Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/07/2013

M. Stephen Harper ne soyez pas dupé par Obama sur la Syrie comme pour la Libye.

 

         Dites haut et fort : non à la distribution d’armes aux rebelles.

Stephen Harper Leader.jpg

Monsieur le Premier Ministre bonjour,

C'est parce que je vous considère comme un honnête homme et un politique intègre pour ce que vous accomplissez en Canada sur le plan économique etc., par ailleurs vous êtes l'un des rares chefs d'État en Occident qui a une conscience droite, qui a respecté au pays ses engagements politiques pris durant la campagne électorale, et qui a sut tenir ferme son amitié avec l’État d’Israël alors que d'autres auraient bien aimé s'en dégager, toutes ses raisons m'incitent à vous envoyer cette lettre que m'a fait parvenir une religieuse qui se trouve en France en ce moment et qui a reçu cette lettre d'un neveu qui vit en Syrie. J'ai décidé de raturer les noms pour des raisons évidentes.

Non, Monsieur le premier Ministre, le président Obama ne permettra pas le prolongement du projet de Keystone en sol américain. Il a un cercle élitiste à Hollywood et il préfère copiner avec ce jet set plutôt que de se soucier des intérêts économiques du peuple américain dont il est le président.  N’oubliez pas la Libye.

Charles Ed. Durand

Cette lettre est datée du 22 juin 2013.

Voici un aperçu de ce qui se passe là-bas. Cela démontre que le Père Henri Boulad s.j. a raison.
Sr Lyd…

 

damas-la-ville-moderne-av.JPG


Un grand bonjour de Damas.

Nous sommes bien, grâce à Dieu, malgré une situation qui nous étouffe chaque jour un peu plus.

Nous avons passé presque trois jours sans électricité (qui n’a été rétablie qu’hier jeudi en fin de journée) parce que les voyous armés (djihadistes) ont fait exploser la ligne de gaz qui alimente les 2 grandes stations de production d’électricité du Sud du pays…, ce qui a causé des dégâts très importants à tout le monde. Or, nous pensions que le but était de détruire l’économie du pays, mais nous avons appris qu’il y avait un but encore plus grave qui était l’assaut massif sur Damas programmé pour la nuit noire à partir de la banlieue : De Douma, de Kaboune, de Jobar et des petites villes de Ghouta à l’est de Damas !

Heureusement l’armée a eu le temps de recevoir des renseignements de ses antennes amies, et elle a pu stopper cette attaque meurtrière, et a réussi à tuer une partie de ces voyous armés par « les meilleures démocraties occidentales du Monde civilisé... ! »

La maison de XXXX (je tais les noms pour raison de sécurité) à Tijara n’est pas loin de cette zone, et comme les autres habitants ils ont enduré deux nuits blanches à sursauter à chaque bombardement et à chaque accrochage entre les soldats et les mercenaires étrangers djihadistes, à coup de mitraillettes lourdes. Grâce à Dieu, l’armée a réussi à reprendre l’avantage sur ces milices sanguinaires (mais la situation demeure fragile et est loin d’être complètement pacifiée).

Là où j’habite, à Machroua Doummar, c’est plus calme, car l’armée a déjà pacifié le secteur durant l’année 2012, depuis la vieille ville de Doummar, en passant par Al-Hameh, puis Koudsaya (la vieille ville), puis Al-Jdaydeh… jusqu’à Zabadani. C’était un axe très chaud durant de longs et pénibles mois, car d’un côté il y avait les trafiquants de drogue de Zabadani, Madaya, et toute cette zone est proche de la frontière libanaise, et de l’autre côté se trouvaient les salafistes bien armés proche de la mouvance de Bin-Laden qui contrôle le fief Al-Hameh.

C’est ça notre quotidien « militaire », et nous nous en sommes adaptés.

Quant à notre quotidien « économique », il est encore plus pénible, car tout est cher…, de plus en plus cher.

C’est vrai qu’on trouve encore presque tout…, mais les prix commencent à devenir hors de la portée des petites gens et de la classe moyenne.

Par exemple le prix du fromage blanc, (qui est un produit de base ou presque), au début de « la guerre des voyous » en 2011, son prix se stabilisait autour de 300 £.S./ le kg (pour la production locale). Il a tenu bon jusqu’à la fin de 2012 avec une hausse qui a atteint 450 £.S./kg. Puis depuis le début de cette année 2013 le prix a grimpé jusqu’à 600 £.S./kg, ensuite il a continué son chemin pour atteindre hier le prix de 1050 £.S. le kilo.

Un autre exemple le Laban (yaourt) qui est aussi un produit de base, était à 40 £.S. la boîte de 1 kg au début de cette guerre qui nous est imposée par « les meilleures démocraties du monde ». Je viens de l’acheter à 160 £.S. la même boîte qui est de production locale.

Ce n’est pas la peine que je te donne d’autres exemples, car toutes les matières sont touchées, y compris celles qui reçoivent l’aide de l’État, comme l’essence pour les voitures, le mazout pour le chauffage, le sucre et le riz… etc.

Malgré tout cela, ceux qui ont résisté depuis le début continuent à le faire, même en se plaignant tout haut de la cherté de la vie. Mais ils résistent avec dignité, car les habitudes changent pour pouvoir s’adapter. Par exemple, certains jeunes roulent maintenant à bicyclette pour économiser les frais d’une voiture privée qu’on ne prend plus que très forcée (pour un voyage en dehors de la ville, ou pour transporter un malade, ou pour aller dans des zones populaires acheter les provisions à prix réduit). Certains aliments sont maintenant bannis des tables, comme les fruits.

La vérité c’est que beaucoup endurent, et personne dans « les pays civilisés » ne s’en soucie. On les compte dans les statistiques (90,000 morts depuis 2011) et on les utilise comme une carte de pression dans les pourparlers politiques.

Si la casse de l’économie syrienne continue, et si la sauvagerie militaire continue, les petites gens risqueront bientôt la famine et la mort.

Nous prions Dieu de nous venir en aide, car nous sommes certains qu’il n’y a que LUI qui veuille bien nous aider. Les autres font soit de la « Politique », soit du « commerce », soit de « l’autosoin psy », soit de « la masturbation intellectuelle (sic)» comme c’est le cas de la plupart des émigrés syriens cherchant toujours les avantages pour soi, et qui ont besoin de se déculpabiliser. (Nd Sr. L: En fait, ceux qui réussissent à quitter la Syrie n'ont plus d'argent rendu en pays sûr ou pays d'accueil (Jordanie) où les musulmans employés de l'ONU exigent des dessous de table qui s'ajoutent aux sommes déjà payées aux barrages contrôlés par les rebelles.)

En Syrie, il y a une guerre de voyous musulmans fanatiques dont la majorité viennent de Tchétchennie, de Libye, d'Égypte et Tunisie et d'ailleurs qui sont manipulés par plusieurs pays.

Chacun de ces pays a son «agenda et a un objectif bien caché » (1) la main mise sur le pétrole et le gaz découverts en grande quantité près de la côte syrienne (2) la défense de l’État d’Israël (3) le combat indirect contre l’Iran chiite (4) l’instauration d’émirats musulmans un peu partout dans les pays musulmans à majorité sunnite…), bien que chacun de ces mêmes pays invoque un « but officiel » très louable en soi, enrobé d’une propagande pour faire illusion, qui pour la promotion de la défense de la Liberté, qui pour l’instauration de la Démocratie, et enfin qui pour la création d’un Émirat musulman. Etc.

Mais, nous pressentons que même les pays manipulateurs du premier degré sont manipulés à leur tour par « ????? », on ne sait pas qui exactement pour l’instant, mais un jour la vérité éclatera et tout le monde le saura. Le bien du peuple syrien? Mon œil!

C’est un souffle de folie, de mensonges, de manipulations à plusieurs degrés, et de sauvageries dans les agressions aveugles et dans les agressions sélectives et mortelles qui visent entre autres les chrétiens comme c’était le cas au nord de l’Iraq qui a été vidé de sa population chrétienne millénaire fondée par Saint Thomas apôtre… , ce même souffle sulfureux du MAL se propage aujourd’hui en Syrie, et si le gouvernement échoue à l’arrêter, ce même souffle touchera demain avec encore plus de férocité d’autres pays.

C’était ça ma réponse brève à ta question « comment allez-vous? ».

Et sincèrement je te confirme que nous sommes bien grâce à Dieu qui veille sur nous.

Tu peux passer mon présent courriel à toutes les personnes qui pensent et croient défendre « les grands principes » de la Liberté, de la Démocratie et des droits de l’homme en Syrie pour qu’elles se réveillent avant qu’elles aient à vivre un jour ce que nous vivons et voyons sur place en ce moment.

Bon congé, très chère tante XXX.

F…d

Il y avait 2 millions 500,000 chrétiens en Syrie; ils étaient libres de pratiquer leur Foi et vivaient en bonne intelligence avec les Alaouites, les sunnites de Syrie, ces derniers par nature plus tolérants que ceux d'Arabie Saoudite, du Qatar et en plusieurs autres pays musulmans comme on l'apprend parfois dans les dépêches de différentes agences qui trop souvent se gardent d'en parler, par ailleurs celle de FIDES News <fidesnews-fr@fides.org> nous informe au quotidienEn Égypte sous la gouverne de Mohamed Morsi en un an on a brûlé 20 églises, et la cathédrale copte du Caire. N'oublions pas à Alexandrie le saccage d'une librairie faite par la milice des Frères musulmans.Veut-on éliminer du Moyen-Orient toute présence chrétienne???? que l'Occident ne s'y prendrait pas mieux. Est-ce dans l'intérêt d'Israël de n'avoir pour voisin que des musulmans? Israël connaît Bashar al Assad, et sait qu'éventuellement il s'affranchira de l'Iran, mais Tel-Aviv ignore ceux qui le remplaceraient. En regardant aller un Laurent Fabius mentir sur le gaz Sarin, pourtant lors de l'occupation du Golan par Israël la Syrie ne l'a jamais utilisé. On est porté à croire que tel est le vœu de l’Union Européenne ( Barozzo et autres fonctionnaires de Bruxelles) et des États-Unis d’Obama.

Merci de l'attention que vous porterez à la présente communication.

Recevez, Monsieur le Premier Ministre, mon cordial salut.

Charles Ed. Durand

1)ADDENDUM : ASIE/SYRIE - Un prêtre catholique belge et un monastère pris de mire par les djihadistes.

Qara (Agence Fides) – Le Père Daniel Maes, O. Prémontré, originaire de Belgique, se trouve pris pour cible par les groupes djihadistes qui entendent l’éliminer et envahir le monastère Saint Jacques le mutilé de Qara, à 90 Km au nord de Damas. Le monastère, qui appartient au Diocèse gréco-catholique d’Homs, se trouve dans une zone de frontière entre les groupes belligérants et pourrait être occupé afin de devenir une base logistique militaire des rebelles. Après la mort du Père François Mourad, la communauté chrétienne de Syrie est fortement préoccupée. Toutes les lignes de communication avec le monastère sont interrompues. L’alarme est parvenue à l’Agence Fides par l’intermédiaire d’un certain nombre de responsables catholiques syriens et de parents des moines résidant au Monastère Saint Jacques, qui sont de neuf nationalités différentes, y compris européennes.
Le Père Maes a enseigné la Théologie morale en Belgique pendant 20 ans et réside au monastère Saint Jacques depuis 2010, où il est directeur du Séminaire. Le monastère Saint Jacques de Qara est une structure antique remontant au V° siècle après JC. Y réside une communauté monastique féminine, placée sous la conduite d’une religieuse palestinienne, Sœur Agnès Mariam de la Croix, qui s’est enrichie au fil du temps d’une communauté religieuse masculine et de familles de laïcs chrétiens, sunnites et alaouites. Au cours de ces derniers mois, le monastère s’est trouvé au centre d’affrontements violents et a été touché et endommagé par des bombardements effectués par des hélicoptères de l’armée régulière qui, probablement, entendaient frapper des dépôts d’armes se trouvant dans les galeries et les fossés proches du monastère, utilisés à l’époque byzantine pour accumuler des provisions d’eau.
Ces derniers temps, le monastère accueille et assiste des familles d’évacués, indépendamment de leur appartenance religieuse. Le Père Maes a des contacts étroits avec des groupes de syriens se trouvant en France, en Belgique et aux Pays-Bas qui, au travers d’associations de bénévolat, envoient des aides humanitaires destinées aux évacués. 
Le prêtre a dénoncé le « nettoyage ethnique » perpétré à l’encontre des chrétiens à Qusayr, lorsque la petite ville a été prise par les rebelles et les groupes djihadistes. « Les villages chrétiens environnants ont été détruits et tous les fidèles qui pouvaient être capturés ont été tués suivant une logique de haine sectaire », a-t-il écrit au cours de ces dernières semaines à l’Agence Fides. « Pendant des décennies, chrétiens et musulmans ont vécu en paix en Syrie. Si des bandes criminelles peuvent cavalcader et terroriser les civils, ceci n’est-il pas contraire aux lois internationales ? Qui protégera les innocents et pourra garantir l’avenir de ce pays ? » affirme le prêtre. Le Père Maes décrit ainsi la situation sociale actuelle en Syrie : « Les jeunes sont déçus parce que les puissances étrangères leur dictent les priorités. Les musulmans modérés sont préoccupés parce que les salafistes et les fondamentalistes veulent imposer une dictature totalitaire de type religieux. Les citoyens sont terrorisés parce qu’ils sont les victimes innocentes de bandes armées ». Selon lui, « le régime syrien avait depuis longtemps perdu toute crédibilité. Aujourd’hui, il est urgent de faire survivre la Syrie. Le peuple syrien lui-même doit réformer le pays, selon un processus de vraie démocratie : un peuple qui, de manière autonome, garantit l’égalité de traitement à tous ». (PA) (Agence Fides 04/07/2013)

2) ADDENDUM : AFRIQUE/EGYPTE - Représailles contre les chrétiens après la déposition de Morsi.

Minya (Agence Fides) – Parmi les épisodes de violence qui se succèdent en Egypte après la déposition du Président Morsi figure également l’assaut contre la Paroisse copte catholique Saint Georges du village de Delgia, à 60 Km de Minya. Dans la soirée du mercredi 3 juillet, des groupes de fanatiques islamistes ont d’abord saccagé puis incendié le Presbytère et les locaux des groupes paroissiaux. « Grâce à Dieu, il n’y a ni victimes ni blessés – raconte à l’Agence Fides l’Evêque copte catholique de Minya, S.Exc. Mgr Botros Fahim Awad Hanna – mais l’alarme demeure. Les intégristes ont fermé la route d’accès au village. Hurlant des slogans contre les chrétiens, ils disent vouloir tout détruire et actuellement, ils tentent à nouveau de prendre l’église d’assaut. La police locale est impuissante. J’ai appelé le Caire pour demander l’intervention de l’armée ».
L’assaut contre la Paroisse Saint Georges est l’épisode de violence le plus grave à l’encontre des chrétiens enregistré au cours de ces heures dramatiques pour le pays. Mais des menaces et des intimidations visant les communautés chrétiennes ont également été enregistrées dans d’autres localités égyptiennes. (GV) (Agence Fides 04/07/2013)

Photo : M. Stephen Harper PM du Canada, Damas ville moderne.

Tags: Stephen Harper, Keystone, Libye, Lettre, Damas, Hollywood, jet Set, Père Boulad s.j. démocraties occidentales, guerre, rebelles, djihadistes, Alexandrie, Copte, Caire, Laurent Fabius, le Sarin, Golan, Égypte, Émirats musulmans, sunnite, Iran, chiite, pétrole, gaz, Bashar al Assad, Israël, Tel Aviv, Golan,

16/02/2013

Ce qui se passe réellement en Syrie et le silence coupable de nos médias

Alep_milicien1.jpg

Un jeune milicien musulman sème la mort chez les chrétiens d'Alep. Il est l'un des antéchrists à l'œuvre.

Charles Ed. Durand


Ce que l'on nous cache : 


Alep – 15 Février 2013 – 10h21 - Une bonne nouvelle au milieu du désarroi....

Suite à nos annonces précédentes, sur l'enlèvement de trois prêtres à Alep, nous annonçons la libération, ce matin, du second otage, le Père Mahfoud de rite grec orthodoxe.

Les ravisseurs ont cependant retenu le jeune prêtre, le Père Michel Kayyal de rite arménien catholique, en attendant de recevoir la rançon. La somme est actuellement en discussion. On ne parle plus de 15 millions de livres syriennes (160 000€) mais de 5 millions (40 000€).

Il a fallu longuement expliquer aux rebelles ce qu’est un prêtre et qui ils sont, c’est-à-dire, des personnes qui ont pour mission de semer la charité et de promouvoir l’amour et l’aide du prochain. Il a fallu leur rappeler la présence dans le pays de centres d’aide humanitaire, fondés par les congrégations religieuses. Nous avons bon espoir de voir la rançon diminuer et obtenir une fin heureuse.

Aujourd’hui, les bombardements se poursuivent et personne ne bouge de chez soi.

Rectificatif : Alep : Le Père Mahfoud, toujours otage.

Rectificatif - 15 Février 2013 – 15h00


A 10h21, nous annonçions la libération du Père Mahfoud.  C'est notre erreur. Nous nous sommes empressés à vous communiquer cette information, mais dans les dernières minutes de la négociation, les ravisseurs se sont rétractés. Le Père Mahfoud est toujours dans les mains de ses ravisseurs.

Après toutes les atrocités qui nous sont rapportées de Syrie, à la suite des preuves attestant que ce sont des mercenaires qui s'opposent à l'armée arabe syrienne, qu'attendent les pays d'Europe, les États-Unis d'Obama, le Canada et la France en particulier, pour lever l'embargo et condamner les pogroms qui s'y déroule contre les chrétiens de Syrie du Nord, avant de proclamer qu'elles ne soutiennent plus les bandes armées de cette "rébellion" antichrétienne, païenne et barbare ?

Alep - 14 Février 2013 - 12h27 - Des sources proches d’un Archevêché, à Alep, nous informent que des éléments armés du Front Al-Nosra, se trouvent à quelques dizaines de mètres des différentes églises appartenant aux rites (maronite melkite catholique, grec orthodoxe et armenien) ; l'église évangelique arabe étant déjà complètement détruite... ; ces mêmes éléments lancent des cris de "Allah Akbar... ...L’armée arabe syrienne dépêche des renforts pour sauver les Églises. Que Dieu protège les personnes abritées dans les bâtiments...et les soldats qui les défendent.


Alep - 14 Février 2013 - 12h10 - Aujourd'hui c'est "l'enfer". Hier le Front al-Nosra avait menacé par des tracts les chrétiens qui doivent payer cher la visite du Patriarche maronite al-Raï accusé d’être complice du régime et du Président Bachar.

 
Depuis ce matin les obus pleuvent sur nos quartiers, surtout sur Jdaydeh qui abrite les quelques églises de la ville.  La garde républicaine a recours aux armes lourdes et aux chasseurs, les Sukhoï qui déversent des barils d'explosifs sur les rassemblements d’éléments armées du Front al-Nosra et de l’Armée Syrienne « dite Libre ». Demain vendredi après la prière, nous nous attendons à des voitures piegées en plus des bombardements.
 
Concernant les deux prêtres enlevés, des informations provenant de proches des éléments armées nous informent qu’une rançon de 15 millions de livres syriennes (160.000€) est demandée pour chacun en échange de leur libération. L’impossible sera fait pour les libérer.
 
L’électricité nous est revenue 3 heures par jour mais nous sommes toujours coupés d’eau.

Alep - 13 Février 2013 - 9h10 - Pour la cinquième journée consécutive, Alep est sans d'électricité - Il semblerait que l'Armée Syrienne "Libre" ait coupé les lignes de haute tension du barrage de Tabqa. Cela signifie que nous ne sommes pas alimentés en eau depuis quatre jours. 

Même les hôpitaux sont privés de l'essentiel. 

Alep recherche lEau.jpg

Des jeunes à Alep attendent en ligne pour l'eau. 

Alep - le 17 Janvier 2013 - Des restes de Soeur Rima ont été retrouvés à l'emplacement de l'attentat près de l'Université à Alep, et à proximité du Couvent "Jésus l'ouvrier". Le gardien du Couvent a lui été retrouvé calciné.
 
C'est une véritable désolation, consternation, tragédie pour les Alépins que l'on a laissé devenir de la chair à canon et qui vivent le deuil quotidien. 


Alep - le 16 Janvier 2013 - Nous signalons que Sr Rima Nasri, un exemple de bonté et de sainteté, a disparue à la suite de l’attentat commis, Mardi, près du Couvent « Jésus l’Ouvrier ».

Sr Rima.jpg

Alep - le 16 Janvier 2013 -  Qu’ont raconté les média occidentaux, de l’attentat qui a touché l’Université d’Alep le 15 Janvier ? Entendez-vous?

Voici une version locale dépêchée d'Alep même.

« Nous étions au premier jour des examens universitaires et voilà que les assassins se mettent à lancer des obus et des voitures piégées, juste devant la Faculté d’architecture et la Cité universitaire, où sont venus s’abriter les réfugiés.
 
Le Frère Georges Sabé, mariste, écrit : "Je veux exprimer toute la douleur de mon coeur... Encore une fois, Alep est endeuillée. L’horreur a envahi la cité universitaire, sa faculté d’architecture... Encore une fois, la terreur a frappé la ville, elle a tué sur son chemin et détruit au passage. Il était aux alentours de 13h15, le premier jour des examens universitaires à une heure d’affluence ; des jeunes sortent après avoir terminé leur examen ; d’autres viennent de rentrer dans le bâtiment ; Soudain, les murs s’effondrent, les véhicules prennent feu, le sang coule. Les lâches ont frappé. Cris et hurlements emplissent l’espace ; de partout on court, on erre, le regard hagard ; la folie vous prend. Le feu, le sang, les sanglots…Une scène apocalyptique….Pourquoi ? Pour qui ? Tout cela ne pourra en aucune façon faire cesser les larmes, guérir les blessures ou rendre confiance à ceux qui sont terriblement éprouvés. C’était une triste journée à ajouter aux autres…"

source : Le veilleur de Ninive. http://www.leveilleurdeninive.com.

tags: Université d'Alep, faculté d'architecture, voitures piègées, Sr Rima Nastri, gardien calciné, couvent, Fr, Georges Sabré, les forces de l'opposition, France, États-unis, Canada, SILENCE, Patriarche maronite, prètres, ravisseurs terroristes, rançon, le Père Mahfoud, massacres, soeur tuée, l'armée syrienne, l'occident se tait, médias, paressse des journalistes, désinformation.

31/12/2012

Un chrétien syrien décapité par des miliciens islamistes, et sa dépouille jeté aux chiens.

Mère Agnès- Mariam de la Croix.jpgMère Agnès-Myriam de la Croix. Cette religieuse carmélite est franco-libanaise, mais elle réside depuis dix-huit ans en Syrie où elle a fondé le monastère Saint-Jacques le Mutilé et la Maison d’Antioche. La grosse presse, surtout la dite française et l'ensemble de nos médias en occident, n’ont eu de cesse depuis le début des événements en Syrie, et vu le parler franc de la religieuse, de tenter de la discréditer la présentant, ni plus ni moins, comme un agent de la propagande du régime syrien… Elle tient un discours franc et non fabriqué comme nous en innonde quotidiennement la Ligue des Droits de l'Homme, basée à Londres, que nos Mainstream medias paresseux se repaissent des faussetés qu'elle propage et qui font le jeux des radicaux islamistes. Voici la nouvelle qu'elle nous a transmise via Al Arabiya News 

N.B: Merci à M.Daniel Hamiche pour le sujet qu'il a traité dans son dernier article de cette année sur Cristianophobie, que pour l'essentiel j'ai repris.

Andrei Arbashe, un chrétien syrien de 38 ans, chauffeur de taxi et jeune marié – il attendait la naissance de son premier enfant… – a été décapité par une bande de rebelles islamistes dans la ville de Ras al-Ayn, au nord de la Syrie près de la frontière turque, et son corps sans tête a été retrouvé sur le bord d’une route, à moitié dévoré par des chiens errants. Andrei Arbashe avait été enlevé par ces barbares au seul motif que son frère avait osé accuser ces bandes islamistes de se comporter comme des bandits, ce qu’ils sont en vérité.

Syrie les islamistes de l'opposition leur vrai visage..jpgSyrian rebels beheaded Christian, fed his body to dogs: nun

Monday, 31 December 2012


And it’s the official policy of the United States government to back these same rebels.

Picture of one of those rebels

A nun sounded the alarm that the Syrian conflict was becoming sectarian when she said that a Christian man was beheaded by Syrian rebels in the northern town of Ras al-Ayn on the Turkish border, and his body was fed to dogs, a British newspaper reported Monday. 

Sister Agnes-Myriam de la Croix speaking from her sanctuary in Lebanon said the newlywed taxi driver, Andrei Arbashe, was kidnapped after his brother was heard complaining that the rebels fighting against beleaguered President Bashar al-Assad were behaving like bandits, The Daily Mail reported. 

The 38-year-old Arbashe, who was soon to be a father, was found headless by the side of the road, surrounded by hungry dogs, Sister Agnes-Myriam, who is mother superior of the Monastery of St James the Mutilated, added. 
“His only crime was his brother criticized the rebels, accused them of acting like bandits, which is what they are.”

Rebels in Syria.jpg

Pic: rebels in Syria, Rebelles en Syrie

Mid-December, the newly formed Syrian National Coalition obtained wide recognition including from the United States and the European Union. France and British were one of the earliest countries from the Western world that recognized the coalition as the sole legitimate representative of the Syrian people in November. 

But Western powers until now are hesitant on whether to supply the opposition fighters with weapons. Western support so far has been in terms of non-lethal military equipment. 

Meanwhile, the 60-year-old nun condemned Britain and the West for supporting anti-Assad fighters in spite of growing evidence showing human rights violations committed by them. She listed murder, kidnapping, rape and robbery as rising crimes.

“The free and democratic world is supporting extremists,” Sister Agnes-Myriam said from her sanctuary in Lebanon. “They want to impose Sharia Law and create an Islamic state in Syria.”

One of the most effective fighting forces is the Jabat Al-Nusra, which has an ideology similar to Al Qaeda.

‘The uprising has been hijacked by Islamist mercenaries who are more interested in fighting a holy war than in changing the government,’ she said.

‘It has turned into a sectarian conflict. One in which Christians are paying a high price.’

640x392_37014_257933.jpg

Pic: Here Christians who are trying to defend themselves from the rebels. Yes the League of Human Right, based in london, doesn't report the truth. Who pay them? Qatar and Arabia Saudi? I Will not be surprise at all.

In December, Washington blacklisted the opposition Jabat al-Nusra Front group, saying it was linked to al-Qaeda. U.S. officials fear that groups such as Jabat al-Nusra Front to hijack the 21-month Syrian uprising. The Syrian conflict killed more than 45,000 people.

Christians in Syria, who many of them still support Assad regime, were previously given concessions by the Syrian regime to appease them. The Christians, a minority , also skeptical over regime change in the country as they fear the rise of Islamists.

source : Daniel Hamiche, Weasel  Zipper, al Arabyia News

tags: Daniel Hamiche, Riposte catholique, soeur Agnès Miryam de la Croix, Ligue des droits de l'homme, Londres, Liban, Rebels, Monastère, Qatar, Arabie Saoudite, Bashar Al Assad, Jabat al Nusra, al-Quaeda, Great britains, Western Countries, Shariah law.