

photo (DREUZ) du mariage homo in Notre-Dame de Paris en 2005

Act Up – Violence gay dans la cathédrale Notre-Dame à Paris un dimanche.

C'est bien ce même Mgr Jacquin qui s’est fait rosser par une bande de militants (tes) d’ACT UP en 2005 qui voulaient célébrer une parodie de mariage homo en la cathédrale Notre-Dame de Paris dont il est le recteur?  Il eut pour eux une réaction pleine de mansuétude et leur accorda volontiers le pardon malgré les coups reçus qui l’ont blessé. Je sais qu’à Notre-Dame de Paris il y a eu plus de messes célébrées selon le rite extraordinaire que les ordinaires. Est-ce que se dire de l'esprit du concile c'est être progressiste? Cela vous légitimise-t-il et vous aurorise-t-il à livrer une guerre envers l’Église catholique de toujours? En quoi est-ce catholique, charitable, fraternel et contribue-t-il à apporter la paix en voulant empêcher Riaumont d’en prendre livraison?

Mgr le recteur de Notre-Dame de Paris, votre acharnement, fort peu peu charitable au demeurant, à vous cramponner en une attitude belliqueuse me fait penser à tous ces radicaux salafistes ou à ces frères musulmans qui refusent de dialoguer et d'engager des relations amicales et véritables avec les Kaffirs (mécréants). Est-ce ainsi que vous considérez l'Institut religieux de la Sainte-Croix de Riaumont?  Si oui alors ça  respire l'intégrisme totalitaire et sectaire.

Ubi caritas et amor, DEUS Ibi est.

Charles Ed. Durand

source : quelques extraits de Riposte catholique (15 novembre) et du blog de Riaumont.

 

arton5032-316d2.png

photo : ACT UP

N.B.: Voici ACT UP se lance en campagne. Debouts des activistes démocrates?! ceux et celles qui tiennent les pancartes, ils (elles) refusent tout débat et sont en phase d'attaquer et de crucifier tous ceux (celles) qui refusent de penser comme eux (elles). Ils (elles) ont placardé des affiches incendiaires. Voici leur site et l'article sur le lien d'Act Up:

http://www.actupparis.org/spip.php?article5028

[ Dernier exemple en date : dans le cadre de rencontres organisées par le maire du IVe arrondissement de Paris, maire lui-même homosexuel, Christine Boutin du Parti Chrétien Démocrate et Mgr Jacquin étaient invités, avant-hier, lundi 19 novembre,pour débattre du mariage gay. C’est alors qu’une dizaine de militants lesb et gay d’ActUp se sont levés en brandissant des pancartes d’insultes envers Christine Boutin et en scandant des propos contre l’Église.

Après avoir perturbé le débat et insulté Christine Boutin et Mgr Jacquin, Act Up a allégué dans un communiqué que le maire du IVe arrondissement « a donné une tribune à trois culs bénis ». Les lesb et gay d’Act Up estiment le débat « illégitime » (?!) et se considèrent dans leur « droit » (?!) d’insulter publiquement les invités et de perturber un événement public.

Rappelons aussi que le Maire de Paris Bertrand Delanoë avait signé en 2009 une convention triennale avec Act-Up Paris d’un montant annuel de 35,000 euros, une somme du reste versée chaque année depuis 2003, renouvelable tous les trois ans.

Et maintenant, soyons clairs : des identitaires non-violents à Poitiers font soi-disant scandale ; des marcheurs pour la famille avec un papa et une maman font soi-disant scandale ; mais les trous du cul subventionnés d’Act Up, elles et eux, peuvent tout se permettre. Cela ne leurs est pas venu à l’idée de manifester sur le chantier de la mosquée de Poitiers pour dénoncer la pendaison des homosexuels en Iran. Normal : ils auraient risqué de se faire défoncer la gueule, les roupettes, le miaou et le cul.]

Source : DREUZ extraits d'un article de Michel Garotté au titre d'Humour rose.

Charles Ed. Durand

tags: Oblat bénédictin, Village de Riaumont, scout, étudiants(tes) Notre-Dame de Paris, 4 cloches, Observatoire du patrimoine religieux, Mgr Patrick Jacquin, recteur de N-D de Paris, polémique, Archevêché de Paris, Institut religieux de la Sainte-Croix de Riaumont, Prieur, Père Alain Hocquemillier, Intégrisme religieux, Riposte catholique, Act Up, Maire de Paris, Bertrand Delanoë, 35,000 Euros, Violence gaie, Mariage homo, Christine Boutin, débat, intolérance, dictature, Michel Garotté, Dreuz.

12/11/2012

Ce n'est pas le moment de battre en retraite. “Ne te tais pas ! Parle !


christendom_logo.jpg

Timothy O’Donnell le 7 novembre ne s’adresse pas qu’aux Américains. Ses réflexions nous parlent aussi… Regardez d’abord la vidéo, qui est en anglais, après le texte, qu’il a enregistrée au lendemain de la journée électorale où Obama fut réélu. Ci-après la traduction de son message livré à tous, spécialement aux anciens du Christendum College et aux amis de l'institution. L'une des meilleures institutions d'enseignement catholique qui est demeurée fidèle au Magistère et ne s'est pas laissé envahir par le monde ni le relativisme. Voici donc ce message qui fut traduit par Daniel Hamiche. Qu'il en soit ici remercié. Je ni ai apporté que des précisions mineures.

Charles Ed. Durand

Bonne après-midi à tous.

Comme nombre parmi vous, je suis amèrement déçu par les résultats de l’élection d’hier. La conséquence en sera la continuation du défi envers notre nation, au monde et, oui aussi, au Christendom College – notamment pour ce qui est du HHSMandate et de notre système d’assurances. Heureusement, notre collège n’a jamais accepté et en aucune manière de profiter du Title IV [programme fédéral d’aide aux étudiants], et notre collège continuera à résister à tout empiètement ou tentative d’imbroglio gouvernemental – mais nous aurons besoin de votre aide dans ce domaine.

Avec ce gouvernement, un danger  sérieux, évident et actuel, pour ainsi dire, demeure. Beaucoup de ce que nous tenons et chérissons comme catholiques sera attaqué. Nous allons constater une augmentation des attaques contre la sainteté du mariage, et ces attaques croîtront aussi en intensité. Les relations homosexuelles seront considérées comme la normalité, et elles seront promus avec une passion encore plus grande. La contraception et l’avortement, ces “sacrements” de la “nouvelle normalité” seront présentés d’une manière agressive ici même dans notre pays, mais, malheureusement, pas seulement chez nous, également partout dans le monde.

 

Malgré les efforts héroïques des derniers papes, je crois que tout cela est vraiment le fruit de cinquante années d’échecs dans nos églises et dans nos écoles et, oui aussi, dans nos collèges et nos universités, à catéchiser et à enseigner de manière prophétique les vérités de la foi catholique, les vérités de la raison solide et les fondamentaux de la loi naturelle.

Mais la chose principale que je voudrais souligner pour vous aujourd’hui, c’est que ce n’est pas le moment de battre en retraite. Ce n’est pas l’heure de se désespérer, ce n’est pas non plus l’heure de sombrer dans le découragement. Nous avons tous ressenti du découragement après cette élection. Mais toutefois il nous faut nous remémorer un certain nombre de choses tirées de la Sainte Écriture. Quand un prophète de l’ancien Israël [Élie] devint découragé de la foi en Israël, Dieu lui demanda de parler et lui dit : “Il y a encore 7 000 hommes en Israël qui ne se sont pas agenouillés devant Baal” [1 Rois 19, 17-18]. Quand saint Paul hésitait à aller prêcher dans la ville corrompue de Corinthe, le livre des Actes des Apôtres nous raconte que le Seigneur lui-même lui parla et lui dit [en substance] : “Ne te tais pas ! Parle ! Il y en a beaucoup dans cette ville qui sont mes amis” [Actes 18, 9-10]. Il est important que tous nous réfléchissions à cette injonction du Seigneur en ce moment particulier de notre histoire.

 

Vous savez que notre  Bienheureuse Mère, sous le vocable  d’Immaculée Conception, Marie est la patronne de notre pays, elle est l’Étoile du Matin de la Nouvelle Évangélisation et nous devons nous tourner vers elle. Nous sommes aussi, providentiellement, en cette grande Année de la Foi proclamée par le Vicaire du Christ lui-même. Souvenons-nous tous qu’il n’y a vraiment qu’un seul et unique chemin pour aller de l’avant et c’est de tenir notre regard fixé sur notre Seigneur et notre Sauveur Jésus-Christ, car Lui seul est la voie, la vérité et la vie.

C’est maintenant le moment de prier davantage, pas de prier moins. C’est maintenant le moment de s’impliquer dans  de  bonnes œuvres, de fournir de plus grands efforts pougrandir dans l’amour de Dieu et dans l’amour envers notre prochain. Je l’ai dit à nos étudiants : c’est ci, et c’est maintenant. HIC ET NUNC.

......

Tous nous avons un rôle particulier à jouer dans cette grande bataille. Comme je l’ai dit aux étudiants aujourd’hui, leur formidable jeunesse leur a été donnée pour être des héros, pas pour se faire plaisir, et c’est ce qu’ils sont et c’est pourquoi ils sont notre espérance.

 

Que tous se réunissent, que tous travaillent ensemble pour faire briller la vérité de notre foi au sein des présentes ténèbres. Continuons à remplir notre mission et à la promouvoir ici, notre mission commune est de “tout restaurer dans le Christ”. En faisant cela et en travaillant ensemble nous pourrons avancer courageusement et avec confiance alors que nous allons devoir affronter un avenir difficile et troublé.

 

Loué soit Jésus-Christ maintenant et à jamais ! Prions pour notre Président et pour notre nation.

 

Timothy O’Donnell

président du Christendum College.


Source: AmeriCatho, Daniel Hamiche

tags: Christendum College, Timothy O'Donnel, Daniel Hamiche, HHS MANDATE, résister à Washington, attaques contre l'Église catholique, détruire l'Église, lutte, révolution, mariage, famille, l'avortement, contraception, écoles, collèges, universités, enseigner la vraie foi, catéchisme catholique, Jésus-Christ, Vierge Marie, Étoile du matin, implication, prier daventage, étudiants, héros, témoins.