Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2015

L'Union Européenne est une cité délirante qui s'écroule sous l'apostasie.

                                     

Fabrice Hadjhadji.jpg

Fabrice Hadjadj est écrivain et philosophe, directeur de l’Institut européen d’études anthropologiques Philanthropos. Son dernier essai, «Puisque tout est en voie de destruction», a été publié chez Le Passeur Éditeur (avril 2014).

Voici l’intégrale de l’intervention donnée par le philosophe Fabrice Hadjadji en Italie à la Fondation de Gasperi devant les ministres italiens de l’Intérieur et des Affaires étrangères, le président de la communauté juive de Rome, le vice-président des communautés religieuses islamiques de la ville.

L’Europe, l’Occident et l’Italie avant et après Paris

 Rome le 5 février 2015

 

djihadistes1.jpg

Chers Djihadistes

C’est le titre d’une lettre ouverte publiée par Philippe Muray – un de nos plus grands polémistes français – peu après les attentats du 11 septembre 2001Cette lettre s’achève par une série d’avertissements aux terroristes islamiques, mais ceux qu’elle vise en vérité, par ricochet et par ironie, ce sont les Occidentaux fanatiques du confort et du supermarché......

« Chers Djihadistes, craignez la colère du consommateur, du touriste, du vacancier descendant de son camping-car ! Vous nous imaginez vautrés dans des plaisirs et des loisirs qui nous ont ramollis ? Eh bien nous lutterons comme des lions pour protéger notre ramollissement. […] Nous nous battrons pour tout, pour les mots qui n’ont plus de sens et pour la vie qui va avec. »

Et l’on peut ajouter aujourd’hui : nous nous battrons spécialement pour Charlie Hebdo, journal hier moribond, et qui n’avait aucun esprit critique – puisque critiquer, c’est discerner, et que Charlie mettait dans le même sac les djihadistes, les rabbins, les flics, les catholiques, les Français moyens – mais nous en ferons justement l’emblème de la confusion et du néant qui nous animent !

Voilà à peu près l’état de l’État français. Au lieu de se laisser iinterpeller par les événements, il en remet une couche, il en profite pour se payer sa bonne conscience, remonter dans les sondages, se ranger du côté des victimes innocentes, de la liberté bafouée, de la moralité outragée, pourvu qu’on ne reconnaisse pas le vide humain d’une politique menée depuis plusieurs décennies, ni l’erreur d’un certain modèle européocentrique selon lequel le monde évoluerait fatalement vers la sécularisation, alors qu’on assiste presque partout ailleurs, et au moins depuis 1979, à un retour du religieux dans la sphère politique. Mais voilà : cette trop bonne conscience et cet aveuglement idéologique sont en train de préparer pour bientôt, sinon la guerre civile, du moins le suicide de l’Europe.

La première chose qu’il faut constater, c’est que les terroristes des récents attentats de Paris sont des Français, qu’ils ont grandi en France et ne sont pas des accidents ni des monstres, mais des produits de l’intégration à la française, de vrais rejetons de la République actuelle, avec toute la révolte que cette descendance peut induire.

– En 2009, Amedy Coulibaly, l’auteur des attentats de Montrouge et du supermarché casher de Saint-Mandé, était reçu au palais de l’Élysée par Nicolas Sarkozy avec neuf autres jeunes choisis par leurs employeurs pour témoigner des bienfaits de la formation par alternance : il travaillait alors en contrat de professionnalisation à l’usine Coca-Cola de sa ville natale de Grigny.

– Les frères Kouachi, orphelins issus de l’immigration, furent recueillis entre 1994 et 2000 dans un Centre d’éducation en Corrèze appartenant à la fondation Claude-Pompidou. Au lendemain de la fusillade au siège de Charlie Hebdo, le chef de ce Centre éducatif marquait sa stupéfaction : « On est tous choqués par l’affaire et parce qu’on connait ces jeunes. On a du mal à s’imaginer que ces gamins qui ont été parfaitement intégrés (ils jouaient au foot dans les clubs locaux) puissent comme ça délibérément tuer. On a du mal à y croire. Durant leur parcours chez nous, ils n’ont jamais posé de problème de comportement. Saïd Kouachi […] était tout à fait prêt à rentrer dans la vie socio-professionnelle » Ces propos ne sont pas sans rappeler ceux du maire de Lunel – petite ville du Sud de la France – qui s’étonnait que dix jeunes de sa commune soient partis faire le djihad en Syrie, alors qu’il venait de refaire un magnifique skate park au milieu de leur quartier…

Quelle ingratitude ! Comment ces jeunes n’ont-ils pas eu l’impression d’avoir accompli leurs aspirations les plus profondes en travaillant pour Coca-Cola, en faisant du skate board, en jouant dans le club de foot local ?

Comment leur désir d’héroïcité, de contemplation et de liberté ne s’est-il pas senti comblé par l’offre si généreuse de choisir entre deux plats surgelés, de regarder une série américaine ou de s’abstenir aux élections ?

Comment leurs espérances de pensée et d’amour ne se sont-elles pas réalisées en voyant tous les progrès en marche, à savoir la crise économique, le mariage gay, la légalisation de l’euthanasie ? Car c’était précisément le débat qui intéressait le gouvernement français juste avant les attentats : la République était toute tendue vers cette grande conquête humaine, la dernière sans doute, à savoir le droit d’être assisté dans son suicide ou achevé par des bourreaux dont la délicatesse est attestée par leur diplôme en médecine

Comprenez-moi : les Kouachi, Coulibaly, étaient « parfaitement intégrés », mais intégrés au rien, à la négation de tout élan historique et spirituel, et c’est pourquoi ils ont fini par se soumettre à un islamisme qui n’était pas seulement en réaction à ce vide mais aussi en continuité avec ce vide, avec sa logistique de déracinement mondial, de perte de la transmission familiale, d’amélioration technique des corps pour en faire de super-instruments connectés à un dispositif sans âme…

Un jeune ne cherche pas seulement des raisons de vivre, mais aussi, surtout – parce que nous ne pouvons pas vivre toujoursdes raisons de donner sa vie. Or y a-t-il encore en Europe des raisons de donner sa vie ? La liberté d’expression ? Soit ! Mais qu’avons-nous donc à exprimer de si important ? Quelle Bonne nouvelle avons-nous à annoncer au monde ?

Cette question de savoir si l’Europe est encore capable de porter une transcendance qui donne un sens à nos actions – cette question, dis-je, parce qu’elle est la plus spirituelle de toutes, est aussi la plus charnelle. Il ne s’agit pas que de donner sa vie ; il s’agit aussi de donner la vie. Curieusement, ou providentiellement, dans son audience du 7 janvier, le jour même des premiers attentats, le pape François citait une homélie d’Oscar Romero montrant le lien entre le martyre et la maternité, entre le fait d’être prêt à donner sa vie et le fait d’être prêt à donner la vie. C’est une évidence incontournable : notre faiblesse spirituelle se répercute sur la démographie ; qu’on le veuille ou non, la fécondité biologique est toujours un signe d’espoir vécu (même si cet espoir est désordonné, comme dans le natalisme nationaliste ou impérialiste).

Si l’on adopte un point de vue complètement darwinien, il faut admettre que le darwinisme n’est pas un avantage sélectif. Croire que l’homme est le résultat mortel d’un bricolage hasardeux de l’évolution ne vous encourage guère à avoir des enfants. Plutôt un chat ou un caniche. Ou peut-être un ou deux petits sapiens, par inertie, par convention, mais au final moins comme des enfants que comme des joujoux pour exercer votre despotisme et vous distraire de votre angoisse (avant de l’aggraver radicalement). La réussite théorique du darwinisme ne peut donc aboutir qu’à la réussite pratique des fondamentalistes qui nient cette théorie, mais qui, eux, font beaucoup de petits. Une amie islamologue, Annie Laurent, eut pour moi sur ce sujet une parole très éclairante : « L’enfantement est le djihad des femmes. »

Ce qui détermina jadis le Général de Gaulle à octroyer son indépendance à l’Algérie fut précisément la question démographique. Garder l’Algérie française en toute justice, c’était accorder la citoyenneté à tous, mais la démocratie française étant soumise à la loi de la majorité, et donc à la démographie, elle finirait par se soumettre à la loi coranique. De Gaulle confiait le 5 mars 1959 à Alain Peyrefitte : « Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherait-on de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées ! »

Il y a certes une libération de la femme dont nous pouvons être fiers, mais lorsque cette libération aboutit au militantisme contraceptif et abortif, la maternité et la paternité étant désormais conçus comme des charges insupportables pour des individus qui ont oublié qu’ils sont d’abord des fils et des filles, cette libération ne peut que laisser la place, après quelques générations, à la domination en nombre des femmes en burqa, car les femmes en mini-jupes se reproduisent beaucoup moins.

Nous avons beau jeu de protester : « Oh ! la burqa ! quelles mœurs barbares ! » Ces mœurs barbares permettent, par une immigration compensant la dénatalité européenne, de faire tourner notre civilisation du futur – enfin, d’un futur sans postérité (Rémi Braque).

Au fond, les djihadistes commettent une grave erreur stratégique : en provoquant des réactions indignées, ils ne réussissent qu’à ralentir l’islamisation douce de l’Europe, celle que présente Michel Houellebecq dans son dernier roman (paru aussi le 7 janvier), et qui s’opère du fait de notre double asthénie religieuse et sexuelle.  À moins que notre insistance à « ne pas faire d’amalgame », à dire que l’islam n’a rien à voir avec l’islamisme (alors qu’aussi bien le président égyptien Al-Sissi que les frères musulmans nous disent le contraire), et à nous culpabiliser de notre passé colonial – à moins que toute cette confusion nous livre avec encore plus d’obséquiosité vaine au processus en cours.

Il est en tout cas une vanité que nous devons cesser d’avoir – c’est de croire que les mouvements islamistes sont des mouvements pré-Lumières, barbares comme je le disais plus haut, et qui se modéreront sitôt qu’ils découvriront les splendeurs du consumérisme.

En vérité, ce sont des mouvements post-Lumières. Ils savent que les utopies humanistes, qui s’étaient substituées à la foi religieuse, se sont effondrées. En sorte qu’on peut se demander avec raison si l’islam ne serait pas le terme dialectique d’une Europe techno-libérale qui a rejeté ses racines gréco-latines et ses ailes juive et chrétienne : comme cette Europe ne peut pas vivre trop longtemps sans Dieu ni mères, mais comme, en enfant gâtée, elle ne saurait revenir à sa mère l’Église, elle consent finalement à s’adonner à un monothéisme facile, où le rapport à la richesse est dédramatisé, où la morale sexuelle est plus lâche, où la postmodernité hi-tech bâtit des cités radieuses comme celles du Qatar. Dieu + le capitalisme, les houris de harem + les souris d’ordinateur, pourquoi ne serait-ce pas le dernier compromis, la véritable fin de l’histoire ?

Une chose me paraît certaine : ce qu’il y a de bon dans le siècle des Lumières ne saurait plus subsister désormais sans la Lumière des siècles. Mais reconnaîtrons-nous que cette Lumière est celle du Verbe fait chair, du Dieu fait homme, c’est-à-dire d’une divinité qui n’écrase pas l’humain, mais l’assume dans sa liberté et dans sa faiblesse ?

Telle est la question que je vous pose en dernier lieu : Vous êtes romains, mais avez-vous des raisons fortes pour que Saint-Pierre ne connaisse pas le même sort que Sainte-Sophie ? Vous êtes italiens, mais êtes-vous capable de vous battre pour la Divine Comédie, ou bien en aurez-vous honte, parce qu’au chant XXVIII de son Enfer, Dante ose mettre Mahomet dans la neuvième bolge du huitième cercle ? Enfin, nous sommes européens, mais sommes-nous fiers de notre drapeau avec ses douze étoiles ? Est-ce que nous nous souvenons même du sens de ces douze étoiles, qui renvoient à l’Apocalypse de saint Jean  et à la foi de Schuman et De Gasperi ? Le temps du confort est fini. Il nous faut répondre, ou nous sommes morts : pour quelle Europe sommes-nous prêts à donner la vie ?

Fabrice Hadjadj

Photos: Fabrice Hadjadj, djihadiste et un martyr chrétien.

Source : reçue d'une amie Sr Lydia.

tags: Fabrice Hadjad, Italie, Amedy Coulibaly, 2009, L'Élysée, NIcolas Sarkozy, Les frères Kouachi, Fondation Claude Pompidou, immigration, djihad, intégration au rien, Europe, démographie, fécondité. Général de Gaule, Algérie, Alain Peyrefitte, 1959, Annie Laurent, racines greco-latines, ailes juive et chrétienne, président Al-Sissi, frères musulmans, drapeau de l'U.E.

01/11/2014

Un aumônier catholique parle de la radicalisation islamiste dans les prisons françaises.

La laïcité militante de la France est avant tout une lutte envers l'Église catholique. elle obéit et se soumet au plan de campagne, de la Franc-maçonnerie qui a déclaré la guerre contre les racines judéo-chrétiennes de notre civilisation.

J'ai pris la liberté, puisse Daniel Hamiche ne m'en pas tenir rigueur, de reproduire son intro sur l'islamisme et la radicalisation des détenus musulmans, dans les prisons de France, en moins de trois semaines. Il invite à la barre un ancien aumônier de la prison de Blois.

Charles Éd. Durand

N.B.: Pour les dix premiers mois de 2014 un total de 140,129 pages ont été consultées.

Le-pere-Viot-en-charge-des-anciens-combattants_reference.jpg

«Le Père Michel Viot fut aumônier catholique et il connaît bien le monde carcéral. Dans un entretien de grand intérêt, sur le plateau de TV Libertés, il développe ses idées sur la radicalisation islamistes dans les prisons françaises, sur la nécessaire évangélisation pour contrer les progrès de l’islam et l’absence de neutralité de l’État en matière religieuse… De quoi alimenter notre réflexion et un débat nécessaire…» Daniel Hamiche

Cette vidéo est à écouter jusqu'au bout. Les tenants de la laïcité militante et anti-chrétienne découvriront peut-être qu'ils servent non leurs compatriotes, mais développent une idéologie mortifère qui vise avant tout à leur présenter le christianisme comme étant à l'origine de l'obscurantisme, en fait un vieux contentieux de haine. En lieu et place ils les embrigadent à se soumettre à la dictature du relativisme, du nihilisme et à tuer Dieu dans la cité. Ils les abandonnent à quêter un sens à leur vie. Le droit de penser, de parole seront aboli et la liberté de conscience bafouée. On créera des ''Guantánamo'' pour les récalcitrants et les disciples du Christ, et des mouroirs pour ceux et celles qui voudront partir en se faisant euthanasier. Et dire qu'on leur promettait la Paix et l'émancipation de toute contrainte. On les a plongés dans le vide et les plaisirs éphémères.

 

Benoît XVI un combat de polémique et de combat.jpg

À quand un Pasteur de la trempe de Benoît XVI qui a parlé comme saint Augustin, saint Paul et Origène et n'a pas craint la polémique ni le combat en étant fidèle à la mission confiée aux apôtres par Jésus-Christ. Il fut un digne successeur de Pierre, comme lui il n'a pas craint les barreaux des prisons ni d'évangéliser.

Charles Éd. Durand

Source : L'Observatoire de la christianophobie, 

Photos: Père Michel Viot; Benoît XVI.

Vidéo: Père Mchel Viot sur la menace de la radicalisation de l'Islam en milieu carcéral qui est un fait bien réel.
               

tags: Islamisme radical, Coran, les Hadiths, Prison de France, 3 semaines, Jules Ferry, laïcité, Taubira, antichristianisme, TV Liberté, Polémiste, évangélisateur, Observatoire de la christianophobie. Daniel Hamiche, l'Obseratoire de la Christianophobie.

06/09/2014

It's time we stop to say Islam is a religion of peace, Reality it's a doctrine of War.

                                                                                                                                                                    ISIL.jpg

The following video is from ‘‘fellow’’ doctorates of Islam. He is well inform about this matter and knows what is talking about. It’s not like too many leaders who are using the politically correctness. Why? Because he delivers all the truth about Islam and not producing a Hollywood comic’s cartoons on the Islam. Westerner’s leaders are lying to their own people about the reality of Islam. The ISIL is totally in accord with Islam, Muhammad, Koran and Hadiths books. All Muslims around the world knows that. What the Brother reveals in this video is the truth and only the truth.

        [I for Islamic, S for State, I for Irak, L for the Levant].

                                                                                                

crucified1.jpg

Look the child. Way to educate youngster muslim.

So Mr. Obama do not play weird games with the world and first, among the American People. Do not take them as a bunch of idiots. In keeping silent on the Islam, which you know very well indeed… In the mean time you are driving all the Westerners on a false track in focussing your foreign policy only against Russia as you also do with Israel, which are not the enemies of Westerners. Please Mr. Obama stop all theses shity speechs and behave yourself as the President of United States of America. First, by stoping, and this advice is also addressed to all others leaders, giving a surrogate name to the President of Russian Federation, Mr.Vladimir Putin by calling him Adolf Hitler. He is not starting a war of conquest as did the Roman Empire 2,000 years ago, or Charlemagne, neither as Napoleon and Hitler, he just want to protect his own people, the Russian. He is not our enemy by no means.. We know damn well that NATO's preparations has only one goal, start the third wold war against Russia. It's enough to scrap all our values, and to put a halt to the fragile peace by menaces because of your own secret agenda...

Here is the analysis of Alex Jones:


       

De Gaule in a speech, once said, about Europe : ‘‘Europe start from the Oural to the Atlantic’’ As Konrad Adenauer de Gaulle sees the European Union as a whole. A step for all members sharing their knowledges and having the one goal : peace in Europe and also the economics progress for all nations. Each country keeping their owns laws and sovereignty. They didn't want to lost their heritage for the benefit of generations in coming. Russia is a part of Europe heritage. This country has a historical foundation, ethics, cultural and artistic which has to be preserved.

Seriously now, who the hell starts to asphyxiate their economy and having surrounds all around the borders of Russia? You know damn well the answer. Poland and Sweden were countries who once, in the long story of Russia, had conquest it and been the dominator of the Russian peoples. By the way Vodka is a legacy of Poland.

                                                                                                    

Petro Poroschenko.jpg

 

Mr. Petro Poroschenko look at his pin!

Le Parti de Svoboda porte la Rune

svoboda_3-04357.jpg

                                                                                                        NATO is having a meeting on behalf of defending Ukraine. [That’s a fucking joke isn’t it?] The President of Ukraine Mr. Petro Porochenko (Mr. Chocolate) his fortune rising at 12 billion $. He is an apparatchik. Do you think he works for the good sake of the Ukrainians peoples? He is, as were the apparatchiks in Russia, during the reign of Boris Yeltsin, they were driving the politicians for their only benefits; on a long period the Russian people were starving and force to sell all their belongings on the sidewalks. Vladimir Poutine did the rights things; he told to the apparatchiks : You as a mafia are stealing the Russian peoples, so I advise all of you: Stop that now, otherwise you will be arrest, judged, condemned and sent to jail. Now the circus is over. People of Russia is proud and patriot.

Not everybody who knows that. Polish hates the Russia as well are few others. No, Russia do not intend to start a war neither to conquer others countries.

Crimea before 1954 was Russia’s land. Nikita Khrouchtchev gives this part to Ukraine. Never forget Ukraine was part of the URSS. Since 1989 URSS fell apart, it’s another story. We have to questioning: why Khrouchtchev attached Crimea to Ukraine? It's because he was the one, who as the people's commissary has the responsibility to starve the people of Ukraine, so in following the orders of Comrade Stalin, he was responsible of the murders of nearly 7 million deaths. 

Let’s talk about the reals threat for all of us westerners and all Christians and Jews. Obama just talk about journalists (2) does he will start to talk about the Christians in Iraq and Syria who are crucified, killed, girls and boys sales as slaves to Muslims countries, and all the Christians people who were force to leave their homes, their lands, all their belonging  and all… except that no one did accept to convert to Islam. Does he know that The UN do nothing for them? Who cares in Westerns civilisations about theses peoples, 1 million and 200, 000 men and women?We put God in the garbage so Christians can die? Is it what you think Mr. Obama?

 

It’s time we stand by our brothers and sisters and to prepare to defend our way of life, our freedom, our civilisation and our roots. Where is the real enemy? Not Russia, neither Israel. Some politicians even putt Russia, China and Iran as a troika. Sorry, but It’s a misinformation and unreal.                                                                                      

De-Gaulle_1963.jpg

 

Une Europe européenne ne saurait être une fusion des peuples, mais un rapprochement des nations, qui permettra le développement de chaque pays, etc. L’objectif privilégié pour les nations de l’Europe consiste à tisser des liens économiques, basé sur une confiance réciproque entre nations. Cette Union Européenne devait selon le souhait de Charles de Gaule, susciter l’éclosion d’une solidarité vivante… non une Europe apatride.  L’objectif d’Adenauer et de  Gaule ne consistait pas à s’approprier la souveraineté des états membres. Les buts étaient que soit permis le Développement d’entreprises communes, que soient abolies les frontières, faciliter les échanges sur le plan des recherches scientifiques, techniques et autres. Cette Europe ne doit pas être centrifuge, mais respecter les lois de chacun des pays. L’Europe n’avait pas pour mandat de démanteler ni de supplanter les juridictions des pays membres. L’Union devait se construire sur la bonne entente et sur le respect de la souveraineté des États.

Il faut qu’entre les États de l’Europe se cristallise le dialogue afin d’assurer la paix à une civilisation commune et qui l’est encore plus à notre époque. Tous de l’Oural à l’Atlantique ont des racines communes. C’est en l’état de cette Europe des Pays souverains que le progrès sera assuré. Il faut que se dissipent les racines de la haine et cesse la chicane, que certains entretiennent depuis des générations et transmettent aux suivantes. Ce qui persiste depuis des siècles. Ce sont ces crises par le passé qui ont contribué à des guerres et suscité des rivalités qui ont semé trop de morts sur notre terre. Tous devraient contribuer à bâtir une communauté européenne pacifiée et prospère pour tous qui s’étendrait de l’Oural à l’atlantique, comme l’appelait de tout son cœur ce grand visionnaire qu’était le général de Gaule.

L’Europe est distincte des États-Unis d’Amérique. L’Europe et l’Amérique doivent poursuivent un dialogue fructueux et mutuellement respectueux de l’autre et non chercher à abolir la spécificité et les caractères propres à chacun. Il y a altérité et cela est une donnée géographique évidente et indiscutable. Cela étant l’avenir n’en sera pour tous que plus harmonieux s’il se base sur la reconnaissance de l’autre.

En attendant, l’occident doit faire face à une menace sérieuse. La conquête amorcée de l’Islam qui veut détruire nos racines, notre civilisation et nos valeurs, tant en Europe qu’en Amérique. Oui, il y a incompatibilité entre l’Islam et nos traditions helléniques et judéo-chrétiennes. Ceux qui serinent le contraire sont soit aveugles, rêveurs ou des idiots utiles.                                                                            

Lampedusa_island.jpg

 

Lampedusa est la porte d’entrée des musulmans.  Ils veulent une meilleure vie ? Soit, qu’ils aillent en Arabie Saoudite, dans les pays du golfe, la Turquie, l’Indonésie… Plusieurs de ces pays, comme l’Arabie-Saoudite, ont une main-d'œuvre étrangère. Alors qu’ils s'y rendent, ce sont des musulmans comme eux. Alors que les Philippins, les hindous catholiques, les Éthiopiens orthodoxes et les Bangladais convertis au christianisme (Bangladesh) ne le sont pas. Ils s’y sentiraient en un milieu de même culture et non en une terre étrangère.

Regardez la vidéo, elle est en anglais, mais le frère qui parle dit la vérité.

Charles Éd. Durand

photos: soldats de l'ISIL, EIIL; entre deux chrétiens crucifiés un enfant, Petro Porochenko (voir l'épinglette sur le revers de sa veste); jeunes ukrainiens potant le symbole nazi la Rune; Charles de Gaule; île Lampedusa.

Video: 1)Alex Jones, analysis, 2) brother Rachid

tags: ISIL, Muhammad, Koran, Hollywood, American people, idiots, Oural, Atlantic, Charles de Gaule, Roman Emperor, Charlemagne, Napoléon, Hitler, Poland, Sweden, Vodka, NATO, ALex Jones's analysis, Ukraine, Petro Porochenko, Boris Yeltsin, apparatchick, Nikita Khrouchtchev, war, 1954, Crimea, Stalin, jews, Iraq, UN, China, Iran, Union Européenne, États souverains, lois, apatride, Adenauer, développement, conquête, persécutions, Lampedusa, Arabie-Saoudite, Indonésie, Turquie, Philippins, Bangladais, Éthiopiens, Brother Rachid.