Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2013

Fait: ils étaient 1,8 million de Français. Jeudi Saint la dernière scène et Sacrement de l'Ordre.

1,8 millions manifestants 24 mars.jpg

Tout le monde a vu, dimanche le 24 mars, un hélicoptère de la sécurité civile survoler la manifestation. Cette photo prise de l'hélico la voici. Manque de peau, la police aux ordres avait saisi les photos prises lors de l'atterrissage de l'hélico. Mal leur en prit, celle-ci leur a échappé. Dieu qu'elle est puissante, car elle dit la présence du peuple de France.
En effet, le Service de police a confirmé qu'il y avait bien 1 million 800,000 de Français et Françaises. Non pas cent milles comme anticipés par la Préfecture de la police, et relayés par les médias à la solde de la Gauche qui boivent le petit lait du trotskiste Manuel Valls.

Devant cette marée humaine, un gouvernement sait que vacillent son pouvoir et sa légitimité, et qu'il n'a été élu que par un maigrelet 28 % des voix. Il sait que ses assises populaires sont fragiles, s'il ose se fermer à la voix du peuple de France, il risque une Bastille inversée. 

Afin de conjurer le sort, Ayrault a laissé la parole à un Manuel Valls. Le ménestrel était encore sonné, pas gazé non, et dans l'hémicycle, mais un peu perdu, toujours est-il qu'il a délibérément menti en travestissant la réalité de la manifestation monstre, en tentant de la réduire à un simple rassemblement. Je n'entends pas rapporter le verbatim de sa logorrhée jésuitique qui a fait plouf dans sa salive, tant qu'elle ne pesait pas plus que le poids de sa langue d'où éructaient des mots vides et manifestement trompeurs. Ce qui se voulait un tsunami n'était qu'une vaguelette comparée à la voix du peuple. Ce n'est plus la CGT ni FO ni Mamère ni les Verts qui désormais vont faire barrage au gouvernement, mais la France qui gronde et va se faire entendre. La France profonde se réveille et elle marche. Oui la rage sourd et tout peut arriver. Écoutez-là, car elle ne s'écartera pas devant une meute de rottweilers, ni ne se laissera récupérer par les Syndicats largement subventionnés par l'État et qui possèdent des châteaux, car le peuple de France réalise que leurs actions jointes à celles concurrentielles du gouvernement nous appauvrissent et décourage l'entrepreneuriat en Terre de France qui va s'établir sous d'autres cieux. 

La Direction centrale du Renseignement intérieur (DCRI), Flamby Hollande et Manuel Valls ont les chiffres sur leur bureau, comme nous les avons.

Évoquons un passé récent, c'était au temps de Jacques Chirac, après la finale de la Coupe du monde en 1998, l'euphorie était à son comble. La Préfecture de la police de Paris et les Médias annonçaient 2 millions de personnes, sur une artère plus petite, partant de l'avenue des Champs Élysées jusqu'à l'Arc de Triomphe, mais avec le même nombre de personnes au mètre carré.

Vous Taubira, Hollande et aux membres du régime cessez de détruire les fondamentaux de la patrie, vous projetez de dénaturer la Famille, cellule naturelle et base de la Cité. De plus vous entendez abolir le droit sacré de l'enfant tel que reconnu par l'ONU. Pour qui? Une poignée d'adultes égoïstes, soit à peine 0.06% de la population. Enough is enough. Assez c'est assez. 

Jeudi Saint.jpg

C'est Jeudi Saint, jour de l'amour entre frères, de l'institution de l'Eucharistie et du sacrement de l'Ordre. C'est ce même jour comme nous le rapporte l'évangéliste Jean qu'il dira à ses apôtres :...je suis encore avec vous, mais pour peu de temps, et vous me chercherez... là où je m'en vais, vous ne pouvez pas y aller... à Pierre il ajoutera : Là où je m'en vais, tu ne peux pas me suivre pour l'instant ; tu me suivras plus tard. Lors de ce repas qu'il prenait avec ses disciples, il attesta : Amen, amen, je vous le dis :''l'un de vous me livrera''. ... Jean se pencha sur la poitrine de Jésus et lui dit : Seigneur, qui est-ce ? Jésus lui répond : ''C'est celui à qui j'offrirai la bouchée que je vais tremper dans le plat. '' Il trempe la bouchée et la donne à Judas, fils de Simon l'Iscariote. Et quand Judas eut pris la bouchée, Satan entra en lui. Jésus lui dit alors : '' Ce que tu fais, fais le vite.''

Et oui, il sera trahi, demain il sera arrêté, passera en procès... Pilate ne trouvait rien à lui reprocher, mais nous y étions aussi, nous avons hurlé : Crucifie-le Crucifecix eum et sur le bois de la Croix il souffrira et même là il nous dit qu'il est miséricorde.

bon-larron.jpgAu larron qui lui dit ; nous on mérite ce qui nous arrive, mais toi tu n'as rien fait. Maître j'aimerais aller là où tu vas. Et que répondit Jésus? aujourd'hui même tu seras en paradis avec moi. Cette souffrance était notre délivrance. Il a fait tout ça pour nous sauver, car il nous a aimé jusqu'à la mort.

En mon coin de pays, le Québec, la haine couve contre l'Église et depuis longtemps contre le cardinal Marc Ouellet. Il a osé parler, mais c'est Dieu qui est sa force. Le Cardinal Marc Ouellet n’a fait que son devoir en donnant le point de vue de l’Église sur l’avortement. Il a été cloué au pilori. Comme au temps du Christ, il a annoncé la Bonne Nouvelle. Il a créé l’unanimité contre lui. Son message est insupportable ! Un Patrick lagacé, journaliste à La Presse, a été d'une rare violence contre le cardinal Ouellet, même qu'une plainte fut portée devant le Conseil de Presse du Québec en décembre 2010. Comme prévu le Conseil a rejeté la plainte. La gauche occupe tous les leviers au Québec. Voici pour vous montrer en ce Jeudi Saint ce qu'il a écrit sur l'ouvrier du Seigneur. D'abord, Patrick Lagacé a félicité l’abbé Raymond Gravel d’avoir eu le « courage » de dénoncer Marc Ouellet. En efet, l'abbé Gravel a imploré tous les prêtres et évêques qui ne sont pas d’accord avec le cardinal de se prononcer sur la place publique et de ramener à l’ordre cet épouvantable intégriste qu’il a comparé aux pires imams de Téhéran. (La presse, 17 mai 2010)

« C’est du mépris… c’est l’esprit d’un autre siècle… c’est un dogmatique stupide… c’est un salopard du Vatican… et quand il fustige l’euthanasie, je lui souhaite de souffrir et de mourir d’une longue et pénible maladie dégénérative… vous êtes un extrémiste… ton frère est un pédophile… et tous ceux qui acceptent de partager une tribune avec ce fondamentaliste devront être traités comme des complices de ce fanatique KAZEM Ouellet ». (La Presse, le 17 mai 2010, Patrick Lagacé) sic.

Prions donc pour nos Pasteurs, notre pape François, nos prêtres, diacres et pour tous les ouviers  missionnaires qui se dépensent dans la vigne du Seigneur. Prions aussi pour Sa Sainteté Benoît XVI qui lui aussi a subit les pires outrages des adversaires de l'Amour incarné qui demain sera traité de bandit. La bonne nouvelle c'est qu'il rescucitera dans toute sa Gloire. CHRISTUS VINCIT, CHRISTUS REGNAT, CHRISTUS IMPERAT.

Bon Triduum pascal

Charles Ed. Durand

photo : Sécurité civile

photo : la dernière scène : Louis XX

photo : du bon larron :EPS

source : Sr. Lydia P

tags: 1,8 million, hélicoptère, Peuple de France, préfecture de police, la gauche, Hollande élu, PS : 28%, Ayrault, Manuel Valls, hémicycle, Syndicats, CGT, FO, Mamère, Verts, rottweilers, DCRI, entreprenariat, Flamby, Taubira, Hollande, patrie, Jeudi saint, évangéliste Jean, Jésus, Judas, Satan, cardinal Marc Ouellet, Christ, Bonne nouvelle, Patrick Lagacé, plainte, Conseil de Presse du Québec, La Presse, abbé Raymon Gravel, missionnaires, ouvriers, vigne, Seigneur, Triduum Pascal, Lydia P, Louis XX.

25/03/2013

1 million 700,000 manifestants hier à Paris. Des familles, des enfants. La France.

 

 

Doigt d'honneur d'un fidèle du préfet de police  Arc de Triomphe.jpg

Photo prise de l'Arc de Triomphe, un doigt d'honneur sur le 1 million 800,000 manifestants , quand on sait que l'Arc était interdit au public et réservé uniquement aux officiels de la Préfecture de Police et des membres du cabinet de Manuel Valls (ancien trotskyste) ministre de l'Intérieur. On sait d'où vient le mépris. D'un partisan du mariage gay ce jeune cadre Matthieu Castellano pourtant hostile à la défense du mariage entre un homme et une femme devant le déni de démocratie dont jouissent cependant les syndicats, les gays et les fêtards de la Saint-Sylvestre assez inflammable, s'est dit outré par la violence des CRS etc. selon les RG, sous couvert d'anonymat, on lui a affirmé officieusement qu'ils étaient 1,700,000 manifestants.

Voici une synthèse réaménagée et adaptée, mais inspirée de données du discours que devait prononcer Grégoire Puppink et qui fut déprogrammé par Frigide Barjot à la dernière minute. Me Puppink est docteur en Droit, et il est le directeur du Centre européen pour la Loi et la Justice (European Center for Law and Justice). 

Je fignolerai à grand trait sur les grands titres qu'il a soumis. Pour commencer un  petit lexique GPA = gestation par autrui (mère porteuse). PMA = Procréation médicalement assistée. CEDH = Cour européenne des droits de l'Homme.

'' Le jour où le parlement adoptera, le mariage pour tous cela aura un effet domino, ce sera la cascade DE NOUVEAUX DROITS : Droit à l'adoption, GPA (mère porteuse) et la PMA procréation médicalement assistée, le GENDER.

Pour la CEDH Dès que le mariage pour tous est adopté le droit à la PMA est automatique pour les hétéros et les homosexuels. C'est le principe de la non-discrimination pour les adultes. Les décisions de la CEDH sont universelles et s'appliquent dans les 47 états membres et sont non négociables. Voilà ce qu'est l'impérialisme totalitaire des fonctionnaires de Bruxelles non élus de l'U.E.

Pour la GPA. Il faut se référer à la lettre circulaire de La Garde des Sceaux Christiane Taubira. Elle reconnaît la filiation des enfants nés par GPA pratiquée dans d'autres pays. Donc les adultes français qui y ont eu recours voient ces enfants automatiquement reconnus comme leurs enfants, qu'ils soient des couples ou des paires. Par cette circulaire elle a brisé la cohérence du droit français. Agissant ainsi la France se verra contrainte par la CEDH d'abroger les dispositions législatives antérieures qui iraient à l'encontre de cette disposition émise par Madame le Garde des Sceaux.

Sur l'Adoption, malgré le Droit international qui dit très clairement que tout enfant a dans la mesure du possible «  le droit de connaître ses parents et d'être élevé par eux '' et le droit '' de préserver son identité, y compris sa nationalité, son nom et ses relations familiales »' Réf: (les  articles 7 et 8 de la Convention relative aux droits de l'enfant).

Or la CEDH a condamné l'Autriche à légaliser une filiation contre nature au sein d'une paire de femmes, car la compagne homosexuelle de la mère de l'enfant veut se substituer au père qui pourtant entretient des rapports réguliers (visite et garde de l'enfant) avec son fils. Et bien, la Cour, plutôt que de reconnaître que cet enfant a un père et une mère et donc qu'il n'est pas adoptable par la compagne, au lieu de quoi, elle a imposé à l'Autriche et conséquemment aux États membres de renoncer à la famille naturelle fondée sur la complémentarité des parents biologiques comme modèle de référence. La Cour considère qu'il n'est pas préférable que l'enfant ait une filiation naturelle, mais impose la parentalité dorénavant sur deux hommes ou sur deux femmes. Si bien que le père n'est plus le père mais ce rôle est dévolu à la compagne de la mère. L'Autriche s'est vue obligée de changer ses lois et il en sera de même pour les 47 pays membres.
Et ainsi se continue la folie de la CEDH.

Le ''Gender'' Si cette Cour n'est pas idéologique en tout cas elle suit les mots d'ordre de la Franc-Maçonnerie. Il y a dix ans, elle s'est prononcée dans une affaire du mariage transsexuel. Elle instituait un précédent en reconnaissant la légalisation basée sur la prémisse de la légalité du mariage pour tous y compris d'un sexe artificiel obtenu par l'introduction d'hormones de synthèses et d'une chirurgie plastique. En cela, elle a substitué le concept du Genre à la réalité sexuelle. Il y a des pays qui résistent Malte et depuis récemment la Hongrie.

Pour le gouvernement socialiste (Le PS n'a obtenu que 28 % du suffrage universel) et tous ces milliardaires têtus, il s'agit de détruire la cellule normale qu'est la famille. Christiane Taubira, comme dans tous les pays totalitaires elle incline aussi à détruire les liens affectifs qui existent dans une famille, a déclaré : ''Dans nos valeurs, l'Éducation vise à arracher les enfants aux déterminismes sociaux (famille) et religieux et d'en faire des citoyens libres''.

Il faut savoir qu'en Allemagne, des parents ont fait de la prison pour avoir refusé que leurs enfants soient endoctrinés par des cours d'éducation sexuelle et de morale relative organisés à l'école. La célèbre Cour a trouvé cette sentence très bien, au nom de l'intégration et d'éviter l'influence de la religion sur les esprits de ces enfants.

C'est une oligarchie néo marxiste et néo-libérale qui tente partout d'imposer sa vision mortifère à tout l'occident. Tout comme l'Amérique de Barak Hussein Obama qui tente de s'immiscer dans des juridictions qui appartiennent aux États membres.  Votre voix est entendue et que votre résistance ne faiblisse pas. Quand on regarde l'économie moribonde et flasque de plusieurs pays de la zone euro et la faillite en ébranler plusieurs, bientôt sera du cortège la France. Il est temps que la France donne son congé à Pépère ou Flamby c'est au choix. Hommes et Femmes et vous jeunesse de France ne lâchez pas.

                                                                          

               

Vous noterez que Frigide Barjot n'a pas dénoncé les violences extrêmes de la police envers ses propres manifestants, mais au lieu de cela elle a choisi de mentir en affirmant que ceux qui s'étaient fait tabasser par les CRS étaient des extrémistes. Voici le témoignage de quelqu'un qui y était Laurent Stempler : C'est un mensonge éhonté de parler d'une "petite poignée de personnes qui a voulu en découdre", n'ayant "rien à voir" avec les manifestants calmes. Passablement narcissique la Barjot.

Les milliers de manifestants qui se sont retrouvés sur les Champs Elysée, en passant par des rues adjacentes ou par les brèches ouvertes à plusieurs reprises par le service d'ordre, sont les mêmes que l'ensemble des autres manifestants : des familles, des jeunes de tous horizons, des personnes âgées, des enfants, des prêtres. Un commandant de la gendarmerie a déclaré : ..Vous serez au dire de la police officielle quelques dizaines de milles, mais en réalité vous êtes plus de 1 million 400,000, nous le savons et ils le savent. Nous sommes gérés par des amateurs inféodés au PS. Il ajoutera ; nous préférerions faire respecter la loi dans les banlieues.Puis il terminera par cette injonction : Démission du ministre de l'intérieur et surtout de Madame Taubira, car c'est à son intransigeance et celle de François Hollande si nous nous trouvons dans cette situation... de mrde.

Pour Manuel Valls il est plus facile de s'en prendre à des Français de souche que d'assurer la sécurité dans les 3,000 zones de non-droit où vivent des ethnies issues pour la majorité du Maghreb... et qui se promènent avec des kalachnikovs... 

Manif 24 mars Lancelot.png

Lancelot, gazé deux fois par la police lors de la manifestation. A-t-il l'air d'un terroriste, d'un habitant des banlieues ou d'un extrémiste? Ce garçon de 14 ans fut sous assistance respiratoire pendant 30 minutes en raison d'un élixir, vente limitée à la police, au nom bizarroïde : gaz lacrymogène dont il devint la cible. 

Et contrairement à ce qu'a dit le journaliste Étienne Lorraillère de KTO, qui trouve normal la réaction de la policeune petite poignée de personnes a provoqué les forces de l'ordre sur la place de l'Étoile. La réaction des forces de l'ordre est par conséquent logique...puis candidement il ajoute : difficile de se trouver là par hasard, non? Les moyens employés pour évacuer les lieux ont probablement été disproportionnés, mais je n'y étais pas.

Charles Ed. Durand

Source principale : Le Salon Beige.

tags: Le Salon Beige, Bruxelles, fonctionnaires, Manifestaion, gendarmerie, Arc de Triomphe, Préfecture de police, Manuel Valls, ministre de l'intérieur, homosexuel, hétérosexuel, Grégoire Puppink, GPA, PMA, CEDH, Adoption Gender, Christiane Taubira, filiation, Lancelot, gaz lacrymogène, Étienne Lorraillère, KTO, Frigide Barjot, Laurent  Stempler, Le PS, Autriche, Allemagne, prison, néo marxiste, néo libéralisme, Pépère ou Flamby, 1,700,000. 24 mars 2013.

18/03/2013

Marié ou non, lisez ceci. Tous nous quêtons le bonheur et pourtant il est là.

marié ou non.jpg

"Quand je suis rentré ce soir-là, et que ma femme a servi le dîner, je lui tenais la main et dit: J'ai quelque chose à te dire. Elle s'assit et mangea tranquillement. Encore une fois j'ai observé la douleur dans ses yeux.

Tout à coup, je ne savais pas comment ouvrir ma bouche. Mais je devais lui dire ce que je pensais. « Je veux divorcer ». J'ai soulevé le sujet calmement. Elle ne semblait pas être ennuyé par mes paroles, bien au contraire elle me demanda doucement : pourquoi?

J'ai évité la question. Cela la mit en colère. Elle a jeté les couverts et me cria : tu n'es pas un homme! Cette nuit-là, on ne s’est pas parlé l’un l'autre. Elle pleurait. Je savais qu'elle voulait savoir ce qui était arrivé à notre mariage. Mais je ne pouvais lui donner une réponse satisfaisante, elle avait perdu mon cœur, car il s’était tourné vers Jane. Je ne l'aimais pas du tout, j’avais juste pitié d’elle!

Avec un profond sentiment de culpabilité, j'ai rédigé une lettre de divorce, qui stipulait qu'elle pouvait avoir notre maison, notre voiture, et 30% du capital de ma société. Elle la regarda, puis la déchira en mille morceaux. La femme qui avait passé dix ans de sa vie avec moi était devenue une étrangère. J’étais désolé pour elle et pour la perte de temps, de ressources et d'énergie, mais je ne pouvais pas reprendre ce que j'avais dit car j'aimais Jane chèrement. Enfin, elle a crié haut et fort en face de moi, et c'est ce que je m'attendais à voir. Pour moi son cri était en fait une sorte de libération. L'idée d'un divorce qui m'avait obsédée pendant plusieurs semaines semblait être plus ferme et plus clair maintenant.

Le lendemain, je suis rentré très tard et l’ai trouvée en train d’écrire quelque chose à la table. Je n'ai pas pris le souper, mais je suis allé directement au lit et m'endormi très vite parce que j'étais fatigué après une journée bien remplie avec Jane. Lorsque je me suis réveillé, elle était toujours là au bureau. Je n'y ai pas prêté attention, je me suis retourné et endormi.

Dans la matinée, elle a présenté ses conditions de divorce: elle ne voulait rien de moi, mais elle avait besoin d'un mois de préavis avant le divorce. Elle a demandé que, dans cette période d'un mois nous aurons tous deux à lutter pour vivre une vie aussi normale que possible. Ses raisons sont simples: notre fils aura ses examens dans un mois, et elle ne voulait pas lui perturber le morale par notre mariage brisé.

Ce fut agréable pour moi. Mais elle avait quelque chose de plus, elle m'a demandé de me rappeler comment je l'avais transporté dans la chambre nuptiale le jour de notre mariage. Elle a demandé que tous les jours pendant la durée du mois, je l'emmène hors de notre chambre à la porte chaque matin. Je croyais qu'elle devenait folle. Afin de rendre nos derniers jours d’ensemble agréables, j'ai accepté sa demande bizarre.

J'ai parlé à Jane des conditions de divorce de ma femme. . Elle éclata de rire, et trouva cela absurde : « Peu importe les méthodes qu’elle appliquera, elle doit faire face au divorce », dit-elle avec mépris.

Ma femme et moi n'avions pas eu de contact de corps depuis que mon intention de divorce a été explicitement exprimée. Donc quand je l'ai portée le premier jour, nous avons tous deux paru maladroits. Notre fils applaudit derrière nous disant : « papa tient maman dans ses bras. » Ses paroles m'ont apporté un sentiment de douleur. De la chambre au salon, puis à la porte, j'ai marché plus de dix mètres avec elle dans mes bras. Elle ferma les yeux et dit doucement, ne dis rien à notre fils au sujet du divorce. J'ai hoché la tête, me sentant quelque peu bouleversé. Je l’ai posée devant la porte. Elle est allée au coin de la rue attendre le bus pour se rendre au travail. J'ai conduit seul et partis au bureau.

Le deuxième jour, nous l’avons fait beaucoup plus facilement. Elle se pencha sur ma poitrine. Je pouvais sentir le parfum de son chemisier. J'ai réalisé que je n'avais pas regardé cette femme attentivement pendant une longue période. J'ai réalisé qu'elle n'était pas jeune non plus. Il y avait des fines rides sur son visage, ses cheveux grisonnaient! Notre mariage avait fait des ravages sur elle. Pendant une minute, je me suis demandé ce que j'avais fait d’elle.

Le quatrième jour, quand je l'ai soulevée, j’ai senti au retour un sentiment d'intimité. Ce fut la femme qui avait donné dix ans de sa vie pour moi. Le cinquième jour, et le sixième, j'ai compris que notre sentiment d'intimité renoué était croissant. Je n'ai rien dit à Jane à ce sujet. Il est devenu plus facile de la porter au fur et mesure que le mois s'écoulait
Peut-être que la séance d'entraînement quotidienne m'a rendu plus fort.

Et un matin, elle se mit à chercher quoi porter. Elle a essayé quelques robes mais ne pouvait pas en trouver une qui lui convienne. Puis elle soupira : « toutes mes robes ont grandi ». J'ai soudain réalisé qu'elle avait tellement maigri, c'était la raison pour laquelle je pouvais la porter plus facilement.

Tout à coup, cela m'a frappé elle avait enduré tant de douleur et d'amertume dans son cœur. Inconsciemment, j'ai tendu ma main et lui caressai sa tête.

Notre fils est venu en ce moment et dit: Papa, il est temps de porter maman. Pour lui, voyant son père portant sa mère était devenue une partie essentielle de sa vie. Ma femme fit un geste à notre fils de venir plus près et le serra étroitement. Je tournais mon visage parce que j'avais peur, je pourrais changer d'avis à la dernière minute. Je l’ai alors prise dans mes bras, marchant de la chambre, à travers le salon, dans le couloir. Elle mit doucement et naturellement ses mains autour de mon cou. Je l'ai serrée contre moi. C’était comme le jour de notre mariage.

Mais son poids beaucoup plus léger m'a rendu triste. Le dernier jour, lorsque je l'ai tenue dans mes bras, je pouvais à peine bouger d'un pas. Notre fils était allé à l'école. Je l'ai tenue fermement et lui ai dit: Je n'avais pas remarqué que notre vie manquait d'intimité. J'ai conduit et suis allé au bureau .... J’ai sauté de la voiture rapidement sans verrouiller la porte. J'avais peur qu’il soit tard pour moi de changer d'avis ... Je pris les escaliers. Jane ouvrit la porte et je lui ai dit : Désolé, Jane, je ne veux plus divorcer.

Elle me regarda, étonnée, puis toucha mon front : « As-tu de la fièvre? » dit-elle. J’ai enlevé sa main de ma tête : « Désolé, Jane », « mais je ne vais pas divorcer. Ma vie conjugale était ennuyeuse sans doute parce qu'elle et moi n'avions pas valorisé les détails de nos vies, et non parce que nous ne nous aimions plus. Maintenant je me rends compte que depuis que je l'ai amenée à mon domicile le jour de notre mariage, je suis censé la garder jusqu'à ce que la mort nous sépare comme je m'y étais engagé devant Dieu». Jane semblait soudainement se réveiller. Elle m'a donné une claque forte puis claqua la porte et fondit en larmes. Je descendis et m'en allai. À la boutique de fleurs sur le chemin, j'ai commandé un bouquet de fleurs pour ma femme. La vendeuse m'a demandé ce qu’elle pouvait écrire sur la carte. J'ai souri et j’ai écrit :  Je te porterai chaque matin jusqu'à ce que la mort nous sépare.

            

bouquet-danemones.jpg

Ce soir je suis arrivé à la maison, des fleurs dans mes mains, un sourire fendait mon visage. Je montais les escaliers, mais seulement, hélas, pour trouver ma femme dans le lit, morte. Ma femme avait lutté contre le cancer depuis des mois et j'avais été tellement occupé avec Jane, que je ne l’avais même pas remarqué. Elle savait qu'elle allait mourir bientôt et elle a voulu me sauver de la réaction négative de notre fils, au cas où nous aurions divorcé. Du moins, aux yeux de notre fils - je suis un mari aimant ... 

Les petits détails de votre vie sont ce qui importe vraiment dans une relation. Ce n'est pas la maison, la voiture, la propriété, l'argent à la banque. Ceux-ci créent un environnement propice pour le matériel, mais n’apportent pas le bonheur.

Donc, trouver du temps pour votre conjoint(e) et faites ces petites choses pour l'autre qui construisent l'intimité et rendent possible un mariage harmonieux et heureux!... La tendresse d’un regard, le mot doux, surtout toujours se parler avant de se coucher. . Beaucoup d'échecs de la vie sont dus au fait que les gens ne se rendent pas compte à quel point ils étaient près du succès au moment où ils ont abandonné. 

anonyme

 

tags: bonheur, harmonie, divorcer, fils, un mois, exament, perturbé, Jane, rides, visage, cancer, maigre, tendresse, intimité, regard, mot doux, se parler avant le coucher, engagement devant Dieu.