Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2015

Dossier secret ; Vidéo sur le fracas du vol MH!7 d'Air Malaysia. Malaysia Airlines MH17 crash: Who did it?

                                                                           

8842915.jpg

     

 

L'avion de la Malaysian Airline MH17 : confirmation que de forte suspicion sur la destruction du MH17 pointe vers un avion de chasse ukrainien en vol aurait tiré des rafales vers l’appareil malaysien contrairement à ce qu'affirme la propagande OTAN USA U.E. 

Document incroyable !!!

La chute du MH17 a été filmée par un mécanicien de bord d'un avion ravitailleur ukrainien qui filmait l'approche d'un avion de chasse venant se ravitailler et a saisi l'agonie du MH-17 en arrière-plan ... avec perte de la partie arrière de l’aéronef

Attention la vidéo ne montre pas l'origine du tir sur l'avion, mais il permet néanmoins d’affirmer que Kiev, Obama et l'OTAN, ont menti en affirmant qu'il n'y avait jamais eu d'avion de chasse ukrainien dans la zone où évoluait le MH-17, contrairement à  ce que les Russes, eux, ont toujours affirmé ... et pour cause, ils en ont la preuve radar

Voilà  pourquoi le doute est plus que de mise sur les affirmations ukrainiennes. Surtout quand ça sert la cause du rapprochement et des visées de l’oncle Sam sur la mainmise de l’Ukraine en soutenant son adhésion à  l'OTAN et à l’Union Européenne.

SOURCE: Paul Robillard

Sur mon blogue. en date du 15 08-2014 je publiais sur cet avion abattu en plein vol. J’y mettais des photos et affirmais que Kiev était responsable de ces tirs en plein vol sur l'avion d'Air Malaysie.

 

Voir le lien ci joint au titre bien senti : 

http://lanacelle.hautetfort.com/archive/2014/08/15/les-avions-tombent-comme-des-mouches-en-cet-ete-de-l-an-de-g-5428619.html 

 

Comment est-ce possible qu'un lance roquette lancée du sol, comme le prétendirent Obama et consorts, les laquais soumis au Maître, n'ait pas fait exploser l'avion? Voir quelques photos éloquentes des débris.

 

 

avion Malaysian airline débris, pas eu d'explosion.jpg

 

Même une fleur épanouie (tournesol). Cherchez les objets calcinés, même les fauteuils de passager sont intacts. Or si le missile avait été lancé du sol l'avion aurait explosé en plein vol. Pourquoi nous ment-on?

            Malaysia Airline corps retrouvés non brulés.jpg

Voici la vidéo

457 903aa5b3d44755e79295750cbde62a00 (2).mp4

SOURCE : Courriel reçu De Paul Robillard. Je l'en remercie.

Photos: Toutes prouvent qu'il ni a pas eu d'explosion en vol. Pourquoi Obama ment? Kiev qui répète. La désinformation.

Tags: Dossier secret, Malaysia Airline, Ukraine, Kiev, avion militaire, pas d'explosion, propagande mensongère, Obama, l'U.E., Otan, boîtes noires, cachées, Film, Russie innocentée. Escalade, mensonge, médias aux ordres. 

14/04/2013

La Cour d'appel de Versailles conclut que l'occupation par Israël est légale.

      Je vous montre une photo de l'apartheid en Afique du Sud.

 

Apartheid en Afrique du Sud mars 1976.jpg

       

           L'apartheid n'a jamais existé dans l'État d'Israël.


Enfin, les apartheidistes (néologisme) ont la queue basse. Ni L'OLP ni l'Autorité palestinienne n'ont signé de traités internationaux n'étant pas des États. Comme toujours, les Palestiniens refusent de négocier et cela repose sur une donnée que même Obama ne semble pas vouloir entendre et pourtant il sait. Les entités, il y en a plusieurs, dites palestiniennes refusent de reconnaître l'existence de l'État d'Israël. Donc ne cherchez pas de midi à vingt-quatre heures, c'est la raison fondamentale de leur refus de négocier. Tous les bavardages des personnalités politiques et des groupuscules pro-Palestine tentent de victimiser les Palestiniens dans l'opinion publique alors qu'ils sont en fait des antisémites, car en demandant à Israël de reprendre les pour-parlés, ils se ferment tous la gueule sur la pierre d’achoppement qui se trouve du côté des Palestiniens et non d'Israël.

Les journalistes le savent, les politiques aussi, mais ils ont un agenda et ils refusent de citer l'article premier de l'OLP ou de l'AP, du Fatah et du Hamas qui dit qu'Israël doit disparaître, d'où découle leur refus de négocier. Pourquoi? ils ne reconnaissent pas l'existence d'Israël. Tous ces nazillons d'Europe, d'ici au Québec (sauf Harper) d'Amérique occupent les tribunes des grands médias libéraux et tous crient à l'apartheid infligé aux Palestiniens. L'apartheid n'a jamais existé dans l'État d'Israël, il y a deux millions d'Arabes qui y vivent librement et ont les mêmes droits et privilèges que les juifs et chrétiens, ils fréquentent les mêmes écoles et universités et ont même des députés élus à la Knesset, des militaires et un juge arabe à la Haute Cour de l'État. On ne peut en dire autant des pays musulmans comme l'Indonésie, l'Égypte, la Turquie, etc et la reine du Golfe : L'Arabie Saoudite, hôte à la Mecque de la pierre noire, qui tous pratiquent l'exclusion et l’inaccessibilité à des postes dans l'administration et l’interdiction d'enseigner quand ce ne sont pas des arrestations arbitraires pour prétendus blasphèmes ou d’avoir porté une croix. Soyez francs vous les Médias et dites la vérité sur les massacres et tueries dont sont victimes les chrétiens... OBAMA sait tout cela, mais sa priorité consiste à livrer un combat contre Israël en favorisant le retour du Grand Califat à Istanbul (la Sublime Porte) et la domination des sunnites au Moyen-Orient et son extension jusqu'en Europe. Réveillez-vous. Wake UP.

Charles Ed. Durand

                L'OLP contre ALSTOM et VEOLIA.

Dans ce conflit la France n'était pas neutre. Voici ce qu'en écrivit Jean-Patrick Grumberg, dans DREUZ hier, sur ce procès et cet arrêt de la Cours de Versailles.

          Les arguments juridiques de l’OLP démontés un après l’autre.

L’organisation de libération de la Palestine s’est donc lancée dans un long procès qui vient de se terminer devant la Cour d’appel de Versailles, le 13 mars 2013, par une déculottée foudroyante donc les conclusions qui dérangent ont été passées totalement sous silence par ces grands médias chargés de vous informer en toute indépendance.

               L’occupation du territoire palestinien n’est pas illégale.

L’OLP s’appuie sur le Droit international et considère que l’Etat d’Israël occupe illégalement le territoire palestinien et qu’il poursuit une colonisation juive illégale. La construction du tramway est ainsi elle-même illicite. En appui, l’OLP invoque la violation de plusieurs textes :

        

  • l’article 49 de la IVème Convention de Genève du 12 août 1949 qui dit que « la puissance occupante ne pourra procéder à la déportation ou transfert d’une partie de sa propre population civile dans le territoire occupé par elle ».
  • l’article 53, qui précise « qu’il est interdit à la puissance occupante de détruire les biens mobiliers ou immobiliers appartenant individuellement ou collectivement à des personnes privées, à l’Etat ou à des collectivités publiques et des organisations sociales ou coopératives sauf dans les cas où ces destructions seraient rendues absolument nécessaires par les opérations militaires ».

L’OLP ajoute que la construction a entraîné des destructions, la quasi suppression de la route 60 vitale pour les palestiniens et leurs marchandises, la suppression de voies et chemins, et des expropriations. Il y a donc eu violation de plusieurs articles issus du Règlement annexé à la IVème Convention de La Haye du 18 octobre 1907 :

  • l’article 23(g) qui interdit de « détruire ou saisir les propriétés ennemies sauf les cas où ces destructions ou ces saisies seraient impérieusement commandées par les nécessités de la guerre »
  • l’article 27 selon lequel « dans les sièges et bombardements, toutes les mesures nécessaires doivent être prises pour épargner autant que possible les édifices consacrés aux cultes, aux arts , aux sciences et à la bienfaisance, les monuments historiques, les hôpitaux … »
  • et l’article 46 qui précise que « la propriété privée ne peut pas être confisquée ».

Enfin, l’OLP affirme qu’Israël viole les dispositions relatives à la « protection des biens culturels » prévues par l’article 4 la Convention de La Haye du 14 mai 1954, l’article 27 du règlement de La Haye de 1907, l’article 5 de la Convention IX de la Haye de 1907, et l’article 53 du protocole additionnel n° 1 aux Conventions de Genève.

Niet! répond la Cour d’appel, qui sans nier l’occupation, rappelle qu’Israël est dans son bon droitcar « … l’autorité du pouvoir légal ayant passé de fait entre les mains de l’occupant, celui-ci prendra toutes les mesures qui dépendent de lui en vue de rétablir et d’assurer, autant qu’il est possible, l’ordre et la vie publics en respectant, sauf empêchement absolu, les lois en vigueur dans le pays » (article 43 de la 4ème Convention de La Haye de 1907).

                    L’occupation ne viole aucune loi internationale.

La Cour explique pourquoi l’occupation de la Judée Samarie par Israël ne viole aucune loi internationale.

L’OLP...soutient qu’Israël viole :

  • les articles 49-6 et 53 de la Convention de Genève,
  • les articles 23, 27 et 46 du Règlement annexé à la IVème Convention de La Haye de 1907,
  • l’article 4 de la Convention de La Haye du 14 mai 1954,
  • l’article 27 du règlement de La Haye de 1907,
  • l’article 5 de la Convention IX de la Haye de 1907,
  • et l’article 53 du protocole additionnel n° 1 aux Conventions de Genève.

Pas du tout ! répond la Cour d’appel de Versailles qui précise que :

  1. Premièrement, l’ensemble de ces textes internationaux sont des actes signés entre Etats, et que les obligations ou interdictions qu’ils contiennent s’adressent aux Etats. Ni l’Autorité palestinienne, ni l’OLP n’étant des Etats, aucun de ces textes ne s’appliquent à eux.
  2. Deuxièmement, rappelle encore la Cour, ces textes s’adressent « aux parties contractantes », c’est à dire aux deux parties qui les ont signés – et là encore,ni l’OLP ni l’AP n’ont jamais signé ces documents.
                                 La propagande ne remplace pas le droit.
Un rien irritée, la Cour ajoute d’ailleurs que le droit français… « ne peut reposer sur la seule appréciation [par l’OLP] d’une situation politique ou sociale ».

                             Le droit humanitaire n’est pas violé non plus.

L’OLP, qui tente alors de se retrancher sur les normes humanitaires, se fait une fois de plus envoyer dans les cordes par le tribunal, qui lui dit que certes, les Conventions de Genève et la Convention de La Haye sont applicables en droit français.

Mais « la Cour Internationale de Justice a indiqué qu’elles (ces conventions) ne contiennent que des obligations à la charge des États, et que la faculté pour les individus de s’en prévaloir n’était pas évoquée », que seules les parties contractants sont liées par ces conventions, et que la convention de La Haye de 1907 ne sont pas applicables, car… Jérusalem n’est pas bombardée !

...Finalement, dit la Cour, « ces normes internationales conventionnelles » ne donnent pas au « peuple palestinien que l’OLP indique représenter, le droit de les invoquer devant une juridiction. »

Source:  © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Et voici la gagnante de The Voice Version israélienne Lina Makhoul arabe israélienne et elle dira : Je remercie très chaleureusement tous les téléspectateurs qui ont voté pour moi, jusqu'ici, je suis tellement heureuse qu'ils aient apprécié ma voix. Je suis aussi très heureuse pour les miens, car je représente une minorité de la société israélienne'':", a-t-elle déclaré, ajoutant avant de monter sur la scène de sa consécration : SI je gagne, ce sera un triomphe non seulement pour cette minorité, mais pour toute une nation''.

 

arabe_chanteuse Lina Makhoul.jpg

tags: Cour d'appel, Versailles, OLP, Alstom, Veolia, Jérusalem, Israël, apartheid, Afrique du Sud, l'occupation, territoir palestinien, refus du dialogue, reconnaissance d'israël, Hamas, Fatah, Convention de LaHayes, Genèves, État, traité, droit humanitaire, Jean-Patrick Grumberg, Dreuz, The Voice, gagnante, Lina Makhoul.

03/12/2012

Deepika, victime du racisme politiquement correct des "progressistes".

Depika Thataal victime de l'islam.jpg

photo de Deeyah ( Deepika Thathaal)

L'article qui suit a été écrit pas un juif, Nick Cohen, c'est dire si les valeurs judéo-chrétiennes marquent nos esprits, ceux qui sont encore libres et non dépendants comme les gens dit ''progressistes'', en fait ''de gauche.'' Soyez avisé que toute ressemblance avec quelques groupes gauchistes ou parti politque du Québec serait fortuite et que le fruit du hasard. Je plaide non coupable.

Charles Ed. Durand

Source : The Cowardice of the Liberal Press, décembre 2012, Traduit par : Poste de veille. [J'ai dû le raccourcir et après l'avoir lu en anglais ajuster certains mots de la novlangue qui a cours au Québec. L'essentiel est fidèle et conforme aux faits relatés.]

Imaginez si des racistes blancs en Norvège ou en Grande-Bretagne avaient ciblé Deepika Thathaal, l'ancienne chanteuse pop qui a récemment réalisé son premier documentaire sur le sort des femmes musulmanes, Banaz: Un crime d'honneur, diffusé sur ITV1 à la fin d’octobre.

Deepika, une brillante et belle adolescente de 17 ans, a mélangé les influences de la musique asiatique connue de ses parents immigrants et la sonorité de Massive Attack et Portishead, devenant l’une des premières stars asiatiques de Norvège.

Ses adversaires ont appelé ses parents et hurlé des menaces toxiques. Ils ont fait irruption dans sa classe et l’ont traitée de « salope, pute, prostituée ». Ils l’ont attaquée sur la rue et ont envahi la scène durant son spectacle à Oslo. Elle a déménagé à Londres et a relancé sa carrière en tant que Deeyah la « Madonna musulmane ».Dans sa naïveté touchante, elle pensait que la Grande-Bretagne serait un pays plus sûr que la Norvège.... Une pensée a perturbé sa rêverie :« Pourquoi suis-je la seule dans ce milieu ? Pourquoi suis-je la seule femme musulmane sur scène ? » Elle a vite obtenu sa réponse. Elle a été obligée d'embaucher des gardes du corps. On a craché sur elle sur la rue et on l’a prévenue qu’elle serait coupée en morceaux... Elle et ses parents pourtant des progressistes vivaient dans la peur. Elle a annoncé en 2007 qu'elle abandonnait son rêve de devenir une star et qu’elle fuyait l’horreur de l’Europe pour trouver refuge en Amérique.

[ N de.CED : Elle nous montre ce qu'en fait implique le multiculturalisme pour ceux qui béatement en font la promotion. Ils se renient eux-mêmes et nuisent à leurs compatriotes en niant les racines de la civilisation chrétienne qui est le fondement de notre patrie et la matrice de notre civilisation. En tolérant ceux des immigrants ou adeptes de l'islam qui refusent de s'intégrer et demandent sans arrêt des accommodements irraisonnables et contraires à nos traditions, en cédant constamment à leurs revendications nous contribuons à notre propre fin, pour mieux dire : à notre disparition.] 

Multiculturalisme resizer.jpg

Photo de : Point de Bascule

Je ne suis pas fantaisiste en présumant que Deeyah (Depika) serait devenue l’héroïne des antiracistes si ses bourreaux avaient été des néo-Nazis norvégiens ou le BNP : une Stephen Lawrence musulmaneLes artistes auraient épousé son combat contre les préjugés. Les politiciens l’auraient invitée à Westminster et au Parlement européen. On l’aurait entendue sans arrêt sur les ondes de la BBC. Les progressistes l’auraient défendue et se définiraient par leur réponse aux préjugé et à la violence.

 

islam.gif               nazi.jpg

 

Les hommes qui ont persécuté Deeyah en Norvège et en Grande-Bretagne étaient tout aussi violents et remplis de préjugés que les néo-Nazis, sauf qu’ils étaient ralliés sous la bannière de l’islam plutôt que la croix gammée

On pourrait croire que c’est une différence insignifiante, mais cette bagatelle fait toute la différence au monde. Personne ne s’est porté à la défense de Deeyah. Aucun politicien progressiste ou conservateur compatissant. Pas la BBC ni la presse libérale. Pas Amnesty International ni les artistes «engagés» qui épousent tant de causes de la gauche. Tout le monde s’en foutait.

Puis survint le scandale : Jimmy Savile [un animateur vedette de la BBC dans les années 1970 qui était un prédateur sexuel à l'égard d'adolescentes ], Comment nos prédécesseurs ont-ils pu manifester autant d’indifférence à l’époque, se sont-ils demandé. Comment ont-ils pu ignorer tant de souffrance, comme si elle n’existait pas ? Oui, oui, oui, nous sommes une génération meilleure et plus sensible. Sauf quand il s’agit de femmes et d’enfants à la peau brune. Quand une écolière blanche de 15 ans fait une fugue en France avec un enseignant, l'histoire fait les manchettes. Lorsque les parents d'une jeune pakistanaise retirent leur fille de l’école et la forcent à épouser un vieil homme à l’autre bout du monde – en fait, lorsqu'ils organisent son enlèvement et son viol – la société observe un silence poli.

Deeya a écrit : Si vous êtes une femme, vous ne pouvez pas être vous-même, vous ne pouvez pas exprimer vos besoins, vos espoirs et vos opinions comme personne humaine, s'ils entrent en conflit avec l'intérêt supérieur de la famille, de la communauté, de la Oumma  أمّة. Elle a choisit de défendre la dignité de la femme, et c'est justement le film qu'elle a produit qui exprime la réorientaion de son choix de vie.Son film initialement appelé : Banaz, une histoire d'amour, elle a du en changer le titre pour Banaz, un crime d'honneur. Ce film raconte l'histoire 

Banaz-Mahmod.jpgde Banaz Mahmod, la fille de parents kurdes qui vivaient à Mitcham au sud de Londres. Quand elle a eu 17 ans, ils l'ont donnée en mariage à un homme kurde de 28 ans qu'elle connaissait à peine. Son mari l’agressait constamment. « Quand il me violait, c’était comme si j'étais sa chaussure qu'il pouvait porter quand il le voulait, a-t-elle expliqué. Je ne savais pas si cela était normal dans ma culture, ou ici. J'avais 17 ans. » 


Banaz s’est enfuie et a commencé à fréquenter Rahmat Sulemani, un jeune ami. Sa famille a été atterrée par cette relation  amoureuse. Son père, son oncle et ses deux cousins ont ​​organisé et exécuté son assassinat.

photo : Banaz Mahmod

Deeyah a fait face à de nombreux problèmes pour faire un film sur l’histoire de Banaz. Rahmat Sulemani était tellement effrayé qu’il ne voulait pas se montrer à la caméra. La sœur aînée de Banaz, Bekhal qui a mis sa propre vie en danger en témoignant contre sa famille, exigeait d’être cachée derrière un voile. Comme peuvent l’attester les téléspectateurs d'ITV, le documentaire est un succès triomphant grâce à la coopération de la police. Ils ont donné à Deeyah des séquences filmées qui n’étaient pas à leur avantage. Le public voit une Banaz désespérée disant aux policiers : « Des gens me suivent, ils me suivent en tout temps. S’il m’arrive quoi que ce soit, ce sera eux ». La police n'a rien fait et elle a été assassinée. Autre élément tout aussi important : la Metropolitan Police a permis à Deeyah de rencontrer la remarquable détective en chef Caroline Goode qui a dirigé l’enquête sur le meurtre. Rien ne pouvait entraver sa détermination à résoudre le crime. Deux des assassins avaient fui vers ce qu'ils croyaient être la sécurité du Kurdistan irakien. Caroline Goode a organisé la première extradition réussie de suspects d’Irak vers la Grande-Bretagne. À cause du travail de Caroline Goode, la Metropolitan Police traite désormais toutes les victimes de meurtre de la même manière, sans égard à la couleur de leur peau. Je suis peut-être trop optimiste, mais la police semble évoluer au-delà de l’hypocrisie du multiculturalisme. 

Cette évolution ne sera pas attribuable à la maudite gauche qui se prétend progressiste. Merci à Deeyah et à Caroline Goode détective en chef, enquêteur chevronné, qui a traversé les mailles inextricables des gauchistes pour donner un sens à la dignité de la Femme. Oui, en Angleterre du moins la police traite tous les meurtres sans égard à la race, la couleur de peau ou de l'islamisme.

tags: Deepika, chanteuse Pop, Deeyah, Caroline Goode, Grande-Bretagne, Londres, Metropolitan Police, Norvège, Oslo, Amérique, crime d'honneur, mariage forcé, Amnesty International, la presse libérale, les Artistes, politicien progressiste, Jimmy Saville, BBC, Rahmat Sulemani, Bekhal, multiculturalisme, nazisme, carrière, film, Danaz, une histoire d'amour, Danaz, un crime d'honneur, documentaire, Kurde, Pakistan, Irak.