Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2014

Nous appartient-il, à nous chrétiens, de dire ce qu'est le véritable Islam.

 

Père Samir khalil.jpgLe père Samir Khalil s.j. (un bon jésuite) et chrétien d'Orient (il est dans le bain, parfois de sang, hélas!) a fait une analyse courageuse et ferme.

Vis-à-vis de l'Islam, l'attitude du Pape est probablement dictée non par des raisons profondément théologiques (j'espère qu'il est plus averti et plus soucieux de discernement sur ce point), mais par un souci irénique visant à la protection des minorités chrétiennes en terre musulmane.

Mais l'ambiguïté déjà relevée à propos des juifs n'est pas levée. Elle est du même ordre en somme.

Le Père Khalil s'interroge, comme moi, sur ce que peut signifier " le véritable Islam et une adéquate interprétation du Coran". Nous appartient-il à nous, Chrétien, de dire ce qu'est le véritable Islam, comme si nous étions inspirés par la vérité profonde qui éclaire le texte coranique ? Nous appartient-il de dire, par exemple, que les sunnites ont raison, les chiites torts, et inversement ? Ce n'est pas notre problème. Cela me fait penser à cet évêque invitant un imam à faire de ses ouailles de "bons musulmans". Un islamogue chrétien doit étudier le texte coranique comme objet de science permettant de repérer la présence de ceci ou de cela. Ensuite, nous, chrétiens devons souhaiter, mais absolument pas pour des raisons d'orthodoxie ou d'hétérodoxie, que le texte coranique soit interprété de façon pacifique, quel qu'en soit le contenu. Il y a peut-être quelque chose d'incantatoire dans les propos du Pape. Comme c'est beaucoup plus un Pasteur qu'un théologien, on peut le comprendre.

papa_francesco.jpg

Ceci dit il y a une dimension de bien commun qui semble échapper au Pape. À force d'être ouverts comme des moulins aux musulmans dans l'Occident chrétien (ex-chrétien, hélas !), nous risquons fort de disparaître et, de toute façon, nous savons bien que la réciprocité angéliquement demandée restera lettre morte. Les musulmans ne sont pas dans cette logique. 

sort des chrétiens en pays arabes.jpg

Sort des Chrétiens dans les pays musulmans!?

Ce bien commun, ce qui nous reste de culturellement, socialement, et spirituellement chrétien, est de la responsabilité du pouvoir politique. Or, il ne peut ignorer cette dimension du devoir d'un gouvernement de protéger le bien commun du peuple contre toute agression extérieure ou intérieure, telle est l'une des responsabilités régaliennes de l'État. Le Pape a tort, à Lampedusa comme dans ses propos à l'égard de l'Islam, de négliger l'ordre propre. Il n'est pas anti-chrétien de réguler l'immigration ou de contrôler l'intrusion tapageuse de l'islamisme (voile et autres interdits alimentaires) dans l'espace publique. J'observe qu'on bâtit et ouvre de plus en plus de mosquées, alors qu'on ferme de plus en plus d'églises pour en faire des restaurants, voire des boîtes de nuit... Serait-ce faire preuve d'islamophobie que de s'en inquiéter ? "Qui veut faire l'ange fait la bête" disait Pascal, un authentique chrétien, me semble-t-il. 

Auteur: un catholique inquiet. 

tags: Pape François, Islam, Lampedusa, Père Khalil Samir s.j., réguler l'immigration, anti-chrétien, Blaise Pascal.

Photos: COMECE, VIS.  

10/07/2013

Soyons de ceux qui ne transigent pas sur la Vérité. Soyez prêts à la défendre.

ADDENDUM:

Nicolas est libre, mais la justice est morte aujourd’hui.

 

Nicolas Bernard-Buss,enfin.jpg

Nicolas le prisonnier politique de la Manif Pour Tous a été menacé par ses gardiens « on peut vous suicider vous savez ».

Nicolas est un homme debout et libre. Devant ses juges, au risque de les irriter et de retourner en prison, il déclare :

  • 19,6% de la richesse nationale est prélevée pour payer vos salaires,
  • Je suis prêt à pardonner la justice en cas de relaxe,
  • Il y a aujourd’hui une chance pour que la confiance dans la justice soit restaurée et je ne parle pas que pour moi,
  • Il parle du jour de sa condamnation à de la prison ferme « dans ce palais prétendument de justice,
  • Il évoque son étonnement face à certains « personnes du RER B qui sont relaxées » mais « je gardais respect de la justice »
  • Il parle des « conditions épouvantables de garde-à-vue »
  • Ses derniers mots: « Il y a 2 mois, je n’avais jamais eu affaire à la justice, jamais vu de juge ni d’avocat »
    justice-tribunal.jpgLa Cour le déclare coupable sur l'attroupement et la manifestation. La justice politique a confirmé que manifester contre le pouvoir socialiste est illégal, répréhensible et sévèrement puni (les « jeunes » qui agressent les citoyens s’en sortent avec bien moins que ça), que le délit d’opinion existe bien, qu’il est très lourdement puni lui aussi, et que si vous voulez éviter la prison, vous ne devez pas manifester contre les décisions du pouvoir. Et pour espérer que Nicolas ne devienne pas un symbole, ils l’ont laissé partir – après 20 jours d’enfermement autoritaire et illégal.
    Source: DREUZ  
    : © Jean-Patrick Grumberg 9 juillet 2013

                           Un été à haut risque

Mgr Marc Aillet.jpg

Voici de l'évêque de Bayonne Mgr Marc Aillet, quelques extraits de sa lettre pastorale que je publie. Que voilà un pasteur qui ose défendre la Vie et appuie énergiquement ceux qui disent non à la marchandisation de l'enfant, à la destruction de la famille et qui avec eux dénonce les atteintes à la vie des êtres les plus fragiles, et qui soutient ceux qui se tiennent debout face à un gouvernement totalitaire.

Vous trouverez l'intégrale : http://www.diocese-bayonne.org/spip.php?article3702

Comment cet été pourrait-il être calme et serein, après le vaste mouvement d’opposition pacifique à la loi Taubira qui n’a cessé de s’amplifier et qui se heurte à une répression policière et judiciaire des plus inquiétantes pour la démocratie, devant le chaos économique et social dans lequel la France s’enfonce doucement sans propositions de solutions sérieuses et crédibles à même de rassurer les français, et face aux menaces qui pèsent lourdement sur la vie humaine – avec le projet de loi sur les embryons – et sur l’éducation des enfants dans nos écoles – avec l’enseignement du gender, dès l’âge de six ans ?

S’il n’est pas dans le rôle de l’Église de se lancer dans la bataille politique, c’est sa mission de prendre toujours la défense des plus faibles et des plus petits. De ceux qui sont laissés pour compte sur le bord de la route par la crise économique et sociale, de ceux qui sont entretenus dans une précarité morale et spirituelle par une société politico-médiatique qui a rejeté Dieu : « Combien de pauvretés morales et matérielles viennent aujourd’hui du refus de Dieu et du fait de mettre à sa place tant d’idoles » (pape François).

......Je pense au sort réservé aux enfants par la loi Taubira, qui enregistre un grave déni de filiation – un enfant qui naît toujours d’un homme et d’une femme a besoin pour se construire, non seulement de l’affection des personnes qui l’élèvent, mais de pouvoir se référer le mieux possible à son père et à sa mère – porte ouverte sur la Procréation médicalement assistée (PMA) pour tous, voire la gestation pour autrui (GPA), qui priveraient ainsi légalement un enfant de son père ou de sa mère.

Comment pourrions-nous rester les bras croisés devant de telles injustices ? Sans doute, notre première attitude sera celle de la cohérence. « Nous ne donnons à personne aucun sujet de scandale, pour que le ministère ne soit pas décrié », dit saint Paul aux Corinthiens, en donnant son comportement en exemple : « par une grande constance dans les tribulations, dans les détresses, dans les angoisses, sous les coups, dans les prisons, dans les désordres, dans les fatigues, dans les veilles, dans les jeûnes ; par la pureté, par la science, par la patience, par la bonté, par un esprit saint, par une charité sans feinte, par la parole de vérité, par la puissance de Dieu ; par les armes offensives et défensives de la justice » (2 Co 6, 3-7).

.......Mais aussi la parole de vérité : « Ne diminuer en rien la salutaire doctrine du Christ est une forme éminente de charité envers les âmes. Mais cela doit toujours être accompagné de la patience et de la bonté dont le Seigneur lui-même a donné l’exemple en traitant avec les hommes » (Paul VI). Pourvu que l’on fasse preuve d’une charité sans feinte envers les personnes, la mission prophétique de l’Église est hautement souhaitable pour éclairer, voire réveiller les consciences anesthésiées dans une société marquée par l’individualisme et le relativisme. Si le dialogue est toujours nécessaire au sein de nos groupes, de nos communautés humaines et chrétiennes, nous ne saurions faire l’économie de la Vérité sur l’homme que le Christ nous a révélée et qui ne peut jamais « faire l’objet d’une sorte de négociation dialogique » (Bienheureux Jean-Paul II). Nous ne pouvons poursuivre le dialogue sur les questions sociétales qui agitent la société française aujourd’hui qu’à partir d’une conscience claire de notre identité de chrétien, attachée à une Vérité qui n’est pas purement confessionnelle, mais appartient à l’humanité tout entière....

Mgr Marc Aillet affîche anti catholique nov 2012.jpg


antifacista.jpgNous ne pouvons 
dialoguer avec des lobbies, voire des Institutions, qui démontrent depuis des mois leur refus du dialogue, en diabolisant systématiquement leurs opposants et en usant même de manière arbitraire de la force, policière ou judiciaire, pour tuer dans l’oeuf toute forme d’expression populaire contraire, est une véritable gageure.

Si pour défendre le droit à l’objection de conscience face à des lois injustes, ou faire entendre sa voix sur la place publique au nom de la liberté d’expression, de réunion et de manifestation garantie par la Constitution pour promouvoir la dignité de la vie humaine, du mariage et de la famille, on devait risquer l’interpellation sans sommations, la condamnation, voire l’incarcération immédiate, ce qui n’est plus une fiction, alors cela ne rendrait ce combat que plus noble et plus nécessaire

Comme Jésus l’annonçait à ses disciples : « Méfiez-vous des hommes : ils vous livreront aux sanhédrins et vous flagelleront dans leurs synagogues ; vous serez traduits devant des gouverneurs et des rois, à cause de moi, pour rendre témoignage en face d’eux et des païens » (Mt 10, 17-18). La proclamation de la Vérité, pourvu que ce soit sans violence et dans une charité sans feinte, est un devoir dont aucun chrétien ne saurait s’exonérer. Comme le Christ, nous sommes appelés à être « un signe en bute à la contradiction …afin que se révèlent les pensées intimes de bien des coeurs » (Lc 2, 35). Autrement dit : chacun est appelé à se positionner pour ou contre la Vérité  Nous ne pouvons faire l’économie de cette division apparente à laquelle nous répugnons tant : il en va de « la connaissance de la Vérité » (1 Tm 2, 3) qui seule « nous rendra libres » (Jn 8, 32). Oui au dialogue, pour une meilleure compréhension réciproque, mais sans ambiguïtés et en vue de se rapprocher de la Vérité.

N’ayez pas peur ! Ce fut le mot d’ordre du pontificat du bienheureux Jean- Paul II. Comme on l’a dit : « Les peureux disent aux courageux : vous êtes téméraires  ». Soyons de ceux qui ne transigent pas sur la Vérité et qui appliquent l’exhortation de l’apôtre Pierre : « Soyez toujours prêts à la défense contre quiconque vous demande raison de l’espérance qui est en vous. Mais que ce soit avec douceur et respect, en possession d’une bonne conscience » (1 P 3, 15-16).

Mgr Marc AILLET,
Évêque de Bayonne

photos : Nicolas Bernard-Buss (Actu française) La Justice (La Vie.fr) Mgr Marc Aillet, affiche d'antifaxista : Observatoire de la christianophobie.

tags: Mgr Marc Aillet, loi Taubira, Paul, Pierre, Paul VI, Bx Jean-Paul II, Matthieu, objection de conscience, Vérité, Christ, Jean, dialogue, opposants, DREUZ, Jean Patrick Grumberg, Nicolas Bernard-Buss.

29/06/2013

La théorie du genre en Norvège. Enquête.

                

norvege_gender.jpg

 

     La théorie du genre est une imposture

Ici en Amérique, au Québec en particulier, les moteurs des rotatives fonctionnent à plein régime et l'ensemble des moyens de communication est au service de la théorie du ‘’Gender’’ qu'ils veulent imposer dès la maternelle. Cette folie de déconstruction de la société s'inspire de Simone de Beauvoir, l'égérie des féministes et du LGBT. Ce documentaire que je vous invite à regarder fut réalisé par un Norvégien qui s'est penché avec une rigueur honnête pour que soient rencontrées les exigences déontologiques qu'impose le sujet de son investigation. Tous nous devons sortir de la propagande de gauche et même de droite afin de nous enlever les ornières et les entraves qui nous empêchent d'avancer en être libre. Il est impérieux de nous libérer de ceux et celles qui veulent réinventer la nature humaine. Ne soyons pas des esclaves de ces minorités qui veulent notre mort. Après maintes observations, j'ai constaté il y a quelques années que Le Québécois moyen ne voulant pas paraître rétrograde dira lors d'interview qu'il est en faveur... de tout ce qui est à la mode. En réalité il est contre, mais le qu'est-ce qu'ils vont dire? 

Tous ces ‘‘Yvon’’ qui les bousculent, les dévirilisent et détruisent la nature propre de l'homme et la féminité chez la femme que l'on veut pareil voire dépasser l'homme. Je me souviens d'un ami qui me parla d'une fonctionnaire de la Ville de Montréal. Elle avait une fille de 9 ans et un garçon de 5 ans. Elle voulait abolir le sexisme. Donc, elle décida qu’il fallait les formater dès le plus bas âge à l'indifférenciation. Plus de différence. Neutralité absolue. Donc à son garçon elle donna une poupée et à sa fillette un jeu de mécano (Lego). Le garçon lança la poupée au bout de son bras et la fillette s'emmerdait et ne voulait pas du mécano, mais cherchait la poupée. La mère ne voulait pas entendre raison, elle allait leur montrer qu’il n’y a pas de différence sexuelle. Elle les isola chacun dans une pièce et les morigénait si il et elle ne faisait pas ce qu'elle demandait. Que sont devenus ces enfants? Je l'ignore. C’est la folie du féminisme doctrinaire qui est une abomination insensée qui contribue à la régression de l'homme et de la femme et qui détruit le bien commun. Au Québec l'on se demande pourquoi il y a tant de suicides chez les hommes? Et notre gouvernement a créé une commission et qui s’y trouvent? Des femmes qui veulent se pencher sur la problématique.

Seals marines woman.jpgRendu ici je vous invite à faire un voyage dans le temps. Que pensait le Mahatma Gandi sur la femme ? ’’Soyons clair le féminisme gandhien est un vrai féminisme. Il veut libérer les femmes de la passivité’’qu'entretiennent certaines civilisations... Je le cite :'' La femme n'apportera pas sa contribution au monde en singeant l'homme ou en essayant de le battre de vitesse''.Il est pour une éthique de liberté individuelle fondée sur la responsabilité personnelle, donc sur la maîtrise de soi, l’auto discipline. Contre toute violence, contre la vivisectomie, l’avortement, les manipulations immorales sur le vivant : Pour moi, il va de soi que l’avortement est un crime. (source : La Nef No 249)

Il y a une nouvelle qui est sortie la semaine dernière, l'administration d'Obama a décidé d’obliger le Pentagon à créer une division de Seals Marines pour femmes. L'icône de la gauche a parlé, le Maître de la Terre a dit : soumettez-vous. Son règne achève.

Une image vaut mille mots. Voici une photo de vrais Seals marines.

 

seals11.jpg

Nous voyons se produire un renversement des valeurs et une profonde mutation en Occident voire même ailleurs dans le monde. En plusieurs endroits on assiste à des soulèvements chez la jeunesse qui a décidé de s’exprimer : elle en a marre des soixante-huitards dégénérés.

La jeunesse de France, d'Égypte, du Brésil, d'Espagne, de Grèce et de Turquie, pour ne nommer que ceux-là, ne veut plus d’une civilisation mortifère de consumérisme et de soumission. Elle lutte pour une civilisation de l'amour pour une réelle émancipation qui rend libre et non esclave. Cette jeunesse cherche la VÉRITÉ. En fait, elle vous attend vous les évêques et les pasteurs. Non Pasteurs ne vous confondez pas en vous moulant aux apparences de ce monde qui passe, ne vous cachez pas en singeant celui qui trotte à la mode du temps, soyez des phares que l’on aperçoit de loin, portez votre bleu de travail. En vous voyant, ils apprendront que vous êtes des annonceurs de la bonne nouvelle, des témoins joyeux du Christ. Que votre présence soit là où cette jeunesse a besoin d’être rencontrée, écoutée, accompagnée et soutenue. Rayonnez ce Christ qui a dit : je suis le chemin, la vérité et la Vie. Nous tous devons bien prendre conscience que la jeunesse est tannée de voir mourir des enfants que l'on tue dans le sein protecteur de leur mère. Elle estime ce massacre de vies innocentes inacceptables

Il est toujours agréable de voir certaines personnes qui tiennent le haut du pavé et qui gardent le crachoir se dégonfler comme des baudruches, surtout lorsque de nouvelles générations se rendent compte qu'on les manipulait. Ce documentaire montre une prise de conscience des Norvégiens. Ce pays qui est à la pointe de toutes les subversions modernes et en pleine décadence. La Norvège a le taux de suicide, chez les hommes, le plus élevé au monde suivi du Japon et du Québec. Or, çà et là surgit la lumière, elle luit et une jeunesse cherche à se rapprocher de sa source. Pourquoi? Car elle cherche la vérité et le sens de la vie, elle veut connaître la vraie joie et être maître de soi. En fait, elle quête Dieu. Ce reportage ne va pas jusqu'au bout de l'idéologie mortifère qui gangrène la Cité et l'euthanasie qui se faufile chez nous au Québec, mais c'est déjà un bon début. Il a voyagé beaucoup en plusierurs pays pour rencontrer les auteurs d'études sur la théorie du genre. Les seuls qui furent frustrés sont les deux Norvégiens qui accusèrent les chercheurs Britaniques ou Américains de frustrés. Quand j'entendis le premier apostropher ainsi ces chercheurs je me suis dit : tiens il fait de la projection.

Suite à ce documentaire le gouvernement de la Norvège a décidé de ne plus subventionner des reportages sur le Gender. La gauche ne lâche pas, mais les sourds entendront et les aveugles verront.

Charles Ed. Durand

photo : Ripoublik.com , seals women, navy seals.

tags: Gender, Norvège, Reportage, Simone de Beauvoir, Mahatma Gandhi, féminisme, Jeunesse, euthanasie, avortement, Ville de Montréal, fonctionnaire, sexe neutre, Évêques, Vigiles, bleu de travail, France, Christ, Japon, Québec. suicide des hommes, gouvernement, Seals marines féminine, Égypte, Grèce, France, Brésil, Turquie, Dieu.