Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/07/2013

Soyons de ceux qui ne transigent pas sur la Vérité. Soyez prêts à la défendre.

ADDENDUM:

Nicolas est libre, mais la justice est morte aujourd’hui.

 

Nicolas Bernard-Buss,enfin.jpg

Nicolas le prisonnier politique de la Manif Pour Tous a été menacé par ses gardiens « on peut vous suicider vous savez ».

Nicolas est un homme debout et libre. Devant ses juges, au risque de les irriter et de retourner en prison, il déclare :

  • 19,6% de la richesse nationale est prélevée pour payer vos salaires,
  • Je suis prêt à pardonner la justice en cas de relaxe,
  • Il y a aujourd’hui une chance pour que la confiance dans la justice soit restaurée et je ne parle pas que pour moi,
  • Il parle du jour de sa condamnation à de la prison ferme « dans ce palais prétendument de justice,
  • Il évoque son étonnement face à certains « personnes du RER B qui sont relaxées » mais « je gardais respect de la justice »
  • Il parle des « conditions épouvantables de garde-à-vue »
  • Ses derniers mots: « Il y a 2 mois, je n’avais jamais eu affaire à la justice, jamais vu de juge ni d’avocat »
    justice-tribunal.jpgLa Cour le déclare coupable sur l'attroupement et la manifestation. La justice politique a confirmé que manifester contre le pouvoir socialiste est illégal, répréhensible et sévèrement puni (les « jeunes » qui agressent les citoyens s’en sortent avec bien moins que ça), que le délit d’opinion existe bien, qu’il est très lourdement puni lui aussi, et que si vous voulez éviter la prison, vous ne devez pas manifester contre les décisions du pouvoir. Et pour espérer que Nicolas ne devienne pas un symbole, ils l’ont laissé partir – après 20 jours d’enfermement autoritaire et illégal.
    Source: DREUZ  
    : © Jean-Patrick Grumberg 9 juillet 2013

                           Un été à haut risque

Mgr Marc Aillet.jpg

Voici de l'évêque de Bayonne Mgr Marc Aillet, quelques extraits de sa lettre pastorale que je publie. Que voilà un pasteur qui ose défendre la Vie et appuie énergiquement ceux qui disent non à la marchandisation de l'enfant, à la destruction de la famille et qui avec eux dénonce les atteintes à la vie des êtres les plus fragiles, et qui soutient ceux qui se tiennent debout face à un gouvernement totalitaire.

Vous trouverez l'intégrale : http://www.diocese-bayonne.org/spip.php?article3702

Comment cet été pourrait-il être calme et serein, après le vaste mouvement d’opposition pacifique à la loi Taubira qui n’a cessé de s’amplifier et qui se heurte à une répression policière et judiciaire des plus inquiétantes pour la démocratie, devant le chaos économique et social dans lequel la France s’enfonce doucement sans propositions de solutions sérieuses et crédibles à même de rassurer les français, et face aux menaces qui pèsent lourdement sur la vie humaine – avec le projet de loi sur les embryons – et sur l’éducation des enfants dans nos écoles – avec l’enseignement du gender, dès l’âge de six ans ?

S’il n’est pas dans le rôle de l’Église de se lancer dans la bataille politique, c’est sa mission de prendre toujours la défense des plus faibles et des plus petits. De ceux qui sont laissés pour compte sur le bord de la route par la crise économique et sociale, de ceux qui sont entretenus dans une précarité morale et spirituelle par une société politico-médiatique qui a rejeté Dieu : « Combien de pauvretés morales et matérielles viennent aujourd’hui du refus de Dieu et du fait de mettre à sa place tant d’idoles » (pape François).

......Je pense au sort réservé aux enfants par la loi Taubira, qui enregistre un grave déni de filiation – un enfant qui naît toujours d’un homme et d’une femme a besoin pour se construire, non seulement de l’affection des personnes qui l’élèvent, mais de pouvoir se référer le mieux possible à son père et à sa mère – porte ouverte sur la Procréation médicalement assistée (PMA) pour tous, voire la gestation pour autrui (GPA), qui priveraient ainsi légalement un enfant de son père ou de sa mère.

Comment pourrions-nous rester les bras croisés devant de telles injustices ? Sans doute, notre première attitude sera celle de la cohérence. « Nous ne donnons à personne aucun sujet de scandale, pour que le ministère ne soit pas décrié », dit saint Paul aux Corinthiens, en donnant son comportement en exemple : « par une grande constance dans les tribulations, dans les détresses, dans les angoisses, sous les coups, dans les prisons, dans les désordres, dans les fatigues, dans les veilles, dans les jeûnes ; par la pureté, par la science, par la patience, par la bonté, par un esprit saint, par une charité sans feinte, par la parole de vérité, par la puissance de Dieu ; par les armes offensives et défensives de la justice » (2 Co 6, 3-7).

.......Mais aussi la parole de vérité : « Ne diminuer en rien la salutaire doctrine du Christ est une forme éminente de charité envers les âmes. Mais cela doit toujours être accompagné de la patience et de la bonté dont le Seigneur lui-même a donné l’exemple en traitant avec les hommes » (Paul VI). Pourvu que l’on fasse preuve d’une charité sans feinte envers les personnes, la mission prophétique de l’Église est hautement souhaitable pour éclairer, voire réveiller les consciences anesthésiées dans une société marquée par l’individualisme et le relativisme. Si le dialogue est toujours nécessaire au sein de nos groupes, de nos communautés humaines et chrétiennes, nous ne saurions faire l’économie de la Vérité sur l’homme que le Christ nous a révélée et qui ne peut jamais « faire l’objet d’une sorte de négociation dialogique » (Bienheureux Jean-Paul II). Nous ne pouvons poursuivre le dialogue sur les questions sociétales qui agitent la société française aujourd’hui qu’à partir d’une conscience claire de notre identité de chrétien, attachée à une Vérité qui n’est pas purement confessionnelle, mais appartient à l’humanité tout entière....

Mgr Marc Aillet affîche anti catholique nov 2012.jpg


antifacista.jpgNous ne pouvons 
dialoguer avec des lobbies, voire des Institutions, qui démontrent depuis des mois leur refus du dialogue, en diabolisant systématiquement leurs opposants et en usant même de manière arbitraire de la force, policière ou judiciaire, pour tuer dans l’oeuf toute forme d’expression populaire contraire, est une véritable gageure.

Si pour défendre le droit à l’objection de conscience face à des lois injustes, ou faire entendre sa voix sur la place publique au nom de la liberté d’expression, de réunion et de manifestation garantie par la Constitution pour promouvoir la dignité de la vie humaine, du mariage et de la famille, on devait risquer l’interpellation sans sommations, la condamnation, voire l’incarcération immédiate, ce qui n’est plus une fiction, alors cela ne rendrait ce combat que plus noble et plus nécessaire

Comme Jésus l’annonçait à ses disciples : « Méfiez-vous des hommes : ils vous livreront aux sanhédrins et vous flagelleront dans leurs synagogues ; vous serez traduits devant des gouverneurs et des rois, à cause de moi, pour rendre témoignage en face d’eux et des païens » (Mt 10, 17-18). La proclamation de la Vérité, pourvu que ce soit sans violence et dans une charité sans feinte, est un devoir dont aucun chrétien ne saurait s’exonérer. Comme le Christ, nous sommes appelés à être « un signe en bute à la contradiction …afin que se révèlent les pensées intimes de bien des coeurs » (Lc 2, 35). Autrement dit : chacun est appelé à se positionner pour ou contre la Vérité  Nous ne pouvons faire l’économie de cette division apparente à laquelle nous répugnons tant : il en va de « la connaissance de la Vérité » (1 Tm 2, 3) qui seule « nous rendra libres » (Jn 8, 32). Oui au dialogue, pour une meilleure compréhension réciproque, mais sans ambiguïtés et en vue de se rapprocher de la Vérité.

N’ayez pas peur ! Ce fut le mot d’ordre du pontificat du bienheureux Jean- Paul II. Comme on l’a dit : « Les peureux disent aux courageux : vous êtes téméraires  ». Soyons de ceux qui ne transigent pas sur la Vérité et qui appliquent l’exhortation de l’apôtre Pierre : « Soyez toujours prêts à la défense contre quiconque vous demande raison de l’espérance qui est en vous. Mais que ce soit avec douceur et respect, en possession d’une bonne conscience » (1 P 3, 15-16).

Mgr Marc AILLET,
Évêque de Bayonne

photos : Nicolas Bernard-Buss (Actu française) La Justice (La Vie.fr) Mgr Marc Aillet, affiche d'antifaxista : Observatoire de la christianophobie.

tags: Mgr Marc Aillet, loi Taubira, Paul, Pierre, Paul VI, Bx Jean-Paul II, Matthieu, objection de conscience, Vérité, Christ, Jean, dialogue, opposants, DREUZ, Jean Patrick Grumberg, Nicolas Bernard-Buss.

22/06/2013

Le bonnet phrygien a-t-il sa place alors qu'il évoque le sang versé... ?

           

bonnet phrygien révolutionnaire.jpg

Le bonnet rouge sang, fut adopté comme symbole de la Révolution française, et dès  l'automne 1793 à juillet 95 (période de la Terreur) il est devenu obligatoire. Il figure au milieu des décorations qui rehaussaient l'autel de la déesse Raison divinité de la République. Quant à la couleur rouge sang, elle fut adoptée comme celle de la flamme. Cette coiffe devint une manière de répondre aux aristocrates (à la lanterne); aux prêtres constitutionnalistes qui disaient même la messe en portant le bonnet rouge, comme l’évêque de Bourges, Pierre Anatasse Torné.

Charles Maurice deTalleyrand.jpg


Il ne faut pas oublier l'évêque ''jureur'' d'Autun Mgr Charles-Maurice de Taleyrand-Périgord qui manoeuvra et joua un rôle sous tous les régimes, en effet il fut un grand diplomate; traître à l'Église et infidèle à tous les régimes. Napoléon avait pris la mesure de l'homme et découvert sa versatilité (caméléon ou vire capot) et il l'avait apostrophé ainsi : Monsieur, vous êtes de la merde dans un bas de soie. 

Le sceau national de la République représentait une femme assise sur un faisceau d'armes, tenant à la main une pique surmontée du bonnet rouge flamme.  

Petit rappel historique le 20 juin 1792 les sans-culottes forcèrent Louis XVI a porter le bonnet de haine.

Louis XVI phrygien 20 juin 1792.jpg


On ne se surprendra pas que Bonaparte, au début du Consulat frappa d’ostracisme le bonnet phrygien et l’interdit. Le peuple n’y voyait qu'un réveil du terrorisme de 1793-95, et dédaignait ce passé de la Terreur et de la guillotine sur les places publiques. On se souvenait du génocide de la Vendée commis par les sans-culottes sur ordre de la Convention. Le pays que nous appelons la Vendée regroupait la presque totalité de la Vendée, de la moitié des Deux-Sèvres et du Maine-et-Loire et d’une grande partie de la Loire-Inférieure.      

Bonnet-phrygien-la-République-mise-à-lhonneur..jpgLe peuple savait que le port du bonnet phrygien était obligatoire dès le mois d’août 1793. Le 16 brumaire. Ce que peu se rappellent,  les républicaines révolutionnaires ne parviendront pas à l'imposer aux femmes. Si les sans-culottes s'en firent gloire: les prudents arboreront eux aussi le bonnet rouge, mais ils l’abandonneront dès la chute du mouvement populaire.

 


Il est peut-être temps que nos braves filles cessent de porter ce symbole révolutionnaire synonyme de mort sanglante. Même un Robespierre était contre. Le mouvement de La Manif Pour Tous est pacifiste et non révolutionnaire, mais il se réclame comme une résistance à la dictature du régime révolutionnaire et dictatorial de François Hollande.

Et parlant des socialistes plusieurs regrettent avoir voté pour ce parti. Pour preuve ce placard qui n'oublie pas la CGT dont le château luxueux n'abrite pas les SDF :

 

Socialistes.jpg

Charles Ed. Durand

photos: couple portant la faux, Monsieur Charles-Maurice de Taleyrand, Louis XVI, Parti communiste de France,

tags: Bonnet phrygien, la Terreur,  Louis XVI, Charles-Maurice de Taleyrand, Bonaparte, sans culottes, aristocrates, prêtres constitutionnalistes, évêque, république, déesse raison,  guillotine, Génocide, Vendée, Deux-Sèvres, Maine-et-Loire, 1793-95, révolutionnaire, résistance, La Manif Pour Tous,  Parti communiste de France, Robespierre, François Hollande.

21/06/2013

Aujourd'hui, on a embastillé Nicolas B sur ordre du tribunal de Robespierre. Il est cofondateur des Veilleurs pour la famille.

              Plus que jamais le Peuple de France doit entrer en résistance. Soyez des pacifistes.

nicolas co fondateur des veilleurs.jpg

     France: Beaten by police and imprisoned for his opinons.

"June 19, "Nicolas", 23, the first protester of the anti-gay-marriage law was sentenced to two months in prison for an imaginary rebellion.

No initial offence could be proved, the arrest was without legal basis and imprisonment appears to be that young "Nicolas" is the first political prisoner of M. Hollande’s French government.

Following this event, the French rallied to protest. Large gatherings were organized in Paris and all French cities from Friday until Sunday to show their indignation? The protesters also expressed their concerns vis-à-vis their government’s views on gay marriage, their need to impose Gestation For Others, Medically Assisted Procreation and Gender Theory for schools.

For the Americans visitors you have to see by yourself what's going on in France to the young pacific protestors, look at and clic on the link further down. The video is subtitle in english. :2)

Charles Ed. Durand

soutien à Nicolas.jpg

    La vérité est avec nous et la vérité rend libre.

Qu'est la France devenue depuis 1789-1793-95 et les républiques successives?

Ah bon ? La France est un pays libre ? Première nouvelle !

Un régime qui persécute son propre peuple dans sa Foi n’est pas un pays libre !
Un régime qui pense interdire le port de la Croix n’est pas un pays libre !
Un régime qui se dote d’une pensée unique et d’un terrorisme intellectuel n’est pas un pays libre !
Un régime qui génocide son propre peuple pour sa Foi et sa fidélité au Roi n’est pas un pays libre !
Un régime qui formate le cerveau des enfants à gauche n’est pas un pays libre !
Un régime où l’immoralité s’impose à tous n’est pas un pays libre !
Un régime qui taxe honteusement les contribuables n’est pas un pays libre !
Un régime qui arrête des manifestants pour délit d’opinion n’est pas un pays libre !
Un régime qui jette dans ses geôles des innocents n’est pas un pays libre !
Un régime qui fait que ses paysans se suicident à raison d'un par jour n'est pas un pays libre !
Un régime qui pratique la tyrannie franc-maçonne n’est pas un pays libre !

Source : Dominique in Le Salon Beige

Résistant Jean Moulin.jpgNicolas Bernard-Buss a été condamné par la magistrate Nathalie Duartre à 2 mois de prison fermes pour rébellion et deux mois avec sursis, plus des amendes de plusieurs milliers d'Euros. C'est la même qui en 2011 avait dispensé de peine Michaël Youn alors que le parquet avait requis 6 mois de prison avec sursis et 2000 euros d'amende pour insultes et violences à l'égard de policiers.

Voilà le premier prisonnier politique pacifiste de France. Nicolas B est le cofondateur des veilleurs pour la famille. Mouvement de résistance a' politique qui prie, chante et écoute une lecture comme celle du Mahatma Gandhi. Aux insultes ils ne répondent pas, aux menaces et à ces lancées d'objets volants non identifiés, ils ne réagissent pas. Ils se font traiter de tous les noms par des membres du LGBT qui devant les CRS boivent de l'alcool sans se cacher, Les mots orduriers de ces gueules haineuses se hurlent. Ceux-la mêmes qui réclamaient dès 1970 le droit et le respect à la différence, maintenant ne tolèrent plus que d'autres soient différents d'eux et s'opposent à cette revendication du mariage qui est contre-nature et égoïste. Ils font des gestes obscènes sur la place publique sans être gêné par les forces de l'Ordre. Ils sont saouls comme toute la Pologne. Les veilleurs forment un noyau de résistance pacifiste au régime dictatorial de François Hollande, de la Taubira et Manuel Gaz et autres gauchistes et plusieurs UMPistes. Non, ces jeunes de France demeurent assis avec une bougie à la main et non des bouteilles ou cailloux, ils ne sont en rien des voyoux. Ils sont entrés en résistance contre les artisans de la Terreur qui détruisent la famille et veulent en découdre avec l'Église catholique. Ce sont les Jean Moulin de notre temps, mais pacifistes

libérez Niicolas.jpg


Je vous invite à signer le pétition et à la faire circuler. Il faut qu'elle se répande même à l'étranger, afin que les autorités de France sachent que le monde surveille la FranceNous savons et nous voyons ce qui se passe en France. Ce pays où La famille et les droits de l'enfant sont bafoués. 
Ce 20 juin dernier le cardinal Paul Poupart se demandait si l'Église devait s'investir dans la sphère publique ? Non seulement le christianisme le peut, mais le doit, L'Église le fait depuis deux millénaires. Il ajouta que: La France vient de connaître plusieurs mois de tensions autour du Mariage pour tous. Les évêques ont réinvesti la sphère politique. Est-ce leur rôle ?
« Je ne crois pas qu’ils aient réinvesti la sphère politique. Ils ne vivent tout de même pas sur une île déserte. L’Osservatore romano, le journal du Vatican, vient de publier un article sur le débat démocratique et le cas français Il est nécessaire de faire émerger les problèmes et les sujets qui ont à faire avec la politique. Bien qu’elle suive ses convictions, l’Eglise, devient un acteur politique à son corps défendant. Si cette politisation involontaire constitue indubitablement un danger, que n’aurait-on dit si les évêques étaient restés silencieux. D’autant qu’avec le mariage pour tous, on assiste à une transformation anthropologique. En lui-même, ce silence aurait eu aussi une signification politique. »
source : Vosges Matin fr. 20-VI-2013

Mgr Aillet Nicolas.jpg

                             Mgr Aillet : Je salue l'engagement de ce jeune Nicolas

L’évêque de Bayonne, Lescar et Oloron dénonce «une forme politique de répression policière et judiciaire dans le processus qui a conduit le jeune Nicolas B en prison. Pour avoir participé à une manifestation pacifique le 16 juin dernier contre la loi Taubira. Les chefs d'accusation semblent surréalistes et la lourdeur de la peine disproportionnée par rapport aux faits avérés. Il s'agit manifestement d'une forme politique de traitement arbitraire des opposants au mariage et à l'adoption par des couples de même sexe »
source: Aleteia

L'Église de France ne devait pas se taire sinon son silence aurait été interprété comme une approbation tacite au régime, certes appuyer la résistance est aussi un geste politique, mais qui correspond à ce que l'Église considère des dérives inacceptables, qu'elle ne peut approuver l'adoption de ces lois iniques, du mariage pour tous, par le parlement et le sénat qui s'opposent à l'évangile et aux valeurs non négociables de l'Église et aux racines chrétiennes de notre civilisation, voir même de toutes les civilisations.
Charles Ed.Durand 
ADDENDUM Pour votre information : 

21 juin 2013

Nouvelle de Russie: L'adoption est interdite pour les célibataires et les couples homosexuels étrangers.

Adopté par la Douma : 444 votes pour aucune abstention et aucune voix contre. On n'est pas en France ni au Québec ni conforme aux vœux d'Obama. 

Une autre nouvelle de France sur la grandeur de la justice de ce pays des droits de l'homme Cette République donneuse de leçons aux autres Deux homosexuels tentent d'acheter un enfant pour 15,000Avec cette somme, ils ont trouvé une mère porteuse, à Vendôme. La Nouvelle République nous apprend que la médiation de cette affaire a été discrètement retardée en attendant un retour au calme politique. Le 8 mars, elle a donné naissance à un petit Simon à Blois. Mais au lieu de respecter le contrat, elle a décidé de vendre le bébé à un autre couple, laissant croire aux deux homosexuels toulousains que l'enfant attendu est décédé. Les deux homosexuels ont décidé de porter plainte. Seront-ils également poursuivis ? Début juin, la mère a été interpellée et incarcérée. Crée Madame le ministre Taubira (Garde des sceaux) quand ça touche à ses courtisans du LGBT elle a la gâchette rapide.

Comme ces nouvelles nous le montrent, la France favorise la GPA (1) et la PMA(2) puisque selon la Ligue des Droits de l'Homme de l'Union Européenne dès que le mariage pour tous est adopté par le parlement d'un pays membre il s'en suit que l'adoption par une paire de femmes ou d'hommes est un  droit.

En attendant Nicolas B est abusivement emprisonné, comme au beau temps de Staline ou d'Adolphe H  alors que les ''Femmen'' qui ont caillassé une cloche de Notre-Dame n'ont même pas été mise en garde à vue ni passé une nuit au commissariat de police, mais furent libérées en moins de deux et ni traduites en justice.      

 

prisonnier politique.jpg


Nicolas ce jeune homme de 23 ans est un prisonnier politique et un martyr. Vous n'avez qu'à ouvrir le lien et à signer la pétition... à votre tour devenez des transmetteurs et demander de la signer. Merci

Plusieurs goûtes d'eau forment des ruisseaux qui alimentent les rivières qui se jettent dans les fleuves puis dans les océans.

                                            http://www.soutien-nicolas.com/


Partout en France des rassemblements spontanés se déroulent et les Français ne discontinuent pas leur opposition à cette loi inique voulue par 0.06 % de la population et de la Franc-maçonnerie.

(1) gestation pour autrui) (2) Procréation médicalement assistée.

photo: Nicolas B. Jean-Moulin (70e anniversaire à Gap), Manifestation spontanée, Les Hommen.

tags: Nicolas B, Nathalie Duartre, magistrat, Michaël Youn, prisonnier politique, tribubnal politique, Robespière, Staline, Adolphe H. François Hollande, Taubira, Manuel Gaz, Mahatma Gandhi, Résistence, Veilleurs pour la famille, cardinal Paul Poupart, l'Église, Mgr Aillet, sphère publique, politique, l'Osservatore romano, martyr, pacifiste, LGBT, Femmen, Hommen, CRS, Gendarmerie, PSG 16 mai, Trocadéro, 11 arrestations, la racaille.


           

          

2) video : La Manif Pour Tous Pacific protestors US version :

http://www.dailymotion.com/video/x1158jb_la-manif-pour-to...