Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/10/2012

Enseigner que l’avortement est un mal, c’est de la misogynie. Laurel Broten

 

« Les écoles catholiques de cette province du Canada ne doivent pas enseigner que l’avortement est un péché cela contrevient à la Loi 13 (« Bill 13 ») c'est du harcèlement contre l'étudiante, qui tombe sous la loi, et est passible de peine car relevant de la « misogynie ». Rien de moins.

Laurel Broten Ministre de l'éducation de l'Ontario oct 2012.jpeg

Voilà ce qu'a déclaré la ministre de l'Éducation de l'Ontario Lauren Broten. Aussi le Premier ministre de l'Ontario Mr. Dalton McGuinty dès hier, en fin de journée, a remis sa démission comme premier ministre et chef du Parti libéral de l'Ontario, tant la tempête qu'a soulevée sa ministre de l'Éducation a fragilisé son gouvernement. Les réactions spontanées et hostiles aux prises de position de la ministre le plaçaient dans une situation intenable. Les écoles catholiques étant les seules touchées.

Lors de la conférence de presse, un journaliste a réagi aux propos de la ministre et lui a demandé par quel moyen elle inclut le « droit à l'avortement » et sous quel article du Bill 13 ? 

Voici comment la ministre a tenté de se dépêtrer de la question qui tue. Elle a commencé à gloser et à valser sur les thèmes que soutiennent les lobbies féministes et LGBT. En voici un échantillon : « La loi 13 comporte une disposition claire visant à assurer que toutes nos écoles soient des lieux sûrs et accueillants pour tous les élèves. Cela inclut les élèves LGBTQ (sic) (Q pour queen?) et également les jeunes filles. La loi 13 concerne, comme vous le savez, la misogynie, et ce critère nous permet de soutenir que quiconque entrave une jeune fille de recourir à l'avortement commet un acte de misogynie, puisqu'il dégrade l'étudiante en la privant de la propriété de son corps ». La ministre ne croit pas, ce qu'elle peut être candide, que sa position entre en conflit avec l'éducation catholique et le droit de la jeune étudiante à l'avortement. Étant entendu que les parents n'ont pas à être consultés. 

Le cardinal Thomas Collins, Archevêque de Toronto, a réagi vivement et a condamné les propos de Lauren Broten. Il a déclaré que la mission de l'Église était de défendre ceux et celles qui n'ont pas de voix. Il insiste pour que l'identité catholique de l'école, comme l'exige la Constitution canadienne, soit respectée.

Devant l'extrémisme de sa ministre de l'Éducation nationale le PM a décidé de lancer la serviette et de démissionner. Déjà, qu'elle avait permis que les musulmans aient accès à une salle pour les prières où les garçons étaient en avant suivit des filles et derirère celles qui étaient en état de procréer (considérer inpures),  Et cela dans les écoles catholiques. C'en était trop le PM ne savait plus gérer sa ministre.

source :Jeanne Smith

Charles Ed Durand

tags: Misogynie, Lauren Broten, Ministre de l'Éducation, Ontario, Écoles catholiques, Dalton McGuinty, Premier ministre de l'Ontario, démission, cardinal Thomas Collins, Constitution canadienne, La Loi 13. Avortement, parents, éducation catholique, lobbies féministe et LGBT.

11/08/2012

Laurent Proulx ce David contre les Philistins de la CASSÉ et des soumis de la gauche.


Laurent Proulx.jpg

Depuis juin, je n'ai pas beaucoup écrit sur mon blogue. Je voyais se dérouler un ciné réalité où je me demandais, mais qui donc en est le metteur en scène? On assistait à la représentation d'un scénario misérabiliste et mal ficelé dans lequel était proposé le désordre à saveur révolutionnaire qui tant par le bruit et autre cocktail Molotov remplaçait toute communication. J'assistais à un délire et forcément une inflation verbale où le chiffre de centaines de milliers apparaissait avec insolence pour nous faire croire que tel était le portrait bien réel de la majorité des étudiants et même de la population du Québec. Bref,l'anarchie s'étendait comme un incendie criminel. En tout ce battage et où Radio-Canada pris le parti de la clique antidémocratique de la CLASSÉ et d'autres associations qui tentaient de ne pas perdre la face. Devant cette surenchère incontrôlée et le déni du droit et le refus de respecter la Loi. Il y eut un étudiant qui a décidé d'aller à la Cour afin de réclamer son droit à poursuivre ses études. On l'a vilipendé, crucifié comme un pestiféré alors qu'il était le Robin des sans voix qui subissaient le totalitarisme de groupuscules gauchistes comme Québec solidaire. Ce type est Laurent Proulx qui n'a reçu de l'argent de personne. Voici un commentaire que j'ai écrit sur l'homme et sur les opposants de la Liberté, les professeurs roses et irresponsables et ces chiens perdus sans colliers que l'on appelle aujourd'hui : enfants-roi.

Charles Ed.Durand

Je me suis soumis à la torture en lisant les commentaires d'étudiants (tes) et de poltrons qui ne présentent aucun argument et ne font aucune démonstration crédible pour détruire les observations, affirmations et les conclusions que Laurent Proulx a pris la peine d'exposer et lorsque nécessaire de les valider, du reste personne n'a osé ou pu le mettre en défaut sur ce terrain, non ce sont des attaques vulgaires qui sentent le purin. Regardez- vous, et apprenez que ce n'est pas par une terreur verbale voir par des menaces à peine voilées qu'on structure sa pensée et que l'on se prépare à construire une société où les uns et les autres contribueront à développer notre coin de pays ni que l'on sert le bien commun. Vous êtes des enfants-rois, et non lui. Il a été un David contre un Goliath. Vous avez dégurgité votre fiel empoisonné envers un gars (VIRI) qui a eu l'audace et le courage de vouloir faire valoir ses droits à poursuivre en toute liberté ses études sans que ceux qui boycottaient illégalement l'accès aux établissements d’enseignement puissent l'en empêcher. En agissant ainsi il a prouvé que la dictature et le totalitarisme idéologique et arbitraire n'ont pas vaincu sa liberté de penser, ni de revendiquer le respect de ses droits. Non Laurent n'a pas reçu de financement ni des syndicats ni de Georges Soros... Comprenne qui pourra! Vous avez éjaculé des phrases empoisonnées, et avez proféré des menaces et vous avez eu l'appui de professeurs irresponsables. J'en veux pour preuve que cette coterie d'enseignants n'a pas respecté le code d'éthique ni leur devoir d'état. Et pourtant ils se sont assuré d'être payés. Un mot sur ces Profs, leur comportement met en relief, si besoin en était, l’effondrement de nos élites. Ces profs sont, dirait un psychiatre, en déficit affectif, ils auraient besoin de consulter... voir entrer en thérapie. Or, on entend à la télé, sur TVA, une se proclamer être spécialiste en éducation. WOW!!! Plusieurs affirment sans rire être de meilleurs éducateurs que les parents. On ne se surprendra pas de voir se multiplier les Homeshooling en France et on assiste à chaque année à une croissance exponentielle inouïe des Homeschoolings aux États-Unis. C'est dire ce qu'ont engendré les Babby boomers. : la régression de l’enseignement, en invoquant fallacieusement le principe de l'égalité d'apprentissage académique pour tous et par voie de conséquence on a vu à l'abolition des notes dans les bulletins scolaires. Résultat au bout de 50 ans, c’est le règne du nivellement par le bas. Bref, on a tué la culture et surtout nié qu'il existe des différences chez les étudiants. Tous ne sont pas appelés à devenir des astrophysiciens, il faut former des ouvriers de la construction enseigner les métiers. On assiste depuis ces bouleversements à la déchéance de la personne et à sa perte de dignité, de considération envers elle et du déficit de discernement. La règle qui en découle c'est qu'elle doit se tourner vers l'étourdissement, de la consommation multiforme qui a pour fondement la satisfaction égoïste et le jouir jouir jouir. Et en corollaire, la fin de l'autorité parentale voir de toute autorité, surtout celle du Père qui a été bafoué par un certain discours anti masculinité. Ne dit-on pas de l'homme qu'il est un prédateur? Passons. Ce que l'on commence à observer c'est l'avènement de la ''Tour de Babel''. On déchire, on démolit on ne communique plus entre personnes et comme parler est devenu un exercice périlleux et difficile tant le déficit de la compréhension est soumis à des interprétations différenciées; alors on se contente de tonitruer, de menacer celui qui ose réclamer le droit de différer d'opinion, et apparaît soudainement une masse informe qui tente de s'engourdir à coup de casseroles. Même la Pauline Marois s'y réfugie tant elle a perdu le sens des mots. Bref, sans peut-être s'en rendre compte on risque de s'engouffrer en fait on s'y dirige... vers une guerre civile.

Charles Ed. Durand

tags: Laurent Proulx, anarchie, révolution, enfant-roi, professeur, Tour de Babel, communication, jouir, autorité paternel, prédateur, soumis, Liberté, Pauline Marois, irresponsable, guerre civile.

23/06/2012

Vive la Saint Jean-Baptiste et bonne fête nationale.

J'ai choisi de vous transmettre les voeux de François Legault. Il n'est pas libéral, mais est un politique responsable. Pour son honnêteté intellectuelle et qui, jamais, n'a essayé de roucouler les étudiants qui boycottaient leurs cours, mais en a appelé à la responsabilisation de tous. Relever des difficultés voila qui exige que l'on accepte de faire quelques sacrifices. Ainsi l'on se forge un caractère solide qui n'aura pas peur de relever des risques et de surmonter les obstacles. Et tous garçons et filles contribueront au développement de notre coin de pays et non de l'asphyxier en disant non à tout développement de nos richesses naturelle comme le pétrole et le gaz de schiste. Pour cela, chacun doit viser à devenir un être pensant, réfléchissant et vraiment libre et non soumis à l'État providence ou à des groupes de pression qui vivent grâce aux subventions de l'État. Ce n'est pas la vision que je me fais de chacun de nos jeunes. QS vise à les réduire en être soumis et à émasculer les hommes. À cet objectif de déconstruction de la virilité de notre jeunesse, je dis NON.

 

Bonne fête nationale à tous et cultivez en vous le goût de vous forger un caractère solide et bien trempé afin que vous deveniez des hommes et des femmes vraiment libres. Ce qui veut dire que chacun accepte sa spécificité et qu’hommes et femmes nous sommes par nature complémentaires et non pareils et doivent se réaliser dans leur entièreté.

 

Charles Ed.Durand

tags: La Saint-Jean-Baptiste, Fête nationale, La CAQ, François Legault, Politique, responsabilisation, virilité, homme et femme, Vivre sa spécificité et sa complémentarité. Québec Solidaire, déconstruction, Force de caractère.